Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

  • 14/08/18 | Madiran et Pacherenc à la fête!

    Lire

    Ces 14 et 15 août, le village béarnais de Madiran met à l'honneur les appellations Madiran et Pachrenc du Vic Bilh à l'occasion de sa Fête du vins. Pour célébrer les 70 ans des 2 appellations, à travers de nombreuses animations: un espace vins (entrée 5 €) avec dégustations, ventes de vins et rencontres avec les vignerons, mais aussi jeux pour enfants, marché gourmand, défilé des confréries, soirées tapas, bals, concerts le tout accompagnée d'une fête foraine et d'un feu d'artifice pour finir en beauté, le 15 août à 23h30.

  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | La GRANDE REGION au centre des débats de la prochaine plénière du Conseil régional d'Aquitaine

20/06/2015 | Le futur rapprochement des trois régions constitue un volet important de la prochaine session plénière du Conseil régional, ce lundi 22 juin à Bordeaux.

La prochaine plénière du Conseil régional se tient le 22 juin

Enfin dans le vif du sujet. Après avoir, par diverses réunions, plans et effets d'annonces, esquissé les contours de la nouvelle grande région (future "Nouvelle Aquitaine" ?), les élus du Conseil régional d'Aquitaine attaquent enfin le dur, avec pas moins de 9 délibérations à l'ordre du jour de la plénière du 22 juin prochain. Au menu, un important volet sur la formation, l'accompagnement des PME la transition énergétique ou encore la question du très haut débit ou la présentation du schéma commun de desserte ferroviaire 2017. Un coup d'accélérateur qui, en pleine campagne des régionales, n'est sans doute pas un hasard du calendrier...

Alors même qu'un sondage Ifop pour Sud-Ouest et France Bleu paru ce mardi donnait la gauche gagnante aux prochaines régionales de décembre à 49% au second tour (contre 33% pour la liste de droite dirigée par Virginie Calmels et 18% pour le Front National), les choses semblent s'accélérer pour le président de la région Aquitaine. En effet, la prochaine plénière du Conseil régional, qui se tiendra le 22 juin prochain, compte bien rentrer dans le vif du sujet sur certains dossiers importants de la future grande région.

Un programme chargéSi elle n'a pas encore de nom (elle pourrait s'appeller La Nouvelle Aquitaine selon certaines sources mais un nom définitif ne devrait pas être choisi avant juillet 2016), celle qui cristallise toutes les passions ces derniers mois se voit affublée de priorités. Parmi ces grands axes, les orientations en faveur du développement des filières prioritaires (on en compte une dizaine parmi lesquelles la filière agro-alimentaire, le bois, l'aéronautique ou encore le numérique, d'autres moins évidentes comme les matériaux avancés, la chimie verte ou la filière écotechnologique), l'accompagnement des PME (20 millions d'euros financés paritairement par les trois régions pour les soutenr à l'échelle de la grande région, qui passera notamment par un appel à projet commun : Usine du Futur qui s'étale sur 18 mois), la formation professionnelle  (via, entre autres, l'augmentation des nombres d'apprentis accueillis dans les CFA et un plan d'action commun pour mobiliser les entreprises, faciliter les contacts entre l'offre et la demande, promouvoir les métiers et préparer un conventionnement simultané de tous les CFA de la future région d'ici 2018). 

Figurent également parmi les volets importants la transition énergétique (avec, là aussi un plan commun sur la base d'un Schéma Régional Climat Energie qui vise à augmenter de 20 à 30% l'efficacité énergétique et à réduire du même nombre l'émission de gaz à effet de serre), la mise en place d'un dispositif régional commun pour étendre la couverture du très haut débit, un coup de pouce commun aux tiers lieux , un schéma de mobilité ferroviaire et poursuite de l'action en faveur de la LGV, dont la région estime que l'offre proposée par le médiateur de la SNCF n'est pas suffisante pour la liaison entre Bordeaux et Paris. L'un des buts serait de supprimer la correspondance à Périgueux entre Bordeaux et Limoges pour diminuer le temps de parcours (entre 2h20 et 2h30 contre 3 heures aujourd'hui) entre les deux agglomérations. 

Des ambitions régionalesPour Alain Rousset, les enjeux sont évidemment forts dans ces premières délibérations communes qui seront reprises dans les trois assemblées plénières d'Aquitaine, de Limousin et de Poitou-Charentes. "Il est important que dans ce regroupement, les régions qui fusionnent puissent continuer à travailler. Il faut pour cela accélérer l'harmonisation de nos actions et l'accompagnement des entreprises, mais aussi de l'écosystème. Concernant les secteurs prioritaires, dont la silver économie est le onzième, nous n'avons pas eu de difficultés particulières à les déterminer et à les rapprocher". 

Concernant les Tiers-Lieux, ils semblent être un enjeu important pour les régions, qui a d'ailleurs lancé un appel à manifestation d'intérêt (lancé en 2012 et 2013 et renouvelé en 2014 et 2015, pour un coût total de 3,15 millions d'euros) portant sur le rapport entre le numérique et le télétravail (sachant qu'il existerait aujourd'hui un million d'actifs faisant au moins 30 kilomètres par jour), qui pourrait représenter 300 tiers-lieux potentiels à l'échelle des trois régions, contre une soixantaine en Aquitaine actuellement. Autre idée abordée : celle du rapprochement des fonds de capital risque via la création d'un "fond de fonds" (la nouvelle région rassemble en effet une vingtaine de fonds, qui pourraient être regroupés à termes), avec pour but de développer une "institut de participation régionale, faute d'avoir une banque régionale". 

Focus sur les Start-upsLes start-ups ne sont pas oubliées, avec l'idée du partage d'une "plateforme aquitaine start-up qui pourrait développer une marque territoriale. On lancera d'ailleurs un évènement qui poursuivra l'initiative des InnovaDays d'Unitech, et on ouvrira un site "maison des entrepreneurs aquitains et même un "innovation cloud" où l'on concentrerait l'innovation comme on le fait actuellement pour la musique", affirme Alain Rousset.

"La France est le pays qui aide le plus les entreprises, mais mal. J'ai récemment proposé au Premier Ministre de doubler ou tripler le budget régional pour accompagner des entreprises sans fiscalité supplémentaire. En contrepartie, elles s'engageraient à doubler le nombre d'entreprises aidées, et à créer ainsi 160 000 emplois supplémentaires au lieu de l'objectif actuel de 80 000. Il faut choisir entre la décentralisation et la déconcentration". En tout cas, au vu de ce programme, une conclusion s'impose, le chantier s'accélère pour les trois présidents, même si Alain Rousset devra tout de même confirmer son ancrage régional avant d'engager d'autres réformes et délibérations communes, certainement plus ambitieuses. 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3061
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !