Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

12/12/19 : La CR 47 appelle les professionnels de l’agriculture et citoyens à soutenir l’agriculteur Vincent Rigo "attaqué en justice pour une non mise en conformité du déversoir de crue rehaussé de 40 cm » à se rassembler le 18 déc à 8h30 au TGI d’Agen

11/12/19 : MeteoFrance a placé la Nouvelle Aquitaine en vigilance jaune vents violents avec des risques de submersions, notamment en Pays Basque et dans les Landes. Des rafales à 95 km/h et 85 km/h sont attendus à respectivement à La Rochelle et à Hendaye.

10/12/19 : Charente-Maritime : 2300 personnes ont manifesté aujourd'hui à La Rochelle, 1100 à Saintes et 700 à Rochefort, selon la préfecture.

10/12/19 : La Rochelle : Entre 16h et 17, les bretelles de sortie de la rocade à Lagord avaient été fermées dans les deux sens par précaution. Les manifestants sont restés sur leur parcours. La manifestation est désormais terminée et la circulation normale.

10/12/19 : A Poitiers, mobilisation moins importante ce mardi après-midi contre la réforme des retraites. Le cortège est parti de Rebeillau à 14h pour rejoindre la Porte de Paris. Selon la police, il y avait 2 900 manifestants, la CGT en recensait 7 à 8 000.

10/12/19 : La CGT revendique plusieurs opérations de coupure de courant en Haute-Vienne : la préfecture, 2 banques, le magasin FNAC et le secteur Libération à Limoges.

10/12/19 : A Agen, 3000 personnes ont participé à la manifestation contre la réforme des retraites. Ils étaient 2000 à Bayonne et 5000 à Limoges (chiffres police).

10/12/19 : A Guéret, dans la Creuse, les quelque 300 participants à la manifestation contre les réformes, ont circulé sur une zone commerciale donnant lieu à des blocages partiels aux ronds-points.

10/12/19 : Entre 9 et 10 000 personnes ont participé ce mardi 10 décembre à la manifestation contre la réforme des retraites à Bordeaux, à la veille du discours du Premier Ministre Edouard Philippe ce mercredi 11 décembre à midi.

10/12/19 : A Pau, le cortège des manifestants a suivi ce 10 décembre le même parcours que jeudi dernier mais le nombre de participants est peu ou prou divisé par deux ce mardi. Entre 4000 et 6000 manifestants, contre environ 10 000 jeudi dernier.

10/12/19 : Dans l'académie de Poitiers, les taux de participation à la grève du 10 décembre sont moins importants que ceux du 5 décembre. Ce mardi, 14,29 % des enseignants sont grévistes (1er degré 11,80 %, 2d degré 19,57 %) et de 3,81 % des autres personnels.

10/12/19 : Beynac : la cour administrative d'appel de Bordeaux vient de confirmer l'annulation des travaux du contournement. Le Département de la Dordogne doit procéder à la démolition des éléments construits et remettre le site en état dans un délai d'un an.

10/12/19 : Coupe de France de football : Le football Trélissac club (N2) rencontrera en 32e de finales l'Olympique de Marseille. Les Périgourdins ont déjà affronté les Olympiens par deux fois, en 2010 et 2016. Le match devrait avoir lieu les 4 ou 5 janvier.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 12/12/19 | Les Motards en colère pour la bonne cause

    Lire

    Nouvelle édition de la balade des pères Noël organisée par la Fédération Française des Motards en Colère 47 au profit des Restos du Cœur dimanche 15 déc à 13h30 au gravier à Agen. Cette année encore la FFMC du 47 lance un appel à la générosité auprès des motards pour récolter des dons pour les plus démunis. Ainsi, chaque motards ou passager devra venir déguisé en père Noël avec un cadeau neuf non emballé.

  • 11/12/19 | Noël: les libraires de la région vous conseillent !

    Lire

    Pour la 2ème année, les libraires indépendants et passionnés de Nouvelle-Aquitaine ont sélectionné leurs coups de cœur de Noël et regroupé au sein d'un catalogue dédié plus de 100 livres à offrir ou à s'offrir. Une sélection pour tous et pour chacun en littérature, mais aussi jeunesse, BD, etc. Le catalogue "Noël en librairie indépendante" est distribué gratuitement dans plus de 100 librairies membres de l’association, de Limoges à Biarritz, en passant par La Rochelle, Pau, Bordeaux, Poitiers... mais il peut aussi être feuilleté en ligne !

  • 11/12/19 | Bordeaux vous est contée à l'Espace Mably

    Lire

    La maison d'édition Les Dossiers d'Aquitaine, organise du 12 décembre au 12 janvier, l'exposition "Bordeaux leur doit sa liberté d'esprit". D'Ausone à Mauriac en passant par Aliénor d'Aquitaine, Vital Carles ou encore les députés girondins, l'exposition regroupant à l'Espace Mably, à Bordeaux, de nombreux tableaux, documents, vidéos, biographies, cartes postales, livres et albums, retrace 2000 ans d'histoire bordelaise. Une histoire à travers les personnages qui se sont engagés pour que vivent libres Bordeaux et la Guienne (l'Aquitaine). Ouvert tous les jours de 13h à 19h.

  • 10/12/19 | Un exercice de sécurité civile attentat mercredi à Sarlat

    Lire

    Un exercice de sécurité civile "attentat Orsec Novi" se déroulera mercredi 11 décembre de 14 h à 20 h au lycée Pré de Cordy de Sarlat. Plus de 170 personnes, gendarmes, pompiers, agents de l'état et lycéens, la Croix rouge, la protection civile y participeront. Cet exercice permettra de tester les chaînes d’alerte et de commandement, notamment la réactivité des services et de vérifier que les outils sont opérationnels, la mise en oeuvre du plan organisation des secours nombreuses victimes.

  • 10/12/19 | Aucun train ne circule en Dordogne ce 10 décembre

    Lire

    Aucun TER ne circule ce mardi 10 décembre en Dordogne. La SNCF met en place des liaisons par bus sur les trajets les plus fréquentés. Sur la ligne Périgueux-Bordeaux, au départ de Périgueux, les prochains bus partent à 17h35 et 18h30. Sur la ligne Périgueux-Limoges, les prochains bus sont à 17h17, 18h30, 19h50. Sur la ligne Périgueux-Brive, un seul bus à 17h. Sur la ligne Agen-Sarlat, un bus est prévu en fin de journée à 17h45. La SNCF recommande aux voyageurs de reporter leurs déplacements.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | La LGV au Pays Basque reportée après Bordeaux-Toulouse?

11/04/2013 | L'information avancée par Sud Ouest selon laquelle la LGV Bordeaux-Espagne et Bordeaux-Toulouse seraient découplées a fait réagir la préfecture et la Région Aquitaine

L'opposition est forte contre le projet de LGV au Pays Basque

Si l'on en croit un article du quotidien régional "Sud Ouest" daté de mercredi 10 avril la commission Duron, chargée de proposer des choix dans les grands projets d'infrastructures en cours demande que la branche Bordeaux-Toulouse de la LGV soit étudiée séparément de la branche Bordeaux-Hendaye. L'article a fait grand bruit. La préfecture de Gironde et la Région Aquitaine se sont fendues d'un communiqué pour éviter que cette "rumeur" prenne de l'ampleur. Une manière aussi de réaffirmer leurs positions et la nécessité de coupler ces deux LGV.

Selon "Sud Ouest", RFF envisagerait de découpler la branche Bordeaux-Espagne de la branche Bordeaux-Toulouse. Les raisons ne sont pas seulement économiques. Toulouse est très demandeur mais il existe au Pays basque une opposition très vive. Fervent défenseur des trois LGV, Tours-Bordeaux en cours de réalisation, Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Espagne, Alain Rousset, président PS du Conseil régional d'Aquitaine, n'a pas manqué de réagir. Dans un communiqué, il rappelle que le Grand Projet du Sud Ouest (GPSO), qui projette les liaisons ferroviaires à grande vitesse au Sud de Bordeaux, "intègre une logique d'ensemble qui ne peut pas se résumer à la seule branche entre Bordeaux et Toulouse". Au passage, il "appelle les uns et les autres à faire preuve de la plus grande circonspection sur les rumeurs pouvant être rapportées par ci, par là, et à rester mobilisés". 

Alain Rousset et le préfet rappellent l'enjeu de coupler Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Espagne L'élu en fait un enjeu économique et environnemental. "Aujourd'hui, 3 millions de poids lourds par an franchissent Biriatou (9 000 camions par jour) et 44 millions de tonnes de marchandises sont transportées par la route. L'Aquitaine doit-elle rester le mauvais élève avec 2,5% de trafic fret pour franchir les Pyrénées alors qu'il est de 35% pour les Alpes ?", demande-t-il. De son côté, le préfet d'Aquitaine Michel Delpuech s'est montré rassurant et a expliqué dans un communiqué que "Réseau ferré de France (RFF) et les services de l'Etat (...) préparent le dossier d'enquête publique pour la globalité du projet, à savoir pour les deux branches Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Espagne avec un tronc commun entre ces deux lignes". L'enquête publique est prévue à l'automne 2013 et les conditions de réalisation du projet seront mises au point dans les phases postérieures à la déclaration d'utilité publique.

Nicolas César
Par Nicolas César

Crédit Photo : Aqui !

La LGV Sud-OuestCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
4063
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
halloy | 12/04/2013

Toulouse est très demandeur ... c'est Toulouse qui va payer ?? Non. C'est pas Toulouse, c'est malvy, c'est Baylet. Le Toulousain, il prend l'avion quand il va à Paris. Et un TGV sur une ligne rénovée lui suffirait largement pour faire les 280km qui le séparent de Bordeaux. Une LGV, ce serait combien de milliards pour si peu de distance ? Quel serait le coût à la minute gagnée ? Effroyable ! Rendant le billet de train plus cher que l'avion. Donc le Toulousain continuera à prendre l'avion ... Et les habitants des zones traversées ? Ont-ils moins de droits que les citadins ? Pour que les Toulousains puissent gagner quelques minutes, on va jeter des gens hors de chez eux ?? Il y a une une ligne. Modernisez-la. Ca, au moins, ce serait une décision de bon père de famille qui répondrait à tous les besoins.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !