Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/11/21 : Les marchés de Noël reviennent! A Bordeaux (Place Tourny) et à Pau (place Clemenceau et allées d’Aragon) notamment, l'ouverture des chalets et des animations qui les accompagnent insuffle un vent de magie (de Noël) dès ce vendredi 26 novembre en soirée!

26/11/21 : Les 5,6 et 7 août, le Sun ska festival revient (en vrai!) sur le domaine de Nodris en Gironde! La billetterie est ouverte et les premiers noms dévoilés: Ska-P, Tryo, Biga*Ranx, Danakil, Tiken Jah Fakoly ou encore Takana Zion.+ d'info

24/11/21 : Un préfet délégué Ours, Jean-Yves Chiaro a été nommé auprès du préfet coordonnateur du massif des Pyrénées. Sur les sujets ours, il a pour mission de renforcer le dialogue entre tous les acteurs et d'appuyer les préfets de département dans leur action.

22/11/21 : Jean-Pierre Farandou PDG de SNCF, a rencontré vendredi 19 novembre à Bordeaux, Alain Rousset, président de la Nouvelle-Aquitaine, et Alain Anziani, président de Bordeaux Métropole. Sans surprise les 3 présidents ont réaffirmé leur soutien au projet GPSO.

17/11/21 : A Bayonne un groupe de travail a été lancé en vue de l'organisation des Fêtes de Bayonne 2022. A cette occasion les dates des éditions 2022 2023 et 2024 ont été actées: du 27 au 31 juillet 2022, du 26 au 30 juillet 2023, du 24 au 28 juillet 2024

17/11/21 : Les 2 et 3 décembre 2021, le World Impact Summit, le sommet international des solutions pour la planète, revient pour une 4e édition mixant présentiel et digital au Palais de la Bourse à Bordeaux. L'eau en sera la thématique principale+ d'info

09/11/21 : Les élus régionaux se sont réunis en Commission permanente lundi 8 novembre à l'Hôtel de Région à Bordeaux. Au total, 436 délibérations ont été votées et 3 517 subventions attribuées pour un montant total de 878 392 914,59 euros.

03/11/21 : Le Drive fermier Gironde annonce un nouveau et 6ème point de retrait à compter du vendredi 19 novembre de 13h30 à 18h30. Les produits fermiers seront désormais aussi livrés à la Chambre d'Agriculture de la Gironde, 17 cours Xavier Arnozan.

28/10/21 : Rive Droite - La Nuit Verte 2022 se prépare déjà: Geörgette Power, artiste invité de cette 6e Nuit Verte est en résidence à Cenon. Objectif : s’immerger dans le territoire afin de proposer une œuvre in situ, conçue pour l'évènement.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/11/21 | LVG GPSO: Bordeaux Métropole dit "oui"

    Lire

    Après plus de 3h00 de débats, parfois houleux, les élus métropolitains ont finalement voté en faveur du financement de la LGV GPSO. Les socialistes du Président de la Bordeaux métropole Alain Anziani, ont en effet pu compter avec les voix de la droite face à l'opposition des écologistes menée par Pierre Hurmic, Maire de Bordeaux et 1er Vice Président de la Métropole, quant à lui favorable au développement des trains du quotidien. Sur les 14 milliards du projet LGV, la métropole apportera donc une enveloppe de 354 millions d'euros.

  • 26/11/21 | Un jeu pour découvrir la Creuse

    Lire

    La société Créacom Games, en partenariat avec le Conseil Départemental de la Creuse a lancé le jeu de société « Circino, le chasseur de trésors » spécial Creuse. Au travers d'un tour de 36 communes, le jeu propose de découvrir la Creuse sans questions ni connaissances particulières. En fouillant des coffres, le but du jeu est de découvrir 2 pastilles « objectif ». Le jeu sera bientôt disponible dans plusieurs commerces creusois mais dès à présent sur le site de Céacom Games.

  • 26/11/21 | La Rochelle : appel à candidature pour un comité d'éthique

    Lire

    Depuis 2014, la ville de La Rochelle a mis en place un comité d’éthique qui apporte un éclairage sur la répartition des indemnités des élus, l’examen des subventions aux associations, etc. Afin de mettre en place un nouveau conseil pour la période 2022-2026, la municipalité lance un appel à candidature jusqu'au 23 décembre. Ce comité comprendra un habitant, un acteur du monde de l’entreprise, un du monde associatif, un juriste, un jeune de moins de 25 ans et un(e) expert dans le domaine éthique.

  • 26/11/21 | Un forum landais pour la transition énergétique

    Lire

    Le 27 novembre de 14h à 17h, le pavillon de l'écomusée de Marquèze à Sabres accueille le 1er forum landais de la transition énergétique. Tout au long de la journée, des conférences, ponctués de sketchs humoristiques, et des stands permettront aux visiteurs de s'informer sur la transition énergétique. Des ateliers sur comment cuisinier à moindre coût notamment seront également proposés aux visiteurs. L'entrée est gratuite.

  • 26/11/21 | La Culture au Grand Jour recherche ses artistes

    Lire

    La 32ème édition de La Culture au Grand Jour se tiendra en Haute-Vienne du 2 au 17 avril 2022. Ce festival alliant théâtre, conte, musique, exposition, et notamment danse met en lumière les artistes sur l'ensemble du territoire. Pour cette nouvelle édition, le Département de la Haute-Vienne est à la recherche de nouveaux artistes. Tous les artistes ont jusqu'au 1er décembre pour remplir le dossier de candidature sur : haute-vienneenscenes.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | LGV : le projet GPSO freiné par le rapport Duron

01/02/2018 | Le rapport du Conseil d'orientation des infrastructures remis ce jeudi à la ministre des Transports n'est pas tendre avec les projets de lignes LGV reliant Bordeaux à Toulouse et Dax.

1

Le rapport Duron, remis ce jeudi à la ministre des Transports, Elisabeth Borne, par le Conseil d'orientation des infrastructures, risque de ne pas faire que des heureux. Dans ce document de 180 pages censé servir de base à la future loi de programmation des infrastructures figurant à l'agenda du gouvernement au printemps, on découvre que la Ligne à Grande Vitesse censée relier Bordeaux et Toulouse, si elle est jugée prioritaire, est reportée. Pour la ligne reliant Bordeaux à Dax, c'est encore plus compliqué : elle pourrait ne pas se faire avant les vingt prochaines années.

Trois virages pour une seule route
Mis en place par la ministre des Transports Elizabeth Borne en octobre dernier dans le cadre des Assises nationales de la mobilité, le Conseil d'orientation des infrastructures présidé par l'ancien député socialiste Philippe Duron a déposé ce jeudi son rapport sur le bureau de la ministre. En 180 pages, il dresse les priorités en matière de développement des routes, voies ferrées et fluviales que le gouvernement devrait financer dans les années à venir. Le rapport établit également trois scénarios de financement potentiel sur ving ans : cinquante, soixante ou quatre-vingt milliards d'euros. Ces propositions correspondent respectivement à des "dépenses maîtrisées" avec très peu, voire pas de création de nouvelles infrastructures et un entretien minimum des lignes existantes, un "ni trop ni pas assez" qui réaliserait quelques nouveaux projets ou une ambition "maximale" se traduisant par une accélération de la réalisation des projets prioritaires en question. Pour Philippe Duron, les choix doivent être "réalistes" et "en adéquation avec les besoins des Français au quotidien". 

Sauf que le rapport, contrairement à ce qui avait été pressenti au départ et ce, malgré un ralentissement gouvernemental annoncé pendant l'été, est loin d'être tendre avec les projets de lignes à grande vitesse, notamment dans le Sud-Ouest. Ainsi, on apprend que la LGV reliant Bordeaux à Toulouse, si elle est bien jugée prioritaire, serait reportée et ses travaux étalés jusqu'en 2037 "au plus tard", 2028 ou 2032 si la ministre des Transports choisit un des deux autres scénarios envisagés. Le rapport propose également de diviser la réalisation de l'infrastructure en question, avec une préférence pour Agen-Toulouse (à la condition, dans le cas de figure du deuxième scénario, de ne pas construire Montpellier-Béziers), Bordeaux-Agen étant remis à plus tard. Enfin, le rapport préconise d'abandonner ou de repousser à une date encore plus lointaine plusieurs projets, et la ligne LGV Bordeaux-Dax fait partie de la liste. Comme l'éventuel contournement autoroutier de Bordeaux, ce projet ne se ferait pas dans les vingt prochaines années, et doit, dans le langage engagé par le rapport, "être intérrogé à plus longue échéance", ce qui, en termes courants, veut dire qu'elle n'est pas prête d'être inaugurée...

Un scénario "innaceptable"

Ces préconisations interviennent dans un contexte déjà compliqué pour le projet GPSO : en juillet dernier, le tribunal administratif de Bordeaux a annulé la déclaration d'utilité publique d'un tronçon du projet Bordeaux-Toulouse. L'État a depuis fait appel de la décision, mais les politiques locaux auraient visiblement joué de leur influence pour retarder l'audience devant le Conseil d'État, qui n'est pour l'heure toujours pas fixée. Reste que cette remise aux calendes grecques fait grincer des dents du côté de la Région Nouvelle Aquitaine. Interrogé ce jeudi, son Président Alain Rousset juge ce renvoi "innaceptable. Pour Bordeaux-Toulouse, c'est plutôt bien. Mais le problème, c'est qu'on ne peut pas rester sur une ligne datant du dix-neuvième siècle, surtout quand on a plus de 9300 camions par jour qui circulent entre Bordeaux et l'Espagne" (et 16 000 en 2020 selon les projections, plutôt pessimistes et pro-GPSO, de RFF en 2011).

"Le GPSO doit être pris comme un tout cohérent", a continué l'ancien Président de l'Association des Régions de France. Si, fin janvier, on apprenait que la présidente de la région Occitanie Carole Delga,  et celui de la métropole de Toulouse Jean-Luc Moudenc figuraient parmi les élus auditionnés par le COI, on n'a visiblement pas demandé son avis à Alain Rousset, qui affirmait ce matin qu'il n'avait "même pas été reçu par la Commission". S'il juge l'avis du rapport "indécent", il devra, comme les autres, attendre fin février, date à laquelle les choix d'Elisabeth Borne seront définitivement tranchés, avant qu'un calendrier de réalisation ne soit inscrit dans la loi programmée pour le mois d'avril, loi qui sera définitivement adoptée ou non par le Parlement dans la foulée. Quelque soit l'avis des élus, en attendant la décision, une chose est sûre : ils vont devoir passer quelques mandats avant de pouvoir réserver leurs billets pour les TGV vers Toulouse et Dax...

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : aqui.fr

La LGV Sud-OuestCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
15747
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !