aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

06/12/16 : Les stations de ski de Peyragudes et du Grand Tourmalet dans les Hautes-Pyrénées ainsi que celle de Gourette dans les Pyrénées-Atlantiques ont reporté leur ouverture au samedi 17 décembre.+ d'info

04/12/16 : Président de la Fédération de surf depuis 2005, Jean-Luc Arassus a été reconduit à l'unanimité dans ses fonctions par l’Assemblée générale de la FFS ce dimanche à Bordeaux. Les présidents de clubs ont également conforté le comité directeur sortant.

02/12/16 : La ministre de l'Environnement Ségolène Royal a annoncé que la zone à 15 km des côtes de l'île d'Oléron, situé au coeur du Parc naturel marin, fera partie des prochains appels d'offres de L'Etat en vue d'y implanter un parc éolien.

01/12/16 : Huit courses à obstacles figureront le samedi 3 décembre, à partir de 12h15, au programme de la première journée du meeting d'hiver organisé sur l'hippodrome du Pont Long à Pau.+ d'info

30/11/16 : La Patinoire fait son grand retour à Villeneuve/Lot ! Samedi, elle sera inaugurée à 11h, Halle Lakanal, en plein centre-ville. Elle sera ouverte du 3 décembre au 1er janvier à partir de 10h. Tarif : 3€ la 1/2 heure (location des patins comprise)

30/11/16 : Un accord entre la Région et l'Etat est en cours pour la reprise par la Région de trois lignes TET (Trains d'Equilibre du Territoire) : Bordeaux-La Rochelle, Bordeaux-Limoges et Bordeaux-Ussel. Il sera examiné le 19 décembre à la Région.

28/11/16 : Pour encourager les déplacements à vélo, La Rochelle et les associations Vélo-école et Vive le vélo organisent une opération de conseils de sécurité et distribution gratuite de kit d'éclairages « Voir et être vu » du 28 novembre au 2 décembre 2016.

25/11/16 : La secrétaire d'Etat en charge des personnes âgées et de l'autonomie sera en visite en Charente-Maritime lundi 28 novembre. Pascale Boistard visitera en particulier les thermes de Saujon, spécialisés notamment dans l'accompagnement du vieillissement

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 03/12/16 | La menace de grippe aviaire s'étend près des Pyrénées

    Lire

    Une zone de protection de 3 kms, ainsi qu'une zone de surveillance de 10 kms située à cheval sur les Hautes-Pyrénées et les Pyrénées-Atlantiques, ont été mises en place par les pouvoirs publics après la découverte d'un cas de grippe aviaire H5N8 dans un élevage d'Ibos (65). Celui-ci avait reçu un lot de canards en provenance d'une exploitation du Tarn proche de celle infectée par l'influenza. Dans les zones concernées, tous les mouvements de volailles sont interdits, ainsi que leurs rassemblements sur les foires et marchés. Le confinement des animaux est imposé.

  • 03/12/16 | RN21 : concertation sur la section « accès sud de Villeneuve-sur-Lot »

    Lire

    La section de la RN21 « accès sud de Villeneuve-sur-Lot » s'inscrit dans le programme de modernisation de la RN21 entre Agen et Villeneuve-sur-Lot. Ce projet prévoit une mise à 2x2 voies avec la création de carrefours giratoires et la suppression des accès directs. Une réunion publique d’information sur ce projet est organisée à l’attention des riverains et usagers de la RN21, le lundi 5 décembre à 20h à la salle des amandiers à Pujols.

  • 03/12/16 | Grippe aviaire : appel à la vigilance en Dordogne

    Lire

    À ce jour, aucun foyer d’influenza aviaire H5N8 n’a été détecté en Dordogne. C’est pourquoi, aucune mesure spécifique n’est donc prise. Seules les 37 communes intégrées dans la « zone à risque particulier » vis à vis du danger H5N8 dans la faune sauvage restent concernées par la claustration des basses cours sans dérogation et le confinement des élevages professionnels. La préfecture appelle à la vigilance tous les acteurs pour tout mettre en oeuvre pour se protéger de la propagation de ce virus. Plus d'infos : http://agriculture.gouv.fr/les-mesures-et-indemnisations,

  • 03/12/16 | Appel à projet « Prototypage numérique » : 19 entreprises retenues sur le territoire de l'ex-Aquitaine !

    Lire

    Afin d'accompagner le développement de l'économie numérique, le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a lancé cet été un appel à projet « Prototypage numérique » à destination de jeunes entreprises du numérique porteuses de projets. Sur les 153 dossiers de candidatures, un projet lot-et-garonnais a été retenu baptisé Horai qui est une messagerie instantanée et sécurisée dédiée aux professionnels de santé et à leurs patients.

  • 30/11/16 | Tout Agen court de nuit le 3 décembre !

    Lire

    Venez visiter, baskets aux pieds, Agen by night ! Le parcours vous conduira, bonnet du père Noël sur la tête et baskets aux pieds, au cœur de la ville. Épreuves ouvertes à tous, à partir de la catégorie Minime pour le 5km et à partir de la catégorie Cadet pour le 10 km. Nouveauté pour cette édition 2016 : des courses enfants seront organisées : 1500m pour les enfants nés en 2006 et 2007 et 800m pour les enfants nés en 2008 et après.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | La Maison de l'Aquitaine : « un outil optimisé au maximum »

29/01/2013 | Philippe Dorthe semble être un président comblé. A la tête de la Maison de l'Aquitaine depuis 2008, il l'a vue évoluer et arriver même au maximum de ses capacités.

Philippe Dorthe, président de la Maison de l'Aquitaine, Conseiller régional

Le 5 février, la Maison de l'Aquitaine située au 21 de la rue des Pyramides dans le 1er arrondissement de Paris, fête ses dix ans. Le Président du Conseil régional d'Aquitaine, Alain Rousset, avait mené à bien ce projet. L'actuel président de la Maison de l'Aquitaine et Conseiller régional, Philippe Dorthe, l'a toujours soutenu depuis le début. Au conseil d'administration avant d'en devenir président en 2008, il livre son point de vue sur cette Maison des Aquitains pour Aqui.

@qui.fr : La Maison de l'Aquitaine est peut-être un peu méconnue des habitants de la région. Quel est son utilité et son rôle ?
Philippe Dorthe : A l'époque où on critique beaucoup les structures délocalisées des collectivités ou les maisons des départements, la Maison de l'Aquitaine n'a absolument pas le même rôle que ce type de structure qu'on a pu voir à Paris. Quand en 2003, le président du Conseil régional, Alain Rousset, a décidé de créer la Maison de l'Aquitaine, c'était avant tout, pour en faire un centre d'affaires pour les entreprises régionales. Les petites entreprises avaient peu de moyens pour louer des locaux dans de grands hôtels parisiens, comme ça se fait traditionnellement. Autour de ça, bien sûr, la Maison de l'Aquitaine est aussi une vitrine de ce que peut offrir la région. Elle n'est pas vouée uniquement au tourisme, même si en Aquitaine celui-ci représente le deuxième poste du budget avec 14 millions de touristes et 4 milliards d'euros de chiffre d'affaires. Son but est aussi de montrer les produits du terroir et les produits phares : le vin, le foie gras, le caviar de Gironde, les asperges du blayais et des Landes, les pruneaux et les fraises de l'Agenais. Il s'agit d'une vitrine qui donne des informations sur les spécificités industrielles et économiques de la région.

@ : Quel bilan pouvez-vous tirer de cette décennie de la Maison de l'Aquitaine ?
P.D : On a commencé doucement. Aujourd'hui, on est arrivé, un peu victime de notre succès, au maximum de nos capacités. Le centre d'affaires recense plus de 700 locations aux 2/3 payantes ; de leur côté, les associations ne paient pas. 80% de ces locations sont des locations d'Aquitains et 80% de ces entreprises reçoivent des clients qui ne le sont pas. On a également mis en œuvre de l'information touristique à la demande. Sur les sept agents de la Maison de l'Aquitaine, deux personnes sont spécialisées dans l'accueil touristique. Cette année nous avons par exemple reçu 4 000 personnes en entretien individuel qui souhaitaient avoir des informations précises sur des destinations et le tourisme. Ainsi, 15 000 personnes ont été sensibilisées ; elles sont venues prendre des documents sans demander d'informations précises. Puis, il y a aussi des gens qui découvrent fortuitement nos installations. Par exemple, la Maison de l'Aquitaine est placée à dix mètres de l'office de tourisme de Paris et quasiment autant de la bouche de métro Pyramides. Elle voit passer 5 millions de personnes et nous avons donc 2 millions de personnes impactées par la vitrine. Le bilan est donc très positif, mais il soulève la question de savoir comment on va pouvoir arriver à développer notre activité principale de centre d'affaires dans des locaux qui sont maintenant un peu surbookés. Il faudrait peut-être essayer de trouver des locaux plus grands. C'est une question à laquelle on réfléchit.


@ Quels sont les projets futurs de cette Maison de l'Aquitaine ?
P.D : On continue toujours à fonctionner avec nos produits phares. C'est à dire les grands temps forts de la Maison comme le banc des vendanges où on assure la promotion du terroir vinicole. On fait venir tous les professionnels de l'appellation qui présentent leurs produits. Nous avons le marché de Noël, une grande manifestation où tous les produits régionaux sont représentés. Une nouveauté: cela va être la deuxième année que nous avons créé un fonds de dotation ; une structure associative à l'intérieur de la Maison de l'Aquitaine qui permet de collecter des fonds. Cet argent peut servir seulement à diverses actions. Par exemple, nous participons régulièrement à la fête des vendanges de Montmartre ; une manifestation extrêmement populaire où nous avons un stand où on présente les vins d'Aquitaine et les produits touristiques. Des événements sont organisées tout au long de l'année pour les Aquitains de Paris : des manifestations plus culturelles, des expositions notamment celles sur « La Maison de l'Aquitaine : 10 ans, 10 portraits » du 4 février au 8 mars ou entre le 18 mars et le 3 mai sur « La fascination de Lascaux », mais aussi des conférences qui sont réalisées et assurées par des Aquitains célèbres comme le psychiatre et anthropologue, Philippe Brenot, le 14 février. Aujourd'hui, la Maison de l'Aquitaine, en terme de dimension, est arrivée au taquet. Nos programmes sont quasiment en flux tendus. Je crois qu'on est arrivé au maximum de ce que l'on peut proposer et dans une dimension de qualité de très haut de gamme. Mais la vraie question est de savoir comment on va trouver les solutions pour passer à la vitesse supérieure sachant qu'aujourd'hui on a un outil qui est optimisé au maximum. C'est un peu la rançon de la gloire.

 

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
419
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 8 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !