aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

24/06/16 : "Pour la France, pour la Gauche": tel est le thème de la réunion publique qui aura lieu le 29 juin à 18h30 à l'Athénée Municipal de Bordeaux en présence de Stéphane Le Foll, d'Alain Rousset et de l'ensemble des sénateurs et députés PS de Gironde.

24/06/16 : Le Salon du livre gourmand se tiendra à Périgueux, les 25, 26 et 27 novembre et aura pour thème "Tables de France. La conférence de presse a eu lieu à Bordeaux, car c'est le chef Philippe Etchebest qui sera le président de cette 14e édition.

24/06/16 : 1er Forum de l'intérim jeudi 30 juin de 9h à 12h et de 13h30 à 16h30 au Centre Culturel du Passage d'Agen (47). Au menu : rencontres avec des agences d'intérim dans le cadre d’un job dating et 353 postes d’intérimaires à la clé !

23/06/16 : "Se fédérer pour changer" Entreprises-relations sociales":J.M Cavada, Député Européen, A.Turby, Changeons la France, Maire de Carbon-Blanc, P.Block, auteur du "Moi, Président(e), la 4ème solution". Deux réunions le 27/6 17h puis 18H30 à l'Inseec H18.

23/06/16 : LGV Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax. Alain Vidalies, Sec d’Etat aux Transports souhaite créer une mission conjointe du Conseil de l'environnement et du développement durable, de l'Inspection des finances pour consolider le financement de ces lignes.

17/06/16 : Jean-Baptiste Constant, conseiller d’administration de l’intérieur et de l’Outre-mer est nommé sous-préfet, sous-préfet de l’arrondissement de Sarlat. Sa prise de fonctions a lieu le 20 juin avec un dépôt de gerbe, place de la Petite Rigaudie à 17 h.

15/06/16 : Le sel de Salies-de-Béarn, qui est produit dans les Pyrénées-Atlantiques et qui est utilisé pour saler le jambon de Bayonne, a obtenu le statut d'indication géographique protégée (IGP). Celui-ci lui a été accordé par la Commission européenne.

Festival Arte Flamenco 2016 - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/06/16 | La Dordogne, de nouveau navigable

    Lire

    La Dordogne est repassée depuis mercredi sous le seuil qui la rend navigable : 1,50 m à l'échelle de mesure du pont de Cénac. Depuis près d'un mois, les embarcations ne pouvaient en effet s'élancer sur la rivière pour des raisons de sécurité. Mi-juin, le niveau a même dépassé les deux  mètres, le seuil de navigabilité pour les gabarres : ces embarcations avaient alors dû rester restées à quai. Les loueurs de canoës peuvent enfin reprendre le travail.

  • 24/06/16 | Chômage ALPC: - 0,4% en mai , France:+ 0,3%

    Lire

    300 884 demandeurs d'emploi de catégorie A, fin mai:-0,4 % sur un mois (soit –1 077 personnes), -1,3 % sur 3 mois et -0,8 % sur un an. En France ce nombre augmente de 0,3 % sur un mois, recule de 2,0 % sur 3 mois et de 1,0 % sur un an. En Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, en mai 2016, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A diminue de 0,2 % pour les moins de 25 ans (–1,1 % sur 3 mois et –7,3 % sur un an), de 0,3 % pour ceux âgés de 25 à 49 ans (–1,4 % sur 3 mois et –1,2 % sur un an) et de 0,5 % pour ceux âgés de 50 ans ou plus (–1,1 % sur 3 mois et +4,2 % sur un an).

  • 24/06/16 | François Bayrou face au refus anglais de l'Europe

    Lire

    Interrogé par Europe 1 sur le vote des Anglais en faveur du "Brexit", François Bayrou, le président du Modem, a déploré que l'Europe soit devenue plus diplomatique que démocratique. "Les décisions européennes relèvent d’une démocratie dans lesquelles les peuples ont quelque chose à comprendre et à savoir "estime-t-il. Or, "personne ne sait quelles décisions on prépare à Bruxelles, de quelles manière elles sont mises en place et quand elles sont prises ". Selon lui, les élus nationaux ont une responsabilité dans ce domaine.

  • 24/06/16 | Le jazz prend ses quartiers au festival d'Oloron-Sainte-Marie

    Lire

    L'excellent festival "Des rives et des notes" organisé à Oloron-Sainte-Marie débute dans les Pyrénées-Atlantiques. Consacré en particulier aux jazz d'Europe, il se déroule du 24 et 26 juin ainsi que du 29 juin au 3 juillet. Une trentaine de concerts sont à l'affiche, dont celui du trio allemand Triosence, qui se produit pour la première fois en France. A noter également la venue de Lisa Simone, la fille de Nina, le quartet italien Paolo Fresu, le Golden Strike Trio de Ron Carter. Un tremplin des jeunes formations est prévu. Le programme sur http://www.jazzoloron.com/

  • 23/06/16 | Des manifestants s'introduisent au domicile de la sous-préfète

    Lire

    Dans le cadre de la manifestation d'opposition au Projet de loi Travail ce matin à Bayonne,cinq manifestants se sont introduits dans le domicile privé de Catherine Seguin, la sous-préfète de Bayonne. "Cette violation de la propriété privée et cette atteinte à la représentation de l'Etat est un délit , a dénoncé fermement le préfet Durand pour lequel le procureur de la République de Bayonne a été saisi pour apprécier les suites à donner." Et de conclure: "aucun agissement contraire à notre Etat de droit ne sera admis".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | La Maison de l'Aquitaine : « un outil optimisé au maximum »

29/01/2013 | Philippe Dorthe semble être un président comblé. A la tête de la Maison de l'Aquitaine depuis 2008, il l'a vue évoluer et arriver même au maximum de ses capacités.

Philippe Dorthe, président de la Maison de l'Aquitaine, Conseiller régional

Le 5 février, la Maison de l'Aquitaine située au 21 de la rue des Pyramides dans le 1er arrondissement de Paris, fête ses dix ans. Le Président du Conseil régional d'Aquitaine, Alain Rousset, avait mené à bien ce projet. L'actuel président de la Maison de l'Aquitaine et Conseiller régional, Philippe Dorthe, l'a toujours soutenu depuis le début. Au conseil d'administration avant d'en devenir président en 2008, il livre son point de vue sur cette Maison des Aquitains pour Aqui.

@qui.fr : La Maison de l'Aquitaine est peut-être un peu méconnue des habitants de la région. Quel est son utilité et son rôle ?
Philippe Dorthe : A l'époque où on critique beaucoup les structures délocalisées des collectivités ou les maisons des départements, la Maison de l'Aquitaine n'a absolument pas le même rôle que ce type de structure qu'on a pu voir à Paris. Quand en 2003, le président du Conseil régional, Alain Rousset, a décidé de créer la Maison de l'Aquitaine, c'était avant tout, pour en faire un centre d'affaires pour les entreprises régionales. Les petites entreprises avaient peu de moyens pour louer des locaux dans de grands hôtels parisiens, comme ça se fait traditionnellement. Autour de ça, bien sûr, la Maison de l'Aquitaine est aussi une vitrine de ce que peut offrir la région. Elle n'est pas vouée uniquement au tourisme, même si en Aquitaine celui-ci représente le deuxième poste du budget avec 14 millions de touristes et 4 milliards d'euros de chiffre d'affaires. Son but est aussi de montrer les produits du terroir et les produits phares : le vin, le foie gras, le caviar de Gironde, les asperges du blayais et des Landes, les pruneaux et les fraises de l'Agenais. Il s'agit d'une vitrine qui donne des informations sur les spécificités industrielles et économiques de la région.

@ : Quel bilan pouvez-vous tirer de cette décennie de la Maison de l'Aquitaine ?
P.D : On a commencé doucement. Aujourd'hui, on est arrivé, un peu victime de notre succès, au maximum de nos capacités. Le centre d'affaires recense plus de 700 locations aux 2/3 payantes ; de leur côté, les associations ne paient pas. 80% de ces locations sont des locations d'Aquitains et 80% de ces entreprises reçoivent des clients qui ne le sont pas. On a également mis en œuvre de l'information touristique à la demande. Sur les sept agents de la Maison de l'Aquitaine, deux personnes sont spécialisées dans l'accueil touristique. Cette année nous avons par exemple reçu 4 000 personnes en entretien individuel qui souhaitaient avoir des informations précises sur des destinations et le tourisme. Ainsi, 15 000 personnes ont été sensibilisées ; elles sont venues prendre des documents sans demander d'informations précises. Puis, il y a aussi des gens qui découvrent fortuitement nos installations. Par exemple, la Maison de l'Aquitaine est placée à dix mètres de l'office de tourisme de Paris et quasiment autant de la bouche de métro Pyramides. Elle voit passer 5 millions de personnes et nous avons donc 2 millions de personnes impactées par la vitrine. Le bilan est donc très positif, mais il soulève la question de savoir comment on va pouvoir arriver à développer notre activité principale de centre d'affaires dans des locaux qui sont maintenant un peu surbookés. Il faudrait peut-être essayer de trouver des locaux plus grands. C'est une question à laquelle on réfléchit.


@ Quels sont les projets futurs de cette Maison de l'Aquitaine ?
P.D : On continue toujours à fonctionner avec nos produits phares. C'est à dire les grands temps forts de la Maison comme le banc des vendanges où on assure la promotion du terroir vinicole. On fait venir tous les professionnels de l'appellation qui présentent leurs produits. Nous avons le marché de Noël, une grande manifestation où tous les produits régionaux sont représentés. Une nouveauté: cela va être la deuxième année que nous avons créé un fonds de dotation ; une structure associative à l'intérieur de la Maison de l'Aquitaine qui permet de collecter des fonds. Cet argent peut servir seulement à diverses actions. Par exemple, nous participons régulièrement à la fête des vendanges de Montmartre ; une manifestation extrêmement populaire où nous avons un stand où on présente les vins d'Aquitaine et les produits touristiques. Des événements sont organisées tout au long de l'année pour les Aquitains de Paris : des manifestations plus culturelles, des expositions notamment celles sur « La Maison de l'Aquitaine : 10 ans, 10 portraits » du 4 février au 8 mars ou entre le 18 mars et le 3 mai sur « La fascination de Lascaux », mais aussi des conférences qui sont réalisées et assurées par des Aquitains célèbres comme le psychiatre et anthropologue, Philippe Brenot, le 14 février. Aujourd'hui, la Maison de l'Aquitaine, en terme de dimension, est arrivée au taquet. Nos programmes sont quasiment en flux tendus. Je crois qu'on est arrivé au maximum de ce que l'on peut proposer et dans une dimension de qualité de très haut de gamme. Mais la vraie question est de savoir comment on va trouver les solutions pour passer à la vitesse supérieure sachant qu'aujourd'hui on a un outil qui est optimisé au maximum. C'est un peu la rançon de la gloire.

 

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
249
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !