Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Charente-Maritime: dans le cadre de la poursuite du chantier de changement des câbles du Pont de Ré, la circulation automobile aura de courtes interruptions jeudi 19 novembre entre 12 et 13h, sans conséquence pour le passage des piétons et des vélos.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

16/11/20 : Les communes de La Mothe Saint Héray et Saint Maixent l'Ecole dans les Deux-Sèvres ont été reconnues en état de catastrophe naturelle, suite aux inondations subies au mois de mars.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

13/11/20 : Les élections régionales et départementales prévues en mars auront très vraisemblablement lieu en juin suite à la proposition faite en ce sens par Jean-Louis Debré qui a remis son rapport au premier ministre: option retenue par le gouvernement.

13/11/20 : Ce samedi 14 novembre, de 14h à 16h, associations, familles, professionnels de la santé et de l’éducation, vont manifester de l'Hôtel de ville au rectorat. Ils sont contre l'instruction à l'école obligatoire pour tous dès 3 ans. + d'info

12/11/20 : Confinement: Il serait irresponsable de lever ou d'alléger le dispositif actuel a déclaré le premier ministre, lequel a ajouté qu'un allégement strictement réservé aux commerces pourrait être envisagé le 1°décembre.

09/11/20 : Dans le cadre du reconfinement, la Ville de Bayonne et son maire J.R. Etchegaray ont aménagé 45 box au Palais des sports de Lauga pour accueillir les sans abri. Les lits ont été fournis par le 1er RPIma et dispositif assuré par l'association Atherbea

09/11/20 : Mme Estelle Leprêtre, directrice adjointe de la direction départementale de la cohésion sociale du Morbihan, est nommée sous-préfète de Jonzac en Charente-Maritime. Elle prendra ses fonctions le 23 novembre prochain.

05/11/20 : Charente-Maritime : suite à l'élection à la fonction de sénateur de Mickaël Vallet, ex président de la communauté de communes de Marennes, Patrice Brouhard, maire du Gua, a été élu président de la collectivité, lors du conseil communautaire ce jeudi.

05/11/20 : Avec la multiplication des cas de grippe aviaire en Europe, le Ministère de l'agriculture a passé en niveau d'alerte élevé 46 départements, dont la Charente-Maritime, les Deux-Sèvres, la Gironde, les Landes et les Pyrénées Atlantiques.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/11/20 | "Urgence sociale": des élus locaux et écolos interpellent J. Castex

    Lire

    Plusieurs élus locaux écologistes ont écrit au Premier ministre. Ils s’unissent pour faire face à la crise sociale qui découle de la crise sanitaire. Afin d’essayer de contrer des chiffres conséquents, "mettre en oeuvre une chaine de solidarité véritablement inconditionnelle est une priorité, une urgence". Que ce soit des aides sur l’accès au logement, l’hébergement d’urgence, l’aide alimentaire ou toute forme de précarité, ces élus demandent de l’aide et du soutien de la part de l’État. Pierre Hurmic, Maire de Bordeaux, Florence Jardin, Présidente de Grand Poitiers et Léonore Moncond’huy, Maire de Poitiers sont de ceux-là.

  • 23/11/20 | Val de Garonne Agglomération : un 2ème Plan de soutien à l’économie spécial COVID‐19

    Lire

    Dans la continuité du Plan de soutien n°1 ouvert en mai dernier suite au premier confinement (530 000 € attribués), Val de Garonne Agglomération déclenche un Plan de soutien n°2 mobilisant 800 000 € en faveur de l’économie locale durement touchée par la crise sanitaire. Ce 2ème Plan de soutien, planifié de mi-novembre 2020 à fin juin 2021, comporte 3 mesures de prêts à 0%.

  • 23/11/20 | Lescar dit stop aux violences faites aux femmes

    Lire

    Stop aux violences à l’égard des femmes. Le centre commercial Lescar s’engage dans cette cause en accueillant du 23 au 26 novembre, une exposition sur ce thème. C’est aux côtés de la direction départementale aux droits des femmes et à l’égalité et l’association Du côté des femmes que Lescar agit. Des affiches de l'ouvrage En chemin sont exposées. Différents thèmes sont abordés comme le mariage forcé, le viol, le consentement. Le but est de sensibiliser, libérer la parole des femmes, informer et dans l’idéal, participer à une prise de conscience et de responsabilité collective.

  • 23/11/20 | Financement acté pour la voie verte entre Marmande et Casteljaloux

    Lire

    Dans le cadre de son aide baptisée « Grands équipements structurants de rayonnement régional ou national », le Conseil départemental participe au financement de la voie verte entre Marmande et Casteljaloux à hauteur de 565 441 €, Val de Garonne agglomération (VGA) pour un montant de 417 491 € et la Communauté de Communes des Coteaux et Landes de Gascogne (C3LG) pour 147 950 €. D’un montant global de 5 654 416 €, la maitrise d’ouvrage de ce projet est assurée par VGA et C3LG, chacune sur leur périmètre géographique.

  • 22/11/20 | Rochefort : le centre de gestion des écoles de gendarmerie prend du galon

    Lire

    Le commandement des écoles de la gendarmerie nationale (GEGN) de Rochefort, dédié à la gestion des formations, des ressources humaines et des finances de 22 écoles et centres de formation de la gendarmerie, était appelé à disparaître. Le ministre de l'Intérieur a finalement annoncé cette semaine maintenir et même renforcer ses fonctions. Le service dédié à l'ingénierie des formation et du recrutement, basé à Issy (92), va rejoindre la structure, avec 60 équivalents temps-plein, d'ici 3 ans.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Quand Elisabeth Borne comme Surfrider Foundation se fait avocate des océans en marge du G7

23/08/2019 | Elisabeth Borne s'est rendue à Biarritz pour signer une charte "plage sans déchet plastique" et a encouragé l'ONG

Elibeth Borne G7 Biarritz

Ministre de la transition écologique et solidaire, Élisabeth Borne s'est rendue à Biarritz afin de faire le point sur la mobilisation du territoire en matière d'initiatives éco-responsables prises pour le sommet du G7. À cette occasion elle a signé avec le maire Michel Veunac une charte d'engagement pour "une plage sans déchets plastiques". Puis elle s'est rendue au Pavillon de l'Océan, mis en place par Surfrider Foudation pour saluer son initiative à l'occasion du G7 d'une déclaration "Océan call for G7" qui vise aussi à la création d'une charte préservation de la biodiversité en haute mer

Après le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner et celle des Armées, Florence Parly, c'est la nouvelle ministre de la transition écologique Élisabeth Borne qui s'est rendue jeudi à Biarritz pour se rendre compte sur le terrain de la mobilisation du territoire en matière d'initiatives écoresponsables. Elle était déjà venue sur la Côte basque quand, déjà ministre des Transports, elle avait découvert à Anglet les vélos à hydrogène créés par l'entreprise biarrote Pragma industrie. Avant de faire le point des initiatives en matière de transport qui annonçait l'arrivée du Trambus mis en service dans la première semaine de septembre dans l'agglomération.
Il n'est pas étonnant qu'elle ait donc rencontré quasiment les mêmes acteurs locaux, le président de la Communauté territoriale Pays basque, maire de Bayonne, Jean-René Etchegaray; le président des mobilités, Claude Olive, la députée Florence Lasserre et... les vélos à hydrogène crées par Pierre Forté et son équipe. Qui a pu remercier la ministre d'avoir boosté les ventes de son invention... 200 d'entre eux seront mis à disposition des journalistes, voire des délégués des représentants des nations du G7 qui en ont déjà réservé.

Une charte pour pour "une plage sans déchet plastique"

Mais la première étape de la minsitre avait d'abord pour cadre la mairie de Biarritz où elle était accueillie par Michel Veunac et l'ensemble de son Conseil municipal, dont l'adjoint à l'environnement Guillaume Barucq, afin de signer une Charte d'engagement pour une plage sans déchet plastique. La ministre a listé 15 gestes concrets pour réduire ses déchets au quotidien et les collectivités qui signent cette charte doivent s'engager à cocher le plus grand nombre de cases. "Je pense que nous en avons coché quelques unes ici", a répondu le maire. Mais le grand objectif de la station balnéaire est de récupérer les déchets plastiques qui souillent l'océan. Aux usagers des plages aussi à être sensibilisés à ne pas répandre ce poison dans l'océan. Mais le chantier est vaste...
"La transition écologique ne peut pas se faire sans l'engagement de chacun", a répondu Elisabeth Borne. Les collectivités peuvent agir sans attendre. Cette charte est la capacité de chacun de s'en emparer et je vous remercie de vous engager dans cette charte. "
Après le déjeuner, c'est en TramBus, électrique et silencieux, non polluant que la ministre et les élus se sont rendus à la halle Iraty. Avant que 10 sur les 17 qui seront mis en circulation dans quelques jours entre Tarnos et Biarritz soient utilisés par les journalistes pour se rendre du centre de presse dans les zones réservées au G7.
Là elle a été accueillie par Jean-Pierre Thébaut, ambassadeur du G7 qui lui a fait visiter l'immense salle de presse mais aussi la ferme solaire installée au pied de la Halle Iraty ou encore le recyclage des installations du G7 après le sommet.

Pour résoudre les problèmes du monde, il faut protéger la planète

 Dernière étape pour la ministre accueillie par Florent Marcoux, le président exécutif, et Antidia Citores, porte parole de l'ONG, au siège de Surfrider Foundation,  le Pavillon de l'Océan, voulu par l'association qui souhaite élaborer, pendant ce sommet une déclaration commune à plusieurs ONG, "Océans call for G7" (L'appel des océans au G7). Après les propos de Pierre Touja, fondateur de l'application Surfrider Foundation Europe et Delphine Levi Alvares, – en anglais — de Break free from pastic, la ministre est entrée en lice:
"Vous avez à la fois abordé les défis climatiques et écologiques et les moyens de les relever. Pour s'attaquer aux problèmes qui menacent les océans, y apporter une réponse,  je crois essentiel, d'en parler, d'échanger et y apporter une réponse. Ensemble. Et je voudrais remercier le travail accompli par la Fondation Surfrider Europe et la plateforme " Climat et Océans". Et je suis satisfaite que ces océans soient ainsi placés au premier des rangs d'un des plus grands rendez-vous internationaux, ce sommet du G7. Certes ce sommet du G7 ne parlera pas uniquement d’océans et de l'environnement, ce thème sera central pour nous. En effet, si la priorité de la présidence française est placée sous le signe des inégalités, il est clair que les inégalités environnementales engendrent souvent toutes les autres. Les dérèglements climatiques touchent davantage les pauvres que les riches, les femmes que les hommes, les pays en guerre que les pays en paix. Nous ne pourrons jamais régler les problèmes du monde si nous ne protégeons pas notre planète. L'océan est un bien commun qui nécessite donc pour le protéger une mobilisation internationale. La France qui possède la deuxième surface maritime mondiale a un rôle d'une responsabilité particulière. Protéger les océans est un axe prioritaire du plan de biodiversité adopté en juillet 2018 qui inclut, sur le plan international de permettre  la France de soutenir un plan ambitieux pour la reconquête de la protection de la biodiversité. Le gouvernement est par ailleurs pleinement engagé dans la création et la gestion d'aires marines protégées. Porter leur part à 30% en 2020, dont un tiers sous protection forte, voilà notre ambition."

Un accord international pour la biodiversité en haute mer

Et la ministre de la transition écologique d'ajouter:" Nous œuvrons pour l'adoption d'un accord international qui soit juridiquement contraignant sur la conservation et l'utilisation durable de la biodiversité marine en haute mer. C'est un univers fascinant à une époque où presque chaque mètre carré sous terre a été exploré et attribué. La haute mer est un de nos derniers biens communs que nous devons protéger tous ensemble. Enfin l'océan zéro plastique est pour la France une priorité nationale, européenne et internationale. 80% des déchets viennent de la terre et 3/4 d'entre eux sont des déchets plastiques. Ils ne menacent pas seulement la biodiversité marine mais posent des questions en termes de santé humaine. C'est pourquoi nous avons fait le choix d'un projet d'économie circulaire  qu'un projet de loi sur la lutte contre les gaspillages viendra renforcer."
Autant de sujets qui ne manqueront pas d'interpeller...le président des Etats Unis que les sujets de pollution et de péril en la planète mettront peut-être en meilleure disposition qu'il ne l'était lors du précédent G8.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : Félix Dufour

Partager sur Facebook
Vu par vous
3585
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !