Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/10/21 : Après avoir été retenue pour devenir centre de préparation aux Jeux Olympiques dans 17 disciplines, la ville de Pau vient également d'être adoubée pour 3 nouvelles disciplines : le skateboard, le basketball 3*3 et le breakdance.

20/10/21 : Après un arrêt forcé en mars 2020 en raison de la crise sanitaire, Chalair annonce la reprise de la ligne Bordeaux-Montpellier à partir du lundi 15 novembre 2021, à raison de 4 fréquences hebdomadaires

19/10/21 : Pau Béarn Pyrénées Mobilités et ses Partenaires Engagés lancent la 3ème campagne d’Aide à l’achat Vélos, dont l'offre est doublée cette année. Cette 3ème session d’instruction des demandes aura lieu du lundi 1er novembre au mardi 30 novembre 2021.

15/10/21 : Saint-Médard en Jalles poursuit sa concertation sur son futur "Plan vélo et autres mobilités actives" pour déterminer les actions à prévoir en terme d'aménagement, d'éducation, de prévention ou de promotion. Rdv le 18 octobre et le 3 novembre+ d'info

15/10/21 : Rencontres, animations, spectacle, exposition, ciné-débats, atelier, handisport... Du 2 au 16 novembre, la 8ème édition de la Quinzaine de l'Egalité et la Diversité débarque à Bordeaux et dans la métropole. Une fois encore le programme sera riche !+ d'info

15/10/21 : Talence organise samedi 16 octobre de 10h à 19h, une journée consacrée aux sports, mis à l’honneur avec une "Journée olympique" et la "course des 5 et 10 km" : un grand rendez-vous sportif afin de préparer les JO de Paris 2024 et soutenir nos athlètes+ d'info

07/10/21 : À partir du 17 décembre, Volotea proposera une nouvelle ligne au départ de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac à destination de l’aéroport de Lille 2 fois par semaine en décembre et en janvier puis 6 fois par semaine à partir d’avril 2022.

07/10/21 : Dans le cadre des travaux de la déviation du Taillan-Médoc, la section à 2x2 voies de la RD 1215E1, route à grand trafic, sera réduite à 1 voie dans le sens Bordeaux-Le Verdon, du 11/10 au 11/11 et dans le sens Le Verdon-Bordeaux, du 18 au 19 octobre

05/10/21 : L'Etat et la Région ont sélectionné 17 nouveaux lauréats au fonds d’accélération des investissements industriels dans le cadre du plan France Relance. Ces 17 projets représentent 6 M€ de subventions sur un total pour l'heure de 63 M€ et 126 lauréats.+ d'info

05/10/21 : Au 31 juillet 2021, l’État a investi au titre de son plan France Relance 2,75 Mds € en Nouvelle-Aquitaine dont 770 M€ pour le volet transition écologique, 924 M€ pour le volet compétitivité et plus d’1Md pour le volet cohésion sociale et territoriale

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/10/21 | Un mois dédié à Jean Lacouture

    Lire

    Jean Lacouture, hommes de lettres régional et ancien journaliste disparu en juillet 2015, aurait fêté ses 100 ans le 9 juin dernier. A l'occasion de cet anniversaire, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de lui consacrer le mois de novembre. Ainsi le « Mois Lacouture » sera ponctué de débats, rencontres ainsi que d'une exposition au sein de l'Hôtel de Région. Tout le programme est à découvrir le site de la Région Nouvelle-Aquitaine

  • 28/10/21 | Le Concours des Saveurs revient

    Lire

    L'Agence de l'Alimentation de Nouvelle-Aquitaine et le Département des Deux-Sèvres organisent ce jeudi une nouvelle session du Concours des Saveurs Nouvelle-Aquitaine à Celles-sur-Belle. Ce Concours permet de récompenser les meilleurs produits et recettes dans 28 catégories, mettant en lumière le savoir-faire des producteurs et artisans locaux. Pour cette nouvelle session 250 produits sont proposés par 70 producteurs et artisans.

  • 28/10/21 | U2P à Brive : de la fabrication de pain à sa distribution automatique

    Lire

    Initialement U2P en Corrèze fabrique des pains en gros volume à destination des collectivités et restaurants d'entreprises. Avec la crise sanitaire et les fermetures dues au confinement, la société a décidé de tourner sa production vers la fabrication de pain pour un parc de machines de distribution automatique de baguettes, conditionnées sous atmosphère protectrice, sur Brive. La société vient d'acquérir des équipements afin de répondre à cette demande grandissante et ainsi produire de nouvelles gammes de produits.

  • 28/10/21 | Limoges : Les 1000 visages de la Covid-19

    Lire

    Ce soir à 19h, l'Université de Limoges organise à la BFM une conférence sur le thème : « COVID-19 : L'ennemi invisible aux mille visages ». Cette conférence permet à tous de mieux comprendre les représentations en jeu dans la crise sanitaire que ce soit de l'image scientifique aux configurations émotionnelles. Cette conférence s'inscrit dans le cycle de conférences grand public interactives mis en place par l'Université.

  • 27/10/21 | Tolkien se tisse à Aubusson

    Lire

    La Cité internationale de la tapisserie d'Aubusson en Creuse a signé un partenariat afin de réaliser en 4 ans une série exclusive de 14 tapisseries et 2 tapis à partir de l'oeuvre graphique originale de J.R.R Tolkien. Le 22 octobre, elle a dévoilé la 12ème œuvre et la 1ère issue du livre du Seigneur des Anneaux : « Moria Gate ». D'environ 8m2, elle a nécessité plus de 1000h de travail.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | La ministre Jacqueline Gourault au côté des élus de la montagne

18/10/2019 | Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires, était à Ispoure au pays basque ce jeudi 17 octobre, à l'occasion du Congrès annuel des Elus de la Montagne.

1

« Le Gouvernement a une attention particulière pour tous les territoires, à commencer par ceux qui sont spécifiques », expliquait Jacqueline Gourault à la presse juste avant de monter à la tribune du Congrès de l'Association Nationale des Elus de Montagne (ANEM), organisé à Ispoure (64) ces 17 et 18 octobre. Des élus, que le concept de « différenciation » régulièrement mis en avant par le Gouvernement dans le cadre de son futur projet de loi de décentralisation, ne laisse pas indifférents. Annie Genevard, présidente de l'ANEM, proposant même à la Ministre dans son discours d'ouverture de faire de la montagne « le laboratoire de la différenciation territoriale ». Mais il a également été question de la nouvelle Agence Nationale de la Cohésion des Territoires, du numérique en montagne et de l'agropastoralisme.

« Les territoires de montagnes ne sont pas des territoires comme les autres !», a affirmé d'entrée de jeu et avec force Jacqueline Gourault à la Tribune du congrès des élus de la montagne. De quoi séduire en une phrase, les éventuels réticents... « Une des idées fondamentales du Gouvernement, est de parvenir à mettre en place un droit à la différenciation dans l'article 72 de la Constitution, si les parlementaires réunis en sont d'accord ». Si la Ministre cite la Constitution, c'est que ce fameux article 72 ouvre bien un droit à « l'expérimentation » aux collectivités, mais pour une durée maximale de 5 ans. Passé ce délai, soit l'expérimentation s'arrête, soit elle se généralise... Impossible dans ce cadre de parler de véritable "différenciation".

"Les territoires de montagne doivent se saisir de la différenciation"
Mais si cette révision constitutionnelle apparaissait donc jusque-là comme un incontournable, « Bonne nouvelle ! » annonce la ministre : « le Conseil d'Etat vient de nous remettre une étude selon laquelle il serait possible de légiférer sur le droit à la différenciation par une loi simple, à droit constitutionnel constant ! ». De quoi simplifier les choses pour le Gouvernement dont le projet de révision constitutionnelle (qui comporte d'autres aspects) ne fait pas, pour l'heure, l'unanimité.
Une différenciation de l'action publique selon les territoires, « et dont les territoires de montagne doivent d'autant plus se saisir » glisse Jacqueline Gourault, qui porterait « sur la mobilité, le logement, et la transition écologique, selon les prioritéS énoncées par le Président de la République. Mais je laisse la porte ouverte à d'autres propositions: le projet de loi doit être présenté après les élections municipales nous avons encore toute cette fin d'année et le printemps pour co-construire cette loi ensemble.(...)». Voilà pour l'invitation.
Sur une question de la Présidente de l'ANEM quant à la place et la représentation de la montagne au sein de la nouvelle Agence Nationale pour la Cohésion des Territoires, dont la création a été votée en juillet dernier, la ministre, rassurante, a annoncé que « les commissariats de massif seront confortés au sein de la nouvelle Agence ». Et de promettre que, concernant la représentation des élus de la montagne, « je me bats tous les jours pour avoir le nombre de postes suffisant pour tout le monde ». Cette ANCT, qui remplacera le CGT (lui-même héritier de la DATAR...) aura pour rôle d'être au côté des collectivités territoriales et leurs groupements dans la conception, la définition et la mise en œuvre de leurs projets, en tenant compte des particularités, des atouts et des besoins de chaque territoire.

Agropastoralisme : "nous entendons les inquiétudes"
A propos de la couverture numérique des territoire de montagne qui faisait l'objet d'un débat jeudi après-midi, la Ministre, convaincue que « c’est la meilleure façon de lutter contre la fracture territoriale », a notamment annoncé la réouverture du guichet "France très haut-débit". Celui-ci aura pour vocation d'accompagner le quart des départements français n'étant pas encore sur une trajectoire d'équipement en très haut débit. L'ambition étant de "généraliser l'accès à la fibre optique sur l'ensemble du territoire ». « Pour ses 25 départementsnous avons déjà débloqués 140 M€  de crédit sur 2020.» Quant au déploiement de la 5G, « l'ARCEP doit livrer ses conditions d'attribtion en mai, j'ai demandé à ce qu'il y ait un critère d'aménagement des territoires, pour que personnes, y compris la montagne, ne soit oublié.»

Sur le sujet de l'agropastoralisme lui aussi l'objet d'une table ronde ce vendredi matin, la Ministre avait, la veille, assuré le SAV du Gouvernement, réaffirmant « la décision d'arrêter la réintroduction d'ours dans les Pyrénées ». Nous entendons les inquiétudes» assure-t-elle avant de rappeler qu' « en juillet dernier il a été procédé à une augmentation sensible des indemnisations en cas d'attaque ; l'idée est d'avoir une indemnisation plus large que la prise en compte du seul nombre des têtes de bétail perdues, mais aussi des conséquences physiques et psychologiques sur le troupeau. »
Les élus, solidaires des éleveurs venus témoigner ce vendredi ont quant à eux défendu une révision du classement des grands prédateurs dans la convention de Berne et, au sein de l’Union européenne, dans la directive habitats, avec la possibilité, pour le loup, de répondre à la problématique spécifique des parcs naturels et, pour l’ours, d’abandonner définitivement toute réintroduction.
En outre, « pour soutenir efficacement l'ensemble du secteur », ils plaident dans le cadre de la PAC pour le maintien de l'ICHN à son niveau actuel, « a minima ». Des demandes que la Présiente de l'ANEM s'est engagé à relayer auprès de la Ministre de l'Ecologie, Elisabeth Borne ainsi qu'au niveau communautaire.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
7184
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !