Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 25/02/18 | Charente-Maritime et Deux-Sèvres font Chambres communes

    Lire

    Les deux Chambres d'Agriculture de Charente-Maritime et des Deux-Sèvres ont fusionné leurs services en janvier. En fait de fusion, il s'agit plus exactement d'une "mutualisation" de moyens à travers le regroupement des services. Les 180 agents des Deux-Chambres travaillent désormais pour les deux départements, de façon complémentaires : le 17 apportera son expertise en maraîchage au 79, qui apportera son expertise en élevage. L'accueil du public et les antennes locales ne changent pas.

  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | La mutualisation des services de la métropole bordelaise passe mal

21/03/2015 | A l'appel d'une intersyndicale, le personnel de la métropole s'est mis en grève jeudi et vendredi

Alain Juppé, le président de la métropole bordelaise

A peine élu à la tête de la métropole bordelaise, son nouveau président, Alain Juppé, avait annoncé qu'il serait contraint de faire d'importantes économies du fait de la baisse des dotations de l'Etat aux collectivités locales. Pour faire face, l'une des solutions, à ses yeux, est de mutualiser les services de la métropole afin de ne pas affecter la qualité du service public rendu aux citoyens. Mais, la mesure passe mal auprès des syndicats et du personnel. Une intersyndicale a lancé un appel à la grève jeudi et vendredi derniers.

Vendredi 20 mars, le schéma de mutualisation et des transferts de compétences de la métropole devait être adopté en conseil métropolitain, mais il a été reporté à... fin avril. La raison est simple. Les syndicats, qui dénoncent un manque de concertation, ont obtenu le report d’un comité technique sur le schéma de mutualisation. Alain David, vice-président PS dans le cadre de la cogestion de la métropole, a choisi d'accorder le report demandé par les syndicats. Alain Juppé a dénoncé un "bug". Vendredi, en conseil de métropole, Alain David s'est indigné et lui a répondu vertement que "ce n'était pas une boulette, mais un acte de conviction".
Ce conseil métropolitain a été également perturbé par des agents qui ont surgi pour exprimer leur crainte face à cette mutualisation de services. Ils s'inquiètent du transfert d'un certain nombre d'agents des mairies vers l'intercommunalité. En effet, ce transfert pose des questions sur l'harmonisation de leur temps de travail et de leur régime indemnitaire. Alain Juppé souhaite que les salariés de la métropole travaillent 1607 heures par an, c'est à dire 35 heures par semaine. Or, aujourd'hui, ils sont à 1 547 heures par an...

Les élus socialistes "attachés à la mutualisation"

Dans un communiqué signé d'Alain Anziani et Christine Bost les élus socialistes de la métropole rappellent "qu'ils sont attachés à la mutualisation, votée par l'ensemble des communes ayant des maires de gauche, autant qu'au dialogue social, nécessaire pour sa réussite. Ils considèrent que le dialogue social reste à poursuivre pour mener à bien ce chantier considérable. Ils soulignent qu'au sein des communes engagées dans le cycle 1 dont ils sont les maires, le dialogue est correctement mené et regrettent que les difficultés de mise en œuvre de la mutualisation à la Métropole et à la Ville de Bordeaux aient engendré autant d'inquiétudes auprès des agents de la Métropole.

Afin de se donner tout le temps nécessaire pour répondre aux attentes des personnels sans pénaliser le processus de mutualisation en cours, lequel n'est pas remis en cause par la majorité des agents, le groupe des élus socialistes et apparentés propose que, sans retarder le schéma de mutualisation, un calendrier du dialogue social, sous forme éventuellement d'une charte sociale, soit annoncé avant le prochain conseil de la métropole."

 

 

Nicolas César
Par Nicolas César

Crédit Photo : NC

Partager sur Facebook
Vu par vous
5465
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !