17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

17/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient vivre le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

  • 12/10/17 | Le maire de Captieux démissionne

    Lire

    Denis Berland, maire de Captieux depuis 2015 suite à l’élection de Jean-Luc Gleyze à la présidence du Conseil Départemental de la Gironde, a présenté par courrier au préfet de la Gironde sa démission. Celui qui a été premier adjoint jusqu’en 2015 n’a pas encore indiqué les raisons de son départ.

  • 11/10/17 | Une Landaise élue Miss Aquitaine

    Lire

    C'est au Théâtre Quintaou d'Anglet ce week-end qu'a été décernée l'écharpe 2017 de Miss Aquitaine en vue de succéder à la Lot-et-Garonnaise Axelle Bonnemaison. Le jury -avec l'aide du public- a désigné la Landaise Cassandra Jullia, 18 ans, du Comité Béarn-Landes ,domiciliée à Orthevielle. Étudiante en BTS esthétique, option management à Mont-de-Marsan. Elle qui représentera l'Aquitaine au concours Miss France de décembre. Pour la petite histoire, le Poitou-Charentes a son propre comité de miss régional.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | La Nouvelle-Aquitaine prend sa part dans l'accueil des migrants de Calais

22/09/2016 | Jeudi 22 septembre, Pierre Dartout, Préfet de région et de Gironde a reçu les journalistes pour une conférence de presse de rentrée très marquée par l'actualité nationale

Le préfet de Région ALPC et de Gironde, Pierre Dartout, entouré de Samuel Bouju, directeur de cabinet et Michel Stoumbof, secrétaire général pour les affaires régionale ALPC

Pour la première fois, un dispositif important de visio-conférence était mis en place pour le traditionnel rendez-vous médiatique de rentrée du Préfet de Région. Un signe de la réorganisation territoriale régionale saisi par le Préfet pour souligner qu'au niveau de l'administration régionale d'Etat,la réorganisation se déroule convenablement. Toutefois l'annonce de Pierre Dartout qui aura marqué cette conférence de presse concerne l'accueil dans la région de 900 migrants, tout droit venus de Calais. Les douze préfectures départementales se mobilisent pour trouver des lieux adaptés à ces accueils. Un exercice qu'elles connaissent puisque 500 personnes venant de Calais, ont d'ores et déjà étaient accueillies et réparties sur l'ensemble de la Nouvelle-Aquitaine.

« Concernant les 500 personnes venues de Calais et déjà présentes sur le territoire de la Nouvelle-Aquitaine, les choses se passent bien, quel que soit leur lieu d'accueil, zones rurale, urbaine ou métropolitaine. Désormais l'objectif sur l'ensemble de la région est l'accueil de 900 autres migrants entre les différents départements, mais pour autant sans objectif chiffré de répartition par département », a annoncé Pierre Dartout ce 22 septembren lequeli veillera cela dit à ce qu'il n'y ait pas de trop forts déséquilibres. Un impératif de temps : que les lieux d'accueil soient prêts à mi-octobre.

700 nouvelles places en CADA au niveau régionalLa démarche placée sous la responsabilité des Préfets de département consiste actuellement en la recherche de sites permettant cet accueil avec des critères tels que « la qualité des bâtiments, le nombre de personnes pouvant être accueillies, la facilité d'accès pour les associations qui gèrent les sites et accompagnent les migrants dans leur démarches ». Locaux disponibles, logements vacants, centre de vacances, etc.... Mais au delà des critères techniques de ces lieux, la recherche se fait de manière concertée, notamment avec les communes, pour lesquelles assure Pierre Dartout « l'accueil des migrants ne coûtera rien ». A ce sujet et face des contestations possibles, le préfet a tenu à souligner que sur cette question de la répartition des migrants de Calais, « nous sommes face à un enjeu national grave auquel tout le monde doit contribuer. Le traitement du dossier Calais est une exigence qui s'impose à tous». D'autant assure-t-il que ces accueils provisoires seront de courtes durées, 2 ou 3 mois maximum.
En effet poursuit-il, « dans la grande majorité, ces personnes sont des demandeurs d'asile, ils ont donc vocation à être reconduits en Centre d'accueil de demandeurs d'asile CADA, c'est ce qui se fait actuellement pour les 500 premiers migrants arrivés. » Conséquence : ce sont environ 700 places supplémentaires qui s'apprêtent à être créées en CADA sur l'ensemble de la nouvelle région, et 244 en Gironde, en plus des 691 places ouvertes, avec, si le nombre venait à manquer, une priorité pour les familles avec enfants.
Si le Préfet ne donne ni de nombre, ni d'emplacements de sites d'accueil des migrants de Calais, il tient à éviter tout malentendu ou « désinformation » : « Dans aucun des 12 départements de Nouvelles-Aquitaine le placement des personnes accueillies ne se fera au détriment de l'hébergement d'urgence des personnes « non étrangères ». L'ampleur de l'effort les concernant reste maintenu », assure-t-il fortement.

Si la nouvelle région s'apprête donc à recevoir ces 900 migrants, issus du démantèlement du camp de Calais, "elle ne baisse pas la garde sur la maîtrise des flux migratoires". En Gironde le rythme des reconduites à la frontière s'est accélérée avec un nombre de personnes reconduites à la frontière estimé en augmentation de 6,5 à 7% par rapport à 2015. « Elles étaient 1830 en 2015, elles sont déjà 1630 au mois de septembre 2016 », détaille le Préfet.

Etat d'urgence: 230 perquisitions depuis novembre 2015Autre sujet référent à l'actualité nationale, le Préfet a signalé qu'outre les 210 perquisitions réalisées entre novembre 2015 et juillet 2016, le prolongement de l'état d'urgence le 22 juillet dernier a ainsi donné lieu à 20 perquisitions supplémentaires dont 9 sur le seul département de la Gironde. « Sur ces 230 perquisitions le taux d'infractions relevées est compris entre 10 et 15%, ce qui est un bon ratio à presque équivalent à la moyenne nationale », estime-t-il. A ce même chapitre sur la sécurité des populations, après avoir salué l'engagement constant des forces de police et de gendarmerie, il s'est félicité que "les choses se soient bien passées cet été sur l'ensemble des grands rassemblements, festival ou autre manifestations touristiques d'une région particulièrement attractive en été", en période de vigilance très forte. Autre raison de se satisfaire pour le Préfet : la rentrée qui s'est réalisée dans de bonnes conditions « si ce n'est les fausses alertes dans 3 établissements scolaires de la Région ». A ce propos, concernant les 2 fausses alertes qui ont eu lieu Gironde ayant entraîné une mobilisation importante des forces de sécurité, il a annoncé sa décision que l'Etat se porte partie civile dans les procédures judiciaires qui ont été lancées.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4475
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !