Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

  • 15/06/18 | Le dossier Ford s'invite au Conseil de Métropole

    Lire

    Dans une motion votée ce 15 juin, le Conseil de Bordeaux Métropole "déplore, avec la plus grande force, la décision du groupe Ford de lancer une procédure d’information-consultation préalable à un plan de sauvegarde de l’emploi à Ford Aquitaine Industries." Une décision "incompréhensible" et "prématurée" au regard de la mission confiée par Ford au cabinet Géris, "voilà à peine 2 mois, de rechercher des repreneurs potentiels" et des "discussions en cours entre le groupe Ford et un industriel qui a visité le site le 30 mai". Les élus appellent "l'Etat à maintenir la plus grande vigilance pour que Ford assume ses responsabilités".

  • 15/06/18 | Landes : Suivi des intempéries

    Lire

    Suites aux intempéries dans les Landes, une réunion se tient ce vendredi 15 juin après-midi, sur à l'étude de la réparation des dommages au titre des catastrophes naturelles, en présence du Préfet, des collectivités sinistrées et du Président du département. Ce dernier a par ailleurs indiqué ce jour que le Département, solidaire des agriculteurs et collectivités sinistrés, crée un fonds de solidarité territoriale qui sera mobilisé en particulier sur les voiries communales et intercommunales, en complément de l'Etat. Des crédits supplémentaires seront aussi inscrits pour la réparation des dégâts sur la voirie départementale.

  • 15/06/18 | Pyrénées-Atlantiques: suivi des intempéries

    Lire

    Le 1er comité de suivi après les intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques s'est tenu ce vendredi. La préfecture dénombre cinquante communes ayant déposé des dossiers de demandes d'indemnisations au titre des catastrophes naturelles. Les 1ères commissions chargées d'examiner ces requêtes se réuniront le 19 juin. Parmi les dégâts, l'effondrement de la D918 rejoignant Gourette, sur 50 m de long et jusqu'à 8 mètres sous la route, sur lequel outre les déplacements quotidiens, devait passer le Tour de France le 27 juillet pour l'arrivée à Laruns. Un chiffrage des travaux est attendu avant toute décision de modification de l'étape.

  • 15/06/18 | Lancement du 1er concours « Campus numérique 47 »

    Lire

    Le Campus Numérique 47 organise la première édition du « Concours Campus Numérique 47 », du vendredi 22 juin au dimanche 24 juin à Agen, sur son site du 156 avenue Jean Jaurès. C’est un concours de création de Start Up numériques qui doit permettre d’installer en Lot-et-Garonne les pépites de demain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | La Nouvelle-Aquitaine prend sa part dans l'accueil des migrants de Calais

22/09/2016 | Jeudi 22 septembre, Pierre Dartout, Préfet de région et de Gironde a reçu les journalistes pour une conférence de presse de rentrée très marquée par l'actualité nationale

Le préfet de Région ALPC et de Gironde, Pierre Dartout, entouré de Samuel Bouju, directeur de cabinet et Michel Stoumbof, secrétaire général pour les affaires régionale ALPC

Pour la première fois, un dispositif important de visio-conférence était mis en place pour le traditionnel rendez-vous médiatique de rentrée du Préfet de Région. Un signe de la réorganisation territoriale régionale saisi par le Préfet pour souligner qu'au niveau de l'administration régionale d'Etat,la réorganisation se déroule convenablement. Toutefois l'annonce de Pierre Dartout qui aura marqué cette conférence de presse concerne l'accueil dans la région de 900 migrants, tout droit venus de Calais. Les douze préfectures départementales se mobilisent pour trouver des lieux adaptés à ces accueils. Un exercice qu'elles connaissent puisque 500 personnes venant de Calais, ont d'ores et déjà étaient accueillies et réparties sur l'ensemble de la Nouvelle-Aquitaine.

« Concernant les 500 personnes venues de Calais et déjà présentes sur le territoire de la Nouvelle-Aquitaine, les choses se passent bien, quel que soit leur lieu d'accueil, zones rurale, urbaine ou métropolitaine. Désormais l'objectif sur l'ensemble de la région est l'accueil de 900 autres migrants entre les différents départements, mais pour autant sans objectif chiffré de répartition par département », a annoncé Pierre Dartout ce 22 septembren lequeli veillera cela dit à ce qu'il n'y ait pas de trop forts déséquilibres. Un impératif de temps : que les lieux d'accueil soient prêts à mi-octobre.

700 nouvelles places en CADA au niveau régionalLa démarche placée sous la responsabilité des Préfets de département consiste actuellement en la recherche de sites permettant cet accueil avec des critères tels que « la qualité des bâtiments, le nombre de personnes pouvant être accueillies, la facilité d'accès pour les associations qui gèrent les sites et accompagnent les migrants dans leur démarches ». Locaux disponibles, logements vacants, centre de vacances, etc.... Mais au delà des critères techniques de ces lieux, la recherche se fait de manière concertée, notamment avec les communes, pour lesquelles assure Pierre Dartout « l'accueil des migrants ne coûtera rien ». A ce sujet et face des contestations possibles, le préfet a tenu à souligner que sur cette question de la répartition des migrants de Calais, « nous sommes face à un enjeu national grave auquel tout le monde doit contribuer. Le traitement du dossier Calais est une exigence qui s'impose à tous». D'autant assure-t-il que ces accueils provisoires seront de courtes durées, 2 ou 3 mois maximum.
En effet poursuit-il, « dans la grande majorité, ces personnes sont des demandeurs d'asile, ils ont donc vocation à être reconduits en Centre d'accueil de demandeurs d'asile CADA, c'est ce qui se fait actuellement pour les 500 premiers migrants arrivés. » Conséquence : ce sont environ 700 places supplémentaires qui s'apprêtent à être créées en CADA sur l'ensemble de la nouvelle région, et 244 en Gironde, en plus des 691 places ouvertes, avec, si le nombre venait à manquer, une priorité pour les familles avec enfants.
Si le Préfet ne donne ni de nombre, ni d'emplacements de sites d'accueil des migrants de Calais, il tient à éviter tout malentendu ou « désinformation » : « Dans aucun des 12 départements de Nouvelles-Aquitaine le placement des personnes accueillies ne se fera au détriment de l'hébergement d'urgence des personnes « non étrangères ». L'ampleur de l'effort les concernant reste maintenu », assure-t-il fortement.

Si la nouvelle région s'apprête donc à recevoir ces 900 migrants, issus du démantèlement du camp de Calais, "elle ne baisse pas la garde sur la maîtrise des flux migratoires". En Gironde le rythme des reconduites à la frontière s'est accélérée avec un nombre de personnes reconduites à la frontière estimé en augmentation de 6,5 à 7% par rapport à 2015. « Elles étaient 1830 en 2015, elles sont déjà 1630 au mois de septembre 2016 », détaille le Préfet.

Etat d'urgence: 230 perquisitions depuis novembre 2015Autre sujet référent à l'actualité nationale, le Préfet a signalé qu'outre les 210 perquisitions réalisées entre novembre 2015 et juillet 2016, le prolongement de l'état d'urgence le 22 juillet dernier a ainsi donné lieu à 20 perquisitions supplémentaires dont 9 sur le seul département de la Gironde. « Sur ces 230 perquisitions le taux d'infractions relevées est compris entre 10 et 15%, ce qui est un bon ratio à presque équivalent à la moyenne nationale », estime-t-il. A ce même chapitre sur la sécurité des populations, après avoir salué l'engagement constant des forces de police et de gendarmerie, il s'est félicité que "les choses se soient bien passées cet été sur l'ensemble des grands rassemblements, festival ou autre manifestations touristiques d'une région particulièrement attractive en été", en période de vigilance très forte. Autre raison de se satisfaire pour le Préfet : la rentrée qui s'est réalisée dans de bonnes conditions « si ce n'est les fausses alertes dans 3 établissements scolaires de la Région ». A ce propos, concernant les 2 fausses alertes qui ont eu lieu Gironde ayant entraîné une mobilisation importante des forces de sécurité, il a annoncé sa décision que l'Etat se porte partie civile dans les procédures judiciaires qui ont été lancées.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
5125
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !