aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/04/17 : Charente-Maritime : le chômage a augmenté de +0,3% en 12 mois, portant à 56 550 le nombre de demandeurs d'emploi. L'augmentation est plus importante du côté des demandeurs en catégorie A (aucune activité) avec +1,4% entre février et mars.

24/04/17 : A La Rochelle, Macron arrive en tête avec 29,09%, devant Mélenchon (24,33%), Fillon (18,80%) et Le Pen (12%). Sur 50 905 inscrits, 73,86% se sont exprimés

24/04/17 : Résultats définitifs Villenave d'Ornon : EM 28,10%; JLM 26,63%; MLP 15,53; FF 12,04%; BH 8,30%; NDA 4,34%

24/04/17 : Résultats complets à Lormont : JLM 29,58%; EM 22,90%; MLP 19,36%; BH 10,14%; FF 9,46%; NDA 3,27%; PP 1,93%; FA 1,34%; JL 1,32%; NA 0,55%; JC 0,15%

24/04/17 : Résultats définitifs Mérignac : EM 31,03%; JLM 23,39%; FF 15,31%; MLP 12,89%; BH 9,21%; NDA 3,94%; JL 1,46%; PP 1,33%; FA 0,94%; NA 0,45%; JC 0,17%

24/04/17 : Résultats définitifs Saint-Médard-en-Jalles :EM 30,81%; JLM 20,28%; FF 16,35%; MLP 15,34%; BH 7,91%, NDA 4,73%

24/04/17 : A Bayonne, Emmanuel Macron, 25,69%, Jean-Luc Melenchon, 23,11%, François Fillon, 18,03%, Marine Le Pen, 13,50%; Benoît Hamon, 9,42%; Jean Lassale, 3,83%; Nicolas Dupont-Aignan, 3,29%; Philippe Poutou, 1;62%; François Asselineau, 0,94%

24/04/17 : Résultats complets Libourne : EM 24,69%; JLM 20,50%; MLP 20,27%; FF 17,98%; BH 7,88%; NDA 3,97%; JL 1,76%

24/04/17 : A Anglet, dont le maire Claude Olive était soutien de François Fillon, Emmanuel Macron est arrivé en tête 28,50% des voix devant François Fillon, 25% et Jean-Luc Mélenchon avec 18,55%. Marie Le Pen est quatrième avec 18,55%.

24/04/17 : Résultats définitifs Cenon : JLM 31,58%; EM 24,65%; MLP 16,13%; BH 10,28%; FF 8,93%

24/04/17 : Résultats définitifs Pessac : EM : 31.19 % ; JLM : 24.59 % ; FF : 14.81 % ; MLP : 11.45 % ; BH : 9.74 %

24/04/17 : Résultats définitifs Talence : EM : 31.43 % ; JLM : 26.29 % ; FF : 15.00 % ; MLP : 8.70 % ; BH : 11.43 %

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/04/17 | Nouvelle Aquitaine: Le chômage repart à la hausse

    Lire

    Fin mars en Nouvelle-Aquitaine, il y avait 299 700 demandeurs tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) augmentation de 2,2% sur un mois (4870 personnes) et de 1,7% sur 3 mois. France ( +1,2% sur 3 mois de +1,3% sur 1 mois). En un an l'évolution régionale est de - 0,8%; elle est de -0,9% au niveau national. Pôle emploi note qu'entre fin février et fin mars 2017, le nombre de demandeurs qui ont basculé des catégories B et C vers la catégorie A est inhabituellement élevé, ce qui contribue à la hausse du nombre de demandeurs d’emploi dans cette dernière catégorie

  • 26/04/17 | Brigitte Allain, députée EELV du Bergeracois votera Macron

    Lire

    Députée du Bergeracois, je voterai sans hésitation pour Emmanuel Macron au 2e tour des présidentielles et mettrai tout en œuvre pour faire barrage au Front national, dont le projet, source de division, de peur, de racisme et de xénophobie est une menace pour notre pays. Ce vote ne représente pas une adhésion au projet porté par le candidat Macron (...) J'attends d'Emmanuel Macron qu'il prenne en compte, avec humilité, les millions d'électeurs qui ne se reconnaissent pas dans son projet.

  • 24/04/17 | Gironde: un millier d'hectares pourraient être affectés par le gel

    Lire

    Ce chiffre a été évoqué avec les précautions d'usage lors de l'assemblée générale du CIVB ce lundi à Bordeaux. Le gel a en tout cas touché à des degrés divers le bas sauternais, des secteurs du Blayais et de l'entre deux mers et particulièrement dans la nuit du 20 avril. Une certaine inquiétude persiste puisque des températures très basses sont attendues ce milieu et cette fin de semaine alors que la vigne sous l'effet des fortes chaleurs de ce mois d'avril a accéléré son débourrement.

  • 24/04/17 | 'Isabelle Vetois: En Marche en Charente-Maritime

    Lire

    Face aux résultats obtenus par Emmanuel Macron, Isabelle Vétois s'est dit "absolument enthousiaste". "Les Français veulent moderniser la France, on va vers de l'espoir [...] C'est le seul qui peut rassembler une majorité plurielle". Elle a conscience qu'il faudra encore convaincre la vingtaine de pourcentage ayant voté Le Pen dans le département (en particulier dans les petites communes rurales) et préfère retenir le recul du FN dans les quartiers populaires de La Rochelle.

  • 24/04/17 | P-Atlantiques : un front républicain se dessine face au FN

    Lire

    A gauche comme à droite, les voix se succèdent pour faire barrage au second tour au Front National dans les Pyrénées-Atlantiques. Qu'il s'agisse de la sénatrice Frédérique Espagnac, porte-parole de Benoit Hamon, comme des députés PS Martine Lignières-Cassou et David Habib. Une même position est adoptée par Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF. Même si celui-ci entend combattre les mesures d'Emmanuel Macron qui porteraient atteinte aux travailleurs. Nicolas Patriarche, secrétaire départemental LR, soutiendra pour sa part Macron, en souhaitant que ce dernier... s'en souvienne.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | La Nouvelle-Aquitaine prend sa part dans l'accueil des migrants de Calais

22/09/2016 | Jeudi 22 septembre, Pierre Dartout, Préfet de région et de Gironde a reçu les journalistes pour une conférence de presse de rentrée très marquée par l'actualité nationale

Le préfet de Région ALPC et de Gironde, Pierre Dartout, entouré de Samuel Bouju, directeur de cabinet et Michel Stoumbof, secrétaire général pour les affaires régionale ALPC

Pour la première fois, un dispositif important de visio-conférence était mis en place pour le traditionnel rendez-vous médiatique de rentrée du Préfet de Région. Un signe de la réorganisation territoriale régionale saisi par le Préfet pour souligner qu'au niveau de l'administration régionale d'Etat,la réorganisation se déroule convenablement. Toutefois l'annonce de Pierre Dartout qui aura marqué cette conférence de presse concerne l'accueil dans la région de 900 migrants, tout droit venus de Calais. Les douze préfectures départementales se mobilisent pour trouver des lieux adaptés à ces accueils. Un exercice qu'elles connaissent puisque 500 personnes venant de Calais, ont d'ores et déjà étaient accueillies et réparties sur l'ensemble de la Nouvelle-Aquitaine.

« Concernant les 500 personnes venues de Calais et déjà présentes sur le territoire de la Nouvelle-Aquitaine, les choses se passent bien, quel que soit leur lieu d'accueil, zones rurale, urbaine ou métropolitaine. Désormais l'objectif sur l'ensemble de la région est l'accueil de 900 autres migrants entre les différents départements, mais pour autant sans objectif chiffré de répartition par département », a annoncé Pierre Dartout ce 22 septembren lequeli veillera cela dit à ce qu'il n'y ait pas de trop forts déséquilibres. Un impératif de temps : que les lieux d'accueil soient prêts à mi-octobre.

700 nouvelles places en CADA au niveau régionalLa démarche placée sous la responsabilité des Préfets de département consiste actuellement en la recherche de sites permettant cet accueil avec des critères tels que « la qualité des bâtiments, le nombre de personnes pouvant être accueillies, la facilité d'accès pour les associations qui gèrent les sites et accompagnent les migrants dans leur démarches ». Locaux disponibles, logements vacants, centre de vacances, etc.... Mais au delà des critères techniques de ces lieux, la recherche se fait de manière concertée, notamment avec les communes, pour lesquelles assure Pierre Dartout « l'accueil des migrants ne coûtera rien ». A ce sujet et face des contestations possibles, le préfet a tenu à souligner que sur cette question de la répartition des migrants de Calais, « nous sommes face à un enjeu national grave auquel tout le monde doit contribuer. Le traitement du dossier Calais est une exigence qui s'impose à tous». D'autant assure-t-il que ces accueils provisoires seront de courtes durées, 2 ou 3 mois maximum.
En effet poursuit-il, « dans la grande majorité, ces personnes sont des demandeurs d'asile, ils ont donc vocation à être reconduits en Centre d'accueil de demandeurs d'asile CADA, c'est ce qui se fait actuellement pour les 500 premiers migrants arrivés. » Conséquence : ce sont environ 700 places supplémentaires qui s'apprêtent à être créées en CADA sur l'ensemble de la nouvelle région, et 244 en Gironde, en plus des 691 places ouvertes, avec, si le nombre venait à manquer, une priorité pour les familles avec enfants.
Si le Préfet ne donne ni de nombre, ni d'emplacements de sites d'accueil des migrants de Calais, il tient à éviter tout malentendu ou « désinformation » : « Dans aucun des 12 départements de Nouvelles-Aquitaine le placement des personnes accueillies ne se fera au détriment de l'hébergement d'urgence des personnes « non étrangères ». L'ampleur de l'effort les concernant reste maintenu », assure-t-il fortement.

Si la nouvelle région s'apprête donc à recevoir ces 900 migrants, issus du démantèlement du camp de Calais, "elle ne baisse pas la garde sur la maîtrise des flux migratoires". En Gironde le rythme des reconduites à la frontière s'est accélérée avec un nombre de personnes reconduites à la frontière estimé en augmentation de 6,5 à 7% par rapport à 2015. « Elles étaient 1830 en 2015, elles sont déjà 1630 au mois de septembre 2016 », détaille le Préfet.

Etat d'urgence: 230 perquisitions depuis novembre 2015Autre sujet référent à l'actualité nationale, le Préfet a signalé qu'outre les 210 perquisitions réalisées entre novembre 2015 et juillet 2016, le prolongement de l'état d'urgence le 22 juillet dernier a ainsi donné lieu à 20 perquisitions supplémentaires dont 9 sur le seul département de la Gironde. « Sur ces 230 perquisitions le taux d'infractions relevées est compris entre 10 et 15%, ce qui est un bon ratio à presque équivalent à la moyenne nationale », estime-t-il. A ce même chapitre sur la sécurité des populations, après avoir salué l'engagement constant des forces de police et de gendarmerie, il s'est félicité que "les choses se soient bien passées cet été sur l'ensemble des grands rassemblements, festival ou autre manifestations touristiques d'une région particulièrement attractive en été", en période de vigilance très forte. Autre raison de se satisfaire pour le Préfet : la rentrée qui s'est réalisée dans de bonnes conditions « si ce n'est les fausses alertes dans 3 établissements scolaires de la Région ». A ce propos, concernant les 2 fausses alertes qui ont eu lieu Gironde ayant entraîné une mobilisation importante des forces de sécurité, il a annoncé sa décision que l'Etat se porte partie civile dans les procédures judiciaires qui ont été lancées.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3959
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !