Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/05/19 : Vendredi 24 mai à 20h30, le Zénith de Pau propose une grande soirée dédiée au chant lors de laquelle neuf chœurs palois interprèteront un répertoire riche et varié alliant musique sacrée, variété, jazz, chants traditionnels ou encore musique du monde.+ d'info

21/05/19 : Le port Atlantique de La Rochelle organise une journée "Port Ouvert" dimanche 16 juin, de 10h à 19h. Une occasion d'en savoir plus sur ses activités, à travers des animations et des visites guidées, notamment de navires et de rencontres avec des pro.

21/05/19 : En raison du pont de l'Ascension, la préfecture de la Dordogne et les sous préfectures de Bergerac, Nontron, Sarlat ainsi que la plupart des services de l'état (DDCSPP, DDT, DIRECCTE, DREAL, Anciens combattants...) seront fermés le vendredi 21 mai.

21/05/19 : Un comité de lignes TER ouvert aux usagers se tient le 23 mai à 18h à la mairie d'Oloron. Les lignes Bordeaux-Tarbes ; Bayonne-Tarbes et Pau-Bedous y seront étudiées à la loupe: trafic, régularité, qualité des services, travaux, etc.+ d'info

20/05/19 : Ultimatum lancé par les pruniculteurs de la CR47 à l’ensemble des transformateurs "afin qu'ils trouvent un compromis sur un prix satisfaisant pour conforter les producteurs, ou bien ceux-ci les obligeront à le faire dans un avenir proche."

20/05/19 : Suite à l’incendie de samedi soir dans le parking des salinières, le tram C est interrompu entre les stations Quinconces et Gare Saint-Jean. Le C ne reprendra qu’après la levée de doute sur l’état de la structure de la dalle où circule le tramway.

20/05/19 : La section Gironde de l’Ostau Occitan crée une rencontre bimensuelle sur la culture et la langue occitanes à Bordeaux. Rdv au café associatif Le Petit Grain, le mardi de 18h45 à 20h30. Ce 21 mai: "Chansons traditionnelles occitanes de diverses régions"

19/05/19 : Le gros incendie qui s'est déclaré samedi à Bordeaux dans le parking des Salinières a mobilisé plus de 100 pompiers et 50 véhicules, nécessité l'évacuation des riverains et va avoir pour conséquence l'interruption de trafic sur la ligne C du tramway

19/05/19 : Vienne : avec les problèmes informatiques rencontrés par Parcours'sup, l'université de Poitiers assure que tous les postulants dans les filières qui ne sont pas en tension seront acceptés à la rentrée prochaine.

18/05/19 : Vinexpo Bordeaux fait le bilan : 650 participants à son symposium d'experts sur le climat, 2300 "rendez-vous qualifiés" pendant le salon mais une forte baisse du nombre de visiteurs, "de l'ordre de 30%".

17/05/19 : Venue en éclaireuse à Espelette en ce jeudi, Brigitte Macron devrait précéder le chef de l’État, Emmanuel Macron en visite à Biarritz ce vendredi où il rencontrera le préfet et des élus dont Michel Veunac, le maire de Biarritz en préparation du G7.

16/05/19 : Un comité de lignes TER ouvert aux usagers se tient le 20 mai à 18h à la mairie de La Réole. La ligne Bordeaux-Agen y sera étudiée à la loupe: trafic, régularité, qualité des services, travaux, etc.+ d'info

16/05/19 : À quelques jours des élections européennes, l'association Voix Publique(s) et le CRIJ Nouvelle-Aquitaine mettent l'Europe en procès pour une soirée ludique le 21 mai à 18h30 au CRIJ de Bordeaux. "Pour ou contre l'Europe, venez témoigner!" + d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/05/19 | Une association d'éleveurs du Nord Dordogne contre le loup

    Lire

    En un an et demi, 14 veaux qui ont été attaqués. Le dernier cas a été constaté la semaine passée à Saint Priest Les Fougères. Principal suspect: le loup gris. Les éleveurs, dans l'attente d'une confirmation officielle des services de l'Etat, ont décidé de s'organiser en créant une association de défense des troupeaux pour défendre les exploitants victimes des attaques mais aussi réunir des preuves et les soumettre aux autorités afin d’assurer une gestion "plus réaliste" du dossier loup.

  • 21/05/19 | Un protocole d'entente pour l'internationalisation de start-up entre la Nouvelle-Aquitaine et l'Afrique du Sud

    Lire

    Bordeaux TechnoWest, Inno'Vin et Launchlab ont signé un protocole d'entente sur le thème de l'innovation dans la viticulture pour accélérer l'internationalisation des start-up de Nouvelle-Aquitaine et d'Afrique du Sud, vendredi 17 mai, dans le cadre du salon Vivatech. L'accord vise à créer des passerelles entre les deux pays pour échanger des pratiques techniques, biologiques et environnementales. Il a été mis en place dans le cadre du programme SIRENA, qui promeut des pôles de compétitivité régionaux à l'international.

  • 21/05/19 | Une belle année pour le "Handigeek"

    Lire

    La fondation MACIF a mis en place le "Handigeek", un programme d'inclusion numérique et sociale dédié aux personnes en situation de handicap, en 2018. Après neuf mois d'initiation aux outils numériques encadrés par des jeunes en service civique, les personnes en situation de handicap s'affronteront pour une ultime compétition du jeu Wii Sports Bowling, jeudi 23 mai, salle du Point du jour, 44 rue Joseph Brunet, à Bordeaux. Ce programme fait suite au succès du "Silvergeek", qui vise à réduire la fracture numérique des seniors.

  • 21/05/19 | La CCI Charente organise une matinée de conseils pour gérer son entreprise

    Lire

    La CCI Charente organise une matinée autour de la question : "Comment financer ses projets et gérer son entreprise ?", mercredi 22 mai, de 9h à 13h, à la CCI Charente, 27 Place Bouillaud à Angoulême. Rendez-vous à 9h pour une première table-ronde sur "Comment présenter son projet pour convaincre un financeur ?". Puis, à 10H30 pour des "conseils pour mieux gérer et piloter son entreprise". Un forum aura lieu à 11h30 pour rencontrer de potentiels partenaires de projets. Participation gratuite sur inscription.

  • 21/05/19 | "Famille en Fête" une journée entre loisirs et échanges

    Lire

    Samedi 25 mai, rendez-vous au centre de loisirs de Saint-Perdon (40) pour la 3ème édition de Familles en fête! Une journée dédiée à la parentalité et aux loisirs partagés en famille qui aura pour fil conducteur la différence et le harcèlement, thèmes d'une conférence animée à 11h par la psychologue clinicienne Marion Haza. Aussi au menu: loisirs, ateliers, jeux, et le spectacle de La compagnie l'Envolée Belle "Fleur de volcan",un hommage à la Terre-Mère et aux Amérindiens. Entrée libre et gratuite. Programme sur espace-famille.net/lemarsan

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | La Nouvelle-Aquitaine valide les comptes de son année 1

27/06/2017 | C'est une plénière de 2 jours qui s'est ouverte hier dans l'hémicycle régional. Au menu notamment, le compte administratif 2016 qui signe «le retour à la normale» de la situation financière

La Nouvelle-Aquitaine valide les comptes de son année 1

La tradition n'a pas failli, ce sont les dossiers d'ordre budgétaire qui étaient inscrits en tête de l'ordre du jour de la séance plénière chargée de ces 26 et 27 juin. Au programme le vote du compte administratif, le premier de la grande région, et celui du budget supplémentaire pour 2017. Un compte administratif qui cumulait les difficultés de réalisation, souligne Andréa Brouille, la Vice-Présidente au Finances, considérant d'une part « le vote tardif du budget primitif de la région en mai 2016 (en application de la loi Notre), d'autre part, les mesures de rééquilibrages budgétaires induits par la fusion des régions et notamment les retards de paiements de l'une d'elles, et enfin, l'environnement technique et organisationnel en pleine mutation ».

Malgré les difficultés d'une année budgétaire 2016 «de transition», c'est non sans un certaine satisfaction qu'Andréa Brouille annonce un taux de réalisation de près de 90% du budget primitif 2016. En chiffres, sur une prévision de dépense de 2 816 M€, 2 533 M€ ont effectivement été dépensés. Et de préciser que la section investissement a été exécutée à 89% , et la section de fonctionnement à 91%.

Ambiance de satisfactionAu regard de ce CA 2016, qui vient acter le déroulement réel du budget voté un an auparavant, « 36,6% du budget a été consacré à l'investissement », de quoi ici satisfaire particulièrement son Président attaché à pouvoir régulièrement déclarer, et ce lundi encore, que « la Nouvelle-Aquitaine est une des régions qui investit le plus ». Et ce malgré la baisse continue des dotations d'Etat n'omet-on pas de rappeler. Côté recettes justement, en raison d'une mobilisation de l'emprunt moins forte que prévue (413M€ sur une prévision de 635M€) le taux de réalisation est de 92%. Pour autant, l'encours de la dette passant à 1825 M€ (soit 298 M€ de plus que l'an dernier), la capacité de désendettement de la région passe de 4 à 4,8 années. Un chiffre « encore inférieur au niveau moyen des régions », pointe la Vice Présidente, et dans le delta maximum des 7 ans de la stratégie posée par Alain Rousset.

Quant à la note des 130 M€ de retards de paiement laissés par l'ancien Conseil régional de Poitou-Charentes, « elle a pu être absorbée sans détériorer la capacité d'investissement de la Nouvelle-Aquitaine ». De même, qu'une autre dépense exceptionnelle de 13M€ liée au plan 500 000 formations mis en place avec l'Etat. « Le niveau d'épargne dégagée en 2016, malgré ces dépenses exceptionnelles, est de 381M€ », précise Andrea Brouille, soit un taux d'épargne de 19, 3 %. Autant de chiffres laissant dire à Stéphane Delpeyrat, Président du Groupe socialiste un peu dithyrambique sur le sujet que « nous présentons les indicateurs les plus performants... le tout sans toucher au cœur des compétences régionales. C'est particulièrement remarquable : on respecte les ratios financiers sans attaquer les rôles et missions de la région ». Une même ambiance de satisfaction était à noter sur les bancs de la majorité, des élus EELV et Radicaux de gauche.

L'opposition pointe le risque d' "effet ciseau"Si on n'a pas assisté ce lundi à de grandes crispations ou tensions dans les débats, il n'en allait tout de même pas de la même musique sur les bancs de l'opposition. Parmi les critiques régulièrement entendues, à l'inverse d'ailleurs des 90% de réalisation du budget primitif vantés par la majorité, c'est « le net décalage entre le budget primitif et compte administratif » qui a été mis en avant. « Cet écart, notamment sur le montant de l'emprunt, fausse les discutions lors du budget primitif et affiche des ambitions excessives avec des sommes astronomiques, mais la réalité est très nettement en décalage», souligne Olivier Chartier pour LR quand le FN pointe « une sur-budgetisation du budget primitif » ou encore, que l'UDI, regrette « des choses artificielles».
Mais sur la globalité de la méthode, un autre défaut est reproché à l'exécutif de manière quasi unanime sur les rangs de l'opposition : « le manque de lisibilité de la trajectoire financière entre les trois comptes administratifs 2015 des ex-régions, le compte administratif 2016 et le BP 2016 », synthétise Jean Dionis Du Séjour. A ce reproche se double celui du risque d' « effet ciseau » entre « des dépenses de fonctionnement qui augmentent plus rapidement que les recettes de fonctionnement », alerte Olivier Chartier. Un argument, auquel Modem et UDI ajoutent pour leur part, non seulement la baisse des dotations, mais « une évolution de la dette de plus 20% par rapport à l'endettement des 3 régions cumulées en 2015 et une épargne brute de 19,2% qui est certes correcte mais dégradée par la fusion ». De quoi pour les groupes centristes s'interroger à travers la voix de l'élu modem Joan Taris sur « la soutenabilité de la trajectoire de cette hausse de l'endettement ». « D'autant que rien n'annonce une diminution de la dette, le Budget primitif 2017 envisageant même un endettement de plus de 2,3Mds », rappelle Jean Dionis, qui n'oublie pas non plus la promesse d'Emmanuel Macron de réduire le soutien aux collectivités locales de 10 Mds € en 5 ans.

"Si E. Macron ne reprenait pas l'engagement sur la TVA, ce serait dramatique"Un appel à « une attitude de prudence » bien entendue par Alain Rousset : « Si on continue comme ça, sans avoir les recettes en face? nous serions coupables. D'autant qu'avec les compétences transport et formation la dépense va être de plus en plus importante en fonctionnement », prévient-il volontiers. Et de souligner, tout en admettant la part d'inconnu sur les décisions à venir du nouveau Président de la République, que ce dernier a déjà été sensibilisé par l'association des régions de France « sur le fait que les recettes des régions avaient déjà été particulièrement impactées par les baisses de dotations successives ». Quant à la proposition de Manuel Valls de substituer les dotations d'Etat par une part de TVA, Alain Rousset, là encore ne sait pas si le gouvernement va revenir sur cet engagement du Gouvernement précédent, mais « s'il le faisait, ce serait dramatique » avertit-il.

Enfin, ce compte administratif a également été l'occasion pour Andrea Brouille de revenir sur les procédure en cours de désensibilisation des dettes toxiques laissées par Poitou-Charentes. Si pour le groupe LR, celle-ci « n'est pas assez rapide », le travail effectué pour diminuer l'encours de cette dettes structurée a été salué par le reste des groupe de l'assemblée. L'occasion aussi de rappeler pour le groupe LR que ce dernier après un premier refus pour vice de forme, avait déposé lundi dernier un second recours devant le juge administratif pour ester en justice en lieu et place du Président de la Région., qui avait décliné leu invitation à le faire.
Au total FN et LR ont voté contre ce compte administratif 2016, UDI et Modem se sont abstenus, et Vert, PRG et PS l'ont sans surprise voté. Un vote de compte administratif bel et bien "normal", au bout du compte.

 

Budget Supplémentaire Transport adopté de justesse

Quant au Budget supplémentaire 2017, d'un montant de ressource de 97 M€ soit 1,33% du BP 2017, 53 M€ sont destinés à diminuer le recours à l'emprunt initialement prévu. Le restant est réparti entre des actions nouvelles de solidarité notamment au profit de l'aviculture victime de l'épizootie aviaire, ou des viticulteurs ayant souffert du gel du printemps. Des moyens supplémentaires sont aussi accordés au plan 500 000 formations.
Mais sur ce BS, ce qui aura fait grand bruit, ce sont ces 4,5M€ destinés à financer des études pour la réalisation de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Grand bruit car d'une part, l'opposition s'est une fois de plus vivement opposée au projet ardemment et de longue date défendu par Alain Rousset, (et qui vient d'ailleurs d'obtenir des financements européens a-t-il eu l'occasion d'annoncer) mais d'autre part parce qu'après avoir annoncé un vote contre ce chapitre « transport » du BS, qui fait également référence à la LVG, les élus EELV ont in extremis choisi de ne pas prendre part au vote... Permettant du même coup l'adoption de ce chapitre. Dans le case inverse, ce « couac » au sein de la majorité régionale aurait empêché l'adoption du dit chapitre, au grand dam, sans doute d'Alain Rousset.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
6198
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !