aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

24/02/17 : Charente-Maritime : le nombre de demandeurs d'emploi (toutes catégories) s'établit à 56 370 fin janvier 2017, soit + 1% par rapport à décembre. Mais le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité à baissé de 3,4% en un an. Ils sont 33 530 .

23/02/17 : Après sa rencontre avec Emmanuel Macron François Bayrou va « tout faire pour aider » le candidat d’En marche ! dans sa campagne présidentielle. L’ancien ministre de l’économie a salué ce « rassemblement des progressistes qui dépasse les clivages »

22/02/17 : Le carnaval béarnais repart de plus belle à partir du jeudi 23 février à Pau avec, notamment, sa fameuse nuit de l'ours. Il poursuivra ses défilés, concerts, rires et délires jusqu'au dimanche 26 février.+ d'info

22/02/17 : Charente-Maritime : la préfecture organise une réunion publique au sujet du projet d'éolien offshore prévu au large de l'île d'Oléron, le lundi 27 février à 18h30 au complexe Eldorado à Saint-Pierre d'Oléron.

21/02/17 : C'est Le Dorat, localité de 1800 habitants, dans la Haute-Vienne qui doit recevoir en juillet 2019, le Mondial de la tonte des moutons. L'évènement doit rassembler 300 concurrents d'une trentaine de pays, 5000 ovins et attirer 30 000 visiteurs.

20/02/17 : C'est le Californien -et ancien résident d'Anglet- Tom Curren, triple champion du monde WSL et triple champion du monde ISA, 52 ans, qui sera le parrain des championnats du monde de surf des nations(ISA), qui auront lieu du 20 au 28 mai à Biarritz.

20/02/17 : La LGV Tours-Bordeaux sera inaugurée à Villognon, en Charente, le 28 février, sur la base de maintenance de Mesea. Le président François Hollande est attendu sur l'événement, mais son éventuelle venue ne sera confirmée qu'au dernier moment.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/02/17 | Nouvelle Aquitaine: le chômage en légère baisse

    Lire

    Fin janvier, en Nouvelle-Aquitaine, il y avait 294 580 demandeurs d'emploi de catégorie A ( sans aucune activité) soit -0,3 % sur 3 mois ( –980 personnes) -0,1 % sur un mois et -2,8 % sur un an. France: -0,3 % sur 3 mois et -2,5 % sur un an. Par âge: -0,3 % pour les moins de 25 ans (–0,1 % sur un mois et –7,3 % sur un an), -1,0 % pour ceux de 25 à 49 ans (–0,3 % sur un mois et –3,9 % sur un an) et + 1,3 % pour les 50 ans ou plus (+0,4 % sur un mois et + 2,3 % sur 1 an, le total des demandeurs A, B, C - 498 210 - augmente de 0,5 % sur 3 mois, de 0,4 % sur 1 mois et de 0,9 % sur 1 an..

  • 24/02/17 | Mort de Robert Boulin: vers la déclassification du secret défense?...

    Lire

    Le combat de la fille de Robert Boulin, l'ancien ministre et maire de Libourne, retrouvé mort en 1979 dans un étang de la forêt de Rambouillet va peut être connaître une étape décisive. En tout cas le juge d'instruction a demandé la déclassification de documents « secrets défense » et le ministre de l'Intérieur, Bruno Le Roux, pourrait accéder à cette requête après avis de la commission ad hoc.

  • 24/02/17 | Une nouvelle maison d'arrêt va être construite à Pau

    Lire

    Une nouvelle maison d'arrêt pouvant recevoir 500 détenus va être construite dans un quartier nord-est de Pau, à l'entrée de la ville. C'est ce qu'a indiqué Jean-Jacques Urvoas, le ministre de la Justice. La future prison, dont l'emplacement a en particulier été choisi en raison de ses facilités d'accès et des services urbains qui seront offerts au personnel pénitentiaire, devrait être édifiée au plus tard en 2025. En dépit de sa vétusté, l'actuelle maison d'arrêt située en centre ville, ne sera pas fermée pour autant.

  • 24/02/17 | La Rochelle : J. Marchand laisse sa place à la tête de La Coursive

    Lire

    Le directeur de la scène nationale La Coursive à La Rochelle, Jackie Marchand, laisse sa place à Franck Becker, actuel directeur du Théâtre de Cornouailles, scène nationale de Quimper. Le ministère de la Culture a validé jeudi matin ce choix du conseil d'administration de La Coursive, qui a auditionné 5 candidats parmi 25 candidatures. Franck Becker, 50 ans, a notamment dirigé la scène national du Jura. C'est son projet au plus près de l'esprit de La Coursive, qui a séduit le jury.

  • 23/02/17 | L'AOC Bordeaux veut sortir des pesticides

    Lire

    Au cours de sa dernière assemblée générale, le Syndicat de Bordeaux et Bordeaux Supérieur a voté une série de mesures (cinq en tout) favorisant une sortie définitive des pesticides. Une interdiction de désherbage chimique pour l'ensemble de ses vignes, et l'obligation pour chacune des exploitations de mesurer un "indice de fréquence de traitement" font notamment partie des mesures. C'est le premier AOC de Bordeaux à l'acter.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | La nouvelle région est installée, Alain Rousset à sa tête

04/01/2016 | C'est sans suspens qu'Alain Rousset a été élu ce 4 janvier en fin de matinée, Président du Conseil régional de la nouvelle grande Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes.

Alain Rousset ''Fier et heureux''à l'issue du dépouillement des votes des élus régionaux le désignant comme le Président de la nouvelle Région

A Bordeaux, l'hémicycle du Conseil régional n'avait que rarement été aussi plein, mais il faudra désormais s'y faire. Et pour cause, ce 4 janvier, ce sont les quelques 183 nouveaux élus régionaux qui siégeaient (ils étaient en réalité 181 présents), par ordre alphabétique, sur les bancs de la toute jeune assemblée. Venus des quatre coins de la nouvelle grande région, ils ont eu pour mission principale de procéder à la désignation de leur président(e). Sans grande surprise Alain Rousset l'a emporté face à Jacques Colombier, seul autre candidat à cette élection présidentielle ; Virginie Calmels expliquant un peu plus tard son choix de ne pas se porter candidate par respect «pour la victoire sans aucune ambiguïté» du candidat socialiste à la sortie des urnes le 13 décembre dernier.

C'est sous la présidence de droit du doyen des élus régionaux, le centriste et Maire de Biarritz, Michel Veunac, 69 ans, que s'est ouverte la séance d'installation du nouveau Conseil régional d'Aquitaine Limousin Poitou-Charentes pour lequel celui-ci a souhaité, en ce début de mandature, « hauteur de vue, droiture et courage ». Un président temporaire qui a donc chapeauté l'élection d'un autre, sous le regard attentif du cadet des élus, le périgourdin Benjamin Delrieux, 24 ans, désigné pour l'occasion, et par la loi, secrétaire de séance. Après le passage des 181 élus présents par l'isoloir et le dépouillement des bulletins, c'est donc Alain Rousset qui a été logiquement élu Président de l'assemblée régionale. A son compte : 108 voix, soit une de plus que sa propre majorité. 29 voix sont allées au candidat FN, autant dire autant que son groupe en compte, tandis que 45 bulletins, attribuables au Centre et aux Républicains ont été déclarés blancs ou nuls.

"Rechercher des majorités d'idées"Le premier Président de la nouvelle région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, qui entame là son quatrième mandat régional, s'est dit à la fois « ému et fier » et prêt à endosser le rôle, « avec bonheur, gravité et une grande responsabilité ».

Une responsabilité « qui pèse sur les épaules de chacun des élus régionaux », a-t-il souligné dans son discours de mandature, avant d'insister sur l'idée du rassemblement au regard des élections de décembre. « Nous rassemblons les forces, nous rassemblons les identités, nous rassemblons 5,8 M d'hommes et de femmes à qui il faudra apporter notre souci du quotidien et la préparation de l'avenir ». Rassemblement encore, énonçant « le défi singulier » de cette assemblée, celui d'« ouvrir, rechercher des majorités d'idées et des majorités de projets ».
Autre défi rappelé par le Président de la désormais plus grande région de France : « la proximité ». Il y sera répondu d'une part « par des élus qui représenteront la région sur le territoire, pour coordonner et accompagner les dossiers sur le territoire », d'autre part par la création « très rapidement » prévue d'une « « DATAR »  qui aura une capacité d'analyse et d'action auprès des territoires les plus en déprise ». L'idée affirmée au global est celle d'une « co-construction des stratégies territoriales » tant avec les territoires, qu'avec les acteurs des mondes associatif, citoyen, industriel, etc... Une co-construction comme « une nouvelle démocratie territoriale, plus ouverte plus collaborative ». En tout cas, promet-il « il n’y aura pas de centralisme bordelais, ni sur le plan économique, ni sur le plan culturel ni sur le plan éducatif et universitaire ».

Alain Rousset, a retrouvé son siège de président de région ce 4 janvier 2016. Un même siège pour une nouvelle région Aquitaine Limousin Poitou-Chaentes

Quatre groupes d'oppositionAutre ambition d'Alain Rousset, « inventer une administration du futur, pas plus chère » qui intègrera par exemple, « des équipes mobiles sur les territoires ». Il invite l'assemblée « à réfléchir à une nouvelle forme d'action publique » liant tout à la fois « quotidien et solidarité » au bénéfice des citoyens. Une action publique également porteuse de politiques de prévention, prévention en matière de décrochage scolaire et de santé notamment.
Quant au reste des axes politiques énoncés, il a repris les grandes lignes de sa campagne, en matière de modernisation des infrastructures, de développement du réseau haut débit, de la sa stratégie de l'innovation en matière économique, la création d'un fonds d'investissement régional, celle d'un service public régional de l'emploi, la forêt et la chimie verte, la poursuite du programme Usines du futur...

Quant à l'opposition composée de 4 groupes: Front National, les Républicains, le Modem et l'UDI, auquel il faut ajouter un « intergroupe » entre Les républicains et le Modem, elle pourrait peut être être amenée à évoluer, Joan Taris, du Modem se disant ouvert à un rapprochement avec le groupe UDI, présidé par le maire d'Agen, Jean Dionis du Séjour. Tous deux en tous cas, se sont dit ouverts à "des convergences de fond" avec le Président Rousset et la majorité ; séduits semble-t-il par l'idée de "majorité de projets" lancée par ce dernier dans son discours. Du côté du Front national, Jacques Colombiers, présentant son groupe comme « une opposition pas systématique ni stérile, mais une opposition claire ». Quant à Virginie Calmels, elle positionne son groupe Les Républicains « dans une opposition présente, vigilante et responsable ».

Virginie Calmels, Présidente du groupe Les Républicains, lors du vote pour le Président de la Région


Toujours pas de nomEnfin, si la nouvelle grande région a désormais une existence, une assemblée installée et un président élu, elle n'a toujours pas de nom définitif. Un "détail" d'importance qu'il s'agit de choisir avec soin, car "nommer c'est inscrire dans l'histoire une immense région", estime Alain Rousset. Ce nom, qui doit "parler à tous les habitants" et résonner comme "une marque, pour nos produits agroalimentaires ou notre tourisme", sera voté par l'assemblée régionale "d'ici le mois de juin" annonce le Président, pour que le Conseil d'Etat puisse le valider par décret, le 1er octobre 2016.

A la suite de l'élection du Président, cette séance d'installation a également donné lieu à l'élection des quinze vice-présidents du Conseil régional Aquitaine Limousin Poitou-Charentes dont la liste est à retrouver ci-dessous. A noter la place symbolique du Président sortant du Conseil régional du Limousin Gérard Vandenbroucke, et à travers lui de la ruralité, en Premier Vice-Président du nouveau Conseil régional.

  1. Gérard Vandenbroucke (Haute-Vienne PS) : Aménagement du territoire, politique contractuelle et Très Haut Débit

  2. Nathalie Lanzi (Deux-Sèvres PS) : Jeunesse, sport, culture et patrimoine

  3. Jean-François Macaire (Vienne PS) : Finances, budget

  4. Françoise Coutant (Charente EELV) : Transition énergétique

  5. Bernard Uthurry (Pyrénées-Atlantiques PS) : Développement économique et économie numérique

  6. Nathalie Delcouderc (Corrèze PS) : Economie territoriale, ESS

  7. Jean-Louis Nembrini (Gironde SC) : Education et lycées

  8. Sandrine Derville (Pyrénées-Atlantiques PS) : Tourisme

  9. Gérard Blanchard (Charente-Maritime SC) : Enseignement supérieur et recherche

  10. Isabelle Boudineau (Gironde PS) : Europe et international

  11. Jean-Pierre Raynaud (Dordogne SC) : Agriculture, agroalimentaire, forêt, mer et montagne

  12. Catherine Veyssy (Gironde PS) : Formation professionnelle, apprentissage et emploi

  13. Renaud Lagrave (Landes PS) : Infrastructures, transport, mobilités

  14. Geneviève Barat (Creuse PS) : Ruralité, vivre ensemble, vie associative et citoyenneté

  15. Nicolas Thierry (Gironde EELV) : Environnement et biodiversité

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
4532
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !