Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/09/19 : Le 22/09 dès 11h, le H14 accueille Cap associations,rdv annuel du monde associatif bordelais auquel participent 327 associations. L'occasion de s’informer, découvrir et essayer des pratiques sportives et culturelles ou s’investir en tant que bénévole.

20/09/19 : Le 24/09 le Centre Commercial Mériadeck reçoit le Forum des Acteurs Associatifs de l’Emploi. Les assos bordelaises liées à l’insertion professionnelle y présentent leurs services d'orientation et accompagnement des personnes en recherche d'emploi

20/09/19 : Le patron bordelais de Keolis, Jean-Pierre Farandou, succèdera à Guillaume Pépy à la tête de la SNCF en janvier. Il a effectué en Gironde une grande partie de sa carrière aux postes de chef de gare, chef de projet TGV ou responsable de la mobilité TER.

19/09/19 : Bordeaux - James Gray, le réalisateur New yorkais de Little Odessa, La nuit nous appartient, Two Lovers ou du récent Ad Astra sera l'invité d'honneur du 8èmé Festival International du Film Indépendant de Bordeaux qui se tient du 15 au 21 octobre 2019

18/09/19 : Bordeaux. Il aura fallu quatre mois pour que le trafic reprenne sur la ligne C du tram entre la Porte de Bourgogne et la gare Saint-Jean après l'incendie du parking Salinières: il est annoncé pour le 28 septembre.

18/09/19 : Mont de Marsan Agglomération recherche des volontaires en Service Civique pour assurer des missions en lien avec la culture, la solidarité, l'environnement et l'éducation. Réunion d'information le 26 septembre à 14h au Bureau Information Jeunesse.

18/09/19 : Le Pont d'Aquitaine sera fermé entre les échangeurs 1 et 5 du 19 septembre 21h au 20 septembre 6h pour des travaux de maintenance et d'entretien.

18/09/19 : Deux-Sèvres : à l'occasion des Journées du patrimoine, le Département ouvre ses portes au public de la Maison du Département, des Archives Départementales et des Tumulus de Bougon. Animations et visites guidées sont au programme.

18/09/19 : Charente-Maritime : le chantier du pont transbordeur de Rochefort ouvre ses portes au public à l’occasion des journées européennes du patrimoine. RDV notamment samedi 21 à 10h pour assister au remontage sur le tablier du premier élément de chariot.

17/09/19 : Dordogne : Frédéric Gojard, 58 ans, conduira la liste du Rassemblement National à Périgueux pour les élections municipales. Cet ancien militaire, aujourd'hui âgé de 58 ans, s'était déjà présenté aux dernières élections européennes.

17/09/19 : Marcel Amont se rend à Bordeaux à la libraire La Machine à Lire jeudi 19 septembre à partir de 18h30 pour évoquer son livre "Les Coulisses de ma vie" aux éditions Flammarion. Il sera le lendemain à l’Espace Culturel de Pau à partir de 18h30.

17/09/19 : Philippe Lambert atteint de la sclérose en plaques, est attendu à Agen mercredi 18 septembre à 16h30 pour une étape dans le cadre de son « Tour de France - défi 3000 km de Philippe Lambert ».

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/09/19 | 1000 postes à pourvoir lors de la Journée de l'Emploi

    Lire

    Le jeudi 26 septembre, la 8ème Journée de l'Emploi se tient à la salle du Solarium de Gradignan (33) dès 9h30. Plus de 1000 offres d'emploi (tout niveau) seront proposées dans le secteur privé et des dizaines de postes dans les secteurs de l'armée et de la gendarmerie. 77 entreprises locales, de la start-up à la multinationale, seront présentes dans des domaines d'activités variés : commerce, industrie, banque, restauration, bâtiment, logistique ou encore l'aide à domicile et l'intérim. Possibilité d'entretiens individuels de conseils sur la recherche d'emploi, la formation, les métiers.

  • 21/09/19 | Niort : une semaine d'accueil pour les étudiants niortais

    Lire

    Jusqu'au 26 septembre, Niort Sup' organise une semaine spéciale pour l'accueil des étudiants. Au programme : une course à pied "Color Run" de 5 km suivie d'une soirée étudiante (le 24), un tournoi de basket (le 26), une initiation à la boxe (le 26), un "escape game polar" dans des lieux culturels de Niort, et plusieurs concerts dont la soirée Nitro (électro) du CAMJI, ainsi que des petits déjeuners d'informations sur la vie étudiante (les 23,24 et 25). Programme détaillé sur www.niortagglo.fr

  • 20/09/19 | Affaire SFR : Bordeaux à la barre

    Lire

    Après Nice, Dijon et Aix-en-Provence, c'est à Bordeaux que sera plaidé le jeudi 26 septembre le quatrième dossier de l'affaire SFR. 18 Conseils de Prud'hommes ont été saisis en France pour se pencher sur ce Plan de Départ Volontaire contesté par 427 salariés et qui a concerné 5000 personnes au total (soit un tiers des effectifs). En 2017, SFR avait été condamnée à verser 26,25 millions d'euros de dédommagement à d'anciens salariés ayant déposé un recours pour contester un premier Plan de Départs volontaires mis en place en 2007. Pour l'avocat qui plaidera l'affaire, "Il s’agit ni plus ni moins d’un plan social déguisé".

  • 20/09/19 | Bordeaux : l’église Saint-Michel retrouve ses trésors d’albâtre

    Lire

    Plus de 35 ans après avoir été volés, quatre reliefs du XVe siècle en albâtre polychromé -l’Annonciation, la Nativité, l’Adoration des Mages et l’Ascension- viennent d’être replacés dans leur écrin d’origine de la basilique Saint-Michel de Bordeaux. Samedi 21 septembre à 12h sur le site, dans le cadre des Journées du Patrimoine, une « cérémonie de réintégration » célèbrera ce retour en présence de Nicolas Florian maire de Bordeaux.

  • 20/09/19 | Vienne : un essai clinique "sauvage" interdit

    Lire

    L'agence du médicament (ANSM) a annoncé ce jeudi avoir interdit un "essai clinique sauvage" de molécules aux "effets inconnus" (sous forme de patchs) sur au moins 350 malades de Parkinson et Alzheimer réalisé en partie dans une abbaye de Saint-Benoît, près de Poitiers. L'ANSM a demandé aux participants de ces essais de "ne plus utiliser ces patchs" et de consulter "rapidement un médecin pour réaliser un bilan de santé et s'assurer que la prise en charge de leur maladie est adéquate". L'autorité a également annoncé avoir saisi le pôle santé du Parquet de Paris.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | La Région et la SNCF veulent "nous" faire préférer le train

10/09/2019 | La Région et la SNCF développent une stratégie, qui se décline sur les infrastructures, les tarifs et les horaires, pour encourager plus gens à prendre le train.

Philippe Bru de la SNCF Mobilités et Renaud Lagrave de la Région ont présenté les nouveautés du TER en Nouvelle Aquitaine

Depuis trois ans, la fréquentation des TER en Nouvelle-Aquitaine, avec en moyenne 60 000 voyageurs par jour, enregistre une progression de 10 %. La qualité de service est aussi en rendez vous. Le Conseil régional souhaite poursuivre ses efforts sur le ferroviaire en encourageant davantage de Néo-Aquitains, qu'il soit en formation, salarié, chefs d'entreprises, à privilégier le train. Ce lundi, à Angoulême, Renaud Lagrave, vice-président régional en charge des transports, et Philippe Bru, directeur de SNCF mobilités ont présenté leur stratégie commune pour faciliter les déplacements en train.

Et si cette période de rentrée était synonyme pour beaucoup d'entre nous de changement  d'habitude, notamment en matière de trajets quotidiens, pour son travail et pourquoi pas pour des loisirs. Parmi les objectifs affichés, le Conseil régional souhaite faciliter les déplacements tout en limitant les impacts sur l'environnement. Alors pourquoi pas , dès que cela est possible abandonner la voiture. La Région Nouvelle Aquitaine, qui vient de renouveler sa convention avec SNCF mobilités en fin d'année dernière pour une durée de six ans, veut en tout cas mettre le paquet sur ce moyen de transport. Pour mémoire, la Région prend en charge en moyenne 80 % du coût du transport.
Ce lundi matin, Renaud Lagrave, vice-président du Conseil régional en charge des transports était au côté de Philippe Bru, directeur régional de SNCF Mobilités pour présenter leur stratégie commune qui se décline en termes de politique tarifaire attractive, de travaux sur les infrastructures, exemple la régénération de la ligne Libourne-Sarlat,  de nouveaux horaires pour améliorer ou renforcer certaines dessertes, notamment Bordeaux -La Rochelle avec 9 % de trains en plus prévus à partir du 15 décembre. "Aujourd'hui, nous sommes à un taux de régularité de 93,8 % en Nouvelle-Aquitaine, avec un objectif de 95 % au terme de la convention et un taux de suppression d'1,4 %. Il y a quelques années, nous étions bien en dessous de 90 %. précise Renaud Lagrave. Un gros effort d'investissement a été consenti puisque sur une totalité de 192 rames, 66 sont neuves. 
Avant d'évoquer les nouveautés de cette rentrée, Renaud Lagrave a abordé le bel été du train, notamment grace aux offres estivales : plus de 140 000 voyages en TER ont été réalisés avec les offres estivales, soit une augmentation de 48 %. Autre exemple, le forfait découverte Bordeaux  a enregistré une hausse de plus de 50 %. Pass océan avec Arcachon comme destination phare a connu un grand succès cet été 2019.

Des efforts sur le  transport des vélos

 Autre fait à noter, des efforts importants ont été réalisés sur le tranport des vélos dans les TER, notamment sur les deux lignes Bordeaux-Arcachon et Bordeaux - Hendaye. Sur le mois de juillet, plus d'un millier de cycles ont été transportés sur Bordeaux-Arcachon et plus de 400 sur la ligne Bordeaux-Hendaye. "Chaque été, le sujet était récurrent et problématique avec des retards et du mécontement des usagers. Un nouveau service gratuit a été proposé, ce qui a permis d'augmenter la capacité de places disponibles sur ces deux destinations, grâce à des aménagements de rames. 78 % des usagers interrogés ( 600) se sont dits satisfaits du service proposé et cela n'a pas occasionné de retards. Nous devrions reconduire ce service, et sans doute vers d'autres destinations. La Rochelle est à l'étude. Nous pouvons sans doute encore mieux faire, pour les cyclotouristes, indique Renaud Lagrave.
Le directeur régional de SNCF mobilités, Philippe Bru, confirme cette dynamique de fréquentation, observée pas seulement en saison estivale et sur la desserte de Bordeaux. "Cette progression du nombre de voyageurs concerne l'ensemble du territoire. Il y a une dynamique autour du ferroviaire :  nous sommes passés en trois ans de 45 000 voyageurs par jour à 60 000 aujourd'hui. Deux tiers des usagers sont des occasionnels.  Et on se situe la première ou deuxième région de France en terme de satisfaction clients". La SNCF et la Région poursuivent le même objectif faire en sorte que les Néo-Aquitains choisissent davantage le train pour leurs trajets quotidiens, pour le travail, suivre une formation ou aller au lycée et aussi plus ponctuellement pour des loisirs. De nouveaux tarifs, notamment avec d'importantes réductions sur les offres annuelles ont été instaurés. Pour les salariés, la moitié du coût du transport peut être pris en charge par l'employeur. A partir de trois allers retours par semaine, l'abonnement s'avère rentable. "Nous avons instauré la garantie fiabilité pour les abonnés annuels, il permet au voyageur d'être dédommagé si son train est retardé de plus de 15 minutes ou supprimé plus de 8 fois dans le mois : actuellement, 6 % des 10 000 abonnés annuels sont inscrits à ce service, précise Philippe Bru. De nouvelles offres combinées TER / transports urbains voient le jour en cette rentrée, notamment à Poitiers. Il existe aussi des billets à petit prix sur une sélection de trajets et de trains TER.  Ce tarif consiste à un nombre de places limitées sur des trains généralement peu chargés. 

 La réouverture de la ligne Libourne Bergerac Sarlat

Après un chantier de neuf mois, financé à 42 % par la Région et les collectivités concernées par le tracé, qui a permis un renouvellement intégral de 62 km de voie entre Libourne et Bergerac, les trains vont à nouveau circuler entre Libourne et Sarlat à partir du 30 septembre. Ces travaux ont permis la perennisation de la ligne, jugée structurante, et le retour à une vitesse à 120 KM / h. Les périgourdins devraient gagner environ 25 minutes sur un trajet entre Bordeaux et Sarlat soit 2 h 21 et environ 6 minutes en Bordeaux et Bergerac. Ce sera aussi une des premières lignes à bénéficier du dispositif de refonte des horaires  qui touchera l'ensemble des lignes de la Région entre 2020 et 2024. Coté infrastructures, les travaux de régénération de la section Saintes-Royan, pour un coût de 34,9 millions d'euros sont en cours d'achèvement. Le monde économique périgourdin, comme ce fut le cas lors de l'inauguration de la foire exposition, aborde régulièrement le sujet du désenclavement de la Dordogne et de la nécessité de liaisons convenables vers Paris, avec la possibilité depuis Périgueux ou Bergerac de faire l'aller retour dans la journée. Les nouveaux horaires au départ de Bergerac vers Bordeaux devraient permettre plus facilement  de monter dans le TGV à Bordeaux pour rejoindre la capitale.

Jouer les complémentarités

La ligne de bus Périgueux Angoulême est l'une des plus fréquentées elle est gérée par la Région

Il existe aussi d'énormes attentes avec la liaison en bus, gérée aussi par la Région, Périgueux -Angoulême. "C'est une ligne très fréquentée, pour un coût modique de 2 euros le trajet. Nous avons renforcé les horaires avec un départ matinal qui permet d'être vers 10 heures à Paris et un retour le soir vers 21 h 30 à Périgueux , du lundi au samedi." Les personnes rencontrées ce lundi vers midi à la descente du bus devant la gare d'Angoulême, étaient plutôt satisfaites du service . Exemple Alain Clavel, retraité des transports habite Paris : je trouve ce bus très pratique, c'est pas cher et confortable. Je fais le trajet huit fois par an, pour aller dans ma résidence secondaire en Dordogne. C'est un peu long mais moi je suis à la retraite." Ce lundi en milieu de journée, il y avait une trentaine de personnes à bord sur les 55 places disponibles. Ce service est- il en mesure de convenir aux responsables d'entreprises qui ont des réunions sur Paris ?  Le premier bus du lundi matin arrivé à 7 h 30 à Angoulême était quasi complet. Un des objectifs de la Région est aussi de jouer la complémentarité avec d'autres moyens de transport quand la ligne de train n'existe pas. 

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
2348
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !