Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/06/21 : L'ancien vice-président du Conseil départemental de la Dordogne en charge de l'agriculture, Jean-Pierre Saint-Amand est décédé lundi à l'âge de 71 ans. Il a été conseiller départemental du canton de Vergt de 1992 à 2015.

21/06/21 : Usinage, soudage, maintenance, aéronautique... Le CFAI Adour ouvre ses portes au public les 25 juin et 7 juillet sur ses 3 sites d'Assat (64), Lanne (65) et Tarnos (40). Il propose 148 offres en apprentissage dans les entreprises industrielles locales+ d'info

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/06/21 | 5000 € de dons remis au Téléthon Gironde

    Lire

    Les salariés d'EDF Commerce sud ouest, qui participent régulièrement aux courses du Téléthon, se sont adaptés au contexte sanitaire en participant à un challenge à distance via une application de loisir qui permet de cumuler des points en pratiquant l’activité physique de son choix. En 15 jours, du 30 novembre au 13 décembre 2020, les 260 participants ont réussi à récolter la somme de 5 000 €, qui servira "à soutenir la recherche et la mise en œuvre des premiers médicaments pour des maladies rares et génétiques", précise Christian Capdeville coordinateur du Téléthon en Gironde. Le don a été remis à l'association ce 22 juin.

  • 23/06/21 | Une nouvelle bâtonnière pour l'Ordre des avocats de Bordeaux

    Lire

    Les élections du Bâtonnat de Bordeaux se sont déroulées ce mardi 22 juin. A l'issue des votes, c'est Christine Maze qui a été élue Bâtonnière du Barreau de Bordeaux. Avocate depuis 1992, elle collabore à l'Association des avocats pénalistes de France. Elle prendra ses fonctions, à la suite de Christophe Bayle, le 1er janvier 2022, avec à ses côtés, Monsieur Pierre Fonrouge, vice Bâtonnier, lui même successeur de Caroline Laveissière. Ils sont élus pour 2 ans.

  • 22/06/21 | Maïsadour cède son pôle Charcuterie à la Fipso

    Lire

    Le groupe Fipso (Filière Porc du Sud-Ouest), fondé en 1965, vient d’acquérir, afin de poursuivre sa croissance, l’activité salaisons sèches de la coopérative landaise Maïsadour. Cette acquisition, réalisée grâce à l'intervention des 4 caisses régionales du Crédit Agricole, va permettre à la Fipso de récupérer 5 sites de production (en plus de se 3 usines) et de se positionner en leader du Jambon de Bayonne. Maïsadour, de son côté, va ainsi se recentrer sur l'activité Foie gras et vise à retrouver la voie de la croissance d'ici à 2023.

  • 22/06/21 | Le bassin de la Midouze se restaure

    Lire

    Dans le cadre de l’appel à projets initié par l’Agence de l’Eau Adour-Garonne, l’Institution Adour en partenariat avec l’Association de protection de l’environnement du Gers ainsi que les syndicats mixtes du Midou et de la Douze, et celui du bassin versant de la Midouze ont déposé un projet de restauration et d’aménagement de 8 périmètres de zones humides sur le bassin de la Midouze.

  • 21/06/21 | Régionales : Pas d'accord Rousset-Thierry ce lundi

    Lire

    Alors que se pose depuis hier soir la question d'un accord entre la liste du président sortant Alain Rousset et celle de Nicolas Thierry pour EELV, les négociations semblent pour aujourd'hui dans l'impasse. "Ce lundi, aucun accord n’a pu être signé. Il n’y avait manifestement aucune volonté d’accord tant les exigences et le ton employé étaient incompatibles avec une possibilité de négociation.", indique le service de presse du candidat Alain Rousset. "Je ne conçois pas la politique régionale comme une simple question de partage de postes. C'est une relation politique, pas une question comptable", indique le président sortant.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | La Région et la SNCF veulent "nous" faire préférer le train

10/09/2019 | La Région et la SNCF développent une stratégie, qui se décline sur les infrastructures, les tarifs et les horaires, pour encourager plus gens à prendre le train.

Philippe Bru de la SNCF Mobilités et Renaud Lagrave de la Région ont présenté les nouveautés du TER en Nouvelle Aquitaine

Depuis trois ans, la fréquentation des TER en Nouvelle-Aquitaine, avec en moyenne 60 000 voyageurs par jour, enregistre une progression de 10 %. La qualité de service est aussi en rendez vous. Le Conseil régional souhaite poursuivre ses efforts sur le ferroviaire en encourageant davantage de Néo-Aquitains, qu'il soit en formation, salarié, chefs d'entreprises, à privilégier le train. Ce lundi, à Angoulême, Renaud Lagrave, vice-président régional en charge des transports, et Philippe Bru, directeur de SNCF mobilités ont présenté leur stratégie commune pour faciliter les déplacements en train.

Et si cette période de rentrée était synonyme pour beaucoup d'entre nous de changement  d'habitude, notamment en matière de trajets quotidiens, pour son travail et pourquoi pas pour des loisirs. Parmi les objectifs affichés, le Conseil régional souhaite faciliter les déplacements tout en limitant les impacts sur l'environnement. Alors pourquoi pas , dès que cela est possible abandonner la voiture. La Région Nouvelle Aquitaine, qui vient de renouveler sa convention avec SNCF mobilités en fin d'année dernière pour une durée de six ans, veut en tout cas mettre le paquet sur ce moyen de transport. Pour mémoire, la Région prend en charge en moyenne 80 % du coût du transport.
Ce lundi matin, Renaud Lagrave, vice-président du Conseil régional en charge des transports était au côté de Philippe Bru, directeur régional de SNCF Mobilités pour présenter leur stratégie commune qui se décline en termes de politique tarifaire attractive, de travaux sur les infrastructures, exemple la régénération de la ligne Libourne-Sarlat,  de nouveaux horaires pour améliorer ou renforcer certaines dessertes, notamment Bordeaux -La Rochelle avec 9 % de trains en plus prévus à partir du 15 décembre. "Aujourd'hui, nous sommes à un taux de régularité de 93,8 % en Nouvelle-Aquitaine, avec un objectif de 95 % au terme de la convention et un taux de suppression d'1,4 %. Il y a quelques années, nous étions bien en dessous de 90 %. précise Renaud Lagrave. Un gros effort d'investissement a été consenti puisque sur une totalité de 192 rames, 66 sont neuves. 
Avant d'évoquer les nouveautés de cette rentrée, Renaud Lagrave a abordé le bel été du train, notamment grace aux offres estivales : plus de 140 000 voyages en TER ont été réalisés avec les offres estivales, soit une augmentation de 48 %. Autre exemple, le forfait découverte Bordeaux  a enregistré une hausse de plus de 50 %. Pass océan avec Arcachon comme destination phare a connu un grand succès cet été 2019.

Des efforts sur le  transport des vélos

 Autre fait à noter, des efforts importants ont été réalisés sur le tranport des vélos dans les TER, notamment sur les deux lignes Bordeaux-Arcachon et Bordeaux - Hendaye. Sur le mois de juillet, plus d'un millier de cycles ont été transportés sur Bordeaux-Arcachon et plus de 400 sur la ligne Bordeaux-Hendaye. "Chaque été, le sujet était récurrent et problématique avec des retards et du mécontement des usagers. Un nouveau service gratuit a été proposé, ce qui a permis d'augmenter la capacité de places disponibles sur ces deux destinations, grâce à des aménagements de rames. 78 % des usagers interrogés ( 600) se sont dits satisfaits du service proposé et cela n'a pas occasionné de retards. Nous devrions reconduire ce service, et sans doute vers d'autres destinations. La Rochelle est à l'étude. Nous pouvons sans doute encore mieux faire, pour les cyclotouristes, indique Renaud Lagrave.
Le directeur régional de SNCF mobilités, Philippe Bru, confirme cette dynamique de fréquentation, observée pas seulement en saison estivale et sur la desserte de Bordeaux. "Cette progression du nombre de voyageurs concerne l'ensemble du territoire. Il y a une dynamique autour du ferroviaire :  nous sommes passés en trois ans de 45 000 voyageurs par jour à 60 000 aujourd'hui. Deux tiers des usagers sont des occasionnels.  Et on se situe la première ou deuxième région de France en terme de satisfaction clients". La SNCF et la Région poursuivent le même objectif faire en sorte que les Néo-Aquitains choisissent davantage le train pour leurs trajets quotidiens, pour le travail, suivre une formation ou aller au lycée et aussi plus ponctuellement pour des loisirs. De nouveaux tarifs, notamment avec d'importantes réductions sur les offres annuelles ont été instaurés. Pour les salariés, la moitié du coût du transport peut être pris en charge par l'employeur. A partir de trois allers retours par semaine, l'abonnement s'avère rentable. "Nous avons instauré la garantie fiabilité pour les abonnés annuels, il permet au voyageur d'être dédommagé si son train est retardé de plus de 15 minutes ou supprimé plus de 8 fois dans le mois : actuellement, 6 % des 10 000 abonnés annuels sont inscrits à ce service, précise Philippe Bru. De nouvelles offres combinées TER / transports urbains voient le jour en cette rentrée, notamment à Poitiers. Il existe aussi des billets à petit prix sur une sélection de trajets et de trains TER.  Ce tarif consiste à un nombre de places limitées sur des trains généralement peu chargés. 

 La réouverture de la ligne Libourne Bergerac Sarlat

Après un chantier de neuf mois, financé à 42 % par la Région et les collectivités concernées par le tracé, qui a permis un renouvellement intégral de 62 km de voie entre Libourne et Bergerac, les trains vont à nouveau circuler entre Libourne et Sarlat à partir du 30 septembre. Ces travaux ont permis la perennisation de la ligne, jugée structurante, et le retour à une vitesse à 120 KM / h. Les périgourdins devraient gagner environ 25 minutes sur un trajet entre Bordeaux et Sarlat soit 2 h 21 et environ 6 minutes en Bordeaux et Bergerac. Ce sera aussi une des premières lignes à bénéficier du dispositif de refonte des horaires  qui touchera l'ensemble des lignes de la Région entre 2020 et 2024. Coté infrastructures, les travaux de régénération de la section Saintes-Royan, pour un coût de 34,9 millions d'euros sont en cours d'achèvement. Le monde économique périgourdin, comme ce fut le cas lors de l'inauguration de la foire exposition, aborde régulièrement le sujet du désenclavement de la Dordogne et de la nécessité de liaisons convenables vers Paris, avec la possibilité depuis Périgueux ou Bergerac de faire l'aller retour dans la journée. Les nouveaux horaires au départ de Bergerac vers Bordeaux devraient permettre plus facilement  de monter dans le TGV à Bordeaux pour rejoindre la capitale.

Jouer les complémentarités

La ligne de bus Périgueux Angoulême est l'une des plus fréquentées elle est gérée par la Région

Il existe aussi d'énormes attentes avec la liaison en bus, gérée aussi par la Région, Périgueux -Angoulême. "C'est une ligne très fréquentée, pour un coût modique de 2 euros le trajet. Nous avons renforcé les horaires avec un départ matinal qui permet d'être vers 10 heures à Paris et un retour le soir vers 21 h 30 à Périgueux , du lundi au samedi." Les personnes rencontrées ce lundi vers midi à la descente du bus devant la gare d'Angoulême, étaient plutôt satisfaites du service . Exemple Alain Clavel, retraité des transports habite Paris : je trouve ce bus très pratique, c'est pas cher et confortable. Je fais le trajet huit fois par an, pour aller dans ma résidence secondaire en Dordogne. C'est un peu long mais moi je suis à la retraite." Ce lundi en milieu de journée, il y avait une trentaine de personnes à bord sur les 55 places disponibles. Ce service est- il en mesure de convenir aux responsables d'entreprises qui ont des réunions sur Paris ?  Le premier bus du lundi matin arrivé à 7 h 30 à Angoulême était quasi complet. Un des objectifs de la Région est aussi de jouer la complémentarité avec d'autres moyens de transport quand la ligne de train n'existe pas. 

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
5774
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !
Photo d'illustration urne vote élection Politique | 22/06/2021

Elections régionales : Ni accord, ni fusion de listes en vue du second tour

Hôtel de Région Nouvelle Aquitaine  9 mars 2017 Politique | 21/06/2021

Régionales : Rousset en tête, EELV avance, le RN recule, droite et centre s'évitent... Demain quelles alliances ?

Photo d'illustration urne vote élection Politique | 21/06/2021

Départementales dans les Pyrénées-Atlantiques : entre abstention, prime aux sortants et progression d'EH Bai

Les conseillers départementaux de la Gironde dans l'hémicycle Politique | 21/06/2021

Départementales en Gironde : les sortants plébiscités, Jean-Luc Gleyze réélu au premier tour

Il faut un sursaut de participation dimanche prochain Politique | 21/06/2021

Départementales en Dordogne : la prime aux sortants

Le premier tour des élections départementales a eu lieu ce dimanche 20 juin 2021 Politique | 21/06/2021

Élections départementales dans la Vienne : la majorité départementale en ballottage favorable

Carte électorale Politique | 21/06/2021

Aucun candidat élu aux Départementales en Haute-Vienne, abstention record

Hôtel de Région Nouvelle Aquitaine  9 mars 2017 Politique | 16/06/2021

Elections régionales: Quels candidats pour quelles compétences ?

La gauche espère conserver la majorité à l'assemblée départementales Politique | 15/06/2021

Départementales en Dordogne : la gauche espère conserver la majorité

Illustration urne Politique | 15/06/2021

Elections départementales en Charente : la droite mise sur ses têtes d'affiche

Les candidats rochelais issus du parti du maire Jean-François Fountaine, présenté le 29 avril Politique | 14/06/2021

Départementales en Charente-Maritime : on reprend (presque) les mêmes…

Le politologue Jean Petaux Politique | 14/06/2021

Départementales en Gironde: "Si instabilité il doit y avoir, elle sera plutôt à Bordeaux qu’en zone rurale" selon le politologue Jean Petaux

Jean-Jacques Lasserre, président du Département des Pyrénées-Atlantiques Politique | 11/06/2021

Pyrénées-Atlantiques : l'union droite-centre, déjà en route pour le second tour des Départementales ?

La salle du conseil du Conseil Départemental de la Haute-Vienne Politique | 11/06/2021

Elections départementales : Cinq listes se disputeront les suffrages des haut-viennois

Présentation du nouveau site internet de Limoges Métropole Politique | 03/06/2021

Limoges Métropole se dote d'un nouveau site Internet