Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Charente-Maritime: dans le cadre de la poursuite du chantier de changement des câbles du Pont de Ré, la circulation automobile aura de courtes interruptions jeudi 19 novembre entre 12 et 13h, sans conséquence pour le passage des piétons et des vélos.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

16/11/20 : Les communes de La Mothe Saint Héray et Saint Maixent l'Ecole dans les Deux-Sèvres ont été reconnues en état de catastrophe naturelle, suite aux inondations subies au mois de mars.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/11/20 | Forte mobilisation contre la loi sécurité

    Lire

    Forte mobilisation populaire à l'initiative de La Ligue des Droits de l'Homme, d'Amnesty, de syndicats de journalistes, contre la loi sécurité globale, ce samedi, dans plusieurs villes de la région, à Pau, Bayonne, Mont-de-Marsan, Périgueux, La Rochelle, Bordeaux où La marche des libertés réunissaient quelques huit mille personne qui se sont rassemblées place de la Bourse et se sont dirigées vers la place Pey Berland. Des casseurs ont saccagé en marge de la manifestation plusieurs magasins du centre ville notamment entre la rue Sainte Catherine la place Camille Jullian

  • 28/11/20 | Rajeunissement pour Les Halles d'Andernos-les-bains

    Lire

    L’équipe municipale d’Andernos-les-bains se lance un défi de taille : reconstruire son centre-ville afin de donner un coup de boost à son attractivité. Trois opérations principales : construction d’un complexe cinématographique et culturel, réaménagement des espaces publics dans la rue du 11-Novembre, sur la place du 14-Juillet et l’avenue de Bordeaux. La dernière, et pas des moindres : la démolition-reconstruction des halles du marché. Cette structure de 1200m2 qui accueille 25 commerces, ne répond plus aux usages et normes en vigueur. Pour cette reconstruction, la Région soutien la commune avec une aide de 600 000€.

  • 28/11/20 | Un magasin de producteurs à Châteauneuf-sur-Charente

    Lire

    En 2017, la commune de Châteauneuf-sur-Charente (16) a acquis un bâtiment au sein duquel différents commerces et services de proximité sont actuellement installés. Au sein de ce bâtiment, un magasin de producteurs va voir le jour sur une surface de 167 m² et où la gestion de celui-ci sera réalisés par les producteurs. Afin de permettre à la collectivité d’aménager les espaces adaptés à cette activité, la Région Nouvelle-Aquitaine a attribué lors de sa dernière commission permanente une aide de 32 750 euros.

  • 28/11/20 | Saintes : le site de la Palu va devenir un espace naturel sensible

    Lire

    Classé en zone Natura 2000, La Palu est un site naturel unique de 122 hectares, situé non loin du centre-ville et au bord du fleuve Charente, au coeur de la ville de Saintes. Le conseil municipal vient de valider une convention avec le Département pour faire du site un Espace naturel sensible (ENS). Le Département co-financera à hauteur de 40% l'ensemble des actions liées à la gestion, la préservation et la valorisation de l'environnement des lieux, ainsi que la mise en place d'une éco-taxe.

  • 27/11/20 | La collecte nationale des banques alimentaires est lancée

    Lire

    La banque alimentaire de Bordeaux et de la Gironde organiste sa collecte ces 27 et 28 novembre. Cette fois-ci, elle sera physique dans le respect des gestes barrière,comme habituellement dans les magasins les plus importants. La seconde est dématérialisée, avec l’opération de distribution de coupons correspondant à des repas (2 euros pour un repas). Les sommes réunies sont transformées ultérieurement en achat de denrées alimentaires. Au niveau des produits, il est préférable de favoriser féculents et conserves de poisson, viande et légumes. Surtout pas de produits frais, ni de produits pour bébé.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | La Région Nouvelle Aquitaine investit cinq millions d'euros sur le Grand Bergeracois

18/07/2019 | Le contrat de dynamisation et de cohésion territoriale du Grand Bergeracois a été signé ce 17 juillet par Alain Rousset à Bergerac.

Alain Rousset a signé le contrat de territoire avec les EPCI  du Grand Bergeracois

Le contrat de dynamisation et de cohésion territoriale du Grand Bergeracois a été signé hier par le président de la Région et fait partie des 14 nouveaux contrats de territoires régionaux. Il concerne la communauté d'agglomération Bergeracoise et les Communautés de communes de Montaigne Montravel et Gurson, des Portes Sud Périgord et des Bastides Dordogne-Périgord, comprenant 131 communes et 100 191 habitants. Il porte sur un engagement financier de 5,1 millions d'euros pour accompagner les mutations économiques, affirmer la vocation agricole du Grand Bergeracois et renforcer son attractivité.

Lors de la séance plénière du conseil régional de la Nouvelle-Aquitaine du 24 juin dernier, 14 nouveaux contrats de territoires ont été votés dont celui du Grand Bergeracois. Pour ce vaste territoire, qui réunit une communauté d'agglomération (la CAB) et quatre communautés de communes, soit quelque 101 000 habitants, cela signifie que la Région va apporter une enveloppe financière pour développer des projets économiques, agricoles, culturels. Ce contrat a été signé ce mercredi 17 juillet par Alain Rousset et par les représentants des collectivités concernées à Bergerac. Il va concerner 37 projets structurants et 20 autres dossiers en construction et va permettre de répondre à trois enjeux principaux. "Trois enjeux principaux ont été au préalable identifiés au cours de réunions avec des élus du territoire et aussi des représentants de la société civile," a tenu à rappeler Anne Claude Tusseau, déléguée générale du Grand Bergeracois. "Il s'agit notamment d'offrir plus de valeur ajoutée sur ce territoire à partir des activités déjà présentes dans un contexte où le tissu économique a subi de profondes mutations. Il y a eu notamment un effondrement de l'activité productive concurrentielle. Il ne faut pas oublier que le grand Bergeracois souffre de profondes fragilités sociales avec un taux de chômage élevé et un taux de précarité importante. Le seuil de pauvreté est supérieur à 17 %. Le deuxième enjeu est de réaffimer la vocation agricole et productive du territoire, notamment en consommant localement. Le troisième enjeu est de renforcer l'attractivité et le rayonnement du grand Bergeracois, notamment se démarquer de la métropole bordelaise en valorisant ses atouts." La question des mobilités en milieu rural, notamment le ferroviaire avec la ligne Bergerac-Sarlat, est sous jacente de ce troisième enjeu. Elle a été abordée par plusieurs élus, président d'EPCI. "Le contrat concerne également le tourisme, la préservation des milieux naturels,  la culture comme levier de développement, le projet alimentaire du territoire avec la structuration de filières et la création de nouveaux débouchés, notamment par la présence des deux abattoirs. Ce contrat concerne également le soutien régional à l'ingénierie, en particulier dans les domaines de l'économie et de l'emploi avec des mises à disposition de personnel," précise Christophe Cathus, conseiller régional du territoire.

Des exemples de projets inscrits au contrat

 37 projets structurants ont été retenus, une vingtaine d'autres dossiers sont sur les rails. Pour la Région, il s'agit d'un engagement financier de 5,1 millions auxquels s'ajoutent plus de 100 000 euros d'aide à l'ingénierie, ainsi que le dispostif Cadet (contrat néo-aquitain de développement territorial.)  Vincent Bergeon, le directeur de l'interprofession des vins de Bergerac et de Duras a présenté le projet Vitirev qui concerne des pratiques viticoles plus respectueuses de l'environnement, en limitant au maximum le recours aux pesticides et l'émergence de projets au sein de l'ensemble de la filière en faveur de la transition environnementale : expérimentations, stations métérologiques, certifications des vignobles. Karima Giresse, directrice du CTIFL (centre technique interprofessionnel des fruits et légumes) de Lanxade a présenté le projet de plateforme d'innovation pour les agroéquipements dédiées aux fruits et légumes. "Ce dossier appelé Titec vise d'abord à travailler la réduction de produits phytosanitaires avec des alternatives qu'elles soient mécaniques ou via des solutions de bio controles. Il s'agit de créer les outils qui seront utilisés demainC'est le seul centre qui aura cette spécialisation de robotique agricole et il devrait être opérationnel l'an prochain." Le domaine social n'est pas pas oublié dans ce contrat de territoire, avec par exemple le projet de la maison d'enfants Saint Joseph, qui met en oeuvre des solutions pour permettre l'inclusion de jeunes majeurs par l'accès au logement, à bas coût, de qualité et de proximité. 

 

 

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
6302
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !