Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/04/19 : A l'occasion du Joli Mois de l'Europe, la Maison de l'Europe Direct Limousin organise une rencontre avec Jürgen Habermas. Philosophe allemand, il consacre sa réflexion à la question de l'intégration européenne. Rdv jeudi 2 mai, 18h30 à Limoges.

18/04/19 : A la suite de l'incendie qui a ravagé Notre Dame de Paris, la ville de Périgueux proposera un soutien financier de 10 000 €, lors de son prochain conseil municipal, pour aider à la reconstruction de ce bâtiment emblématique de l'histoire de France.

17/04/19 : Le coq reliquaire de la flèche de Notre-Dame de Paris, que l’on croyait disparu dans l’incendie de lundi, a été retrouvé mardi. Il devrait regagner prochainement l'entreprise Socra à Marsac-sur-l'Isle (24) pour être restauré comme initialement prévu.

16/04/19 : Emmanuel Macron au 20 heures ce 16 avril: "Je vous le dis ce soir avec force : nous sommes ce peuple de bâtisseurs. Nous avons tant à reconstruire. Nous rebâtirons Notre-Dame plus belle encore. Je veux que ce soit achevé d'ici cinq années"

16/04/19 : Patrick Bobet, président de Bordeaux métropole, frappé par la tragédie qui touche Paris et les français va demander au Conseil de métropole de participer, par le versement d’une subvention, à l’effort de reconstruction de la cathédrale Notre Dame.

10/04/19 : Les Chambres d’agriculture de Lot-et-Garonne, Haute-Vienne et Vienne, estampillées Coordination rurale, ont créé, le 9 avril, l’Association des Chambres d’agriculture de Nouvelle Aquitaine pour le développement agricole et rural

02/04/19 : A partir du 1er septembre prochain, la Communauté d’Agglomération du Libournais (La Cali) lance un nouveau réseau de transport gratuit pour tous. L’exploitation a été confiée au groupe Transdev pour les huit prochaines années.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/04/19 | Châtelaillon-Plage célèbre le cerf-volant ce week-end

    Lire

    C'est un rendez-vous incontournable des amoureux du cerf-volant. Le festival du vent de Chatelaillon-Plage attend ses 70 0000 visiteurs durant ces trois jours de week-end de Pâques. Au programme : démonstrations de cerf-volants, des combats de rokkakus, compétitions, exposition de cerf-volants revisités par des artistes, dont ceux du dessinateur BD américain Scott Hampton, en avant-première en France. Un nouvel espace est dédié aux mobilités, aux nouvelles énergies et à des expériences en 3D.

  • 19/04/19 | Bordeaux : du mouvement à la MÉCA

    Lire

    La Maison de l'Économie Créative en Nouvelle-Aquitaine sera inaugurée le 28 juin prochain. En attendant cette échéance, le site béglais de l'ALCA (Agence Livre, Cinéma et Audiovisuel) Nouvelle-Aquitaine, s'installe à la MÉCA à partir de fin avril. Les équipes de l'ALCA - site de Bègles conservent leurs lignes téléphoniques le temps du déménagement. Les professionnels du livre et de l'audiovisuel pourront s'y rendre sur rendez-vous uniquement.

  • 19/04/19 | Pau : 10 ans de logement solidaire !

    Lire

    L'association paloise Presse Purée fête cette année son dixième anniversaire. Une décennie d'alternatives à la crise du logement des jeunes et de lutte contre l'isolement des personnes âgées. En effet, Presse Purée compose des "duos" ou "trios" de jeunes et de séniors. Ces derniers proposent un hébergement gratuit à des jeunes en échange de services du quotidien (acheter le pain, etc.) et d'une présence rassurante, notamment le soir. En dix ans, Presse Purée a accompagné 350 personnes.

  • 19/04/19 | Le Tour de France des Hôpitaux en Charente-Maritime

    Lire

    Les hôpitaux de La Rochelle et Rochefort seront mis à l'honneur. Dans le cadre du "Tour de France des Hôpitaux" lancé par la promotion Albert Camus de l'École de Directeur ou directrice d'Hôpital, les centre hospitaliers de Rochefort et La Rochelle-Ré-Aunis sont mis en vidéo par des étudiants stagiaires. Ces clips de 140 secondes font partie d'un documentaire réalisé à partir des différents tournages, dévoilé à la fin du Tour de France des Hôpitaux.

  • 19/04/19 | Les Landes s'engagent auprès des agriculteurs

    Lire

    Le département des Landes se classe en 2019 parmi les départements ayant le plus de productions sous signes officiels de qualité. Il va donc, avec Agrilocal40, consacrer 1.7M€ à la préservation des exploitations agricoles familiales et 2.3M€ pour inciter les agriculteurs à des pratiques plus respectueuses de l'environnement, tout en développant l'ancrage territorial de l'alimentation, entre espaces tests agricoles et circuits-courts.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | La Région s'interroge sur l'égalité scolaire

22/05/2015 | En collaboration avec le Conseil National d'évaluation du système scolaire, la région Aquitaine a tenu ce jeudi 21 mai un séminaire sur l'égalité scolaire.

Plusieurs spécialistes ont répondu à l'appel de la région ce jeudi

Tandis que Bruno Lemaire et Najat Vallaud Belkacem s'écharpent à micros ouverts sur leur propre idée de la réforme du collège et que les syndicats luttent toujours pour son retrait, la région Aquitaine, en partenariat avec le CNESCO (Conseil National d'évaluation du Système Scolaire) a décidé de prendre un autre parti, celui de l'égalité scolaire. Elle a organisé un séminaire ce jeudi 21 mai qui faisait intervenir sociologues, professeurs et autres spécialistes de la question des inégalités. Le point d'orgue a été l'exposition des "marges de manoeuvre" des régions... qui n'ont pas manqué de faire vivement réagir Alain Rousset.

L'intervention ne rentre pas au coeur du sujet, mais elle tourne autour. Ce jeudi 21 mai, dans un contexte de réforme du collège qui passe mal autant pour les syndicats qu'au sein même de certains élus de la majorité, la région Aquitaine a décidé de tenir un séminaire portant sur l'égalité scolaire. Au menu de la journée, différentes conférences sur les inégalités, risques d'échec scolaire et autre mixité sociale, mais surtout une conférence sur "les marges de manoeuvre des régions contre les inégalités scolaires" en guise de point d'orgue. En préambule de ce débat en présence notamment de Jean-Paul Delahaye, inspecteur général de l'éducation nationale et d'une poignée d'autres intervenants, c'est Alain Rousset qui a ouvert le débat avec un discours plutôt remonté contre l'Éducation Nationale.

Un Président véhément"Je ne suis pas simplement là pour construire et équiper les classes des lycées, pour obéir, le doigt sur la couture du pantalon, à un Ministère qui est très éloigné de la réalité", a dénoncé avec véhémence le Président de la région Aquitaine. Ce qui nous intéresse, c'est le parcours de réussite des jeunes, c'est l'expérimentation, le fait que l'on co-pilote l'éducation. Un jour, au moins pour l'enseignement professionnel et agricole, ce sera la région qui sera le responsable de tout. La première question à poser à l'Éducation Nationale, c'est: est-ce-qu'on peut parler librement ? Ne peut-on pas se sortir des tabous ?".

Également en ligne de mire de l'élu, les cours privés. "Aujourd'hui, les familles les plus aisées peuvent inscrire leurs enfants dans des systèmes de cours privés. Non seulement elles peuvent les inscrire parce qu'elles en ont les moyens, mais parce que l'Etat leur a proposé une déduction fiscale. Le système "Allô prof" (organisme d'aide aux devoirs qui a pour but d'offrir gratuitement ses services à tous les élèves du primaire et du secondaire, initiative provenant du Québec), c'est 50% d'échec scolaire en moins. Nous allons mettre en place en Aquitaine un système Alloprof, et je sais que j'aurai l'appui du recteur parce que les discussions ont eu lieu. Si ça marche, je ne vais quand même pas avoir une protestation des organisations syndicales, parce que leur travail en sera facilité". Le président de la région Aquitaine est resté ferme sur ce point, et on pourrait voir débarquer dans les mois qui viennent un système similaire dans la région. 

Un système à bousculerPlusieurs points intéressants ont notamment été abordés lors de cette plénière. Notamment le point de vue d'Olivier Dugrip, recteur de l'académie de Bordeaux, tout acquis à la cause de l'Education Nationale. "Le but du service public, c'est d'assurer l'égalité de tous ses usagers. Pourtant, la massification engagée depuis des années ne s'est pas accompagnée d'une démocratisation, et il existe encore des élèves issus de la grande pauvreté qui n'ont pas accès aux mêmes formations que les autres. Nous avons les moyens techniques de répondre à ce défi, c'est l'un des objectifs de la réforme du collège", a souligné le responsable, rapprochant ainsi ses convictions personnelles avec l'agitation politique du projet de loi. 

Les raisons de ces inégalités croissantes (selon les chiffres cités, 90% des enfants de cadres enseignants ont le bac contre 40% des enfants ouvriers) ont été brièvement expliquées par Jean-Paul Delahaye : "les inégalités se sont déplacées dans le système. C'est le poids de l'origine sociale qui pèse aujourd'hui le plus dans le système scolaire. Il y a toujours 1,2 millions d'écoliers qui sont classés en situation de pauvreté, c'est 10% de la population scolaire, et on en parle beaucoup moins que les élèves qui prennent des options... Beaucoup de choses se font, le système n'est pas inerte, mais on ne passe pas de cette action locale à une généralisation". Selon le spécialiste, nos lycées coûteraient ainsi 15% de plus que ceux des autres pays. "Ces inégalités sont inhérentes au fonctionnement même de notre système éducatif, conçu pour trier, pour sélectionner. C'est pour ça qu'il y a des protestations à chaque fois qu'on veut le bouger, le bousculer". 

Si les discussions ont été quasiment stériles d'annonces, elles ont eu au moins le mérite de repositionner la région sur la question des réformes scolaires. Le décret et l'arrêté concernant la réforme du collège ont été inscrits dès ce mercredi au Journal Officiel, au lendemain des manifestations, une preuve pour certains que le gouvernement ne compte pas reculer, quitte à passer en force comme pour la loi Macron (scénario tout de même plutôt improbable sauf surprise). En attendant, plusieurs syndicats (dont Sud, FO et la CGT) ont prévu une "journée nationale des collèges" pour décider d'un éventuel mouvement de grève. Elle est prévue le 4 juin prochain. 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
7165
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !