Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/09/21 : Bègles - Soirée festive le 24 septembre au Musée de la Création Franche pour le lancement d'une campagne de dons pour restaurer l'oeuvre totem du Musée, la sculpture Au crépuscule d’un automne, de Louis Chabaud installée en 1993 dans le parc.+ d'info

10/09/21 : A Bordeaux, l'I-Boat fête (déjà!) ses 10 ans les 1er ,2 et 3 octobre avec une programmation internationale pour 3 jours de fête en plein air. Un mini festival avec le DJ Ricardo Villalobos,le producteur Palms Trax ou encore Voilaaa Sound System+ d'info

09/09/21 : Vaccins - Du 13 au 17 septembre, de 8h à 18h, le centre de vaccination de Cenon situé 88 cours Victor Hugo, accueille les personnes (dès 12 ans) sans RDV. Des doses du vaccin Pfizer sont administrées.

03/09/21 : A partir du 6 septembre, et pour le mois, le Département de la Gironde aménage la piste cyclable de la RD 806, qui traverse Bernos-Beaulac, afin de créer un rampe pour les cyclistes et les cavaliers.

03/09/21 : Le mardi 7 septembre à 19h, le Muséum de Bordeaux accueille Hervé le Treut pour une conférence sur "Le changement climatique, hier, aujourd'hui et demain".

03/09/21 : La 11ème édition des Tribunes de la presse se tient du 14 au 16 octobre à Bordeaux, sur le thème "Que peut le politique?", et en présence de Cédric Villani, Asma Mahlla, Jean-Claude Mailly, Lucile Schmid, de Flore Vasseur, Elie Barnavi, Manuel Valls.

01/09/21 : Le dimanche 5 septembre dès 10h30, la Ville de Châtellerault organise la 12ème édition de la Fête du Sport en présence de plus de soixante clubs. Jusqu'à 18h, les associations proposeront des démonstrations : escrime, tennis, judo...

01/09/21 : Charente-Maritime : Madame Anne WINKOPP-TOCH, nouvelle sous-préfète de Saint-Jean-d’Angély, prendra ses fonctions officiellement lors d’une cérémonie lundi 06 septembre à 11h30, aux Monuments aux Morts, à Saint Jean d’Angély.

01/09/21 : La piscine municipale de Billère (64) met en place une nouvelle activité à destination des enfants de 4 et 5 ans, le Jardin aquatique. Objectif: initier, découvrir et sensibiliser au milieu aquatique. Renseignements: 05 59 77 48 05

01/09/21 : Au regard d'une situation hospitalière qui ne s'améliore pas, le préfet des Pyrénées-Atlantiques prolonge jusqu'au 5 septembre les mesures de "freinage" dont celle du pass sanitaire obligatoire dans les 5 centres commerciaux de plus de 20 000 m².

30/08/21 : Samedi 18 Septembre, la Ligue contre le cancer 33 et la Fédération Française de Randonnée 33 organisent des marches de 6 et 10km au départ du Moulin de Lansac pour sensibiliser sur la prévention et promouvoir les dépistages. Inscription: 05 40 05 01 00+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/09/21 | Royan et les Sentiers des Arts

    Lire

    Du 18 septembre au 14 novembre, la Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique organise les Sentiers des Arts afin de découvrir ou de redécouvrir les communes du territoires au travers d’un itinéraire artistique original. Pour la 1ère fois, l’art urbain et ses multiples déclinaisons graphiques seront mis à l’honneur avec 11 artistes de l’association cognaçaise Eprouvette. Ces artistes réalisent, lors d'une résidence artistique en cours, du 13 au 17 septembre, les fresques géantes qui orneront le parcours.

  • 16/09/21 | Bordeaux Euratlantique : Une nouvelle école d’ingénieurs

    Lire

    Le 15 septembre, le Campus François d’Assise à Bordeaux a posé la 1ère pierre d’une nouvelle école d’ingénieur, JUNIA, en présence d’Alain Rousset. Sur 2 500m², cette future école dont les locaux sont intégrés au projet de Campus François d'Assise sur le site Armagnac-Sud d'Euratlantique, pourra accueillir entre 200 et 300 étudiants en formation Bachelor et 450 étudiants en cycle ingénieur. Parmi ses thématiques : développements logiciels & big data appliqués aux usages de l'usine du futur, Cybersécurité et usine du futur, Smart building et Smart cities... La Région Nouvelle-Aquitaine accompagne ce projet à hauteur de 6 M€.

  • 16/09/21 | Les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes

    Lire

    A l’occasion des Journées du Patrimoine les 18 et 19 septembre, une cinquantaine de producteurs de foie gras, reconnu patrimoine culturel et gastronomique français, vont ouvrir leur porte au public. Pour trouver toutes les fermes participantes et pouvoir ainsi visiter leurs installations, échanger avec les professionnels ou déguster du foie gras, du magret et du confit, rendez-vous sur : https://patrimoine-foiegras.fr/

  • 15/09/21 | 48h pour (re)découvrir la nature

    Lire

    Les 2 et 3 octobre prochains, la Région Nouvelle-Aquitaine organise la 4ème édition des « 48h Nature ». Au travers de visites, d’animations, 100 % gratuits et ouverts à tous, les Néo-Aquitains pourront découvrir mais aussi contribuer à la préservation de la faune et la flore régionale dans les plus beaux sites naturels de la région. Pour découvrir le programme pour chaque département et effectuer une réservation, rdv sur le site Les 48h Nature

  • 15/09/21 | L'utopie architecturale verte de Luc Schuiten à Rochefort

    Lire

    La médiathèque de Rochefort accueille, du 17 septembre au 31 décembre 2021, l'exposition "Rocheforêt 2100, la climatisation par le végétal". Depuis près de 40 ans, l'architecte utopiste Luc Schuiten cherche inlassablement des solutions alternatives à la dégradation de l’environnement et à l’architecture d’objet de design. Il tente de gérer différemment les matériaux et les techniques, axe sa recherche sur des maisons bioclimatiques. Dans cette expo, il étudie le devenir de Rochefort d'ici 2100.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | « La revégétalisation ne signifie pas uniquement planter des arbres » Thomas Cazenave, candidat LREM à la mairie de Bordeaux…

30/08/2019 | Thomas Cazenave, candidat LREM aux municipales à Bordeaux mise sur la transition écologique

Thomas Cazenave candidat LREM municipales Bordeaux 2020

La revégétalisation de la ville et la restructuration des services publics. Tels sont les deux axes forts du programme de Thomas Cazenave, candidat LREM à la mairie de Bordeaux pour les prochaines échéances électorales qui auront lieu les 15 et 22 mars prochains. « C’est certain, la transformation n’est pas chose aisée mais c’est possible ! » n’a de cesse de répéter le délégué Interministériel à la Transformation Publique. Son but, engager une véritable mutation environnementale afin de faire de Bordeaux « la championne du monde de la transition écologique »…

« A la fin de la mandature, la surface d’espaces verts aura doublé à Bordeaux. » Thomas Cazenave a fait de la transition écologique son cheval de bataille pour cette campagne des municipales dans la capitale girondine. Candidat qualifié de « parachuté » pour les uns et de « légitime » pour les autres, il n’a qu’une seule idée en tête celle de repenser la ville afin que la pierre s’unisse au végétal. Pour ce faire, il souhaite ériger une boucle des quartiers où des ilots de végétation côtoieraient les usagers des transports doux. « La circulation sera entièrement sécurisée, assure le candidat. Tous les quartiers seront ainsi accessibles. » Mais cette boucle végétale aura-t-elle des impacts sur la circulation automobile, traversera-t-elle des voies de circulation ? « Pour l’instant nous sommes en train de plancher dessus et de l'affiner », justifie ce dernier.

Mariage de la pierre et du végétal
Toujours dans le cadre de la revégétalisation de Bordeaux, Thomas Cazenave souhaite que les quais de la Garonne soient accessibles partout. « A Bacalan par exemple, nous ne pouvons nous promener. Il faut réhabiliter tous les abords du fleuve en exploitant le potentiel existant. » La Place des Quinconces est également dans la ligne de mire de l’énarque. « Aujourd’hui, cette place n’est rien d’autre qu’un lieu de passage. Reconstruisons cet endroit avec l’aide des Bordelais afin de changer son usage. » La Cité administrative serait également modifiée afin de « créer un véritable ilot de fraîcheur accessible par tous les abords ». Pour ce jeune quadragénaire, « il est indispensable de changer notre approche du quartier. Tous les 200 mètres, nous devons rencontrer un lieu végétalisé. Et cela passe également par une revégétalisation des écoles et de leurs abords. »
Mais ne vous y trompez pas. Pour Thomas Cazenave, « la revégétalisation d’une ville ce n’est pas uniquement planter des arbres ! C’est la réconciliation de la pierre avec le végétal mais aussi et surtout la réintroduction de lieux de vie baignés de la fraîcheur environnementale. Ce dessein est bel et bien un véritable projet municipal. » Et il veut aller plus loin en faisant de Bordeaux la championne du monde de la transition écologique.... Il l’assure et le martèle, il n’a pas de vision dogmatique sur la question mais cherche tout simplement à « réconcilier la pierre et le végétal ».

Refonte de l’organisation des services publics
Autre axe du programme de Thomas Cazenave, la restructuration du service public. « Nos services publics doivent être plus proches des Bordelais », précise l’ancien directeur général adjoint de Pôle emploi. Lui préconise de mailler plus finement le territoire bordelais. « Aujourd’hui, huit quartiers d’en moyenne 30 000 habitants sont comptabilisés. Afin de construire une réelle proximité entre les services de l’Etat et les besoins des usagers, le maillage territorial devra être plus fin ». Afin de construire au mieux ce pan de programme, l’équipe LREM planche sur la mise en place de micro-quartiers et de conciergerie de services publics. Il insiste, « le service public doit s’adapter aux usagers. Modifier les horaires des fonctionnaires n’est pas un sujet tabou. Lorsque j’étais à la direction générale adjointe de Pôle emploi nous avons changé les heures de travail et intégré notamment la dématérialisation des démarches. C’est certain que la transformation n’était pas évidente à faire, mais tout s’est bien passé car le projet était bien expliqué et compris de tous. »

Nouvelle méthode de gestion
Haut fonctionnaire de l’Etat qu’il est, Thomas Cazenave pose un regard appuyé sur les finances publiques. Ce dernier trouve que la méthode de gestion à Bordeaux ne convient pas. Le pont Simone Veil en est une illustration parfaite pour lui. « Aujourd’hui, il n’est plus question de s’interroger sur les bienfaits d’un pont reliant la rive droite à la rive gauche quand on connaît les problèmes de mobilité notamment. Ce pont doit être fini c’est tout ! Et nous devons redonner confiance aux habitants des deux rives qui attendent cette liaison avec impatience ainsi qu’au promoteur et à tous les autres acteurs liés de près ou de loin à cette infrastructure. » Il tient également à mettre en lumière le manque d’investissement dans certains secteurs comme « dans celui des espaces verts où 10 millions d’€ supplémentaires auraient pu être investis ou encore dans celui des écoles où 20 millions d’€ n’ont pas été utilisés aussi. Il est urgent de réinventer un nouveau mode de gestion ! »   
Et pour mener à bien tous ces projets, Thomas Cazenave l’assure, il n’augmentera pas les impôts durant toute sa mandature.

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Partager sur Facebook
Vu par vous
7765
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !