Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Dès aujourd'hui, le port du masque est obligatoire dans les secteurs piétonniers d'Hossegor.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

05/08/20 : L'Agence régionale de santé (ARS) Nouvelle-Aquitaine, organise un dépistage COVID-19 à Biarritz, ce jeudi 6 août, de 9h à 13h sur l’Esplanade du Casino Municipal; un acte gratuit. Se présenter avec sa pièce d’identité, et carte vitale

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : Le maire d'Anglet Claude Olive, après entretien avec le préfet, a pris la même décision que Maïder Arosteguy et fermera ses 4,5km de plage de 22 h à 6 h à partir du 4 août. Une décision logique en raison de la proximité des deux stations balnéaires.

30/07/20 : En Dordogne, aucun record de température n'est tombé ce jeudi 30 juillet. Météo France a enregistré un maximal de 39 degrés aux Eyzies, dans la vallée de la Vézère. Le département est placé en vigilance jaune jusqu’au samedi 1er août à 12 heures.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

30/07/20 : Albin Chalandon,l'une des figures de la V° république et du gaullisme, qui occupa plusieurs postes ministériels dont celui de Garde des Sceaux mais fut aussi PDG du groupe Elf-Aquitaine est décédé à l'âge de cent ans.

30/07/20 : A Pau, le départ de la course cycliste féminine « Donnons des ailes au vélo » sera donné le 6 août à 8 heures au Tour des Géant Stade Tissié. Cette course reprend les 21 étapes du Tour de France parcourues par les cyclistes masculins.

30/07/20 : Ce jeudi, sur la Côte basque, Biarritz devrait battre ses records de chaleur avec 41°, soyons fous, selon les spécialistes, ressenti 47°. Bref la Côte basque flirtera avec sa concurrente d'Azur, voire en matière de culture assumée, sa cousine, la Corse.

29/07/20 : Surf, longboard, bodyboard, Stand-up paddle... les meilleurs surfeurs du département des Landes sont attendus les 1er et 2 août à Labenne Océan pour le Championnat des Landes Open et Junior.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 07/08/20 | Des chèques pour les Vélos à Assistance Electriques à Poitiers

    Lire

    Les habitants souhaitant acquérir un vélo à assistance électrique peuvent continuer de bénéficier d’une aide de Grand Poitiers grâce aux nouveaux chèques VAE. Il permet d’avoir une réduction de 25 % du coût d’achat TTC à hauteur de 250 euros. Pour en bénéficier, il suffit de se rendre sur le site de la Communauté Urbaine et d’avoir plus de 18 ans. Un seul chèque peut être distribué par ménage.

  • 07/08/20 | La restauration des vitraux de l’église Saint-Jacques de Pau touche à sa fin

    Lire

    L’église Saint-Jacques de Pau devrait bientôt voir le bout des travaux de restauration visant à remettre en état ses 28 verrières. Commencée en octobre 2019, la rénovation des vitraux menée par l’atelier Dupuy se terminera à l’été 2020. La souscription populaire visant à financer une partie des travaux a, pour l’instant, permis de récolter près de 35 000 euros.

  • 07/08/20 | Lac du Cébron : reprise des animations dominicales

    Lire

    Le lac du Cébron reprend ses animations hebdomadaires tous les dimanches à 14h30. Les visiteurs seront invités à découvrir la richesse du patrimoine ornithologique de ce refuge où évoluent une multitude d’oiseaux. Les animateurs des associations d'éducation à l'environnement du département proposeront plusieurs animations centrées sur une espèce.

  • 06/08/20 | Une cartographie interactive pour prévoir sa randonnée dans Les Landes

    Lire

    Le Conseil départemental des Landes a mis en ligne une cartographie pour les fans de balades. Grâce à cette carte interactive, il est désormais possible de préparer en quelques clics sa randonnée à pied, à vélo ou à cheval. Sur ce plan, le Département des Landes propose ses 3 500 km d’itinéraires inscrits au Plan départemental des itinéraires de promenade et de randonnée et près de 2 500 km d’itinéraires cyclables. Rendez-vous sur le site rando.landes.fr.

  • 06/08/20 | La Région soutient les initiatives collectives de formation, exemple à Pau

    Lire

    L'école Simplon, portée par l'entreprise Step, est dédiée à la formation de profils sous-représentés dans le secteur du numérique : femmes, seniors, personnes issues de quartier prioritaires, ruraux ainsi que des personnes handicapées ou étrangères. L'épisode du Covid-19 a pour elle été l'occasion de mettre en place de manière accélérée une formation à distance modélisée en amont, et souligner la nécessité d'outils et méthodes d'enseignements continus dégagés des problématiques de distance. Pour y répondre, l'entreprise est soutenu à hauteur de 70 000 € par la Région.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | La Rochelle : début de campagne pour Olivier Falorni

17/09/2019 | Le député de La Rochelle-Ré Olivier Falorni part en campagne pour les prochaines municipales. Il a fait sa première réunion politique ce lundi soir

Olivier Falorni lors de sa première réunion publique de campagne

« J’ai un scoop pour vous : je suis candidat aux municipales ! ». C’est avec cette sentence en forme de boutade que le député Olivier Falorni a annoncé officiellement sa candidature lundi 16 septembre au soir devant un parterre de quelque 200 personnes, dans la salle du Grand Arsenal, à deux pas de sa permanence. Boutade car Olivier Falorni s’était déjà déclaré dans le quotidien Sud Ouest et sur les réseaux sociaux début septembre. « C’est notre premier rendez-vous et il y en aura bien d’autres d’ici les élections », a-t-il promis à son auditoire.

Si le député de la circonscription rochelaise a tenu à lancer sa campagne un peu plus de six mois avant l’échéance, « c’est pour prendre le temps d’écouter », a-t-il affirmé, ne manquant pas d’écorcher au passage l’actuel maire, « l’écoute, c’est ce qui a manqué au cours de cette mandature ». « Je ne vais pas vous présenter ce soir un programme ficelé en 25 points », a-t-il poursuivi, argumentant vouloir le construire en concertation avec les rochelais, au fil de réunions publiques. Il en a tout de même présenté les grandes lignes, brossées en quelques coups de pinceaux dans un discours d’introduction d’une vingtaine de minutes.

« Je veux faire de la qualité de vie une  priorité. Ce qui implique notamment une meilleure sécurité des biens et des personnes, ainsi que la propreté des espaces publics », a-t-il débuté avant d’être interrompu par une salve d’applaudissements d’une audience majoritairement séniore. « Je veux faire de la solidarité active auprès des plus fragiles et avoir un environnement de qualité ». 

Une centaine de personnes ont écouté le candidat aux municipales ce soir là

 

L’urbanisation a très vite été au cœur de son discours, puis des débats qui s’en sont suivis. « Je constate qu’il y a une urbanisation à outrance », a-t-il déclaré, faisant référence au programme de construction de quelques centaines de logements par an lancé par l’actuelle municipalité, critiquant à la fois le manque de parkings pour se garer en centre-ville et le manque de verdure. « Ne tombons pas dans le piège de l’hyper-densification », a-t-il prévenu, fustigeant le comblement des « dents creuses » par des petits immeubles, dénaturant selon lui l’unité architecturale de certains quartiers. « Ca ne sert à rien d’être dans la recherche effrénée d’habitants […] La force de notre ville, c’est d’être une ville moyenne et attractive. La Rochelle n’a pas besoin de devenir une métropole de 100 000 habitants ». Il rejoint tout de même Jean-François Fountaine sur la nécessité de faire revenir les familles et les actifs travaillant à La Rochelle au cœur de la ville, plutôt que de les laisser s’installer en Aunis ou dans le sud Vendée. Mais à la construction, il préfère miser sur la récupération de logements privés vacants dans le centre-ville, généralement des bureaux inoccupés ou des logements de vacances. Il n’a toutefois pas précisé comment il s’y prendrait, tout en rappelant  que l’Etablissement public foncier (EPF) avait la capacité à préempter sur des biens immobiliers en vente pour en faire des logements accessibles.

« Une ville qui ne laisse pas de place à la voiture
est une ville condamnée à mourir à petit feu »

Entre autre promesses faites ce soir là, il a promis de faire replanter chaque année 500 arbres à travers la ville. Il a également soumis l’idée de créer un parking à Notre-Dame et un autre à l’hôpital. Et de revoir le sens de circulation, dont il juge absurde un certain nombre de sens uniques mis en place par la municipalité actuelle. A une dame qui suggérait de dédier une partie du centre-ville à un usage exclusivement piétonnier,  Olivier Falorni a donné tout de suite le ton : c’est non. « « L’avenir est dans les voies partagées, semi-piétonnes, à l’image de la rue Gargoulleau (petite rue accédant de la place de Verdun à la place du marché, NDLR). Une ville qui ne laisse pas de place à la voiture est une ville condamnée à mourir à petit feu », estime-t-il, tout en rappelant bien que la ville n’a, historiquement, pas été dimensionnée pour la voiture. Il a ainsi insisté sur le nécessaire développement des mobilités douces et de voies cyclables, ce que fait actuellement la mairie, mais lui déclare vouloir s’y prendre autrement. « Il y a des pistes, on a l’impression qu’on a juste posé un coup de peinture parce que c’est dangereux », constate-t-il, qualifiant également d’absurde certaines voies en sens uniques où les vélos vont à contresens.  Conscient que le thème de la circulation en ville « est un débat qui reviendra toujours, tout comme celui de concilier voitures, vélos et trottinettes », il a promis des concertations publiques avec ses futurs administrés, et des « essais », comme un test sur un ou deux ans de la gratuité des bus rochelais. « On fera des erreurs, et même sûrement des conneries », a-t-il prévenu, « l’essentiel, c’est de savoir revenir dessus et de les corriger ».

 

Des réactions en chaîne

Même si sa candidature ne faisait plus de doute depuis plusieurs mois, l’annonce officielle d’Olivier Falorni le 8 septembre a semblé déclencher des réactions en chaîne. Quelques jours après cette annonce, l’actuel adjoint aux mobilités de Jean-François Fountaine, Jean-Marc Soubeste (EELV), a fait savoir qu’il présenterait quant à lui une liste écologiste indépendante, « composé d’un collectif de citoyens ». Dans la foulée, on apprenait lundi soir, juste avant la réunion d’Olivier Falorni, la démission de deux personnes de l’entourage municipale de Fountaine : Jean-François Faget, ancien maire de Charron et médiateur de la ville de La Rochelle depuis 2014 ; Jean-Claude Cosset, retraité de la gendarmerie et citoyen bénévole du comité d’éthique mis en place par le maire à son arrivée en 2014. Dans son communiqué, la municipalité le remercie « de ses conseils » et tient « à le rassurer : les services et les élus de la ville sont très soucieux du respect scrupuleux des règles électorales », avant de lui souhaiter une sorte de bonne continuation par ces mots : « Nous espérons qu’il sera aussi exigeant envers le Député désormais candidat et les moyens mis à sa disposition par l’Assemblée Nationale. »

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
6111
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 9 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !