Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/05/21 : L'Hermione repartira au printemps 2022, annonce ce soir l'association Hermione La Fayette. La frégate fera escale dans quatre pays du nord de l’Europe : l’Angleterre (Londres), la Belgique (Anvers), les Pays-Bas (Amsterdam), l’Allemagne (Hambourg).

17/05/21 : Pour fêter le retour en salle, le Cinéma de Contis propose ce 19 mai une journée spéciale avec une programmation pour petits et grands au tarif unique de 5 € la séance: Petit vampire (J. Sfar), Adieu les Cons (A. Dupontel), et Drunk (T. Vinterberg)+ d'info

17/05/21 : En solidarité avec les cafetiers et restaurateurs, la Ville de Pau poursuit l'effort porté l'an dernier : ils seront exonérés à 100% de la redevance sur les terrasses du 19 mai à fin juin, puis à 50% de juillet à la fin du protocole sanitaire.

10/05/21 : En soutien au secteur de la restauration, la Ville de La Rochelle a décidé de reconduire les extensions de terrasses et accorde une exonération de droits jusqu’au 30 juin avec une gratuité des extensions jusqu’au 31 décembre, à partir du 19 mai.

10/05/21 : La situation sanitaire actuelle permet de rouvrir les grottes de Sare au public dès le mercredi 19 Mai tous les jours de 10h à 18h . Le nombre de visiteurs étant limité, la réservation est indispensable aux offices de tourisme ou www.grottesdesare.fr/

27/04/21 : Régionales : En Dordogne, la maire socialiste de Périgueux, Delphine Labails a été choisie comme tête de liste départementale avec Christophe Cathus, conseiller régional sortant en charge des transports scolaires et maire de Calès.

16/04/21 : Un centre de vaccination de grande capacité va ouvrir ses portes au Parc des Expositions de Poitiers le 20 avril prochain.

13/04/21 : 264 196 311,23 euros c'est le montant des subventions votées ce 12 avril lors de la dernière commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine. 244 délibérations ont été votées par des élus régionaux sous la présidence d'Alain Rousset.

12/04/21 : Philippe Dubourg, Maire d'Illats depuis 1977, est décédé le 11 avril dernier. Plusieurs élus locaux, dont Christophe Duprat, Maire de Saint-Aubin du Médoc, saluent la mémoire d'un « élu de terrain attaché à son territoire ».

02/04/21 : Autour de la Journée de sensibilisation à l’autisme le 2 avril des villes illuminent leurs monuments en bleu: un symbole pour rappeler la nécessité de simplifier et améliorer le quotidien des personnes autistes. A Bordeaux ce sera la porte de Bourgogne.

01/04/21 : Le 9 avril prochain, la cité scolaire Alcide Dusolier de Nontron deviendra la 1ère cité scolaire 100% bio de France.

31/03/21 : Régionales- Signe de l'alliance entre GénérationS et EELV, Benoit Hamon sera à Bordeaux le 1er avril en soutien à Nicolas Thierry, tête de liste EELV de « Nos terroirs, notre avenir ». Sa numéro 2 en Gironde est Anne-Laure Bedu candidate GénérationS

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/05/21 | Prochain voyage de L'Hermione au printemps 2022

    Lire

    L'Hermione repartira au printemps 2022, annonce ce 17 mai l'association Hermione La Fayette. La frégate fera escale dans quatre pays du nord de l’Europe : l’Angleterre (Londres), la Belgique (Anvers), les Pays-Bas (Amsterdam), l’Allemagne (Hambourg). L’événement coïncidera avec la présidence française de l’Union Européenne et permettra à L’Hermione de faire escale dans plusieurs ports français. En attendant, la frégate quittera Rochefort le 25 mai à 16h pour un entretien au port de La Pallice.

  • 18/05/21 | La Ferme de la Biratelle et son parcours de storytelling

    Lire

    Depuis 4 générations, La Ferme de Biratelle en Corrèze élève des bovins de race limousine. Depuis 2006, elle propose de nombreux projets, comme la création d’un sentier de découverte ou des balades à dos d’âne, afin de faire découvrir le monde agricole au grand public. Elle souhaite désormais proposer un parcours de « storytelling » qui met le visiteur au coeur d’une histoire. Situé en forêt, il sera bien intégré dans son milieu et les installations impacteront au minimum l'environnement grâce à son écoconception entre le choix de structures bois ou l'usage de l'énergie solaire.

  • 17/05/21 | Grand Poitiers consulte sur le climat

    Lire

    Dans le cadre de son programme d’amélioration de la politique climat-air-énergie, Grand Poitiers invite les habitants à s’exprimer en proposant des idées autour de la coordination du développement des énergies renouvelables, l’exploitation des données pour économiser l’énergie ou encore le développement du tourisme local. La consultation est ouverte jusqu’au 31 mai 2021 sur le site internet de Grand Poitiers.

  • 17/05/21 | En Vienne, les Bières de Montmorillon grandissent

    Lire

    Monsieur Guillon fabrique depuis 2016 des bières et limonades artisanales bio, Les Bières de Montmorillon. Afin de poursuivre son développement croissant, la société va s’agrandir par la création d’un bar dans le centre de Montmorillon mais aussi la création d’une ligne d’embouteillage, d’enfutage et des équipements de brassage. La Région Nouvelle-Aquitaine a décidé d'allouer une subvention de 252 172 euros à l entreprise pour la realisation de son projet.

  • 17/05/21 | Le Printemps se fête à la Ferme en Lot-et-Garonne

    Lire

    Tous les week-ends du 29 mai au 19 juin, le Lot-et-Garonne sera dédié à l’agriculture et à la ruralité. Durant ces 3 week-ends, les fermes vont ouvrir leurs portes au public avec des visites, des dégustations, des repas mais aussi des animations. Au total, 87 fermes vous attendent ! Ce Printemps se clôturera le 19 juin avec la Journée de l’élevage à Gavaudun. Toutes les informations sont à retrouver sur le site de Chambre d'Agriculture 47.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | La Rochelle : début de campagne pour Olivier Falorni

17/09/2019 | Le député de La Rochelle-Ré Olivier Falorni part en campagne pour les prochaines municipales. Il a fait sa première réunion politique ce lundi soir

Olivier Falorni lors de sa première réunion publique de campagne

« J’ai un scoop pour vous : je suis candidat aux municipales ! ». C’est avec cette sentence en forme de boutade que le député Olivier Falorni a annoncé officiellement sa candidature lundi 16 septembre au soir devant un parterre de quelque 200 personnes, dans la salle du Grand Arsenal, à deux pas de sa permanence. Boutade car Olivier Falorni s’était déjà déclaré dans le quotidien Sud Ouest et sur les réseaux sociaux début septembre. « C’est notre premier rendez-vous et il y en aura bien d’autres d’ici les élections », a-t-il promis à son auditoire.

Si le député de la circonscription rochelaise a tenu à lancer sa campagne un peu plus de six mois avant l’échéance, « c’est pour prendre le temps d’écouter », a-t-il affirmé, ne manquant pas d’écorcher au passage l’actuel maire, « l’écoute, c’est ce qui a manqué au cours de cette mandature ». « Je ne vais pas vous présenter ce soir un programme ficelé en 25 points », a-t-il poursuivi, argumentant vouloir le construire en concertation avec les rochelais, au fil de réunions publiques. Il en a tout de même présenté les grandes lignes, brossées en quelques coups de pinceaux dans un discours d’introduction d’une vingtaine de minutes.

« Je veux faire de la qualité de vie une  priorité. Ce qui implique notamment une meilleure sécurité des biens et des personnes, ainsi que la propreté des espaces publics », a-t-il débuté avant d’être interrompu par une salve d’applaudissements d’une audience majoritairement séniore. « Je veux faire de la solidarité active auprès des plus fragiles et avoir un environnement de qualité ». 

Une centaine de personnes ont écouté le candidat aux municipales ce soir là

 

L’urbanisation a très vite été au cœur de son discours, puis des débats qui s’en sont suivis. « Je constate qu’il y a une urbanisation à outrance », a-t-il déclaré, faisant référence au programme de construction de quelques centaines de logements par an lancé par l’actuelle municipalité, critiquant à la fois le manque de parkings pour se garer en centre-ville et le manque de verdure. « Ne tombons pas dans le piège de l’hyper-densification », a-t-il prévenu, fustigeant le comblement des « dents creuses » par des petits immeubles, dénaturant selon lui l’unité architecturale de certains quartiers. « Ca ne sert à rien d’être dans la recherche effrénée d’habitants […] La force de notre ville, c’est d’être une ville moyenne et attractive. La Rochelle n’a pas besoin de devenir une métropole de 100 000 habitants ». Il rejoint tout de même Jean-François Fountaine sur la nécessité de faire revenir les familles et les actifs travaillant à La Rochelle au cœur de la ville, plutôt que de les laisser s’installer en Aunis ou dans le sud Vendée. Mais à la construction, il préfère miser sur la récupération de logements privés vacants dans le centre-ville, généralement des bureaux inoccupés ou des logements de vacances. Il n’a toutefois pas précisé comment il s’y prendrait, tout en rappelant  que l’Etablissement public foncier (EPF) avait la capacité à préempter sur des biens immobiliers en vente pour en faire des logements accessibles.

« Une ville qui ne laisse pas de place à la voiture
est une ville condamnée à mourir à petit feu »

Entre autre promesses faites ce soir là, il a promis de faire replanter chaque année 500 arbres à travers la ville. Il a également soumis l’idée de créer un parking à Notre-Dame et un autre à l’hôpital. Et de revoir le sens de circulation, dont il juge absurde un certain nombre de sens uniques mis en place par la municipalité actuelle. A une dame qui suggérait de dédier une partie du centre-ville à un usage exclusivement piétonnier,  Olivier Falorni a donné tout de suite le ton : c’est non. « « L’avenir est dans les voies partagées, semi-piétonnes, à l’image de la rue Gargoulleau (petite rue accédant de la place de Verdun à la place du marché, NDLR). Une ville qui ne laisse pas de place à la voiture est une ville condamnée à mourir à petit feu », estime-t-il, tout en rappelant bien que la ville n’a, historiquement, pas été dimensionnée pour la voiture. Il a ainsi insisté sur le nécessaire développement des mobilités douces et de voies cyclables, ce que fait actuellement la mairie, mais lui déclare vouloir s’y prendre autrement. « Il y a des pistes, on a l’impression qu’on a juste posé un coup de peinture parce que c’est dangereux », constate-t-il, qualifiant également d’absurde certaines voies en sens uniques où les vélos vont à contresens.  Conscient que le thème de la circulation en ville « est un débat qui reviendra toujours, tout comme celui de concilier voitures, vélos et trottinettes », il a promis des concertations publiques avec ses futurs administrés, et des « essais », comme un test sur un ou deux ans de la gratuité des bus rochelais. « On fera des erreurs, et même sûrement des conneries », a-t-il prévenu, « l’essentiel, c’est de savoir revenir dessus et de les corriger ».

 

Des réactions en chaîne

Même si sa candidature ne faisait plus de doute depuis plusieurs mois, l’annonce officielle d’Olivier Falorni le 8 septembre a semblé déclencher des réactions en chaîne. Quelques jours après cette annonce, l’actuel adjoint aux mobilités de Jean-François Fountaine, Jean-Marc Soubeste (EELV), a fait savoir qu’il présenterait quant à lui une liste écologiste indépendante, « composé d’un collectif de citoyens ». Dans la foulée, on apprenait lundi soir, juste avant la réunion d’Olivier Falorni, la démission de deux personnes de l’entourage municipale de Fountaine : Jean-François Faget, ancien maire de Charron et médiateur de la ville de La Rochelle depuis 2014 ; Jean-Claude Cosset, retraité de la gendarmerie et citoyen bénévole du comité d’éthique mis en place par le maire à son arrivée en 2014. Dans son communiqué, la municipalité le remercie « de ses conseils » et tient « à le rassurer : les services et les élus de la ville sont très soucieux du respect scrupuleux des règles électorales », avant de lui souhaiter une sorte de bonne continuation par ces mots : « Nous espérons qu’il sera aussi exigeant envers le Député désormais candidat et les moyens mis à sa disposition par l’Assemblée Nationale. »

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
7648
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !