Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévu les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulé pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

21/09/20 : Après consulation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Plusieurs centaines de personnes ont défilé ce jeudi à la mi-journée à Bordeaux comme un peu partout en France à l'appel de plusieurs syndicats (CGT, FSU, Solidaires) pour dénoncer le plan de relance gouvernemental et les plans sociaux.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

17/09/20 : Touchés par la crise liée au Covid, les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes lors des journées du patrimoine (19-20/09). En Lot-et-Garonne, 2 élevages accueillent le public : La Ferme de Souleilles à Frespech et la Ferme de Ramon à Lagarrigue.

16/09/20 : Trois statues de la flèche de Notre-Dame⁩ sont de retour à Paris depuis mardi, plus précisément à la cité de l'architecture. Elles avaient été déplacées dans le cadre de travaux trois jours avant l’incendie pour être restaurées en Dordogne.

13/09/20 : A Beynac, plusieurs centaines de personnes, des dizaines d’élus dont le député des Pyrénées Atlantique, Jean Lassalle sont présents ce dimanche matin à la manifestation en soutien au projet de contournement, qui a été invalidé par la justice.

11/09/20 : Les fortes chaleurs annoncées ces prochains jours (de 31° samedi à 36° lundi et mardi)conjuguées à la sécheresse des sols, ont conduit la préfète de la Gironde à élever la vigilance risque feux de forêt au niveau orange du 12 au 15 septembre inclus.

10/09/20 : Reporté du 31 août au 7 septembre en raison de la COVID-19, le concours de Bordeaux dévoile son palmarès. 990 médailles ont été attribuées sur les 3 427 vins candidats soit 28,8% : 327 médailles d'or, 420 médailles d'argent et 243 médailles de bronze.+ d'info

10/09/20 : Le Mouvement Européen France - Gironde a tenu son Assemblée Générale début septembre. François Adoue, directeur de l'Observatoire International des Métiers Internet a été élu président de l'association et succède ainsi à Jean-Michel Arrivé.

10/09/20 : Pour le centenaire d'aquitanis, arc en rêve propose de visiter l'architecture contemporaine à l'occasion des Journées Européennes du Patrimoine. Les visites se dérouleront au Grand Parc le 19 septembre à partir de 11h puis à la Benauge le 20 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/09/20 | Location saisonnière : 22 villes interpellent l'Union Européenne

    Lire

    Ce jeudi, le maire de Bordeaux Pierre Hurmic était au côté des 21 autres maires de villes européennes pour demander une évolution de la règlementation sur la location saisonnière auprès de Margrethe Vestager, commissaire européenne à la concurrence. Leur but : obtenir plus de pouvoir de régulation de cette activité et "poursuivre les plateformes en cas de manquement à la règlementation locale". Des mesures en ce sens sont attendues dans un futur Acte européen pour les services numériques. À Bordeaux, environ 4 300 logements entiers sont soustraits du parc locatif privé.

  • 21/09/20 | À Bordeaux, Montaigne se cache encore

    Lire

    Le squelette en bon état de conservation d'un individu de sexe masculin, c'est ce qu'a découvert l'équipe de scientifiques qui a ouvert ces derniers jours le contenant en plomb retrouvé fin 2018 dans les sous-sols du Musée d'Aquitaine, à Bordeaux. Etant supposément le cercueil du philosophe Michel de Montaigne, les recherches continuent. De futures analyses ADN (sur des morceaux de tissus et de supposés cheveux) doivent être menés dans les prochains mois. Les résultats ne sont pas attendus avant début 2021.

  • 21/09/20 | Bordeaux : le festival Animasia est maintenu

    Lire

    Le festival de la culture et pop culture asiatique se déroulera au Parc des Expositions de Bordeaux-Lac (Hall 2) les 10 et 11 octobre prochains. Pour cette seizième édition, Animasia mettra à l'honneur la gastronomie en Asie. Le nombre de places sera limité à 5 000 personnes maximum par jour et les billets seront disponibles uniquement sur la billetterie en ligne.

  • 20/09/20 | Covid 19 : 14 cas à la mairie de Périgueux

    Lire

    Suite à la déclaration de plusieurs cas de Covid au sein des personnels municipaux, la ville de Périgueux a organisé une journée de dépistage. Il en résulte six cas positifs sur les 105 tests pratiqués, qui s'ajoutent aux huit cas détectés précédemment. Les 14 agents testés positivement sont en arrêt de travail pour une durée de sept jours et le recensement des cas contacts est en cours. Aucun agent concerné n'occupe de fonction en contact direct et quotidien avec le public.

  • 19/09/20 | Le Grand marché Bio du Bourgailh se tiendra dimanche

    Lire

    L’association Écosite du Bourgailh valorise l’agriculture biologique lors d’un grand marché bio festif au coeur de la Forêt du Bourgailh. Une vingtaine de producteurs biologiques proposeront ce 20 septembre une offre de produits variés (fruits et légumes, viandes, épicerie, vins et bières...). Certains produits pourront être dégustés sur place lors d’un repas en plein air. Cette 4ème édition se tiendra dans le respect du protocole sanitaire lié au Covid 19 : port du masque obligatoire pour les plus de 11 ans, restauration sur place assise, respect de la distanciation physique.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | La Rochelle : vote du budget "sobre" sur fond de grogne

30/01/2019 | Le conseil municipal de La Rochelle a acté son budget 2019 sur fonds de contestation d’une opposition visiblement en pré-campagne

Illustration monnaie

« Sobriété ». C’est le mot que le maire de La Rochelle Jean-François Fountaine a utilisé lundi 20 janvier au soir, pour qualifier le budget 2019 de sa Ville. Sobriété qu’il veut à la fois dans le domaine énergétique, avec le programme Citergies (1) qui a déjà permis des réductions de coût en matière d’énergie, mais aussi fiscal. La commune s’est notamment bien désendettée en quelques années, passant de 120,3M€ en 2014 à 90M€ aujourd’hui. Et compte bien poursuivre sur cette voie en 2019.

2019 sera pourtant une année record pour les investissements, qui passent de 52 millions d’euros en 2018 à 62 millions d’euros en 2019, montant le budget général à environ 201 millions d’euros, soit 11,7 millions de plus qu’en 2018. Pour Jean-François Fountaine, c’est l’année de concrétisation de projets longuement mûris, « issus de la réflexion et du débat public », « ce qui va demander un effort d’investissement en plusieurs volets ». Parmi les chantiers d’envergure, il y aura notamment l’achèvement des travaux de restauration de l’hôtel de ville, la poursuite des Programmes d’actions et de préventions des inondations (PAPI) dont le prochain à Port-Neuf, la requalification des quais du vieux port, le réaménagement de la gare et de ses abords, ainsi que du marché central, la construction d’un nouveau centre social ou encore la reconfiguration du port des Minimes avec l’arrivée du groupe Decathlon/Tribord.

Une baisse de 1% de la taxe foncière

Malgré cet effort d’investissement, Jean-François Fountaine entend faire un geste envers ses administrés en multipliant les coups de pouce à la consommation. « Nous sommes une des rares communes à ne pas avoir créé de taxe Gemapi comme la loi nous en laissait la possibilité », a-t-il donné comme exemple.  Suivant les promesses faites durant ses vœux, le montant de l’abonnement aux services de l’eau a également été diminué. Et la taxe sur le foncier bâti baissée de 1%, passant de 33,59% à 33,25%, ce qui reste parmi les taux les plus élevés au niveau national, situés en moyenne autour de 22%. La municipalité fait également un geste en faveur de l’action sociale, avec un budget de 500 000 € dévolus aux centres sociaux, aussi bien pour les rénovations ou créations de bâti que pour le maintien de contrats.

La Ville compte également mettre l’accent sur la propreté en déployant prochainement une « brigade verte » apte à verbaliser notamment les dépôts sauvages d’ordures, un fléau dont La Rochelle a particulièrement souffert cet été. Toujours en vue de favoriser le « bien-être » des Rochelais et « l’attractivité » du centre, la municipalité va bientôt créer un poste de « manager de centre-ville », dont la nouvelle recrue sera chargée de veiller à la fois sur la diversité des commerces et sur un usage quotidien des habitats par de véritables résidents. « Nous ne voulons pas voir des bâtiments entiers être dévolus à la location touristique », s’est justifié le maire, soulignant la dernière victoire de l’agglomération, qui a réussi récemment à récupérer 350 000€ d’équivalents taxe de séjour auprès de la plateforme RBnB.

"Un budget trop dépensier", selon l’opposition

Dans un contexte de pré-campagne municipale prégnant, les deux groupes d’opposition se sont abstenus (9) ou ont voté contre(5) le budget proposé par la majorité. Bruno Léal (goupe droite et centre) a vertement reproché à Jean-François Fountaine « un budget trop dépensié », le taclant notamment sur sa « baisse miscrosopique » de la taxe foncière et ses coups de pouce à la consommation des citoyens. « Votre objectif est de jeter de la poudre de perlimpinpin aux yeux des Rochelais […] en réalité, l’impôt va continuer à augmenter de 1,6% à La Rochelle, comme il n’a cessé d’augmenter de 15% depuis 2014 ». Selon lui, la revalorisation forfaitaire des valeurs locatives, notamment, aurait fait augmenter les impôts, « et ce dans un contexte où l’inflation à été basse et notre population restée stable ». Selon les calculs de l’opposant, « chaque rochelais paye 180€ de plus que la moyenne nationale ». Une analyse que réfute Jean-François Fountaine : « Faites attention, ce n’est pas exact. Nous avons accueilli beaucoup d’entreprises et créé beaucoup de logements ces dernières années. Vos chiffres ne correspondent pas à la réalité », s’est-il défendu sans épiloguer davantage.

 

(*) Citergies : partenariat entre la collectivité et l’Ademe, visant à mettre en œuvre un programme de gestion et d’actions climat-air-énergie, suivi et partiellement financé par l’Ademe. Le programme « territoire littoral urbain zéro carbone » fait par exemple partie des actions à mener dans le cadre du plan Citergies mené par l’agglo et la ville.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : DR / Pixabay

Partager sur Facebook
Vu par vous
4092
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !