Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/05/20 : Le Conseil municipal de Libourne a réélu à sa tête Philippe Buisson. Laurence Rouède se voit confier la délégation de 1ere adjointe, déléguée à la coordination des activités municipales, aux ressources humaines, à l’urbanisme et au foncier.

25/05/20 : Le secrétaire d'État en charge du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a assuré que l'exécutif réfléchissait à un "élargissement significatif" de la limite de déplacement (100 km autour du domicile), qui pourrait entrer en vigueur la semaine prochaine.

25/05/20 : Les hospitaliers du CHU Pellegrin à Bordeaux sont en grève illimitée depuis le 22 mai sur préavis de SUD Santé. Un rassemblement de soutien est organisé le 26 mai devant l'hôpital.

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

19/05/20 : Allant dans le sens de la déclaration du Premier Ministre ce matin, le préfet des Pyrénées Atlantiques Eric Spitz déclare que les Bordelais et les Toulousains en zone verte pourraient venir en vacances en juillet et août dans les Pyrénées Atlantiques

18/05/20 : L’incertitude de l’évolution sanitaire, et l’impossibilité de mettre en œuvre les mesures barrières, entrainent l’annulation de l’opération de sensibilisation des jeunes à la nage, Objectif Nage, pour l’été 2020, annonce le Département de la Gironde.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

14/05/20 : L'activité partielle pour les entreprises du tourisme et de l'évènementiel sera maintenue jusqu'à fin 2020 et que l'accès au fonds de solidarité est prolongé jusqu'à fin septembre. En revanche, pas de baisse prévue pour la TVA.

12/05/20 : La Compagnie aérienne Chalair annonce la reprise progressive de ses vols entre Bordeaux, Brest et Montpellier. Au rythme de 2 vols hebdomadaires, rdv le 8 juin, pour la reprise des liaisons Bordeaux-Brest puis le 15 juin, pour Bordeaux-Montpellier

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/05/20 | Bordeaux : le milieu hospitalier manifeste

    Lire

    Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées à la mi-journée ce mardi devant l'hôpital Pellegrin à Bordeaux pour répondre à l'appel d'une intersyndicale (CGT, Sud Santé, FO, CNI) face à la grogne du milieu hospitalier, "envoyé au front sans armes". Leur demande ? Une prime de 1500 euros pour les hospitaliers qui ont travaillé sur le site pendant la crise et une augmentation de 300 euros mensuels pour l'ensemble du personnel. Un second rassemblement doit se tenir le 28 mai à l'hôpital Haut-Lévêque.

  • 26/05/20 | Le Festival des Jeux du Théâtre de Sarlat n'aura pas lieu

    Lire

    La 69e édition du Festival des Jeux du Théâtre de Sarlat, prévue du 18 juillet au 3 août, n’aura pas lieu. Dans ce contexte de pandémie et en raison des mesures sanitaires drastiques, les organisateurs ont préféré annuler cette édition, en liaison avec la Mairie, les services culturels du département et de la région. C'est la première fois que le Festival depuis sa création annule une saison. L'équipe du festival donne rendez-vous en 2021 aux dates habituelles avec la programmation de 2020.

  • 26/05/20 | Des vélos à assistance électrique pour les Mérignacais

    Lire

    Afin d'accompagner la période de déconfinement et la transition écologique, la Ville de Mérignac (33) lance, en partenariat avec la Maison du Vélo, un service de prêt expérimental de 49 vélos à assistance électrique pour faciliter les déplacements domicile-travail des habitants. Ce prêt sera de 3 mois maximum, non reconductible. La Ville de Mérignac espère faire évoluer son offre de service à 60 vélos d’ici fin 2020. Le service sera gratuit pendant la période expérimentale, mais une adhésion à la Maison du Vélo de 15 euros sera demandée.

  • 26/05/20 | Covid-19 : des fonds de solidarité débloqués dans le Villeneuvois

    Lire

    Pour soutenir les petites entreprises et associations, la Communauté d’Agglomération du Grand Villeneuvois en partenariat avec la Région Nouvelle-Aquitaine et la Banque des Territoires a abondé un fonds de solidarité et de proximité porté par Initiative Lot-et-Garonne. Des prêts à taux 0% d’un montant de 5 000 € à 15 000 € maximum sont accordés aux entreprises impactées par la situation sanitaire, dès maintenant. Les dossiers de demandes doivent être déposés de manière dématérialisée sur le site dédié à cette aide d’urgence : www.fondstpenouvelleaquitaine.fr

  • 26/05/20 | Beynac: Le soutien du député Michel Delpon (LREM) à l’achèvement du chantier

    Lire

    Ce mardi matin, le conseil départemental de la Dordogne publie un communiqué dans lequel le député du Bergeracois, Michel Delpon, déclare son soutien au projet de déviation de Beynac, alors qu'il n'avait jamais pris position à son sujet. "Eu égard aux travaux déjà réalisés, je me prononce à présent publiquement contre la démolition des ouvrages déjà réalisés en raison du gaspillage d’argent public que cela représente. Je souligne par ailleurs l’impact écologique négatif que cela va entraîner."

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | La Rochelle : vote du budget "sobre" sur fond de grogne

30/01/2019 | Le conseil municipal de La Rochelle a acté son budget 2019 sur fonds de contestation d’une opposition visiblement en pré-campagne

Illustration monnaie

« Sobriété ». C’est le mot que le maire de La Rochelle Jean-François Fountaine a utilisé lundi 20 janvier au soir, pour qualifier le budget 2019 de sa Ville. Sobriété qu’il veut à la fois dans le domaine énergétique, avec le programme Citergies (1) qui a déjà permis des réductions de coût en matière d’énergie, mais aussi fiscal. La commune s’est notamment bien désendettée en quelques années, passant de 120,3M€ en 2014 à 90M€ aujourd’hui. Et compte bien poursuivre sur cette voie en 2019.

2019 sera pourtant une année record pour les investissements, qui passent de 52 millions d’euros en 2018 à 62 millions d’euros en 2019, montant le budget général à environ 201 millions d’euros, soit 11,7 millions de plus qu’en 2018. Pour Jean-François Fountaine, c’est l’année de concrétisation de projets longuement mûris, « issus de la réflexion et du débat public », « ce qui va demander un effort d’investissement en plusieurs volets ». Parmi les chantiers d’envergure, il y aura notamment l’achèvement des travaux de restauration de l’hôtel de ville, la poursuite des Programmes d’actions et de préventions des inondations (PAPI) dont le prochain à Port-Neuf, la requalification des quais du vieux port, le réaménagement de la gare et de ses abords, ainsi que du marché central, la construction d’un nouveau centre social ou encore la reconfiguration du port des Minimes avec l’arrivée du groupe Decathlon/Tribord.

Une baisse de 1% de la taxe foncière

Malgré cet effort d’investissement, Jean-François Fountaine entend faire un geste envers ses administrés en multipliant les coups de pouce à la consommation. « Nous sommes une des rares communes à ne pas avoir créé de taxe Gemapi comme la loi nous en laissait la possibilité », a-t-il donné comme exemple.  Suivant les promesses faites durant ses vœux, le montant de l’abonnement aux services de l’eau a également été diminué. Et la taxe sur le foncier bâti baissée de 1%, passant de 33,59% à 33,25%, ce qui reste parmi les taux les plus élevés au niveau national, situés en moyenne autour de 22%. La municipalité fait également un geste en faveur de l’action sociale, avec un budget de 500 000 € dévolus aux centres sociaux, aussi bien pour les rénovations ou créations de bâti que pour le maintien de contrats.

La Ville compte également mettre l’accent sur la propreté en déployant prochainement une « brigade verte » apte à verbaliser notamment les dépôts sauvages d’ordures, un fléau dont La Rochelle a particulièrement souffert cet été. Toujours en vue de favoriser le « bien-être » des Rochelais et « l’attractivité » du centre, la municipalité va bientôt créer un poste de « manager de centre-ville », dont la nouvelle recrue sera chargée de veiller à la fois sur la diversité des commerces et sur un usage quotidien des habitats par de véritables résidents. « Nous ne voulons pas voir des bâtiments entiers être dévolus à la location touristique », s’est justifié le maire, soulignant la dernière victoire de l’agglomération, qui a réussi récemment à récupérer 350 000€ d’équivalents taxe de séjour auprès de la plateforme RBnB.

"Un budget trop dépensier", selon l’opposition

Dans un contexte de pré-campagne municipale prégnant, les deux groupes d’opposition se sont abstenus (9) ou ont voté contre(5) le budget proposé par la majorité. Bruno Léal (goupe droite et centre) a vertement reproché à Jean-François Fountaine « un budget trop dépensié », le taclant notamment sur sa « baisse miscrosopique » de la taxe foncière et ses coups de pouce à la consommation des citoyens. « Votre objectif est de jeter de la poudre de perlimpinpin aux yeux des Rochelais […] en réalité, l’impôt va continuer à augmenter de 1,6% à La Rochelle, comme il n’a cessé d’augmenter de 15% depuis 2014 ». Selon lui, la revalorisation forfaitaire des valeurs locatives, notamment, aurait fait augmenter les impôts, « et ce dans un contexte où l’inflation à été basse et notre population restée stable ». Selon les calculs de l’opposant, « chaque rochelais paye 180€ de plus que la moyenne nationale ». Une analyse que réfute Jean-François Fountaine : « Faites attention, ce n’est pas exact. Nous avons accueilli beaucoup d’entreprises et créé beaucoup de logements ces dernières années. Vos chiffres ne correspondent pas à la réalité », s’est-il défendu sans épiloguer davantage.

 

(*) Citergies : partenariat entre la collectivité et l’Ademe, visant à mettre en œuvre un programme de gestion et d’actions climat-air-énergie, suivi et partiellement financé par l’Ademe. Le programme « territoire littoral urbain zéro carbone » fait par exemple partie des actions à mener dans le cadre du plan Citergies mené par l’agglo et la ville.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : DR / Pixabay

Partager sur Facebook
Vu par vous
3915
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !