Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/10/21 : Saint-Médard en Jalles poursuit sa concertation sur son futur "Plan vélo et autres mobilités actives" pour déterminer les actions à prévoir en terme d'aménagement, d'éducation, de prévention ou de promotion. Rdv le 18 octobre et le 3 novembre+ d'info

15/10/21 : Rencontres, animations, spectacle, exposition, ciné-débats, atelier, handisport... Du 2 au 16 novembre, la 8ème édition de la Quinzaine de l'Egalité et la Diversité débarque à Bordeaux et dans la métropole. Une fois encore le programme sera riche !+ d'info

15/10/21 : Talence organise samedi 16 octobre de 10h à 19h, une journée consacrée aux sports, mis à l’honneur avec une "Journée olympique" et la "course des 5 et 10 km" : un grand rendez-vous sportif afin de préparer les JO de Paris 2024 et soutenir nos athlètes+ d'info

07/10/21 : À partir du 17 décembre, Volotea proposera une nouvelle ligne au départ de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac à destination de l’aéroport de Lille 2 fois par semaine en décembre et en janvier puis 6 fois par semaine à partir d’avril 2022.

07/10/21 : Dans le cadre des travaux de la déviation du Taillan-Médoc, la section à 2x2 voies de la RD 1215E1, route à grand trafic, sera réduite à 1 voie dans le sens Bordeaux-Le Verdon, du 11/10 au 11/11 et dans le sens Le Verdon-Bordeaux, du 18 au 19 octobre

07/10/21 : Du 1er au 10 octobre, partout en Nouvelle-Aquitaine, la Fête de la science permet à toutes et tous de découvrir la science et les scientifiques avec des rencontres, conférences, cafés-sciences, expositions, ateliers, etc.+ d'info

05/10/21 : L'Etat et la Région ont sélectionné 17 nouveaux lauréats au fonds d’accélération des investissements industriels dans le cadre du plan France Relance. Ces 17 projets représentent 6 M€ de subventions sur un total pour l'heure de 63 M€ et 126 lauréats.+ d'info

05/10/21 : Au 31 juillet 2021, l’État a investi au titre de son plan France Relance 2,75 Mds € en Nouvelle-Aquitaine dont 770 M€ pour le volet transition écologique, 924 M€ pour le volet compétitivité et plus d’1Md pour le volet cohésion sociale et territoriale

01/10/21 : Randonnées découverte en journée ou en soirée de la faune, de la flore, de la géologie, balades contées, expositions, jeux de piste… Ces 2 et 3 octobre, la Région Nouvelle-Aquitaine organise les "48h Nature". Tout le programme sut 48hnature.fr+ d'info

30/09/21 : Jusqu'au 13 octobre, l’asso SOLINUM organise une expo photo à la Halle des Douves à Bordeaux “Clichés d’une hébergée” consacrée au dispositif d’hébergement solidaire Merci pour l’invit destiné aux femmes sans-abri, à travers le parcours de 2 d'entre elles+ d'info

30/09/21 : La deuxième phase des finales nationales des 46èmes Olympiades des Métiers est prévue à Lyon du 13 au 15 janvier 2022. Parmi les jeunes candidats, ils seront 57 à défendre les couleurs de la Nouvelle-Aquitaine !

28/09/21 : La Ville de Bruges et Bordeaux Métropole vont engager une importante opération d’aménagement du quartier Terrefort. Afin de recueillir l’avis des habitants et usagers de la zone, différentes dates de concertation sont proposées du 2 octobre au 8 novembre+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/10/21 | Bordeaux sensibilise au changement climatique

    Lire

    La Ville de Bordeaux, en partenariat avec l'association « La Fresque du Climat », organise tous les samedis, du 16 octobre au 4 décembre de 14h30 à 16h30 place Pey Berland, une action de sensibilisation pour comprendre le changement climatique. Autour d'une fresque quiz, l'association propose d'une manière ludique une animation pour comprendre ce changement.

  • 15/10/21 | Niort reçoit le Forum National de l'ESS

    Lire

    Du 19 au 21 octobre, la ville de Niort va accueillir la 6ème édition du Forum national de l'ESS et de l'Innovation Sociale. L'objectif de ces 3 jours va être de démontrer la plus-value sociétale de l'ESS pour les territoires, de montrer la modernité et le dynamisme de l'ESS mais aussi d'inventer des réponses novatrices dans les secteurs clés de la société et de l'économie. Trois grands axes vont être abordés autour de temps forts, de conférences et de convivialité : Un monde qui coopère, La résilience et La préservation et le développement des communs.

  • 15/10/21 | Le FAB sur le fil

    Lire

    Le Festival International des Arts de Bordeaux Métropole (FAB) bat son plein et se tient jusqu'au 23 octobre prochain. Pour cette nouvelle édition 2 évènements investissent l'espace public notamment « Lignes Ouvertes » dimanche 17 octobre. A 17h, au Parc Pinçon de Bordeaux, Tatiana-Mosio Bongonga évoluera sur un fil à 35 mètres de haut sans attache. Pour cet artiste, « avancer et franchir des obstacles, ce n'est pas enfouir ses peur mais les accepter ». L'ascension sera sécurisée par les habitants du quartier volontaires.

  • 15/10/21 | 24 espaces France services désormais disponibles en Dordogne

    Lire

    En Dordogne, un plan de déploiement de 31 espaces France Service a été établi par les services de l’État et les collectivités. Cinq autres espaces ont également été labellisés le 11 octobre. Ils sont implantés sur les communes de Saint Aulaye-Puymangou, Le Bugue, Sarlat-la-Canéda, Ribérac, Saint-Pardoux la Rivière. 24 espaces France services sont désormais disponibles en Dordogne. 9 autres espaces sont en cours de labellisation ou en projet.

  • 14/10/21 | Deux-Sèvres : « Ton exploitation m'intéresse »

    Lire

    La Chambre d'Agriculture des Deux-Sèvres vient de mettre en ligne sur son site internet une nouvelle page dédiée à la reprise d'exploitation. « Ton exploitation m'intéresse » permet aux cédants de trouver un repreneur en consultant les petites annonces des candidats à l'installation. Le Répertoire départ installation, permet quant à lui, aux candidats à l'installation de trouver une exploitation. Plus d'infos

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Lancement d’un budget participatif citoyen en Lot-et-Garonne

19/07/2019 | Les Lot-et-Garonnais sont invités à proposer des idées de projet répondant aux compétences du Département…

1

Les conseillers départementaux de Lot-et-Garonne se sont réunis en session vendredi 19 juillet afin de voter le premier budget participatif citoyen, doté d’une enveloppe financière d’un million d’euros. Un budget qui répondra aux principes définis dans un règlement co-écrit avec les membres du conseil consultatif citoyen installé le 21 septembre prochain, puis soumis au vote de l’Assemblée départementale…

Après l’initiative d’un conseil consultatif citoyen composé de Lot-et-Garonnais tirés au sort et la mise en place d’un droit d’initiative citoyenne, l’Assemblée départementale vient donc d’acter, en ce vendredi 19 juillet, le lancement d’un budget participatif citoyen, doté d’une enveloppe d’1 million d’euros pour 2020. « Nous construisons aujourd’hui un pacte ambitieux avec pour objectif d’inclure tout le monde et d’éviter ainsi des citoyens de seconde zone », assure Sophie Borderie, présidente du Conseil départemental de Lot-et-Garonne. Ce projet de budget participatif est né d’un travail commun entre la commission Développement Durable-Citoyenneté et la commission Redéfinition des Politiques Départementales qui se sont tenues les 7 et 14 juin derniers. « Ce budget participatif est au service des citoyens, tient à souligner Laurence Lamy, vice-présidente en charge de la citoyenneté. Dans le Gers, un budget participatif citoyen a été lancé et a rencontré un vif succès puisque 1 000 idées ont été déposées. 35 000 personnes ont ainsi participé à ce dispositif. Nous nous inspirons de notre voisin gersois qui vient d’acter un deuxième budget participatif. »

Des avis réservés du côté de l’opposition
Suite à la présentation de ce budget participatif citoyen, le groupe de l’opposition « L’Avenir Ensemble » a émis quelques réserves. Quatre conseillers départementaux ont ainsi pris la parole. Le chef de file Guillaume Lepers a tenu à assurer que « le groupe est attaché à cette démocratie participative. Toutefois, nous souhaitons émettre quelques réserves sur certains points, notamment sur la cohérence de la strat lot-et-garonnaise qui n’est pas très évidente. Repasser par les communes complexifie l’action pour nos concitoyens. Aussi, les régimes d’aides sont largement en baisse aujourd’hui et vous, vous nous proposez un nouveau dispositif. Votre discours manque de sincérité et répond bien aux exigences des prochaines échéances électorales. Je vois déjà des 4 par 3 fleurirent un peu partout dans le département, des annonces sur facebook… bref, beaucoup de com à la veille d’élections. Donc oui nous sommes pour un budget participatif mais des doutes subsistent ». Clémence Brandolin-Robert, quant à elle, s’interroge : « quelle sera notre place d’élu départemental ? Ces projets seront votés par l’ensemble des citoyens et nous n’aurons pas notre mot à dire ? Cela me gêne, car nous avons été élus donc nous avons notre rôle à jouer. Quel rôle également tiendront les communes ? » Laurence Ducos, elle, estime que « les mises en place du conseil consultatif citoyen, du droit d’initiative citoyenne et maintenant du budget participatif citoyen ont été trop rapides. Et puis, cela ne va-t-il pas trop mobiliser les élus et acteurs du territoire ? Et n’allons-nous pas à l’encontre du rôle du Département qui doit travailler en lien avec les communes ? Certes c’est une expérimentation, mais nous aurions pu prendre plus de temps à la réflexion ». Baya Kherkhach, elle, estime que « ce dispositif n’est pas ouvert à tous les Lot-et-Garonnais car [pense que] seul l’envoi numérique comptera ». Aussi, elle pointe du doigt le fait qu’« il y aura une élection de projets par canton ». Etant élue dans le canton le plus peuplé du Lot-et-Garonne, cette dernière craint « une disparité du nombre de projets. »

L'hémicycle du Département


Réponse de la majorité
Laurence Lamy, vice-présidente en charge de la citoyenneté et Jacques Bilirit, vice-président en charge de l’économie ont tenu à répondre aux propos des élus de l’opposition en rappelant que « les propositions de projets pourront être envoyées numériquement ou sous format papier pour ne pas exclure les personnes n’utilisant pas Internet. Aussi, les élections ne se feront pas par canton mais bien sur le plan départemental. Et les élus que nous sommes auront toute leur place dans ce dispositif. Car notre place sera dans nos cantons afin de faire émerger les idées et amener les citoyens à venir voter pour les projets qui seront présentés. Ainsi, nous épouserons totalement notre rôle d’animateur de territoire. » Et Sophie Borderie d’ajouter qu’« en commission permanente le projet du citoyen sera voté par les conseillers départementaux », ce seront donc bien les élus qui auront le dernier mot. Pour Jacques Bilirit, « les citoyens recherchent aujourd’hui des façons de s’exprimer. Ce budget participatif est une des réponses à leurs attentes. Oui bien sur il y a des interrogations car nous sommes dans une phase expérimentale. Mais nous ajusterons au fur et à mesure. » A l’issue de ces débats, l’Assemblée départementale a procédé au vote de ce budget. Résultat : seul « L’Avenir ensemble » s’est abstenu.

Budget participatif mode d’emploi
Les projets retenus seront entièrement pris en charge par le Département, sans cofinancement. Les montants éligibles des projets seront différenciés en fonction de leur nature. Pour les projets jeunes : 25 000 € maximum et pour les autres projets : 50 000 € maximum. Ces projets devront concerner des dépenses d’investissement ne générant pas ou très peu de fonctionnement, être en lien avec les compétences du Département, représentés des projets d’intérêt collectif dont le portage sera exclusivement réalisé par une association, des projets réalisables dans l’année suivant leur approbation. Les projets pourront être déposés en format numérique, sur un site dédié ou en format papier, dans les collèges, en mairie ou à l’Hôtel du Département. Afin de choisir parmi tous les projets proposés, tout citoyen résidant en Lot-et-Garonne, âgé d’au moins 11 ans sera invité à voter pour trois projets. Le premier projet sur chaque canton qui arrivera en tête sera retenu, ainsi que les suivants jusqu’à épuisement de l’enveloppe dédiée. Du côté du calendrier en octobre des réunions publiques de présentation de la démarche et du règlement seront organisées, d’octobre à décembre se tiendront le dépôt d’idées par les citoyens, une pré-analyse et une aide à la construction des projets. En janvier, analyse définitive des projets, en février, vote des Lot-et-Garonnais et en mars résultat des votes et inscription budgétaire correspondante au budget primitif du Conseil départemental.

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Partager sur Facebook
Vu par vous
6539
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !