Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/07/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques la tour sud de la cathédrale de Bayonne et la Chapelle des Prébendés, ainsi que le Château de Pau, le couvent des Récollets à Ciboure et l’Espace Jéliote à Oloron vont bénéficier du plan France relance pour leur rénovation

19/07/21 : Face à la montée en puissance du nombre de contaminations au Covid-19 en Charente-Maritime, le préfet a étendu l'obligation du port du masque dans tout espace public pour 45 communes, essentiellement littorales.

16/07/21 : Eté Jeunes est un nouvel agenda en ligne, à destination des jeunes Bordelais. Il permet d'accéder à l'ensemble de l'offre municipale et associative ainsi qu'à toute l'actualité culturelle, sportive et de loisirs proposée cet été à Bordeaux.+ d'info

13/07/21 : Du 15 juillet au vendredi 13 août inclus, l’Hôtel de ville de Poitiers fermera ses portes à 16 h 30 au lieu de 17 h 30. Sur cette période, du lundi au vendredi, l’accueil du public s’effectuera de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30

07/07/21 : Pyrénées-Atlantiques - 1 compagnie de CRS, 23 nageurs-sauveteurs CRS, 13 agents de police-secours et de BAC, 4 agents spécialisés dans l’investigation, 8 motards CRS soit 118 policiers vont cet été venir renforcer les forces de sécurité du département

07/07/21 : Saint-Médard-en-Jalles : le centre intercommunal de vaccination Covid 19 restera ouvert tout l’été, grâce à l'implication des 50 agents et 229 professionnels de santé des 6 communes partenaires qui s'y relaient. En 3 mois, 31000 doses ont été injectées

05/07/21 : EthicDrinks, le négoce vert bordelais est lauréat du 1er prix du “Millésime 2021” organisé par l’Adelphe, éco-organisme à but non lucratif axé sur le recyclage des emballages ménagers des entreprises et notamment dans le secteur des Vins et Spiritueux.+ d'info

05/07/21 : Les inscriptions universitaires 2021-2022 de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour démarrent, de manière entièrement dématérialisée, mardi 6 juillet pour tous ses campus : Pau, Bayonne, Anglet, Mont-de-Marsan et Tarbes.+ d'info

01/07/21 : Mmes Albenga et Poulet, MM. Patin et Stambolis-Ruhstorfer, enseignants-chercheurs à l’Université Bordeaux Montaigne, ont été nommés membres de l'Institut Universitaire de France. La récompense la qualité scientifique de leurs activités universitaires.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/07/21 | Ouverture des candidatures pour la Semaine de la Diversité 2022

    Lire

    Pour la 6ème édition, la Ville de Bayonne organise du 1er au 8 mars 2022 la Semaine de la Diversité et de l’égalité des droits. Jusqu’au 20 septembre, les associations peuvent déposer leurs propositions sur les thèmes de la lutte contre les discriminations et la promotion de l’égalité ainsi que de la diversité culturelle et de la citoyenneté. Les projets sélectionnés percevront une aide de la ville. Toutes les informations sont disponibles sur le site de la Ville

  • 30/07/21 | A la découverte du bijou régional

    Lire

    Jusqu’au 19 septembre, le Musée Bernard d’Agesci de Niort propose l’exposition « Le bijou régional, une spécialité niortaise, fonctions, types ». Les visiteurs partiront à la découverte de plus de 200 bijoux traditionnels, d’outils et de machines ayant servi à leur fabrication. Autour de l’exposition, le Musée propose également 2 accrochages dans le grand hall : « Trésors d’archéologie : parures et objets de prestige » et « Bijoux contemporains ».

  • 29/07/21 | France Relance : Repeuplement forestier, les entreprises lauréates landaises

    Lire

    Forelite-Evolution à Arue, la SCEA Pépinières Planfor à Uchacq-et-Parentis, Bois de Gascogne à Saint-Eulalie-en-Born, Landes Forêt à Levignac, Planfor SAS à Uchacq-et-Parentis sont les 5 entreprises landaises soutenues dans le cadre du plan France relance pour leurs investissements dans des outils et matériels performants pour la production de plants qui seront utilisés pour le repeuplement forestier. Objectif: permettre plus de compétitivité et de résilience face aux défis climatiques. Au total, un coup de pouce de 386 470 euros.

  • 29/07/21 | La Nature a rendez-vous en Creuse en août

    Lire

    Tout au long du mois d’août, la Réserve Naturelle de l’étang des Landes en Creuse propose aux petits et aux grands des « Rendez-vous Nature ». Le 6 août, les petits pourront observer le plumage des oiseaux, le 11 août, partez à la découverte de la vie des abeilles en devenant le temps d’une journée un apiculteur ou encore devenez explorateur avec 4 épreuves sur le thème des oiseaux le 18 août. Programme et réservation

  • 29/07/21 | Les Crus artisans du Médoc ouvrent leurs portes

    Lire

    Comme chaque année, les Crus artisans du Médoc ouvrent leurs portes au public. Cette année, le rendez-vous est donné du 30 juillet au 1er août pour découvrir ou redécouvrir les vins et leur mode d’élaboration. Le public pourra par exemple pique-niquer au Château Tour Bel Air et se balader au milieu du vignoble Médocain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Lancement d’un budget participatif citoyen en Lot-et-Garonne

19/07/2019 | Les Lot-et-Garonnais sont invités à proposer des idées de projet répondant aux compétences du Département…

L'hémicycle du Département

Les conseillers départementaux de Lot-et-Garonne se sont réunis en session vendredi 19 juillet afin de voter le premier budget participatif citoyen, doté d’une enveloppe financière d’un million d’euros. Un budget qui répondra aux principes définis dans un règlement co-écrit avec les membres du conseil consultatif citoyen installé le 21 septembre prochain, puis soumis au vote de l’Assemblée départementale…

Après l’initiative d’un conseil consultatif citoyen composé de Lot-et-Garonnais tirés au sort et la mise en place d’un droit d’initiative citoyenne, l’Assemblée départementale vient donc d’acter, en ce vendredi 19 juillet, le lancement d’un budget participatif citoyen, doté d’une enveloppe d’1 million d’euros pour 2020. « Nous construisons aujourd’hui un pacte ambitieux avec pour objectif d’inclure tout le monde et d’éviter ainsi des citoyens de seconde zone », assure Sophie Borderie, présidente du Conseil départemental de Lot-et-Garonne. Ce projet de budget participatif est né d’un travail commun entre la commission Développement Durable-Citoyenneté et la commission Redéfinition des Politiques Départementales qui se sont tenues les 7 et 14 juin derniers. « Ce budget participatif est au service des citoyens, tient à souligner Laurence Lamy, vice-présidente en charge de la citoyenneté. Dans le Gers, un budget participatif citoyen a été lancé et a rencontré un vif succès puisque 1 000 idées ont été déposées. 35 000 personnes ont ainsi participé à ce dispositif. Nous nous inspirons de notre voisin gersois qui vient d’acter un deuxième budget participatif. »

Des avis réservés du côté de l’opposition
Suite à la présentation de ce budget participatif citoyen, le groupe de l’opposition « L’Avenir Ensemble » a émis quelques réserves. Quatre conseillers départementaux ont ainsi pris la parole. Le chef de file Guillaume Lepers a tenu à assurer que « le groupe est attaché à cette démocratie participative. Toutefois, nous souhaitons émettre quelques réserves sur certains points, notamment sur la cohérence de la strat lot-et-garonnaise qui n’est pas très évidente. Repasser par les communes complexifie l’action pour nos concitoyens. Aussi, les régimes d’aides sont largement en baisse aujourd’hui et vous, vous nous proposez un nouveau dispositif. Votre discours manque de sincérité et répond bien aux exigences des prochaines échéances électorales. Je vois déjà des 4 par 3 fleurirent un peu partout dans le département, des annonces sur facebook… bref, beaucoup de com à la veille d’élections. Donc oui nous sommes pour un budget participatif mais des doutes subsistent ». Clémence Brandolin-Robert, quant à elle, s’interroge : « quelle sera notre place d’élu départemental ? Ces projets seront votés par l’ensemble des citoyens et nous n’aurons pas notre mot à dire ? Cela me gêne, car nous avons été élus donc nous avons notre rôle à jouer. Quel rôle également tiendront les communes ? » Laurence Ducos, elle, estime que « les mises en place du conseil consultatif citoyen, du droit d’initiative citoyenne et maintenant du budget participatif citoyen ont été trop rapides. Et puis, cela ne va-t-il pas trop mobiliser les élus et acteurs du territoire ? Et n’allons-nous pas à l’encontre du rôle du Département qui doit travailler en lien avec les communes ? Certes c’est une expérimentation, mais nous aurions pu prendre plus de temps à la réflexion ». Baya Kherkhach, elle, estime que « ce dispositif n’est pas ouvert à tous les Lot-et-Garonnais car [pense que] seul l’envoi numérique comptera ». Aussi, elle pointe du doigt le fait qu’« il y aura une élection de projets par canton ». Etant élue dans le canton le plus peuplé du Lot-et-Garonne, cette dernière craint « une disparité du nombre de projets. »

L'hémicycle du Département


Réponse de la majorité
Laurence Lamy, vice-présidente en charge de la citoyenneté et Jacques Bilirit, vice-président en charge de l’économie ont tenu à répondre aux propos des élus de l’opposition en rappelant que « les propositions de projets pourront être envoyées numériquement ou sous format papier pour ne pas exclure les personnes n’utilisant pas Internet. Aussi, les élections ne se feront pas par canton mais bien sur le plan départemental. Et les élus que nous sommes auront toute leur place dans ce dispositif. Car notre place sera dans nos cantons afin de faire émerger les idées et amener les citoyens à venir voter pour les projets qui seront présentés. Ainsi, nous épouserons totalement notre rôle d’animateur de territoire. » Et Sophie Borderie d’ajouter qu’« en commission permanente le projet du citoyen sera voté par les conseillers départementaux », ce seront donc bien les élus qui auront le dernier mot. Pour Jacques Bilirit, « les citoyens recherchent aujourd’hui des façons de s’exprimer. Ce budget participatif est une des réponses à leurs attentes. Oui bien sur il y a des interrogations car nous sommes dans une phase expérimentale. Mais nous ajusterons au fur et à mesure. » A l’issue de ces débats, l’Assemblée départementale a procédé au vote de ce budget. Résultat : seul « L’Avenir ensemble » s’est abstenu.

Budget participatif mode d’emploi
Les projets retenus seront entièrement pris en charge par le Département, sans cofinancement. Les montants éligibles des projets seront différenciés en fonction de leur nature. Pour les projets jeunes : 25 000 € maximum et pour les autres projets : 50 000 € maximum. Ces projets devront concerner des dépenses d’investissement ne générant pas ou très peu de fonctionnement, être en lien avec les compétences du Département, représentés des projets d’intérêt collectif dont le portage sera exclusivement réalisé par une association, des projets réalisables dans l’année suivant leur approbation. Les projets pourront être déposés en format numérique, sur un site dédié ou en format papier, dans les collèges, en mairie ou à l’Hôtel du Département. Afin de choisir parmi tous les projets proposés, tout citoyen résidant en Lot-et-Garonne, âgé d’au moins 11 ans sera invité à voter pour trois projets. Le premier projet sur chaque canton qui arrivera en tête sera retenu, ainsi que les suivants jusqu’à épuisement de l’enveloppe dédiée. Du côté du calendrier en octobre des réunions publiques de présentation de la démarche et du règlement seront organisées, d’octobre à décembre se tiendront le dépôt d’idées par les citoyens, une pré-analyse et une aide à la construction des projets. En janvier, analyse définitive des projets, en février, vote des Lot-et-Garonnais et en mars résultat des votes et inscription budgétaire correspondante au budget primitif du Conseil départemental.

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Partager sur Facebook
Vu par vous
6257
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 7 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !