Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/10/19 : Trafic SNCF toujours perturbé en Nouvelle-Aquitaine à la fois sur le service OUIGO et sur les TER à la suite du mouvement national de "droit de retrait" suite à un accident. "un détournement du droit de retrait à l'impact inacceptable" pour E. Philippe

18/10/19 : Ce 18 octobre, environ 250 retraités agricoles ont manifesté devant la préfecture de Dordogne. Le montant moyen des pensions des 25 612 retraités agricoles périgourdins est de 447 euros par mois. Ils revendiquent une retraite à 85% du SMIC.

18/10/19 : Les 8, 9 et 10 novembre prochains aura lieu la 14ème édition du salon de l’agriculture paysanne et durable Lurrama à la Halle d’Iraty de Biarritz. Cette année, la thématique sera une reprise de la formule de Flow Food, "Le climat, c'est la vie".

16/10/19 : C'est à Saint-Jean-Pied-de-Port (64) que se tient les 17 et 18 octobre le congrès annuel de l'Association Nationale des Elus de Montagne. Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires participera à l'ouverture de la manifestation.

15/10/19 : Nouveau passage du Tour de France en Béarn l'été prochain! A noter dans les agendas, l'étape Pau-Laruns le dimanche 5 juillet 2020, avec au menu les cols de la Hourcère (1440m), du Soudet (1540 m), d'Ichère (674 m) et de Marie-Blanque (1035 m).

15/10/19 : Tour de France : c'est officiel, la Charente-Maritime accueillera une journée de repos à l'Île d'Oléron, l'Île de Ré et Châtelaillon-Plage seront villes étapes du Tour de France 2020.

15/10/19 : Le 17 octobre à 8h45, la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers organise un forum emploi inversé : les demandeurs d'emploi ont un stand et les entreprises qui sont les visiteurs venant rencontrer les "offreurs de compétences".

15/10/19 : La ville de La Rochelle a à son tour pris un arrêté contre l'épandages de pesticides. Le maire promet d'accompagner vers la sortie des intrants celle des deux exploitations sur la commune n'étant pas biologique.

14/10/19 : La préfète de Région et le préfet maritime de l'Atlantique ont signé aujourd'hui le premier volet du document stratégique de façade maritime Sud-Atlantique, dont ils ont coordonné les travaux. Une 1re dans la gestion des 720 km de littoral.

08/10/19 : Niort: Le réaménagement du boulevard Main, entre le Moulin du Roc et le quai Métayer, a débuté en janvier. A partir du 21/10, la voie qui longe le port Boinot sera définitivement fermée aux véhicules et la circulation basculée sur la nouvelle voie.

07/10/19 : Le prochain congrès des départements de France se tiendra à Bourges du 16 au 18 octobre, avant de faire sa 90e édition en novembre prochain à La Rochelle. Cette année voit célébrer le 230e anniversaire de la création des Départements.

04/10/19 : A partir de lundi 7 octobre, le Département de la Gironde réalise des travaux de mise en sécurité sur la voie verte située sur la RD 809, entre le carrefour giratoire d'Aquitaine et celui du Sauternais. Fin des travaux prévue le 28 octobre.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/10/19 | Des lauréats pour le Challenge de la Mobilité

    Lire

    La 9ème édition du Challenge de la Mobilité, qui s'est tenue dans une vingtaine de collectivités de la région du 16 au 22 septembre (dont le but était de "promouvoir les alternatives à la voiture individuelle") vient de dévoiler ses résultats. L'évènement a rassemblé 13 127 participants et 532 "établissements" et permis de parcourir 1,3 millions de kilomètres "alternatifs". Les établissements lauréats du palmarès sont basés à Pessac (One Point), Floirac (Atelier Industriel Aéronautique), Mérignac (GIP Littoral) et Bordeaux (Business et Décision).

  • 19/10/19 | Un calendrier de l'avant solidaire à Bordeaux

    Lire

    Ce mercredi 23 octobre, la Promenade Sainte-Catherine à Bordeaux lance officiellement le calendrier de l'avant du Secours Populaire de la Gironde réalisé par l'artiste bordelais Mr Poulet. Lors d'une après-midi (entre 14h et 18h), vous pourrez acheter ce calendrier "made in France" dont les bénéfices seront reversés à l'association. Des animations gratuites seront également au rendez-vous : une aire de jeux LEGO, des jeux-concours (La Grande Récré et le restaurant Big Fernand) et des parties du jeu de société "CAP Solid'R" dont le but est de réaliser un projet de solidarité.

  • 19/10/19 | Bordeaux-Londres : deux gares jumelées

    Lire

    Ce vendredi lors d'une cérémonie la gare de Bordeaux et celle de Londres-Saint Pancras ont officiellement été jumelées. Il s'agissait en fait de conforter le projet de ligne ferroviaire entre Bordeaux et Londres, pour l'instant prévu pour 2022 et qui mettrait les deux villes à cinq heures de distance. Si l'opérateur n'a pas encore été défini lors de cette cérémonie qui s'est déroulée en présence de l'ambassadeur du Royaume-Uni, les premières discussions entamées font état de deux à quatre allers-retours par semaine.

  • 18/10/19 | 180 exposants au Salon de l'habitat et de l'immobilier à Biarritz

    Lire

    Dès ce jour à la halle Iraty de Biarritz et jusqu'à dimanche, près de l'aéroport, se tiennent deux salons complémentaires, Solution Maison pour son aménagement et un second qui rassemble les constructeurs et promoteurs de la Région. Sans oublier les Offices HLM. Des conférences à thèmes seront en outre organisées. Dans un secteur immobilier très tendu et très convoité au Pays basque, une visite qui s'impose, de 10 h à 19h. Entrée 6 euros et à 3 euros pour...les plus de 60 ans. Gratuit pour les moins de 18 ans.

  • 18/10/19 | Congrès des départements : la gauche dénonce un "mépris"

    Lire

    Vive réaction du groupe de gauche (PS, PCF, PRG) ce vendredi dans le cadre du Congrès des Départements de France (du 16 au 18 octobre à Bourges). Dans un communiqué conjoint, il souligne "le mépris de l'exécutif" suite au refus de participation au congrès d'Edouard Philippe. Ils exigent le maintien de leur autonomie financière, le soutien à l'expérimentation, et affirment que "l’Etat doit 9 milliards d'euros aux Départements" et "masque cette réalité par un effet d’annonce autour d’un fonds insuffisant de 250 millions d'euros".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Lancement d’un budget participatif citoyen en Lot-et-Garonne

19/07/2019 | Les Lot-et-Garonnais sont invités à proposer des idées de projet répondant aux compétences du Département…

L'hémicycle du Département

Les conseillers départementaux de Lot-et-Garonne se sont réunis en session vendredi 19 juillet afin de voter le premier budget participatif citoyen, doté d’une enveloppe financière d’un million d’euros. Un budget qui répondra aux principes définis dans un règlement co-écrit avec les membres du conseil consultatif citoyen installé le 21 septembre prochain, puis soumis au vote de l’Assemblée départementale…

Après l’initiative d’un conseil consultatif citoyen composé de Lot-et-Garonnais tirés au sort et la mise en place d’un droit d’initiative citoyenne, l’Assemblée départementale vient donc d’acter, en ce vendredi 19 juillet, le lancement d’un budget participatif citoyen, doté d’une enveloppe d’1 million d’euros pour 2020. « Nous construisons aujourd’hui un pacte ambitieux avec pour objectif d’inclure tout le monde et d’éviter ainsi des citoyens de seconde zone », assure Sophie Borderie, présidente du Conseil départemental de Lot-et-Garonne. Ce projet de budget participatif est né d’un travail commun entre la commission Développement Durable-Citoyenneté et la commission Redéfinition des Politiques Départementales qui se sont tenues les 7 et 14 juin derniers. « Ce budget participatif est au service des citoyens, tient à souligner Laurence Lamy, vice-présidente en charge de la citoyenneté. Dans le Gers, un budget participatif citoyen a été lancé et a rencontré un vif succès puisque 1 000 idées ont été déposées. 35 000 personnes ont ainsi participé à ce dispositif. Nous nous inspirons de notre voisin gersois qui vient d’acter un deuxième budget participatif. »

Des avis réservés du côté de l’opposition
Suite à la présentation de ce budget participatif citoyen, le groupe de l’opposition « L’Avenir Ensemble » a émis quelques réserves. Quatre conseillers départementaux ont ainsi pris la parole. Le chef de file Guillaume Lepers a tenu à assurer que « le groupe est attaché à cette démocratie participative. Toutefois, nous souhaitons émettre quelques réserves sur certains points, notamment sur la cohérence de la strat lot-et-garonnaise qui n’est pas très évidente. Repasser par les communes complexifie l’action pour nos concitoyens. Aussi, les régimes d’aides sont largement en baisse aujourd’hui et vous, vous nous proposez un nouveau dispositif. Votre discours manque de sincérité et répond bien aux exigences des prochaines échéances électorales. Je vois déjà des 4 par 3 fleurirent un peu partout dans le département, des annonces sur facebook… bref, beaucoup de com à la veille d’élections. Donc oui nous sommes pour un budget participatif mais des doutes subsistent ». Clémence Brandolin-Robert, quant à elle, s’interroge : « quelle sera notre place d’élu départemental ? Ces projets seront votés par l’ensemble des citoyens et nous n’aurons pas notre mot à dire ? Cela me gêne, car nous avons été élus donc nous avons notre rôle à jouer. Quel rôle également tiendront les communes ? » Laurence Ducos, elle, estime que « les mises en place du conseil consultatif citoyen, du droit d’initiative citoyenne et maintenant du budget participatif citoyen ont été trop rapides. Et puis, cela ne va-t-il pas trop mobiliser les élus et acteurs du territoire ? Et n’allons-nous pas à l’encontre du rôle du Département qui doit travailler en lien avec les communes ? Certes c’est une expérimentation, mais nous aurions pu prendre plus de temps à la réflexion ». Baya Kherkhach, elle, estime que « ce dispositif n’est pas ouvert à tous les Lot-et-Garonnais car [pense que] seul l’envoi numérique comptera ». Aussi, elle pointe du doigt le fait qu’« il y aura une élection de projets par canton ». Etant élue dans le canton le plus peuplé du Lot-et-Garonne, cette dernière craint « une disparité du nombre de projets. »

L'hémicycle du Département


Réponse de la majorité
Laurence Lamy, vice-présidente en charge de la citoyenneté et Jacques Bilirit, vice-président en charge de l’économie ont tenu à répondre aux propos des élus de l’opposition en rappelant que « les propositions de projets pourront être envoyées numériquement ou sous format papier pour ne pas exclure les personnes n’utilisant pas Internet. Aussi, les élections ne se feront pas par canton mais bien sur le plan départemental. Et les élus que nous sommes auront toute leur place dans ce dispositif. Car notre place sera dans nos cantons afin de faire émerger les idées et amener les citoyens à venir voter pour les projets qui seront présentés. Ainsi, nous épouserons totalement notre rôle d’animateur de territoire. » Et Sophie Borderie d’ajouter qu’« en commission permanente le projet du citoyen sera voté par les conseillers départementaux », ce seront donc bien les élus qui auront le dernier mot. Pour Jacques Bilirit, « les citoyens recherchent aujourd’hui des façons de s’exprimer. Ce budget participatif est une des réponses à leurs attentes. Oui bien sur il y a des interrogations car nous sommes dans une phase expérimentale. Mais nous ajusterons au fur et à mesure. » A l’issue de ces débats, l’Assemblée départementale a procédé au vote de ce budget. Résultat : seul « L’Avenir ensemble » s’est abstenu.

Budget participatif mode d’emploi
Les projets retenus seront entièrement pris en charge par le Département, sans cofinancement. Les montants éligibles des projets seront différenciés en fonction de leur nature. Pour les projets jeunes : 25 000 € maximum et pour les autres projets : 50 000 € maximum. Ces projets devront concerner des dépenses d’investissement ne générant pas ou très peu de fonctionnement, être en lien avec les compétences du Département, représentés des projets d’intérêt collectif dont le portage sera exclusivement réalisé par une association, des projets réalisables dans l’année suivant leur approbation. Les projets pourront être déposés en format numérique, sur un site dédié ou en format papier, dans les collèges, en mairie ou à l’Hôtel du Département. Afin de choisir parmi tous les projets proposés, tout citoyen résidant en Lot-et-Garonne, âgé d’au moins 11 ans sera invité à voter pour trois projets. Le premier projet sur chaque canton qui arrivera en tête sera retenu, ainsi que les suivants jusqu’à épuisement de l’enveloppe dédiée. Du côté du calendrier en octobre des réunions publiques de présentation de la démarche et du règlement seront organisées, d’octobre à décembre se tiendront le dépôt d’idées par les citoyens, une pré-analyse et une aide à la construction des projets. En janvier, analyse définitive des projets, en février, vote des Lot-et-Garonnais et en mars résultat des votes et inscription budgétaire correspondante au budget primitif du Conseil départemental.

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Partager sur Facebook
Vu par vous
4288
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !