Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/04/18 : Dans le cadre du championnat de France du jeu d'échecs jeunes qui se tient à Agen, Anatoli Karpov, champion du monde de cette discipline de 1975 à 1985 et de 1993 à 1999, sera reçu à l'Hôtel de ville d'Agen le samedi 21 avril à 19 h.

19/04/18 : La Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne/CIED est à la recherche d'un service civique à compter du mois de mai pour une mission de huit mois à raison de 30h/semaine. Plus d'infos : 05 53 66 47 59

17/04/18 : Le comité d'engagements du conseil d'administration de SNCF réseau a validé ce mardi l'opération de réhabilitation de la ligne ferroviaire Libourne-Bergerac, déjà concernée par des travaux régionaux achevés en 2013.

17/04/18 : L'Assemblée Nationale a adopté à la majorité en première lecture (454 voix contre 80) le projet de loi "nouveau pacte ferroviaire", à l'origine des grèves qui secouent la SNCF depuis début avril. La ministre des Transports a salué "une étape décisive".

12/04/18 : Charente-Maritime : depuis le 9 avril et jusqu’au 21 avril, Keolis organise un test grandeur nature sur la ligne 3 du réseau Les Mouettes, effectuant la liaison La Rochelle-Île de Ré avec un nouveau modèle de car électrique, soutenu par la Région.

12/04/18 : Le Pôle Agri Sud-Ouest Innovation vient de renouveler son conseil d’administration, son bureau et sa gouvernance pour assurer sa représentativité sur l’ensemble des territoires couverts. Daniel Segonds a été réélu à la présidence du Pôle.

12/04/18 : Le nouveau président de la Président de la Fédération Nationale d’Agriculture Biologique, est Guillaume Riou, agriculteur bio de Deux-Sèvres, anciennement président d'Agrobio Poitou-Charentes de 2012 à 2015.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/04/18 | Une étude d'impact sur un projet commercial à Coutras

    Lire

    La CCI de Bordeaux Gironde a confirmé ce lundi le lancement d'une étude d'impact indépendante (mais qu'elle finance) pour mesurer l'impact réel du projet de village des marques de Coutras. Ce projet ambitieux piloté par Vinci comprend immobilier et la société autrichienne "Im Wind" comprendra 22 000 mètres carrés de surfaces commerciales, pour un coût avoisinant les 80 millions d'euros. La commission départementale d'aménagement commerciale devrait, elle, rendre son avis sur la pertinence d'un tel projet dans les semaines à venir, gageons que l'étude d'impact l'y aidera peut-être.

  • 23/04/18 | Mont-de-Marsan: une initiative pour aider à réviser le Bac/Brevet

    Lire

    Du 2 au 19 mai, la ville de Mont-de-Marsan invite les collégiens et lycéens à venir à la Médiathèque afin de réviser leurs examens de fin d'année. Des professeurs seront présents pour répondre à leurs questions et les conseiller. Entraînements, conférences, ateliers textuels, sonores et audiovisuels et même massages, tout sera prévu pour que les futurs diplômés puissent réviser dans des conditions optimales. Renseignements sur place ou 0558460943.

  • 22/04/18 | Agen fête l’Europe avant l’heure !

    Lire

    Dans le cadre de la fête de l’Europe, la Maison de l’Europe 47, aidée de partenaires privés et collectivités, organise une scène ouverte le 28 avril, place du Président Wilson, de 14 h à 18 h, à Agen. Jeux pour enfants, stands d’infos, quiz Europe, danses, chants et musiques animeront la rue piétonne. Danseurs, musiciens, chanteurs… tous les artistes sont invités à participer à cette manifestation en s’inscrivant sur www.maisoneurope47.eu pour remplir un formulaire avant le 23 avril.

  • 21/04/18 | La Rochelle : une nouvelle présidente à la tête du lycée maritime

    Lire

    Leslie Widmann a été nommée à la présidence du CA du lycée maritime et aquacole de La Rochelle. Elle a travaillé 5 ans dans la gestion du port de la Cotinière en qualité de directrice du développement. Elle a créé Odyssée Développement, un bureau d'études en économie maritime en 2000 et en 2008, lauréate du Concours national du ministère de la recherche, une seconde société qui emploie 4 chercheurs sur un système objectif d'évaluation de la fraîcheur des produits de la mer destiné aux criées.

  • 20/04/18 | L'eau, bientôt grande cause du Sud-Ouest français

    Lire

    Pascal Mailhos, Préfet de bassin, Martin Malvy, Président du comité de bassin Adour-Garonne, Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie, et Alain Rousset, Président de la Région Nouvelle-Aquitaine, se sont rencontrés à la Préfecture de bassin à Toulouse pour échanger sur les enjeux de la ressource en eau dans le Grand Sud-Ouest. L'occasion pour eux de rappeler leur « très vive inquiétude » et de fixer un prochain rendez-vous en septembre à Bordeaux, afin de lancer une action commune autour de « l'eau, enjeu de société, grande cause du Sud-Ouest français ».

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Landes: le Conseil général ne veut plus de poids lourds sur ses petites routes

19/01/2015 | Le Conseil général des Landes, s'est réuni en session spéciale pour tenter de remettre les poids lourds à leur place: sur les autoroutes.

Session spéciale du Conseil général des Landes ce 19 janvier 2015

Avec l'A65 à l'est entre Langon et Pau et l'A63 à l'ouest entre Bordeaux et l'Espagne, le Département des Landes ne manque pas d'infrastructures autoroutières. Mais, pour éviter les péages, nombre de poids lourds en transit par le département empruntent les petites routes départementales, quitte à rallonger leurs trajets de quelques dizaines de kilomètres. Des arrêtés ont déjà été pris pour interdire ces circulations parallèles sur certains des axes départementaux, mais le phénomène ne cesse de croître. Pour y répondre, le Conseil général des Landes organisait une session spéciale sur le sujet ce 19 janvier en présence de toutes les parties prenantes.

Le transfert du trafic poids lourds sur les axes secondaires, pour éviter les péages autoroutiers n'est pas nouveau, mais avec la mise en péage de l'A63 en 2013 et une A65, souvent citée comme l'une des autoroutes les plus chères de France, le problème commence à agacer sérieusement dans le département des Landes. D'autant que bien souvent, les arrêtés d'interdiction de circulation sur des itinéraires parallèles, entraînent une nouvelle stratégie de contournement.
Une mauvaise habitude qui engendre nuisances et dangers pour les riverains des nombreux villages traversés, mais aussi une usure accélérée de ces routes qui n'ont ni la vocation ni la capacité à recevoir, pour certaines d'entre elles désormais, jusqu'à 1000 camions par jour.
Un problème au final partagé tant par les élus du conseil général, par les populations et élus des communes traversées,ainsi que par l'Etat du point de vue de la sécurité routière ou encore par les sociétés autoroutières en termes de manque à gagner... C'est donc avec une vision large et en présence de chacun de ces acteurs, que s'est tenue la session plénière spéciale de ce 19 janvier, Préfet des Landes et représentants de la gendarmerie compris.

Une hausse de plus de 40%Si la question inquiète de manière globale, certains axes et communes sont particulièrement concernés par le phénomène, explique Jean-Paul Couffinhal, Directeur du service de l'aménagement au Conseil général des Landes. C'est notamment le cas de Saugnacq-et-Muret, Moustey ou encore Grenade-sur-l'Adour où à chaque entrée de la commune, un panneau affiche la colère des habitants face à l'augmentation du trafic de poids lourds. Avec une augmentation de 30% de ce trafic en 2 ans, ce sont aujourd'hui plus de 500 camions par jour, qui empruntent le cente ville de la bastide landaise.
Autre exemple, sur la RD 834 entre Saugnacq-et Muret, et Mont-de-Marsan, le trafic poids lourds est en hausse de plus de 40% , soit 462 poids lourds de plus par jour en 2014, par rapport à 2012. Et ce n'est pas un hasard, ceux qui n'empruntent pas la sortie de Saugnacq-et-Muret, doivent en passer par le premier péage de l'A63 en venant de Bordeaux. Et les exemples sont multiples.

A l'entrée de Grenade sur l'Adour, les habitants affichent leur colère

Contraindre les poids lourds à emprunter les autoroutesQuant aux solutions envisagées, le Président du Conseil général Henri Emmanuelli, et d'autres avec lui, suggèrent aux représentants des sociétés autoroutières qu' « il serait bon de faire un effort sur les tarifs, et pourquoi pas mettre en place des formules d'abonnements? » Une idée, qui ne soulève pas l'enthousiasme du côté d'A'lienor, ASF ou autre Atlandes ; d'autant que leurs présidents et directeurs, expliquent pour certains que des remises existent déjà en fonction du caractère polluant des camions, et pour d'autres que des politiques d'abonnement sont en discussion avec les fédérations de transporteurs.

Plus efficace sans doute, les conseillers généraux, à l'issue de cette session spéciale ont voté deux motions, dont l'une tend à contraindre les poids lourds en transit à emprunter les autoroutes A 63 et A 65. Le texte voté à l'unanimité, demande à l'Etat (seul compétent en la matière) d'interdire la circulation "aux poids lourds de plus de 7,5t en transit sur la RD 834 entre Saugnac-et-Muret et Mont-de-Marsan, ainsi que sur la RD 651 entre Sore et Mont-de-Marsan". Une solution que le Préfet Claude Morel préconise également. Un accord de principe laissant donc présager une concrétisation de cette interdiction relativement rapide. En outre, pour diminuer la pression du trafic des camions sur Grenade-sur-l'Adour, le texte affirme la nécessité de favoriser l'itinéraire Aire-sur-l'Adour - Mont-de-Marsan par les RD 934 et 30, par le carrefour des Arbouts, plus au nord, pour une durée de trajet qui plus est tout à fait comparable.

Etats des lieux des flux de poids lourds sur les routes landaises et leur évolution entre 2012 et 2014

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3200
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !