Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

  • 13/08/18 | L’Afrique de retour en Sud-Gironde

    Lire

    Grâce à l’engagement de la mairie de Noaillan la 4ème édition du festival Africa Ciron aura lieu le 25 août à la maison Dubernet. Différentes activités comme de la danse, des contes, un concert, des expositions ou une projection nous permettront d’enrichir notre culture africaine. Safiatou Faure, qui a créé le festival du Sahel de Saint-Médard-en-Jalles sera mise à l’honneur. Entrée gratuite. Programme : https://dubernet.noaillan.fr 

  • 11/08/18 | 10ème Confituriades à Beaupuy (47)

    Lire

    Pour la 10ème édition des Confituriades, la fraise est à l’honneur du championnat du monde de la confiture. Seul salon en France entièrement dédié à la thématique des confitures, il se déroule les 18 et 19 août à Beaupuy, en Grand Marmandais. Une soixantaine d’exposants, plus de 500 confitures à la dégustation et à la vente, des ustensiles de cuisine pour réaliser ses confitures à la maison mais aussi des démonstrations, ateliers culinaires et animations ponctueront ce week-end festif.

  • 10/08/18 | Le Verdon a son relais touristique

    Lire

    L’inauguration du relais touristique au Verdon-sur-Mer a lieu ce 10 août par Sandrine Derville, vice-présidente de la région en charge du tourisme. Ce relais permet à la région Nouvelle-Aquitaine de conforter ce territoire en tant que destination touristique d’excellence qui conjugue richesses touristiques, infrastructures et activités. La région a contribué au financement de la mise en accessibilité handicapés ainsi que les travaux de réhabilitation à proximité de la capitainerie de Port-Médoc pour y installer un relais d’information touristique.

  • 08/08/18 | Alain Rousset réagit à la reprise des Menuiseries Grégoire (24)

    Lire

    Alain Rousset prend acte du choix du Tribunal de commerce de Paris de retenir l'offre de reprise des Menuiseries Grégoire à Saint-Martial d'Artenset par le Fonds Prudentia Capital. Il souhaite qu'un plan social pour l'emploi digne de ce nom accompagne cette restructuration. 157 licenciements sont prévus. Alain Rousset indique que "la Région est au travail pour aider le repreneur dans son projet et demande à l'actuel actionnaire, le Fonds Parquest Capital, de contribuer au financement du PSE.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Landes : Emmanuelli confiant, la droite y croit encore

23/03/2015 | Plusieurs duels s'annoncent serrés dimanche prochain

CantonsLandes

A l'inverse de ce que pronostiquaient les sondages, le PS, avec un score départemental de 35% (provisoire), fait dans les Landes plus que de la résistance dans ce premier tour alors que la droite veut encore croire possible un changement de majorité avec ses 33%. Ici, le FN ne sera présent que dans un seul canton dimanche prochain. Un second tour qui s'annonce serré, avec avantage au sortant.

Henri Emmanuelli n'a pas l'air très inquiet. S'il ne veut « pas vendre la peau de l'ours », il a jugé « probable » qu'au vu des résultats de ce soir, « la majorité ne changera pas ». Pour le président sortant, en place depuis 1982, la droite a même fait une « erreur » en faisant une campagne « outrancière et caricaturale » sur « l'âge et la durée du capitaine », sans « vision ni projet » pour le département.
Comme un symbole de cette élection, l'ex-premier secrétaire du PS vient d'être réélu au premier tour dans son canton de Coteau de Chalosse par 50,77%, un chiffre toutefois en-deça de ses scores habituels. Même si elle est très largement en tête sur Mont-de-Marsan-2 (42,8% contre 33,3% au PS), Geneviève Darrieussecq, la maire Modem de la ville et chef de file de la droite et du centre, devra, elle, passer par le deuxième tour pour faire basculer le canton, qui lui semble quasi-acquis.
Match jusqu'au boutTroisième en étant présent pour la première fois dans la totalité des cantons landais, le Front national fait une percée (19%) en-dessous de ses scores nationaux, et il sera au deuxième tour dans les Grands Lacs (Biscarrosse) avec Christophe Bardin, élu dacquois, pour un duel avec la droite puisque le PS est ici éliminé. Ailleurs, le FN ne pourra nulle part se maintenir. Reste à savoir vers qui se tourneront ses électeurs au deuxième tour, et même s'ils iront voter.
« Il y aura match jusqu'au bout, c'est très incertain et très serré dans 9 cantons. Verdict dimanche prochain ! », a réagi Mme Darrieussecq qui avec son équipe Couleurs Landes veut croire à un « désir de renouvellement » après 33 ans de présidence Emmanuelli pour une future « action concertée entre élus ». Dans son entourage, on avouait toutefois avoir espérer des scores plus importants au premier tour.
« C'est jouable», pense aussi Arnaud Tauzin le jeune maire de Saint-Sever et responsable départemental UMP, qui a pour sa part été battu dans sa ville seulement un an après avoir remporté l'élection municipale, dans un canton qui pourrait pourtant basculer.
« Rien n'est acquis » même si le score est bon par rapport au national, admet de son côté Renaud Lagrave, premier fédéral du PS bien « heureux » que les Landais aient compris que c'était bien une élection locale, pas faite pour sanctionner la politique du gouvernement.
La droite (4 élus actuellement) aura bien du mal à « faire tomber le château » comme elle le souhaite, avec des réserves de voix très faibles, à moins de récupérer celles de l'extrême-droite. « Il y a un vote de rejet d'un bilan qui s'exprime par le vote FN et l'abstention, il va falloir convaincre ces gens-là au second tour, ça nous permet d'y croire », confie Julien Dubois, candidat sur Dax, devancé par le maire PS Gabriel Bellocq.
Union de la gauche?Les socialistes peuvent, eux, compter sur des réserves plus sûres avec le Front de gauche notamment (6,3%). Mais la gauche radicale est devant sur le canton du Seignanx. Et pour Alain Baché, responsable PCF landais, « si la gauche veut se rassembler sur le département il faut qu'elle se rassemble sur ce canton-là c'est très clair pour nous. A partir de là, on déclinera notre position » pour le second tour.
Côté Europe-Ecologie-Les Verts qui n'était présent que dans cinq cantons sur 15 (1,2% des voix) avec un décevant 4,5% sur Mont-de-Marsan-1, la décision d'appeler à voter ou pas pour le PS au second tour sera prise lundi après analyse des résultats.
Les responsables socialistes se réuniront de leur côté lundi soir. M. Emmanuelli a déjà annoncé que la gauche appellerait à voter pour le candidat de droite Alain Dudon face au FN dans les Grands Lacs. Pour le reste, M. Lagrave a répété que « seule l'union de la gauche a toujours permis des victoires... ». Pour peut-être dimanche prochain le succès d'un homme, Henri Emmanuelli. Seul élu au premier tour, l'intéressé s'en est d'ailleurs amusé sur France Bleu Gascogne : « Je me sens seul, il me tarde d'être entouré »...

Julie Ducourau
Par Julie Ducourau

Crédit Photo : Préfecture

Partager sur Facebook
Vu par vous
1652
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !