aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Landes : Le Seignanx se mobilise contre le Grand Marché Transatlantique (TAFTA)

23/12/2014 | Des collectifs citoyens se créent pour dénoncer les négociations sur le traité de libre échange entre l'Union européenne et les USA. Exemple de mobilisation dans les Landes.

La réunion d'information organisée à Biarrotte dans les Landes autour des enjeux liés au TAFTA

Dans le sud des Landes, ils sont une douzaine à s'être lancés dans, disent-ils, « une action citoyenne » autour du Traité Transatlantique (ou TAFTA) en cours de négociation entre les USA et la Commission européenne. Une négociation à leur goût bien trop discrète. Qu'à cela ne tienne, ce que les institutions européennes, et les médias ne font pas ou pas assez, ce collectif sans étiquette politique a donc décidé de le faire : informer les citoyens sur les enjeux de cet hypothétique espace de libre échange transatlantique que prévoit ce traité. Et derrière l'information, c'est bien une mobilisation contre ce TAFTA par ailleurs de plus en plus décrié, qu'ils cherchent à impulser sur leur territoire. Avec le Seignanx, comme terrain d'action, c'est à Biarrotte, ce 18 décembre que le petit groupe d'irréductibles landais a tenu sa première réunion.

Ils sont une petite quarantaine à s'être retrouvés ce jeudi soir dans la salle des fêtes de Biarrotte. C'est un peu moins qu'espéré pour les organisateurs, mais un bon score tout de même. D'autant que l'objectif de la réunion, informer et mobiliser, semble avoir porté ses fruits. A l'issue de la rencontre, ils étaient nombreux à se dire prêts à accueillir voire à co-organiser d'autres rendez-vous du même genre dans les communes voisines. Il faut dire que la présentation faite par Maurice Barragué, l'initiateur de ce mouvement landais, a su multiplier les alertes concernant ce traité, à commencer par l'opacité et le secret des négociations en cours.
Les Etats membres de l'Union européenne ayant donné un mandat total en juillet 2013, à la commission européenne pour négocier ce traité, c'est une véritable carte blanche qui paraît être laissée entre les mains des négociateurs. Ce qui ne rassure pas le collectif puisque selon les chiffres fournis par Maurice Barragué « sur les 130 réunions organisées dans le cadre de ces négociations 119 se sont tenues auprès de représentants de lobbies économiques, et 11 seulement avec des organismes syndicaux, de défense de consommateurs ou autre défense de l'environnement ». De quoi appuyer sa certitude que «plus qu'un Traité entre USA et Europe, c'est un traité entre multinationales américaines et européennes face aux peuples qui est en train de se jouer».

Boeufs aux hormones, poulets lavés à la javelAyant vocation à mettre en place un espace de libre-échange entre les Etats-Unis et les Etats de l'Union européenne, le TAFTA prévoit la suppression des barrières tarifaires et non tarifaires. « Pour l'heure les taxes sont en moyenne comprises entre 2 et 4%, à l'exception des produits agricoles qui sont taxés à environ 13%, la viande à 45%, le lait à 41%. Ces taxes, c'est une protection par le prix de la production nationale et européenne. Donc, si on supprime ces taxes, les agriculteurs seront les premiers à souffrir de la concurrence américaine ».
Quant à la suppression des barrières non tarifaires, cela reviendrait à supprimer pour les produits entrant sur le marché européen, la nécessité de se soumettre aux différentes normes sociales, environnementales, sanitaires, ou encore du travail existantes en Europe, comme par exemple le principe de précaution... Continuant sur l'exemple agricole, Maurice Barragué estime donc que « le bœuf aux hormones, le poulet lavé à la javel ou encore les OGM pourraient ainsi être commercialisés en Europe et donc en France». Et il en va de même dans de nombreux domaines : « santé, emploi, culture, médicaments, mais aussi les services publics de l'Etat ou des collectivités qui pourraient être attaqués par des firmes privées », listent les membres du comité.

Tribunaux d'arbitrage privés pour régler les conflitsCar, et c'est le troisième sujet d'inquiétude généralement pointé concernant ce Traité, le règlement des différends en cas de litige serait confié à « des tribunaux d'arbitrage privés, qui ne pourraient être saisis que par les investisseurs à l'encontre des Etats, et pas l'inverse », avertit Maurice Barragué. Les firmes pourraient ainsi attaquer toutes les décisions et législations des Etats et collectivités territoriales, avec pour arbitre un acteur privé, choisi par les parties, et non un juge impartial comme dans tout tribunal ordinaire.

Face à ces différents éléments, la mobilisation peu à peu, tout de même, se met en marche dans les autres Etats européens ou ailleurs en France. En Aquitaine, certaines communes et départements se sont déjà déclarés « hors TAFTA », ont rappelé les organisateurs de la réunion. Une manière pour les élus de ces collectivités de montrer leur désapprobation à ce traité. Car c'est bien « par la mobilisation auprès des élus et la multiplication des collectivités officiellement opposées à ce traité que les parlementaires européens, pour l'heure toujours écartés des négociations, seront davantage sensibilisés aux dangers du Gramd Marché Transatlantique et n'en voteront pas la ratification », espère le collectif. Dans ce but, celui-ci compte bien pouvoir faire une tournée de sensibilisation sur l'ensemble des communes du Seignanx, afin de faire entendre ce message le plus loin possible.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
8360
Aimé par vous
4 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
sarraute | 23/12/2014

bravo pour votre article sur Tafta à Biarrote, il résume tout et bien. cordialement et bonnes fêtes

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !