Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 25/02/18 | Charente-Maritime et Deux-Sèvres font Chambres communes

    Lire

    Les deux Chambres d'Agriculture de Charente-Maritime et des Deux-Sèvres ont fusionné leurs services en janvier. En fait de fusion, il s'agit plus exactement d'une "mutualisation" de moyens à travers le regroupement des services. Les 180 agents des Deux-Chambres travaillent désormais pour les deux départements, de façon complémentaires : le 17 apportera son expertise en maraîchage au 79, qui apportera son expertise en élevage. L'accueil du public et les antennes locales ne changent pas.

  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | «Bordeaux avenir à gauche» ou le journal de pré-campagne des socialistes bordelais

07/02/2013 | Voilà un nouveau journal militant socialiste qui se veut porteur du rassemblement des élus socialistes. A un an des élections municipales, il n’y a pas de hasard.

Les élus socialistes de Bordeaux, solidaires et rassemblés autour de Vincent Feltesse, candidat putatif à la Mairie de Bordeaux

Dans l’ordre, Naïma Charaï, Jacques Respaud, Vincent Feltesse, Philippe Dorthe, Sandrine Doucet, Emmanuelle Ajon, Matthieu Rouveyre, Mathieu Hazouard, Daniel Jault. Ils étaient une belle brochette de conseillers municipaux, communautaires, généraux, régionaux et députés, bref d’élus socialistes à rencontrer la presse ce jeudi matin. Une présence en masse symbole du poids nouveau du parti socialiste et de la gauche autour de la Ville de Bordeaux. Une présence disséminée sur plusieurs niveaux du territoire, mais rassemblée dans une seule parole désormais exprimée dans « un nouveau journal » militant : «Bordeaux avenir à gauche».

Pour Vincent Feltesse, « les Bordelaises et Bordelais ne sont pas dans le timing des élections municipales » ce qui explique que selon lui, l’annonce officielle de sa candidature à la Mairie de Bordeaux peut bien encore attendre jusqu’à « la fin de l’été ». Il n’en reste pas moins que les socialistes préparent le terrain. Un terrain, d’ailleurs a priori plutôt favorable : les 3 circonscriptions de Bordeaux sont passées à gauche, 5 cantons sur 8 sont au PS, les Conseils général, régional et CUB, sont dirigés par des exécutifs de gauche, et enfin lors des Présidentielles, François Hollande réunissait 57% des voix au second tour.  Pour autant, même si selon l’expression de Jacques Respaux, Président du Groupe Socialiste de la Mairie de Bordeaux, « Alain Juppé est isolé, retranché dans son Bunker qu’est la Ville de Bordeaux », il y est pour l’heure, encore assez confortablement installé.

Alimenter la montée en puissance du PSC’est pourquoi, la nouvelle publication « Bordeaux avenir à gauche » au titre pour le moins évocateur,  a pour objectif de contribuer à alimenter la «montée en puissance» du PS girondin jusqu’à sa conquête du dernier grand fief qui ne lui est pas encore acquis en Gironde : la Maire de Bordeaux.
Distribué à 80 000 exemplaires par les militants et sympathisants socialistes et financé par le parti et les élus, ce journal se veut la concrétisation du «rassemblement des responsables socialistes, élus et responsables de sections». Un rassemblement nécessaire pour la victoire en mars 2014, selon Vincent Feltesse. On y retrouve donc des interventions de Michèle Delauney, Alain Rousset, Philippe Madrelle, Vincent Feltesse  et de chacuns des élus PS de Bordeaux qui y rendent compte des actions et projets qu’ils portent dans leurs assemblées respectives.

Les axes de la campagne à venirMais chaque publication fera également un focus sur une thématique particulière appliquée à la Ville de Bordeaux. Pour ce premier numéro, c’est de culture dont il est question. Pour donner le ton, les politiques socialistes y mettent en porte à faux la culture «évènementielle et par à-coups menée par Alain Juppé », face à une « culture du quotidien » (bibliothèques, musées, médiathèques) et des artistes locaux méprisés selon les élus socialistes.
S’il est vrai que ce support ne porte pas de programme précis, il donnera tout de même au fil des publications, a priori trimestrielles, quelques idées sur les axes de débats de la campagne à venir.

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1032
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !