Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/01/19 : Rochefort (17) : la tête d'affiche de la programmation du festival Stéréoparc vient de tomber. Il s'agit du groupe Offenbach, qui jouera le 20 juillet.

17/01/19 : Vendredi 18 janvier, EDF/Dalkia signera un partenariat avec la Ville de Poitiers pour Traversées, l'évènement artistique et culturel du Palais. La signature se fera à 10h en présence du maire de Poitiers et des représentants régionaux d'EDF/Dalkia.

17/01/19 : La Rochelle Université ouvre ses portes samedi 2 février, de 9h30 à 17h. L’accueil de la journée se déroulera au Technoforum (23 avenue Albert Einstein, La Rochelle). avec des stands d’informations de l’Université et de ses partenaires (CROUS, CDIJ, Yélo,

16/01/19 : La Rochelle : la Nuit de la lecture se tient samedi 19 janvier de 14 h à 7 h dimanche à la Médiathèque de Laleu/La Pallice, à la Médiathèque Michel-Crépeau et au Muséum d’Histoire naturelle. Des lectures et des animations variées sont organisées.

16/01/19 : Le lanceur de poids bordelais Jean-Luc Mastromauro a battu le record de France des moins de 50 ans. Il a réalisé 17m19 à Fronton le 13 janvier, améliorant ainsi son propre record de France, établi une semaine plus tôt avec 16m90.

16/01/19 : Dans le cadre du dispositif "Permis de Jardiner" et à l'initiative du collectif Pau Sud, la rue Jacques Terrier sera revégétalisée. La Maison du Jardinier organise le 18 janvier de 14h à 17h une après-midi de plantation participatif.

15/01/19 : le Préfet de la Dordogne a désigné le sous-préfet de Nontron, Frédéric Roussel, référent départemental pour le grand débat national. Il est joignable à l'adresse : pref-granddebat@dordogne.gouv.fr. Plus d'infos : www.granddebat.fr

15/01/19 : Solène Ndama, licenciée au Bordeaux Athlé commence bien la saison. La jeune athlète bordelaise (20ans) réalise la meilleure performance mondiale de la saison au pentathlon (5 épreuves) en salle à Clermont-Ferrand.

14/01/19 : Didier Lallement, préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, préfet de la Gironde, a nommé Thierry Suquet, secrétaire général de la préfecture de la Gironde, comme référent pour le Grand Débat National en Gironde.

13/01/19 : Emmanuel Macron dans sa lettre aux Français: Faut-il reconnaître le vote blanc? Faut-il rendre le vote obligatoire? Quelle est la bonne dose de proportionnelle aux élections législatives pour une représentation plus juste de tous les projets politiques

12/01/19 : GJ.La préfecture de Gironde a fait le point suivant à 19h45: 6000 manifestants, 35 interpellations, pas de blessé du côté des forces de l'ordre, des vitrines et du mobiliers urbains dégradés ainsi que des poubelles brûlées.Dernières dispersions en cours"

11/01/19 : Manifestations du samedi 12 janvier. Alain Juppé, maire de Bordeaux, en accord avec le Préfet, a décidé de fermer les lieux publics. L'opération de parking gratuit sur la place des Quinconces est reconduite ce dimanche 13 janvier.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 17/01/19 | Eco-Campus : Poitiers exemplaire

    Lire

    L'Université de Poitiers mise en valeur par le ministère de l'Enseignement Supérieur. Dans le cadre d'un séminaire dédié à la valorisation et la vie de campus, le ministère a invité l'Université de Poitiers à présenter son réseau de chaleur. Cette installation a permis une baisse de 500.000 euros de la facture énergétique. L'établissement poitevin est engagé dans une stratégie de développement durable récompensée par l'obtention du label Développement Durable et Responsabilité Sociétale en 2016.

  • 17/01/19 | Gilet jaunes : quel impact sur les commerces girondins ?

    Lire

    Dans une enquête de la Chambre de Commerce et d'Industrie Bordeaux Gironde sur l'évolution de a fréquentation des commerçants girondins sur les samedi du 15 décembre au 5 janvier auprès de 310 d'entre eux, on apprend que 93% des commerçants bordelais ont enregistré une baisse de fréquentation (supérieure à 50% pour plus d'un quart) par rapport à l'an passé et 90% une baisse de leur chiffre d'affaire (supérieure à 50% pour près d'un quart). Sur le reste du département, 69% ont enregistré une baisse de fréquentation et 66% du chiffre d'affaire, avec une Haute Gironde jugée "très fortement impactée".

  • 17/01/19 | Habitat 17 : des actions pour rompre l'isolement des retraités

    Lire

    Afin de rompre l'isolement des personnes âgées, l'association Voisins Solidaires et l'office public Habitat 17 viennent de créer un programme d'actions sur le département, allant du service rendu ponctuel à l'organisation d’événements de voisinage (type fête des voisins), reposant sur un réseau de voisins. 160 seniors isolés de 80 ans et + ont été identifiés. Avec cette action, l'office s'est vu renouveler le label européen du "bailleur social et solidaire", déjà obtenu en 2016 pour trois ans.

  • 17/01/19 | Mérignac : 4e édition de l’opération "Mon sang pour les autres"

    Lire

    Le Rotary Club de Mérignac et l'Association pour le don du sang bénévole de Mérignac s‘unissent au côté de l’Etablissement français du sang (EFS) Nouvelle-Aquitaine en organisant vendredi 18 janvier toute la journée et samedi 19 janvier au matin à la Maison des associations des journées pour donner son sang. Pour ce faire, il suffit d’être majeur et en bonne santé. L’objectif est de mobiliser 180 donneurs lors de cette collecte. Toutes les informations sont à retrouver ici.

  • 17/01/19 | Charente : une nouvelle Maison de Santé en zone rurale

    Lire

    Une nouvelle Maison de Santé sera inaugurée ce samedi à Barbezieux-Saint-Hilaire (23 avenue Charles-Virolleau), sur un territoire en désertification médicale. La MSP de Barbezieux-Saint-Hilaire regroupera 11 professionnels de santé aux fonctions complémentaires : deux médecins, un dermatologue, une sage-femme, deux cabinets d'infirmières, deux ostéopathes, une diététicienne, un psychologue et un réflexologue. Un projet soutenu pat la Région (150 000€) et l'Europe (200 000€).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Laurent Nuñez en voyage en terre bien connue

21/10/2018 | Le nouveau secrétaire d'État auprès le ministre de l'Intérieur a choisi d'effectuer son premier voyage sur le terrain à Hendaye la ville frontalière, pour maitriser les flux migratoires

Visite de Lauernt Nuñez à Hendaye

C'est un symbole. À peine désigné secrétaire d'État du Secrétaire d'État du ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, Laurent Nuñez a tenu à se rendre au Pays basque, à la frontière espagnole. Une visite auprès des policiers et des douaniers sur fond de gestion des flux migratoires. Depuis plusieurs mois, le nombre des migrants qui transitent depuis l'Afrique vers le Pays Basque ne cesse de croître. 6 000 clandestins ont été refusés à la frontière au Pays Basque en 2018, soit une augmentation de 60% par rapport à 2017. Quatre réseaux de passeurs ont été démantelés. "Une priorité majeure du gouvernement".

Cette visite était-elle déjà programmée? En effet, depuis que l'Italie a fermé ses frontières, c'est par l'Espagne, et Irun que commencent à affluer les migrants. Il suffit de se rendre  place des Basques à Bayonne depuis cet été pour constater qu'ils font le bonheur des bus.. Macron, pour prendre la route du Nord. Comprenant bien vite que la vie n'est pas forcément plus belle au soleil du Pays basque. De quoi affûter les inquiétudes du Collectif Solidarité migrants-Etorkinekin qui avait organisé jeudi soir une manifestation sous les fenêtres de la mairie de Bayonne afin  de sensibiliser le président de la Communauté territoriale Pays basque et maire de Bayonne Jean-René Etchegaray. Une inquiétude qui rejoint pour d'autres raisons, les responsables et fonctionnaires chargés de la sécurité du territoire:  l'ensemble des policiers, des gendarmes et des douaniers notamment ceux chargés de surveiller la frontière. déplacement en terre bien connue du nouveau secrétaire d'État et ancien sous-préfet de Bayonne Laurent Nuñez, était le bienvenue pour les élus du Pays basque vendredi après-midi dans la cour du Centre de rétention d'Hendaye. Si l'on en juge par la chaleur de son accueil. En premier lieu, Éric Morvan qui l'accompagnait et se trouve aujourd'hui à la tête de la Police nationale et qui passa deux ans à la sous-préfecture de Bayonne  (2008 et 2010) et auquel il succéda entre 1010 et 2012. Mais aussi du maire d'Hendaye Totte Ecenaro, des parlementaires, les sénatrices Denise Saint-Pé et Frédérique Espagnac et le sénateur Max Brisson, les député(e)s  Florence Lasserre et Vincent Bru

Une visite du centre de rétention et des tours de table

Pendant trois heures, dans un timing chronométré - mais parfois  bousculé- Laurent Nuñez a animé des réunions en présence des officiers supérieurs de la police nationale, leurs syndicats dont le délégué adjoint départemental de SCGP police Peyruqueou, la Police de l'air et ses frontières dirigée par Judith Gabel, les militaires de la gendarmerie,  mais aussi les douaniers, dont le directeur régional Patrice François, en se rendant au poste-frontière de Biriatou. Sans oublier des officiers de l'Ertzainza, la police de la Communauté basque espagnole qui ont participé à ces échanges.

Laurent Nuñez avec Judith Gabel (PAF)

Entre deux réunions, le secrétaire d’État (ici à la salle de sports avec Judith Gabel, directrice dela Police de l'air et des frontières d'Hendaye) a effectué une visite de l'ensemble des locaux du Centre de rétention d'Hendaye qui surplombe la rivière frontalière Bidassoa et non loin du poste frontière de Biriatou. La presse a d'ailleurs été conviée, à une visite parallèle pour que lui soit rappelée aussi la fonction de ce CRA qui accueille une trentaine de migrants, en grande majorité des hommes( 24 hommes et six femmes). Il fait partie du dispositif global autour du renvoi des étrangers clandestins. "Un centre de rétention n'est pas une prison", a rappelé l'officier chargée de la visite: chambres, salle de télé, réfectoire avec repas selon religion et régimes; infirmerie, avec des soins assurés par un médecin et une infirmière du Centre hospitalier de Bayonne, mais aussi au même étage une salle de gymnastique et une permanence ouverte matin et après-midi, où se trouve la Cimade. Celle-ci accompagne les personnes étrangères dans la défense de leurs droits. A un autre étage, le dispositif informatique destiné à vérifier l'identité des migrants qui passent clandestinement la frontière, suivie encore d'un débriefing. À l’issue de ce tour d'horizon, lLaurent Nuñez s'est plié à une séance de "micro tendu" pour expliquer le sens de sa visite:

"Je voulais vous témoigner la reconnaissance du gouvernement"


"Pour la première visite de terrain en tant que secrétaire d'État auprès le ministre de l'Intérieur, je tenais à venir ici à Hendaye pour témoigner  la reconnaissance du gouvernement aux effectifs de la police nationale, notamment à ceux de la Police de l'air et des frontières, aux CRS, les gendarmes, les fonctionnaires, les fonctionnaires de l'administration des douanes qui mènent en ce moment actuellement un travail important contre l'immigration clandestine. Ma visite est d'abord un remerciement pour le travail effectué et s'organisait autour de trois thématiques: un travail de contrôle aux points de frontière que nous allons renforcer dans les Pyrénées Atlantiques à la frontière franco-espagnole avec un engagement fort des militaires de la gendarmerie, des policiers aux frontières, des CRS, des douaniers pour juguler un certain nombre de flux. Renforcement qui a produit des résultats tout à fait significatifs puisque nous avons une augmentation de taux de non-admission sur le territoire français, c’est-à-dire qui ne sont pas autorisées à entrer sur le territoire français. Nous sommes à près de 6000 personnes cette année en 2018, ce qui est une augmentation de plus de 60% et je voulais remercier le travail effectué et en même temps examiner comment on pouvait renforcer ces contrôles qui sont effectués à la frontière."

"La lutte contre l'immigration illégale est une priorité majeure"

"Le deuxième thème de ma visite c'était de venir ici, au centre de coopération police-douaniers d'Hendaye, qui est un centre au sein duquel travaillent ensemble des fonctionnaires français et des policiers espagnols et au-delà des contrôles physiques à la frontière de renforcer notre coopération avec la partie espagnole sur les actions que nous menons dans la profondeur pour lutter contre les filières de trafics de migrants, de trafics illégaux

À ce sujet, je voulais saluer notamment le travail des effectifs aux frontières qui ont réalisé cette année, quatre  belles affaires et cinq l'an dernier de démantèlement de filières. Et bien dire que cette action se poursuivra dans les semaines à venir.. Donc une action répressive judiciaire."

"Et puis la visite du CRA, c'était l'occasion de rappeler l'engagement fort du gouvernement d'augmenter notre capacité à éloigner des étrangers en situation irrégulière et pour pouvoir augmenter cette capacité, il faut pouvoir disposer de places disponibles dans les CRA et donc ces centres de rétention administratifs qui sont les endroits où les personnes sont retenues le temps de préparer leur éloignement. 400 places seront créés d'ici 2019 et les 30 places d'Hendaye font partie de ce dispositif. Voilà les trois raisons qui m'ont conduit ici et pour rappeler que la lutte contre l'immigration illégale constitue une priorité majeure pour le gouvernement auquel j'appartiens".

Laurent Nuñez




 

 

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
3811
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !