Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

13/04/21 : 264 196 311,23 euros c'est le montant des subventions votées ce 12 avril lors de la dernière commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine. 244 délibérations ont été votées par des élus régionaux sous la présidence d'Alain Rousset.

12/04/21 : Philippe Dubourg, Maire d'Illats depuis 1977, est décédé le 11 avril dernier. Plusieurs élus locaux, dont Christophe Duprat, Maire de Saint-Aubin du Médoc, saluent la mémoire d'un « élu de terrain attaché à son territoire ».

02/04/21 : Autour de la Journée de sensibilisation à l’autisme le 2 avril des villes illuminent leurs monuments en bleu: un symbole pour rappeler la nécessité de simplifier et améliorer le quotidien des personnes autistes. A Bordeaux ce sera la porte de Bourgogne.

01/04/21 : Le 9 avril prochain, la cité scolaire Alcide Dusolier de Nontron deviendra la 1ère cité scolaire 100% bio de France.

31/03/21 : Régionales- Signe de l'alliance entre GénérationS et EELV, Benoit Hamon sera à Bordeaux le 1er avril en soutien à Nicolas Thierry, tête de liste EELV de « Nos terroirs, notre avenir ». Sa numéro 2 en Gironde est Anne-Laure Bedu candidate GénérationS

24/03/21 : Charente-Maritime : Véronique SCHAAF, sous-préfète de Villeneuve-sur-Lot, est nommée sous-préfète de Saintes. Elle devrait prendre ses fonctions le 19 avril 2021. Elle succède à Adeline BARD, arrivée dans l’arrondissement de Saintes en juillet 2018.

19/03/21 : La Banque alimentaire Béarn-Soule organise, samedi 20 mars 2021, une collecte alimentaire exceptionnelle, mobilisant près de 400 jeunes bénévoles, dans 14 magasins de Pau.

18/03/21 : Charentes : L'Union Générale des Viticulteurs pour l'AOC Cognac (UGVC) vient de se doter d'un nouveau directeur général, Xavier RAFFENNE. Il était précédemment directeur de la Maison des Vins de Gaillac.

16/03/21 : La Rochelle : le festival de fiction télé se déroulera du 14 au 19 septembre, annonce aujourd'hui les organisateurs dans un communiqué. Une journée de plus sera dédiée à la création. Les candidatures pour les œuvres sont ouvertes.

04/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Il prennent date pour cet événement entre les 7 et 10 octobre

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

26/02/21 : Faute de salon de l'agriculture cette année, la confédération paysanne organise du 27 février au 7 mars des fermes ouvertes pour faire découvrir l'agriculture paysanne.Liste des agriculteurs sur www.confederationpaysanne.fr/mobilisations.php?id=11079

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 13/04/21 | Elections départementales et régionales : les maires ont dit non au report

    Lire

    Si la consultation auprès des maires organisée ce week-end en urgence par le Gouvernement sur le maintien des élections régionales et départementales en juin prochain avait soulevé quelques réactions épidermiques de nombreux élus _ « consultations rocambolesque » pointait l'association des Maires de France _ les retours de cette consultations pèsent pour le maintien des élections : sur les 24 000 maires qui ont répondu, 56% se sont positionnés en ce sens. La balle est désormais dans le camp des parlementaires.

  • 13/04/21 | Un concours photo « En Contraste »

    Lire

    Depuis le 17 mars, Talence Evènements a lancé un concours photo amateur ouvert à tous les habitants de la métropole. La photo « En Contraste » devra être prise à Talence ou faire un clin d’oeil à la Ville. Les 22 photos sélectionnés par le public du 1er au 30 juin seront exposées durant l’été sur les grilles du parc Peixotto et les 3 gagnants se verront remettre un prix en juillet. Les participants ont jusqu’au 9 mai pour déposer leur photo. Plus d’infos sur le site de Talence Evènements".

  • 13/04/21 | Les huiles se développe au GAEC ferme Dana

    Lire

    Dans la Vienne, le GAEC ferme DANA produit des oléagineux transformés en huiles pour l’alimentation. Depuis 2012, cette activité est passée de 800 litres par an à plus de 7000, commercialisées grâce à un réseau de boutiques de proximité. Pour continuer, le GAEC va adapter ces installations en automatisant certaines tâches en aménagement un hangar notamment. Pour ce projet, il a bénéficié d’une aide de l’Union Européenne de 24 961 €.

  • 13/04/21 | Périgueux valorise son patrimoine antique

    Lire

    Depuis quelques années, Périgueux a engagé un programme de valorisation de son patrimoine gallo-romain au travers notamment d’une déambulation douce dans les vestiges. Le Musée Vésunna de Jean Nouvel va être rattaché à ce parcours pour permettre à l’ensemble de ce parcours piéton de mettre en perspective et en interprétation le patrimoine du quartier de la Cité.

  • 12/04/21 | A Sare, le boucher ouvre... des gîtes !

    Lire

    Les propriétaires d'une boucherie charcuterie traiteur dans le centre bourg de Sare (64) ont acquis en 2020 une maison située à proximité directe de leur magasin. Leur objectif : rénover la maison pour créer 3 types d'activités différentes! Au rez-de-chaussée un point de vente complémentaire, au 1er étage, un gîte d'étape de grande capacité et au 2ème étage, 2 logements pour saisonniers. Outre l'audace et l'originalité du projet porté par la SARL Larrun Lodge, il répondra au besoin d'accueil des saisonniers, nombreux sur le territoire du fait de la proximité de la côte et de l'attractivité touristique du village.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Budget 2019 de la Région Nouvelle-Aquitaine : questions autour du budget de l'écologie et du plan d'urgence

07/07/2020 | Pour la dernière séance plénière de la région avant les élections régionales en 2021, l'heure est au bilan du budget de 2019.

Alain Rousset, séance plénière du 03/07/2020

Le vendredi 3 juillet 2020, s’est tenue à l’hôtel de région l’assemblée plénière qui devait statuer, entre autres, sur la gestion du budget 2019. Avec le budget principal et le budget annexe « Agence régionale de l’innovation », les conseillers régionaux ont aussi voté les fonds européens et un budget annexe de frais supplémentaires, découlant de la crise du Covid-19.

En plus d’une attention particulière adressée aux maires élus, Alain Rousset, président de la région Nouvelle-Aquitaine, a tenu à rappeler le contexte de cette plénière, au sortir de la crise du coronavirus : « Il y a, pour la région, un risque de décrochage technologique et nous devons donc réfléchir à la manière dont on peut accueillir la transition écologique tout en garantissant l’emploi ». Comme pistes de sortie de crise, le président suggère de se tourner vers les secteurs d’avenir, parmi lesquels celui des médicaments et de l’électronique, « trop souvent délocalisé dans d’autres pays », juge-t-il. Toujours selon son président, la région Nouvelle-Aquitaine a un rôle à jouer et elle doit, « mobiliser ses forces ». Elle peut en effet s’appuyer selon les dires d’Alain Rousset sur une bonne santé économique, un atout de choix pour lutter contre les conséquences du Covid-19 sur le territoire.

Le budget de l’écologie agace l’opposition de droite

Pour Nathalie le Guen, conseillère régionale Divers Droite, la question du budget de 2019 ne nécessite pas, « que l’on s’attarde sur les comptes » juge-t-elle, mais elle est en revanche plus sceptique sur la question du bilan de la feuille de route de Néo-terra: « Certains ont peur de l’avenir, il ne faut pas transformer le combat écologique en une religion politique. Les Français ne veulent pas qu’on leur dise quoi faire ». Le son de cloche est le même du côté de Jacques Colombier, conseiller régional du Rassemblement national qui juge pour sa part qu’il ne faut pas se fier à cette « vaguelette verte » tout en fustigeant les annonces récentes du nouveau maire de Bordeaux, Pierre Hurmic, à qui il prête des intentions d’interdiction totale de la voiture à Bordeaux. Pour certains élus, la question de la répartition du budget est surtout l’occasion d’évoquer le poids économique de la feuille de route de Néo-Terra qui représente 40 % du budget total.

La question autour de la crise et de ses conséquences financières directes sur le territoire et les comptes de la Nouvelle-Aquitaine, interroge les conseillers réunis autour du président de la région. Matthias Fekl, conseiller régional PS, est le premier à prendre la parole sur ce sujet : « Il y a beaucoup d’inquiétudes face à la crise et notamment sur les conséquences inédites pour l’économie ». Le conseiller se permet toutefois une pensée plus positive, au regard des résultats comptables de l’année passée, qui peuvent selon lui, permettre une intervention efficace de la région. Andréa Brouille, vice-présidente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, déléguée aux finances et au budget, confirme la bonne santé financière de la région: « Nous avons des résultats très positifs avec un taux de réalisation de 96,8 %, l’investissement sur le territoire grimpe de 6,4 % pour monter à 29 % du budget global », annonce la vice-présidente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine. Avec un budget total de 2,8 milliards d’euros, la région peut se targuer de disposer d’un pouvoir d’action majeur sur le territoire.

Un bilan nuancé et un plan d’urgence qui fait débat

Jean-Marc de Lacoste-Lareymondie, conseiller du Rassemblement national, trouve-lui aussi comme ses partenaires politiques, des lacunes à la gestion du budget décidée par la région. Cette critique s’accompagne d’une remise en question du virage écologique régional, « cette lubie écolo coute très cher au contribuable de Nouvelle-Aquitaine », clame-t-il. Le reste de l’opposition reste pour sa part plus mesurée en constatant un certain nombre de réussites, Pascale Requenna, conseillère régionale présidente du groupe centriste, pour sa part, nuance ce bilan : « Les résultats de 2019 sont un peu dépassés par l’ampleur de ce que l’on vit cette année, mais on peut constater un effort en termes de réalisation budgétaire », reconnaît la conseillère, tout en rappelant cependant que, « l’épargne brute a augmenté, mais est encore en dessous de 20 % ».

Au-delà du budget global, c’est bien le budget exceptionnel qui découle du plan d’urgence voté par la région en avril, qui cristallise une grande partie des critiques de l’opposition. Un nouvel emprunt a même été évoqué pour un montant de 48,1 millions d’euros, afin de redonner de l’allant au budget régional affecté par la crise. « Nous avions les meilleures conditions pour réussir à affronter la crise, mais nous n’avons pas réussi à inverser la hausse des dépenses, nous aurions dû être plus volontaristes », estime Olivier Chartier, conseiller régional Les Républicains. Certains conseillers évoquent même la possibilité de réduction d’effectifs afin d’alléger les frais de fonctionnement, idée que le président va balayer de quelques mots. Il va d’ailleurs se défendre ardemment des critiques qui lui sont opposées sur la gestion de la région ; « ces remarques on les entend depuis des années, on ne peut pas me dire que je n’ai pas tenu les finances et que je ne les ai pas systématiquement améliorées ». Un constat partagé par une partie de l’opposition qui va même plus loin en misant sur une anticipation budgétaire pas forcément nécessaire.

 

Clément  Bordenave
Par Clément Bordenave

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4729
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 15 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !