Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/09/19 : Bordeaux - James Gray, le réalisateur New yorkais de Little Odessa, La nuit nous appartient, Two Lovers ou du récent Ad Astra sera l'invité d'honneur du 8èmé Festival International du Film Indépendant de Bordeaux qui se tient du 15 au 21 octobre 2019

18/09/19 : Bordeaux. Il aura fallu quatre mois pour que le trafic reprenne sur la ligne C du tram entre la Porte de Bourgogne et la gare Saint-Jean après l'incendie du parking Salinières: il est annoncé pour le 28 septembre.

18/09/19 : Mont de Marsan Agglomération recherche des volontaires en Service Civique pour assurer des missions en lien avec la culture, la solidarité, l'environnement et l'éducation. Réunion d'information le 26 septembre à 14h au Bureau Information Jeunesse.

18/09/19 : Le Pont d'Aquitaine sera fermé entre les échangeurs 1 et 5 du 19 septembre 21h au 20 septembre 6h pour des travaux de maintenance et d'entretien.

18/09/19 : Deux-Sèvres : à l'occasion des Journées du patrimoine, le Département ouvre ses portes au public de la Maison du Département, des Archives Départementales et des Tumulus de Bougon. Animations et visites guidées sont au programme.

18/09/19 : Charente-Maritime : le chantier du pont transbordeur de Rochefort ouvre ses portes au public à l’occasion des journées européennes du patrimoine. RDV notamment samedi 21 à 10h pour assister au remontage sur le tablier du premier élément de chariot.

17/09/19 : Dordogne : Frédéric Gojard, 58 ans, conduira la liste du Rassemblement National à Périgueux pour les élections municipales. Cet ancien militaire, aujourd'hui âgé de 58 ans, s'était déjà présenté aux dernières élections européennes.

17/09/19 : Marcel Amont se rend à Bordeaux à la libraire La Machine à Lire jeudi 19 septembre à partir de 18h30 pour évoquer son livre "Les Coulisses de ma vie" aux éditions Flammarion. Il sera le lendemain à l’Espace Culturel de Pau à partir de 18h30.

17/09/19 : Philippe Lambert atteint de la sclérose en plaques, est attendu à Agen mercredi 18 septembre à 16h30 pour une étape dans le cadre de son « Tour de France - défi 3000 km de Philippe Lambert ».

17/09/19 : Dordogne : Cheffe d’entreprise, conjointe collaboratrice ou apprentie, les candidatures à l’édition 2020 des trophées « Elles M l’artisanat » sont ouvertes. Les lauréates seront mises à l'honneur le 23 mars en préfecture. Plus d'info: www.artisanat24.com

16/09/19 : Deux-Sèvres : les agents des finances publiques sont en grève, suite à l'appel de l'intersyndicale CGT/CFDT/FO/Solidaires/CFTC. Ils protestent contre la fermeture d'ici 2022, de 4 des 10 centres -Prahecq, Airvault, Frontenay-Rohan-Rohan et Coulonges.

13/09/19 : Region : le projet Viti de la Région a été retenu par l'Etat dans le cadre de l'appel projet territoire d'innovation de grande ambition (TIGA). Ce programme concerne tous les vignobles et plus de 130 partenaires. Objectif : la sortie des pesticides.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/09/19 | Municipales à Bergerac : LREM soutient le candidat socialiste

    Lire

    Il n’y aura pas de candidat de la République en marche pour les municipales de Bergerac de mars. Le bureau exécutif du parti a choisi de soutenir Fabien Ruet, candidat investi du PS. Le LREM explique dans un communiqué que "le choix du rassemblement autour de ce candidat est pour notre mouvement une évidence. La vision que Fabien Ruet porte de Bergerac, ses qualités de chef d’équipe, la valeur du travail de diagnostic et de construction du projet qu’il a mené pour la commune, ont su nous convaincre de la qualité de sa candidature."

  • 19/09/19 | Pau: "La Miséricorde" vendue au Ministère de la Justice

    Lire

    Mercredi 18 septembre, Jean-Louis Peres, 1er adjoint au Maire de Pau, a signé l'acte de cession de l'immeuble de la Miséricorde au Ministère de la Justice. Le bâtiment historique, délaissé depuis de nombreuses années, va être reconverti en une cité judiciaire au centre-ville de Pau permettant de regrouper les pôles civil, commercial et prudhommal jusqu'alors éclatés. Cette future cité judiciaire accueillera une centaine de personnes, 3 grandes salles d'audience publique et 4 salles d'audience de cabinet. Au sous-sol: archives et locaux techniques.

  • 19/09/19 | Le Grand Pavois s'exporte en Chine

    Lire

    L'organisation du Grand Pavois et le Département de Charente-Maritime sont allés décrocher un partenariat avec la ville côtière de Qinhuangdao (province du Hebei). Le deal? Les Français accompagnent le développement du port de plaisance de la cité chinoise, notamment à travers des formations de moniteurs de voile et à la gestion d'un port dédié au nautisme. Qinhuangdao devrait accueillir également une version locale du Grand Pavois en 2020.

  • 19/09/19 | La Rochelle : 40 sites ouverts pour les journées du patrimoine

    Lire

    A La Rochelle, près de 40 sites seront ouverts au public ce week-end, avec plus de 50 RDV, comme l'exposition hommage à Georges Simenon, les 30 ans du Relais nature La Moulinette, la 1re ouverture de l’ancien hôpital Aufrédi, de la Banque de France, du Parc et du Château de La Faucherie et des Hôtels Poupet, Leclerc et Weiss. Le chantier l’Hôtel de Ville sera exceptionnellement ouvert à la visite, gratuite mais sur inscriptions sur le site de la ville, en attendant sa réouverture le 6 décembre.

  • 19/09/19 | Conférences sur l’art à Brive

    Lire

    Du 16 octobre au 18 mars de 18h30 à 19h45 sur le Campus Universitaire de Brive, le musée Labenche organise 6 séances de conférences d’histoire de l’art. Ouverte à tous, cette initiation donnera les principales clés de compréhension pour décoder l’oeuvre qui sera abordée lors de la séance. Ce cycle 2019/2020 aura pour thématique le bestiaire. Les inscriptions sont possibles dès le 20 septembre à l’accueil du Musée.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Le chantier de la déviation de Beynac suspendu par le Conseil d'état

29/12/2018 | Dans un jugement rendu public ce vendredi, le Conseil d'Etat suspend l'arrêté préfectoral autorisant le chantier du contournement de Beynac en Dordogne.

Les travaux du contournement de Beynac sont à ce jour stoppés

C’est une victoire pour les opposants à la déviation de Beynac, en vallée de la Dordogne. Ce vendredi, le Conseil d’Etat, plus haute juridiction administrative, a suspendu l’arrêté préfectoral du 29 janvier 2018, autorisant le chantier. Les juges, saisis en référé par des opposants au projet, suivent ainsi les conclusions du rapporteur, qui déjà avait demandé le 20 décembre la suspension des travaux, considérant qu’il n’y avait pas de motifs majeurs justifiant cette déviation à laquelle s’opposent plusieurs associations au motif qu’elle “défigurerait la vallée de la Dordogne“.

Le Conseil d’État a rendu hier sa décision relative au contournement de Beynac. Il demande la suspension des travaux engagés par le Département.  Dans son arrêté, la plus haute juridiction administrative motive sa décision sur plusieurs points. Le Conseil d’État rappelle que "la liste des espèces protégées affectées par le projet comporte quatre espèces de mammifères semi-aquatiques et terrestres, 19 espèces de chiroptères (chauves-souris), 92 espèces d’oiseaux, neuf espèces de reptiles et amphibiens, quatre espèces d’insectes et une espèce de poisson". Il relève que le projet "se situe dans des zones faisant en outre l’objet d’un classement en zone Natura 2000" et aussi d’un arrêté préfectoral de 1991 protégeant "le biotope du saumon", de deux espèces d’aloses et de deux autres de lamproie.
Il ressort que "le bénéfice attendu de cette déviation apparaît limité". D’abord parce que "l’accroissement de la circulation automobile à Beynac pendant la saison estivale est essentiellement dû au nombre important de touristes qui se rendent dans cette commune pour la visiter". Ensuite, parce que "les travaux déjà réalisés par la commune ont permis de réduire l’encombrement de la route qui la traverse grâce à un élargissement de la voie" et " la mise en place d’un contournement pour les piétons". Pour la haute juridiction administrative, le bénéfice attendu de cette déviation apparaît limité” et “le projet de contournement du bourg de Beynac ne répond pas à une raison impérative d’intérêt public majeur”. Par ailleurs, l’Etat versera à l’association Sepanso Dordogne et à l’association de défense de la Vallée de la Dordogne “une somme de 1500 euros chacune“, et “à l’association La Demeure historique une somme de 3000 euros“.

Les réactions 

Le Conseil d’État a statué en référé, c’est-à-dire dans l’urgence. Le conseil départemental a réagi dès que le jugement a été rendu public et "prend acte de la décision". "Le Département rappelle que "les travaux réalisés à ce jour l’ont été avec l’accord de l’ensemble des services de l’Etat. Le Département respectera cette décision de justice et les travaux seront donc suspendus en attendant la décision sur le fond du Tribunal Administratif de Bordeaux." La collectivité territoriale évoque des conséquences catastrophiques, sur le plan de la sécurité, sur le plan environnemental car "les actions de restauration des habitats naturels et les mesures compensatoires prévues en faveur de la faune et de la végétation ne pourront être mises en œuvre dans les semaines à venir". Les incidences sont aussi d'ordre financier et économique, "plus de 15 millions d’euros, soit près de la moitié du coût global du projet, ont déjà été engagés, de façon tout à fait légale, par le Département, pour le moment en pure perte  et sur le plan économique, les entreprises, pour la plupart locales, vont devoir faire face à un manque à gagner qui peut les mettre en difficulté, avec des conséquences dramatiques pour l’emploi."

"Jacqueline Dubois, la députée du Sarladais, a aussi réagi : "Le Conseil d'État, en suspendant l'autorisation préfectorale des travaux interroge le bon sens de ce contournement. Je tiens à saluer la ténacité des associations qui défendent ce patrimoine depuis tant de mois et ont réussi à se faire entendre en multipliant les actions légales. Mais je regrette que cette décision survienne si tard alors qu'un moratoire d'un an avait été demandé l'année dernière par de nombreuses voix comme l'avait proposé dans son compte-rendu d'enquête le conseil général de l'environnement et du développement durable. C'est une victoire pour l'environnement, pour le patrimoine, victoire qui j'espère se concrétisera pour ce site extraordinaire."  

Pour Christoph Najem, référent départemental de la République en marche,  " cette décision rejoint la position constante de la République en Marche en Dordogne, qui à plusieurs reprises a dénoncé la pertinence du projet, son coût démesuré et son impact majeur sur l'envionnement naturel et historique de la vallée. Cette décision de droit n'est pas contre la ruralité bien au contraire."  

Pour les associations d'opposants, le dossier du chantier de la déviation est définitivement refermé, le tribunal administratif de Bordeaux devant se contenter d’annuler l’arrêté préfectoral qui vient d’être suspendu. Mais Germinal Peiro ne compte pas en rester là , le tribunal administratif devant statuer sur le fond  du dossier et le Conseil départemental compte bien faire valoir ses arguments pour que le chantier soit poursuivi. La réponse est attendue d'ici plusieurs mois. 

 

 

 

 

 

 

 

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : archives Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
5898
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !