Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/07/19 : Ce vendredi 19 juillet à 11 h, dans l’hémicycle de l’Hôtel du Département à Agen, une session spéciale se tiendra lors de laquelle les élus départementaux se prononceront sur le lancement d’un budget participatif citoyen et sa mise en oeuvre.

17/07/19 : CAN 2019. Dans le cadre de la finale de la Coupe d'Afrique des Nations, qui verra s'opposer vendredi soir le Sénégal à l'Algérie, et afin d'éviter tout débordement, la Ville d'Agen fermera les principaux axes de circulation entre 20h et 2h du matin.

17/07/19 : Soldes d'été. Selon des chiffres de la CCI Bordeaux-Gironde, "60% des commerçants bordelais déclarent une baisse de fréquentation durant la 1ère semaine des soldes. En cause : la canicule et les ventes privées".

17/07/19 : La Cité du Vin réduit ses tarifs! Les porteurs de la Carte Jeune de Bordeaux Métropole bénéficient dorénavant de 20 % de réduction pour le porteur de la carte, et également pour l'accompagnant adulte quand le porteur a moins de 16 ans.

17/07/19 : Marc Médeville, succéde à Bernard Farges à la tête des Bordeaux et Bordeaux supérieurs avec 2 priorités de mandat: la reconquête des parts de marché auprès des professionnels et l'inscription de 100% des AOC dans des démarches environnementales.

17/07/19 : Elizabeth Borne nommée ministre de la transition écologique va cumuler ce poste avec celui des Transports qu'elle occupait déjà mais sans rang de ministre d'Etat comme son prédécesseur François de Rugy.

16/07/19 : L'allemande Ursula Von der Leyen a été élue ce 16 juillet présidente de la Commission européenne à une courte majorité - 383 voix sur 747 membres - par le parlement de Strasbourg après un discours où elle avait annoncé un « green deal » pour l'Union.

16/07/19 : Le maire de Cenon sur la rive droite de Bordeaux qui s'oppose à l'occupation illégale du parc du Loret par quelques 200 caravanes "évangélistes" de passage s'est vu notifier l'obligation préfectorale d'accepter leur présence jusqu'au 24 juillet.

16/07/19 : Elections municipales 2020: ce sera les 15 et 22 mars a fait savoir le ministère de l'intérieur ce 16 juillet avec comme date limite de dépôt des candidatures le 27 février.

16/07/19 : "Il s'agit d'une décision personnelle": Emmanuel Macron après la démission de François de Rugy du ministère de la transition écologique. L'obligation, après celle de Nicolas Hulot, de trouver un-une remplaçant(e) dans ce poste éminemment stratégique

14/07/19 : Jean-Jacques Lasserre, président du Conseil départemental des Pyrénées Atlantiques et Colette Capdevielle, avocate, ancienne députée du Pays basque font partie des personnes auxquelles la Légion d'honneur a été attribuée ce 14 juillet.

13/07/19 : Haute-Vienne : les travaux de modernisation de la ligne SCNF POLT vont démarrer le 22 juillet entre Limoges et Fromental. Un projet à 51 millions d'euros.

13/07/19 : Vienne : c'est la fin des travaux sur la ligne Paris-Bordeaux, entre Saint-Benoît et Vivonne, annonce la SNCF dans un communiqué du 12 juillet. 13 km de voies ont été restaurées pour 20 millions d'euros financés par SNCF Réseau.

12/07/19 : Le festival La Rochelle Cinema qui s'est tenu du 2 juin au 7 juillet a connu un vif succès, avec 86 492 entrées, soit la 2e meilleure année en termes de fréquentation dans l’histoire du festival. Rendez-vous l'année prochaine du 26 juin au 5 juillet.

12/07/19 : Du 14 au 26 juillet, la gare de Vayres sera fermée en raison de travaux, les arrêts de trains seront également supprimés. Les travaux de sécurisation de l'accès aux quais, ainsi que d'élargissement de la voie, seront effectuées de nuit.

12/07/19 : JO 2024. Le président de Bordeaux-Métropole, Patrick Bobet, vient d'annoncer la candidature commune Lacanau-Bordeaux Métropole pour l’organisation des épreuves de surf aux JO de Paris 2024.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/07/19 | Cet été, don du sang en bord de mer

    Lire

    Pour l’EFS, l’été représente une période sensible à cause de la baisse de fréquentation des collectes. L’établissement prend donc ses quartiers d’été en bord de mer, dans les campings et sur les différents lieux de vacances de la Nouvelle-Aquitaine. La collecte peut également se faire dans une des 14 maisons de dons qui proposent durant cette période estivale des animations mais aussi des smoothies concoctés spécialement pour l’occasion.

  • 17/07/19 | Ce mercredi aux arènes de Bayonne "Cendrillon" par Thierry Malandain

    Lire

    Le chorégraphe Thierry Malandain et sa compagnie internationale investissent les arènes de Bayonne, ce 17 juillet à 21h30 pour interpréter "Cendrillon". Édifiées pour la tauromachie, les arènes de Bayonne sont aussi, à la période estivale, la plus grande salle de spectacle du Pays Basque. Une scène « hors gabarit » sera installée dans le ruedo. Accès: 20€ - 15€ (tarif étudiant jusqu’à 26 ans, groupes de 10 personnes et plus, carte d’adhérent des Amis du Ballet - 10€) Billetterie www.malandainballet.com Offices de tourisme de Bayonne, Anglet, Biarritz

  • 17/07/19 | La Caravane des Sports, c'est reparti sur les routes de la Vienne !

    Lire

    A partir du mardi 16 juillet, la Caravane des Sports parcourt les routes de la Vienne pour proposer à la jeunesse une journée sportive et ludique. Faisant étape dans une quinzaine de communes viennoises, des professionnels sportifs du département proposeront diverses animations autour de seize disciplines dont l’escalade, le secourisme, ou encore le molkky. La Caravane des sports, des activités sportives ludiques et gratuites pour tous jeunes de la Vienne. Pour plus de renseignements : www.lavienne86.fr

  • 17/07/19 | Les dés sont lancés au Festival Ludique International de Parthenay

    Lire

    Du 10 au 21 juillet se déroule la 34e édition du FLIP (Festival Ludique International de Parthenay). Une référence. Cette année, 350 professionnels, artistes, créateurs et éditeurs viennent animer la ville transformée le temps de l’événement en plateaux de jeux. Ce festival gratuit propose de découvrir plus de 4 000 jeux et jouets. De quoi ravir les 170 000 visi-joueurs. Alors pour s’amuser, en famille ou entre amis, il ne reste plus qu’à se rendre à Parthenay.

  • 17/07/19 | Hausse de la fréquentation de la Cité Internationale de la Bande Dessinée et de l'Image d'Angoulême

    Lire

    Le 1° semestre 2019, la Cité de la BD a enregistré une hausse de 19% de sa fréquentation. Hors festival, elle a accueilli 10 610 spectateurs de plus que l'an dernier à la même période. Des chiffres qui résultent d'une dynamique d'attractivité qui porte ses fruits et qui reflètent la politique volontariste développée par l'établissement pour partir à la conquête de nouveaux publics.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Le "cluster ruralité" veut être un levier territorial

27/06/2019 | En avril dernier, la région a officiellement lancé un "cluster ruralité" qui réunit de nombreux acteurs, publics comme privé, dans le but d'aider les territoires ruraux à innover.

cluster ruralité

Un "cluster", ça sonne comme un terme un peu technique, très "start-up nation", dans lequel on adore s'écouter philosopher. Si on y ajoute le mot "ruralité", en revanche, le terme prend un tout autre sens. Après l'avoir lancé officiellement le 12 avril dernier, la région Nouvelle-Aquitaine a réuni ce jeudi de nombreux élus ruraux et responsables locaux pour débattre autour de l'avenir de ce que l'on appelle parfois, un brin moqueur, la "France périphérique". Exemples à l'appui, celle de la région semble, malgré quelques déconvenues, encore en état de se battre. Et justement, le "cluster ruralité" compte leur en donner l'occasion.

Ce jeudi 27 juin s'est déroulée une réunion qui, par bien des aspects (notamment ses témoignages), ressemblait fortement à un cri du coeur pour la ruralité, avec un slogan scandé volontiers par Laurent Rieutort, professeur à l'université Clermont-Auvergne et directeur de l'Institut d'Auvergne du développement des territoires. Réunis au sein d'une séance de réflexion et de débats à l'Hôtel de Région de Bordeaux, de nombreux maires ruraux de Nouvelle-Aquitaine ont ainsi pu témoigner de leurs avancées et de leurs freins quotidiens dans le développement de leurs territoires. Cette réflexion fait partie d'un "cluster ruralité", qui a pour but de dégager un "programme d'investissements stratégiques dans les secteurs innovants en matière de cohésion sociale et territoriale". Il faut dire que les clichés, qui ont décidément la vie dure, entre métropole et campagne, ont été un peu balayés d'un revers de main par l'agrégé de géographie clermontois : les résultats d'une thèse ont appris que 94% du territoire régional était composé de zones peu ou très peu denses, qui représentaient en 2015 plus de la moitié (53,5%) de la population totale et 38% des emplois (contre 21% pour le reste des territoires ruraux de France).

La Nouvelle-Aquitaine rurale est attractive : entre 1999 et 2010, elle a gagné plus de population (+1%) que les communes denses (+0,6%), malgré une déprise évidente des villes et villages les moins densément peuplés. Bien qu'en baisse, le solde migratoire reste présent (1,1% entre 1999 et 2010, 0,7% entre 2010 et 2015). Autrement dit : "les communes peu denses ont plus attiré de monde dans cette période que les zones urbaines, ce qui modifie quelque peu le paysage. L'emploi, souvent lié à l'arrivée de nouvelles populations et malgré l'affaibilissement de la croissance depuis la crise de 2008, est aujourd'hui quasiment au même niveau entre urbain et rural, malgré le problème des zones très peu denses qui en perdent. En ruralité", poursuit Laurent Rieutort, "un emploi sur dix est lié à l'agriculture, et plus du tiers dans les zones très peu denses. L'industrie, elle, représente 27% de l'emploi, ce qui prouve qu'elle est toujours présente malgré la tertiarisation de l'emploi (plus de la moitié aujourd'hui en milieu rural). 

Volontaires et résignés

Face à ce panorama plus que contrasté, ce sont certainement les témoignages qui ont fait office de véritable déclencheur des débats et des échanges. Certains sont plus forts que d'autres : ils ont été choisis pour leur capacité à montrer qu'il est possible d'innover, même lorsqu'on est maire d'une commune de 420 habitants. C'est le cas de Catherine Moulin, maire de Faux-la-Montagne, une des communes les moins denses de France située dans la Creuse : huit habitants au kilomètre carré. "Nous sommes situés dans ce qu'un rapport parlementaire de 2014 a baptisé l'hyper-ruralité : Limoges est à 65 kilomètres et nous n'avons aucune métropole à moins de 300 kilomètres". Catherine Moulin y est maire depuis 2008 mais y vit depuis le début des années 80. Elle a fait partie du groupe à l'origine de la création de la scierie du coin, qui fait aujourd'hui travailler 27 coopératives et a fêté ses trente ans il y a quinze jours. "Nous avons gagné 57 habitants ces cinq dernières années. Pourtant, notre avantage est paradoxal : nous sommes loin de tout. Je pense que la spirale du déclin n'est pas irréversible et que c'est à la commune de prendre les choses en main", témoigne l'élue.

Mettre les mains dans le cambouis, on peut dire que Gilbert Chabaud s'y est attelé dès son arrivée dans le fauteuil de maire à Saint-Pierre-de-Frugie, en Dordogne, en 2008. "Je suis arrivé dans une commune en déclin dans laquelle il n'y avait plus d'école, le service de cantine était fermé, il n'y avait aucun commerce, aucune animation et la mairie était un local de quinze mètres carrés avec un hygiaphone", présente-t-il aux maires et responsables locaux présents dans la salle. "J'ai pensé qu'on n'allait pas tenir longtemps comme ça. Il y avait un projet pour refaire la mairie qui a été avorté alors que les subventions étaient prêtes, c'est la première chose qu'on a fait pour créer du lien avec la population. On souhaitait que les gens viennent et restent, on a donc fait l'inventaire de notre potentiel : pas de bâti disponible, un peu de petit patrimoine et près de la moitié de la commune était boisée. On a rénové les croix, les lavoirs, les outils agricoles et reproduit une chapelle qui avait disparu après une tempête. Depuis 2009, on a supprimé tous les produits phytosanitaires et les intrants, on a mis des nichoirs et des hôtels à insecte partout. On a également fait un jardin partagé à vocation pédagogique sur la permaculture et les paysages, toutes les écoles sont venues pour participer à des ateliers. On a ouvert huit chemins de randonnée tout en levant des conflits avec les agriculteurs, rouvert un restaurant qui était propriété de la commune et monté un projet de restauration avec des produits locaux. On a eu la chance d'être retenus pour la création d'un pôle d'excellence rural, la salle commune de l'école sert de lieu d'accueil, notamment pour des producteurs locaux. Désormais, ils ont un local neuf et le succès de désemplit pas, on voit revenir les personnges âgées sur les marchés avec leurs paniers alors qu'avant elles ne se rencontraient plus. Enfin, l'école a réouvert et elle est passée en quelques années de 5 à 25 élèves, un nouveau collège d'une douzaine d'élèves va également ouvrir à la rentrée prochaine. Le résultat est visible sur la population puisque nous avons gagné 80 nouveaux habitants l'année dernière et quasiment une trentaine de plus depuis le début de l'année. Aujourd'hui, on a quasiment plus d'habitations et plus de terrains disponibles, il nous en reste un seul qu'on est en train d'acheter avec l'établissement public foncier pour en faire un éco-lotissement de 12 ou 13 places, cinq sont déjà vendus. Ce sont des jeunes de 35 à 40 ans qui viennent du milieu médical ou agricole (notamment trois maraîchers). On a joué sur la qualité de vie et ça a payé mais c'est une action globale". 

L'action globale, justement, était autant l'objet des attentions que des craintes de l'assistance. Un maire témoigne. "De notre côté, on a mis en place une politique d'accueil de nouveaux habitants et de services depuis plusieurs années, mais j'ai un peu l'impression qu'on a un peu tout fait et que ce n'est jamais fini. On a acheté 11 maisons pour en faire 25 logements communaux et 50 autres avec des offices HLM. J'ai mis des années à convaincre le conseil municipal de faire une chaufferie bois. Ce qui sauve les petits commerces de la commune, c'est qu'on les regroupe spatialement petit-à-petit mais malgré tout, nos professionnels de santé partent en retraite et il faut les réinstaller. Ce qui me tracasse, c'est qu'on a fait une maison de santé pour les accueillir mais que la communauté de communes en a fait d'autres dans des gros bourgs, les médecins ne vont plus vouloir venir dans la nôtre. Cette uniformisation va nous tuer".

Retour à la terre 

"Il faut faire en sorte que nos intercommunalités reprennent des initiatives de développement local. Ca renvoie aussi à une notion de gouvernance, sans oublier l'importance croissante de la participation citoyenne", répond Laurent Rieutort. Pour Yves Attou, maire de Saint-Christophe-sur-Roc (dans les Deux-Sèvres), plusieurs indices laissent même à croire que la ruralité est en train de redevenir un élément central, et même qu'une forme de "désexode rural" pourrait bien s'enclencher dans les années à venir, pourvu que les maires sachent attirer de nouveaux administrés en leur proposant des services que ces "grosses machines" que sont les métropoles ont du mal à mettre en place. "Ces six tendances lourdes, c'est d'abord le développement du numérique qui représente pour nous un potentiel important de création de valeur, la demande croissante de produits en circuits courts, le développement endogène (ou l'essor du participatif), la transversalité et l'association commune de tous, l'accès à la propriété chez les jeunes et enfin le tourisme vert en pleine expansion. Enfin, il y a une demande très forte de convivialité". 

cluster ruralité

Laurent Rieutort dévoile différentes approches qu'il appelle les "stratégies des maires".

C'est ce que l'on pourrait presque appeler un "retour à la terre", mais le cluster est un peu plus ambitieux qu'une simple association de "lobbyistes de la campagne" souhaitant retourner les tendances. L'un de ses objectifs est d'étudier "en profondeur des espaces ruraux tant sur leurs potentialités d'innovation, que sur leurs faiblesses socio-économiques". C'est ce qu'elle tente de faire avec un appel à projets dont les candidatures se sont clôturées le 7 juin dernier et sur lequel le jury du cluster a la charge de délibérer en juillet. 110 projets ont été proposés. Evidemment, tous ne seront pas sélectionnés, mais le budget régional prévoit une enveloppe de six millions d'euros répartis à raison de deux millions par an pendant trois ans (sur la période 2019-2020-2021) comme l'a rappelé Geneviève Barat la vice-présidente de la Région en charge de la ruralité. Composé d'une assemblée consultative, d'un comité de pilotage et d'un comité technique, le cluster ruralités compte aussi faciliter techniquement la mise en place de projets ou l'appel de la part des maires à des cabinets de conseil extérieurs qui, souvent, ne tiennent pas compte du nombre d'habitants pour poser leur facture... Il compte aussi faire avancer des réflexions concrètes, notamment en facilitant l'accès au droit des communes peu ou très peu denses (grâce au concours du Ministère de la Justice), en étudiant la possiblité de créer un campus "bâtiment/domotique/design", un projet de recherche autour de la laine et une "université territoriale des développements endogènes" ou même en organisant un grand "forum de la ruralité" en octobre prochain, le tout dans la Creuse, en invitant les fameux 94% de la Nouvelle-Aquitaine à y participer. La ruralité régionale pourrait bien y préparer sa contre attaque. Qu'on se le dise : après la lutte pour la décentralisation, celle sur la revitalisation pourrait bien prendre la place...

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
2599
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !
Agnès Buzyn Politique | 14/07/2019

Hopital : Agnès Buzyn promet des primes et des recrutements pour l’été

Illustration prison Politique | 12/07/2019

Ile de Ré : Nicole Belloubet promet 600 000 € pour restaurer La Citadelle

Blanquer Lormont Politique | 08/07/2019

À Lormont, Blanquer assure le S.A.V

Parmi les nouveautés, certains circuits scolaires seront ouverts à la population dans la limite des places disponibles Politique | 05/07/2019

La Région veut favoriser le transport collectif en Dordogne à l'horizon 2020

Première réunion du collectif "Ensemble sur nos territoires" Politique | 05/07/2019

"Ensemble sur nos territoires": E.T nouvel ovni de la scène politique bordelaise

Castaner et  le ministre Fernando Grande Malarska, ministre Intérieur espagnol Politique | 05/07/2019

Biarritz: La carte postale qui s'est voulue rassurante de Christophe Castaner

Jean Jacues Lassere Didier Guillaume G7 Politique | 04/07/2019

Le G7 découvrira un Pays basque dynamique et à forte identité

Yannick Boutot nouveau président de la fédération girondine du PRG Politique | 01/07/2019

Yannick Boutot, nouveau président du parti radical de gauche, prônant une politique d'alliance

Philippe Bru directeur régional SNCF Mobilité et Renaud Lagrave Vice-Président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine Politique | 01/07/2019

Pour la région Nouvelle-Aquitaine et SNCF cet été le temps sera au TER

conference de presse presentation appel ecolo bordeaux Politique | 27/06/2019

Appel de Bordeaux pour le climat : "un contexte favorable" en vue des municipales 2020

François Bayrou, résolu...à attendre Politique | 26/06/2019

Le Grand Entretien: François Bayrou, le Pays de Béarn et ses défis

Assemblée Plénière Conseil Départemental Budget sup 2019 Politique | 25/06/2019

Budget supplémentaire de la Gironde, un vote guidé par l'idée de résilience

Coopération Mont-de-Marsan Politique | 24/06/2019

Bordeaux Métropole : Mont-de-Marsan signe un premier "contrat de mariage"

Assemblée plénière du Conseil régional du 24 juin 2019 Politique | 24/06/2019

Plénière à la Région : la baisse des investissements en débat

Signature d'une nouvelle convention énergétique entre la région Nouvelle-Aquitaine et EDF Politique | 24/06/2019

La Nouvelle-Aquitaine et EDF désormais partenaires dans l'atténuation et l'anticipation des changements climatiques