Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

08/07/20 : Jean-Luc Gleyze, Président du Conseil Départemental de Gironde, a été élu ce 8 juillet, à l’unanimité de ses membres, Président du groupe des présidentes et présidents de gauche de l’Assemblée des Départements de France.

08/07/20 : Guillaume Guérin (Les Républicains) est élu président de la communauté urbaine de Limoges avec 47 voix face au socialiste Gaston Chassain.

08/07/20 : Le nouveau ministre délégué chargé des transports Jean-Baptiste Djebarri s'est rendu ce soir à la société Chronoplus de Bayonne où était employé le chauffeur Philippe Monguillot. Deux des agresseurs sont poursuivis pour tentative d'homicide volontaire.

04/07/20 : Beynac : Entre 250 et 300 personnes pro-déviation se sont réunis ce samedi matin pour que le chantier soit poursuivi, malgré la décision du conseil d'Etat, parmi elles, les maires des 4 communes concernées le président du Département Germinal Peiro.

03/07/20 : Le 1er juillet, la préfecture de la Dordogne a publié un "arrêté portant prescriptions au Département relatives aux travaux de démolition des éléments construits dans le cadre du projet de contournement du bourg de Beynac-et-Cazenac.

03/07/20 : Deux-Sèvres : les 12 Marchés des Producteurs de Pays auront bien lieu cet été. Les communes s'organisent pour accueillir au mieux les producteurs et consommateurs. Pensez à apporter vos couverts, gobelets et serviettes non jetables!

30/06/20 : La Rochelle : Les inscriptions à L'université sont ouvertes du jeudi 2 au vendredi 17 juillet jusqu’à midi pour les néobacheliers et les étudiants admis en Master 1ère année. Dernière chance entre le 25 août et le 11 septembre jusqu’à 23h.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 08/07/20 | Mont-de-Marsan: 2 heures de parking offertes en soutien des commerçants

    Lire

    Du 7 juillet au 25 décembre décembre 2020, la Ville de Mont de Marsan met en place une opération spéciale stationnement : 2 heures consécutives offertes par jour sur voirie et dans les parkings clos Saint-Roch, Midou et Dulamon. Cette opération a pour but "de soutenir les commerces du cœur de ville impactés par la crise sanitaire en facilitant l’accès au centre-ville pour les usagers, tout en soutenant leur pouvoir d’achat". Pour en bénéficier les automobilistes doivent tout de même prendre leur ticket à l'horodateur.

  • 08/07/20 | Des questions juridiques ? Les notaires vous répondent en "MP"

    Lire

    La Chambre des notaires de la Gironde lance une opération inédite via Messenger sur leur page Facebook. Jeudi 9 juillet de 17h à 19h, les notaires girondins répondent en direct aux internautes aux questions juridiques qu’ils se posent en matière immobilière, de droit de la famille ou de l’entreprise. Comment ouvrir une succession ? Signer un testament ? Conclure un contrat de PACS ou de mariage ?... Les notaires, par message privés, apporteront des réponses concrètes sur le quotidien ou les projets futurs. Adresse de la page Facebook de la Chambre : https://www.facebook.com/ChambredesNotairesdelaGironde

  • 08/07/20 | Appel à volontaires pour la restauration de la ferme de Chey (79)

    Lire

    Du 13 au 17 juillet et du 20 au 24 juillet, la ville de Niort offre la possibilité à 16 jeunes de 14 à 17 ans de participer à la restauration de la ferme de Chey. La Ville recherche de jeunes candidats motivés intéressés par les métiers de la pierre et du bois. L’après-midi sera consacrée à des activités de loisirs pour les jeunes volontaires.

  • 08/07/20 | Sécheresses : les acteurs du Bassin Adour-Garonne renforcent leur coopération

    Lire

    Face à la multiplication des épisodes de sécheresse, les acteurs de l’eau du bassin Adour-Garonne (l'Etat, le Syndicat Mixte d'Etudes et d'Aménagement de la Garonne, l'Agence de l'Eau, EDF Hydro Sud-Ouest) viennent de renouveler et de renforcer le contrat de coopération qui encadre la mobilisation des retenues hydroélectriques pour soutenir les débits de la Garonne. Conclu pour 2 ans, ce nouveau contrat prévoit la mobilisation de près de 70 millions de m3 d’eau, soit 36 % de plus que le contrat précédent.

  • 07/07/20 | Le Département de la Haute-Vienne, partenaire du “Chèque solidarité tourisme"

    Lire

    Le Département de la Haute-Vienne s’engage, aux côtés de la Région et de l’ANCV (Agence Nationale des Chèques Vacances), pour mettre à la disposition des familles les moins aisées des chèques-vacances, utilisables cet été en Nouvelle-Aquitaine. D’une valeur minimum de 65 € par personne et jusqu’à 260 € pour une famille en fonction de sa composition, ils seront distribués aux foyers éligibles qui en feront la demande.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Le Conseil d'état enterre le projet de déviation de Beynac

29/06/2020 | Ce lundi, le conseil d'Etat a rendu sa décision dans le dossier de déviation de Beynac. Il n'a retenu aucun des trois recours déposés par le département de la Dordogne.

Les éléments du chantier de la déviation de Beynac doivent être démolis

Cette fois, c'est bien la fin d'un long feuilleton politico judiciaire débuté en 1985. Ce lundi 29 juin, le Conseil d'Etat a suivi en tous points l'avis du rapporteur public du 20 mai dernier et rejette les requêtes du Conseil départemental de la Dordogne concernant les décisions de justice au projet de déviation de Beynac. Il s'agissait de construire un contournement routier de 3,2 kilomètres doublé d'une voie verte. Le Conseil d'état stoppe ainsi la procédure en cassation engagée par le Département sans autre issue juridique. Le chantier doit être démoli dans la foulée.

C'est un vrai coup dur, pour Germinal Peiro, le président du Conseil départemental de la Dordogne, qui dénonce par voix de communiqué " un scandale d'Etat". Ce dernier a mené campagne pendant de longs mois pour l'achèvement du projet de déviation  de Beynac, en vallée de la Dordogne. Ce lundi 29 juin, le Conseil d'état a signé la fin de ce long dossier vieux de plus de trente ans. En 1985, le conseil général de la Dordogne décidait de réaménager l'axe Bergerac-Souillac via Sarlat et donc Beynac. Ainsi l'idée de contourner ce plus beau village de France faisait jour. Le 29 janvier 2018, la préfète de l'époque Anne-Gaëlle Beaudouin Clerc signait l'arrêté autorisant les travaux du contournement, une déviation routière longue de 3,2 km doublée d'une voie destinée aux mobilités douces. Le 28 décembre 2018, suite aux recours des opposants, le Conseil d'état annule l'ordonnance du juge des référés et suspend l'arrêté préfectoral autorisant les travaux. Le 9 avril 2019, le tribunal administratif de Bordeaux annule l'autorisation des travaux et ordonne la remise en état du site. Le 10 décembre 2019, le tribunal administratif de Bordeaux confirme l'avis du Conseil d'état et ordonne la démolition des premiers éléments d''ouvrages réalisés. 
Ce lundi 29 juin,  le Conseil d’Etat a jugé que les arguments avancés par le département et son président PS, Germinal Peiro, n’étaient pas admissibles, scellant la victoire de leurs opposants, des défenseurs de l’environnement et du patrimoine.

La juridiction suprême stoppe la procédure en cassation engagée par le Conseil départemental de la Dordogne sur le contournement routier, destiné à être détruit. Suivant l’avis du rapporteur public du 20 mai, le Conseil d’État rejette les requêtes du Département concernant les décisions de justice relatives au projet de déviation de Beynac. Ces dernières avaient conduit à l’arrêt du chantier et ordonné sa démolition dans la foulée. Une interrogation demeure en suspend : combien coûtera désormais la démolition des travaux déjà réalisés, et à combien se chiffrera la facture totale ? "Les droits des différentes parties – porteur du projet et opposants – ont été respectés, nul ne peut le contester et c’est l’honneur de notre pays d’être un Etat de droit. Il serait faux et dangereux de crier à l’injustice et de dénoncer un scandale d'état, les décisions du Conseil d’Etat sont liées strictement à la législation environnementale concernant le régime d’autorisation unique d’aménagement, a réagi la députée du sarladais, Jacqueline Dubois. Elle a également souhaité que chacun puisse tourner la page en "précisant que des solutions d'aménagements  existent dans la traversée du bourg de Beynac" et aussi pour la continuité de l'itinéraire cyclable, en vallée de la Dordogne, inscrit au schéma national des vélos routes voies vertes. Elle a rendez vous  cette semaine avec le nouveau maire de Beynac, Serge Parre,  qui ne comprend pas la décision du Conseil d’Etat et qui était favorable à la déviation. Est ce le chapitre final de ce dossier, rien n'est moins certain. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : archives Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
1927
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 11 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !