Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

  • 20/02/18 | Logement : la flambée bordelaise confirmée

    Lire

    Le nouveau baromètre des prix moyens de l'immobilier dans les villes de plus de 100 000 habitants est riche en enseignements. On y apprend, sans grande surprise, que Bordeaux figure dans le top 3 des dix villes les plus chères de France : 266 124 euros en moyenne (juste derrière Lyon et ses 279 524 euros), soit une hausse de 13,2%. En comparaison, la ville de Toulouse se situe loin derrière en douzième position (175 609 euros). Enfin, le baromètre d'LPI-Se Loger affirme que le prix moyen d'un logement dépasse les 200 000 euros dans sept villes (sur 34) de plus de 100 000 habitants.

  • 19/02/18 | Benoît Simian, député LREM du Médoc défend les petites lignes

    Lire

    Le député du Médoc qui a participé aux travaux du Conseil d’orientation des infrastructures soutient "l'ambition forte du gouvernement pour le service public ferroviaire". "Au sujet des « petites lignes », cela "relève d’une autre démarche et de discussions avec les régions qui sont les premières concernées. Le Gouvernement respectera ses engagements pris dans les CPER pour la rénovation des petites lignes et mènera ces discussions dans le cadre de la préparation des schémas régionaux d’aménagement qui doivent être élaborés d’ici 2019. Supprimer nos petites lignes serait asphyxier nos territoires."

  • 19/02/18 | Angoulême : le trésor réouvert au public

    Lire

    Le trésor de la cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême, protégée au titre des Monuments historiques, fermé depuis novembre suite à des actes de vandalisme, rouvre au public ce mardi 20 février. De gros travaux y ont été réalisés afin de restaurer les lieux et sécuriser le site. Le ministère de la Culture a confié la scénographie du trésor de la cathédrale à l’artiste plasticien Jean-Michel Othoniel. Pour découvrir les plus de 200 objets et sculptures liturgiques datant pour la plupart du XIXe siècle, les visites sont assurées sur réservation du mardi au dimanche par les guides de l’association Via Patrimoine.

  • 16/02/18 | Crédit Agricole d'Aquitaine: des assemblées new look

    Lire

    Le Crédit Agricole d'Aquitaine innove à l'occasion de ces assemblées de caisses locales qui se tiennent cette année du 20 février au 23 mars. A Dax le 24 février, Marmande le 3 mars, Aire sur l'Adour le 10 mars les sociétaires pourront rencontrer des associations locales, des intervenants sur le thème de l'emploi et du digital. En outre, avec le souci de "connecter les jeunes aux valeurs du sociétariat" le Crédit Agricole d'Aquitaine lance une "web-série" "Chaque voix compte" interprétée part 8 jeunes recrutés via un casting Facebook : à découvrir sur @caavalefaire

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Le Conseil départemental poursuit son chantier sur les MDSI

08/10/2015 | Une nouvelle MDSI située dans le quartier Saint-Michel, à Bordeaux, a ouvert au mois de juillet dernier. Elle remplace le précédent bâtiment, vétuste.

La contribution du Conseil départemental est évaluée à hauteur de cinq millions d'euros

Jean-Luc Gleyze, Président du Conseil départemental de la Gironde, poursuit son dialogue avec les acteurs du territoire. Ce jeudi 8 octobre, il a fait une visite officieuse de la nouvelle Maison Départementale de la Solidarité et de l'Insertion, située à Bordeaux au niveau du quartier Saint Michel. Un chantier dans lequel le Conseil départemental a investi 5 millions d'euros, et qui fait partie des derniers bâtiments parmi les 12 à avoir été construit en Partenariat Public Privé (les PME ont assumé 40% du coût de la construction). Ce plan devrait se poursuivre dans les prochains mois de la mandature.

L'idée date de 2013, année ou le département, impulsé par la présidence de Philippe Madrelle, avait lancé un "projet de réorganisation fonctionnelle et géographique" pour améliorer les services de santé, sociaux et médicosociaux. Les 36 MDSI (Maison Départementales de la Solidarité et de l'Insertion) avaient alors pour projet d'être renouvelées, et certaines devaient même obtenir le nouveau statut de "Pôle territorial de solidarité". Résultat, depuis 2013, le Conseil départemental a engagé la construction ou la rénovation de 18 MDSI, dont 12 en Partenariat Public Privé, pour un coût total estimé aux alentours de 57 millions d'euros.

Parmi elles, la MDSI du quartier Saint-Michel, qui a déménagé de son vétuste et très ancien local rue du cloître pour un tout nouveau bâtiment, rue Caninhac, à Bordeaux. 1400 mètres carrés consacrés à l'insertion sociale et aux solidarités territoriales, qui a coûté au Conseil départemental environ cinq millions d'euros, et a ouvert ses portes en juillet dernier. Matthieu Rouveyre, élu aux dernières départementales dans le canton de Bordeaux 1 (où se trouve la nouvelle MDSI) le confirme : "l'ancien bâtiment était très délabré. Celui-ci convient plus au travail d'accueil du public. On a ici affaire à une population très précarisée. La MDSI veut vraiment être un nouveau point d'ancrage dans le quartier, en lien avec les associations locales", affirme l'élu départemental.

Des signaux positifsLes indicateurs semblent déjà montrer des signaux positifs, comme le souligne Christine Lacome-Graulle, responsable de la MDSI Saint-Michel. "De nouvelles personnes poussent notre porte, il y a beaucoup de premières fois, sans doute à cause de ce nouvel emplacement plus visible par les habitants du quartier", souligne cette dernière. On peut donc attendre une augmentation de la fréquentation, et donc une demande plus forte des habitants du quartier Saint-Michel, traditionellement réputé comme étant pluriculturel et très fréquenté. Il subit d'ailleurs de fortes pressions et demandes au niveau de l'hébergement et de la parentalité, d'où la possibilité d'un pré-remplissage de dossiers en termes de logement à l'accueil du bâtiment.  Derrière règnent aussi, parmi les dossiers les plus importants, les soucis financiers. "La première demande est d'abord financière, mais elle peut aussi masquer d'autres problèmes comme le mal-logement ou des difficultés d'insertion professionnelle et sociale". 

Un chantier difficilePour Jean-Luc Gleyze, président du Conseil départemental, la nouvelle MDSI est également loin de n'être qu'un "joli lieu" de plus : "C'est un écosystème vertueux. En améliorant la visibilité et la relation de confiance, on offre de melleures conditions et relations entre les travailleurs sociaux et les personnes en difficulté. C'est aussi une volonté de travail social adapté". La visite, elle, s'est pourtant faite en toute discrétion, loin d'une inauguration en grande pompe habituelle.

Et pour cause, le chantier a été compliqué et des contentieux sont toujours en cours. En octobre 2013, les habitants de l'immeuble situé juste à côté de la nouvelle MDSI avaient été chassés de leur domicile par un arrêté de péril, les secousses du chantier ayant provoqué un séisme qui a sérieusement endommagé la structure des bâtiments. Un ouvrier de 26 ans en avait d'ailleurs fait l'amère expérience, lorsqu'un bloc de pierre s'était carrément détaché de l'immeuble, responsable de son décès. Si les procès sont toujours en attente, le nouveau bâtiment, lui, est fonctionnel, et a intégré la flotte des 36 MDSI départementales en juillet dernier.

Le dernier chantier PPP, situé dans le quartier de la Bastide, devrait être inauguré en novembre prochain, tandis que la maîtrise d'ouvrage d'une autre MDSI située à Ambarès commencera début 2016. Le plan arrivant à son terme, quelle sera la nouvelle direction de la mandature de Jean-Luc Gleyze en matières de solidarités territoriales ? L'embauche de nouveaux postes dans les MDSI existantes ? De nouvelles constructions ? "Notre travail sur le budget d'investissement n'a pas encore débuté, nous y aborderons de nouvelles pistes pour continuer dans ce sens", souffle le président du Conseil départemental. 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
3242
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !