Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

  • 22/02/18 | La Gironde déclenche le niveau 2 du plan Grand Froid

    Lire

    Compte tenu de la vague de froid attendue cette semaine sur la Gironde, le préfet Didier Lallement a décidé, dans le cadre du niveau 2 du plan Grand froid, de renforcer la capacité d’accueil en hébergement d’urgence. 66 places supplémentaires sont ainsi ouvertes dont 34 pour les familles et 32 pour les personnes isolées. Au total, ce sont 1 576 places qui sont mobilisées pour l’accueil des sans-abri en Gironde dont 365 places au titre du dispositif hivernal.

  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Le Conseil général de la Dordogne maintient ses investissements

01/02/2015 | Le dernier budget du président Bernard Cazeau et de la majorité actuelle a été adopté vendredi matin par 41 voix sur 50.

Un des plus gros investissements de 2015 du département concerne Lascaux IV

Le budget du Département de la Dordogne, préparé par l'actuelle majorité, s'établit à 511 millions d'euros. Il est en légère diminution. Il a été adopté sans surprise par 41 voix (gauche + modem), 7 voix contre et deux absentions. Pour la cinquième année, il n'y aura pas de hausse de la fiscalité, l'aide aux associations et aux communes seront préservées à hauteur respectivement de 15 millions pour les premières et de 30 millions pour les secondes. Le niveau des investissements sera maintenu. Le budget social est en progression de 2,1 % avec notamment une hausse du RSA.

La session budgétaire du Conseil général de la Dordogne qui s'est achevée vendredi matin était doublement historique : c'était la dernière présidée par Bernard Cazeau, qui ne se représente pas, après 21 ans à la tête de la collectivité et c'était la dernière avant un scrutin qui va profondément bouleverser la physionomie de la future assemblée départementale. Le budget 2015, préparé par l'actuelle majorité, est en lègère baisse  : il s'établit à 511 millions d'euros. Il a été validé vendredi par 41 voix sur 50 : 7 contre et deux abstentions. Au niveau des recettes, il n'y aura pas de hausse de la fiscalité et la première année pleine de dispositif Ayrault permet un gain de 11, 4 millions d'euros sur les droits de mutation. Le délai  de désendettement est maintenu (7,7 ans) et reste éloigné des niveaux dangereux. Coté dépenses, Le budget social, en progression de 2,1 % pèse lourd, sur les finances de la collectivité. Cette année, le Département prévoit d'engager 203, 354 millions d'euros au titre de la  solidarité avec les personnes âgées, handicapés, les enfants et les plus démunis. Le premier demeure celui l'APA (allocation personnalisée à l'autonomie) : il équivaut à 51 millions d'euros.  12 242 personnes en bénéficient dont 7 405 à leur domicile. Le deuxième poste concerne le Revenu de solidarité active pour un montant de 48 millions d'euros, auxquels il faut ajouter 6 millions d'euros pour le fonds départemental d'insertion. Le nombre de bénéficiaires du RSA continue de progresser  en raison de la persistance de la crise économique en Dordogne et du manque de perspective de croissance.  Celle ci est quasi nulle. Pour répondre aux contraintes financières, certains budgets ont été ressérés : - 20 % pour le fonctionnement du cabinet du président, celui de l'agence culturelle départementale ou encore celui de la Sémitour. 

Lascaux IV et très haut débit Malgré le contexte de crise économique persistante, le Département fait le choix de maintenir son niveau d'investissement, à hauteur de 95,91 millions d'euros. Parmi les dossiers les plus importants, il y a bien sûr le chantier de Lascaux IV. En plus des 21,2 millions d'euros ouverts en 2015, 10 millions seront reportés de 2014, c'est donc 31, 2 millions qui seront investi sur ce chantier qui va donner du travail à 150 personnes, dont 5 millions pour la voirie, les réseaux et sur les parkings pour soutenir les entreprises de travaux publics. Le taux de subvention de ce chantier de 56,5 millions euros HT atteint 66 % de suvbventions. 38 millions seront générés pour le secteur des travaux publics. Le plan très haut débit se poursuit. Le plan de déploiement des insfractructures numériques sur les six prochaines années pour desservir des sites prioritaires et raccorder la fibre optique jusqu'à l'abonné connaît une première phase avec 10 millions de travaux. Concernant la voirie départementale, 23 millions d'euros vont être investis sur le contournement Ouest de Mussidan, la suppression du passage à niveau du Libraire à Bergerac, le virage de Calviac, les carrefours de Vieux Mareuil et de Petit Bersac et le programme annuel d'entretien. Le Département poursuit aussi ses travaux de rénovation dans les collèges de Vergt, Michel Montaigne à Périgueux avec la création du gymnase et la restructuration du collège de Piégut-Pluviers pour un montant de 3,24 millions. L'aide au développement économique représentera cette année une enveloppe de 2,4 millions. Le budget alloué aux communes enregistre une enveloppe stable de 30 millions d'euros, ce qui devrait pour certaines compenser des dotations de l'Etat en diminution. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : CG 24 Denis Nidos

Partager sur Facebook
Vu par vous
8720
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !