Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

  • 15/06/18 | Le dossier Ford s'invite au Conseil de Métropole

    Lire

    Dans une motion votée ce 15 juin, le Conseil de Bordeaux Métropole "déplore, avec la plus grande force, la décision du groupe Ford de lancer une procédure d’information-consultation préalable à un plan de sauvegarde de l’emploi à Ford Aquitaine Industries." Une décision "incompréhensible" et "prématurée" au regard de la mission confiée par Ford au cabinet Géris, "voilà à peine 2 mois, de rechercher des repreneurs potentiels" et des "discussions en cours entre le groupe Ford et un industriel qui a visité le site le 30 mai". Les élus appellent "l'Etat à maintenir la plus grande vigilance pour que Ford assume ses responsabilités".

  • 15/06/18 | Landes : Suivi des intempéries

    Lire

    Suites aux intempéries dans les Landes, une réunion se tient ce vendredi 15 juin après-midi, sur à l'étude de la réparation des dommages au titre des catastrophes naturelles, en présence du Préfet, des collectivités sinistrées et du Président du département. Ce dernier a par ailleurs indiqué ce jour que le Département, solidaire des agriculteurs et collectivités sinistrés, crée un fonds de solidarité territoriale qui sera mobilisé en particulier sur les voiries communales et intercommunales, en complément de l'Etat. Des crédits supplémentaires seront aussi inscrits pour la réparation des dégâts sur la voirie départementale.

  • 15/06/18 | Pyrénées-Atlantiques: suivi des intempéries

    Lire

    Le 1er comité de suivi après les intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques s'est tenu ce vendredi. La préfecture dénombre cinquante communes ayant déposé des dossiers de demandes d'indemnisations au titre des catastrophes naturelles. Les 1ères commissions chargées d'examiner ces requêtes se réuniront le 19 juin. Parmi les dégâts, l'effondrement de la D918 rejoignant Gourette, sur 50 m de long et jusqu'à 8 mètres sous la route, sur lequel outre les déplacements quotidiens, devait passer le Tour de France le 27 juillet pour l'arrivée à Laruns. Un chiffrage des travaux est attendu avant toute décision de modification de l'étape.

  • 15/06/18 | Lancement du 1er concours « Campus numérique 47 »

    Lire

    Le Campus Numérique 47 organise la première édition du « Concours Campus Numérique 47 », du vendredi 22 juin au dimanche 24 juin à Agen, sur son site du 156 avenue Jean Jaurès. C’est un concours de création de Start Up numériques qui doit permettre d’installer en Lot-et-Garonne les pépites de demain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Le Conseil Métropolitain, entre urgences et finances

03/11/2015 | Le Conseil Métropolitain, qui s'est tenu ce vendredi 30 octobre, a notamment débattu d'un nouveau facte financier et fiscal avec l'ensemble des 28 communes

Bordeaux Métropole

C'est une première étape importante dans un contexte de réforme territoriale qui a été débattue ce vendredi 30 octobre lors du dernier conseil de Bordeaux Métropole. Le contrat de plan Etat-Région (signé en juillet dernier) a détaillé son volet métropolitain sur la période 2015-2020. Sans grande surprise, le budget principal est réservé à la mobilité et à l'amélioration des axes routiers, en plein débat sur les problèmes de circulation. Un nouveau pacte financier et fiscal a également été signé entre les 28 communes de la Métropole. Détails.

Luttes d'urgenceAvant même la réforme territoriale, la Métropole reste préoccupée par le problème des inondations : une quinzaine de communes sur les 28 sont actuellement exposées aux risques d'inondations fluviales et maritimes. "Aujourd'hui, c'est un peu la pagaille, il y a beaucoup de propriétaires sur ces différents ouvrages. Nous manquons de moyens et d'un véritable plan d'ensemble. La loi NOTRe permet à la Métropole de prendre cette compétence (Gestion des Milieux Aquatiques et de risques inondations, qui doit être appliquée avant 2018) et de la rendre effective dès le 1er janvier 2016", a souligné le maire de Bordeaux lors d'une réunion jeudi 29 octobre entre les différentes acteurs du territoire métropolitain. "La Métropole", assure-t-il, "va devenir maître d'ouvrage d'un programme d'importants travaux pour renforcer les digues. Au total, ces travaux représenteront environ 50 millions d'euros, dont, nous l'espérons, 40% de participation de l'État. La Métropole pourra également se substituer aux propriétaires défaillants et dissoudre certains syndicats intercommunaux. Le premier objectif reste évidemment la sécurité et l'aménagement du territoire". Le maire de Bordeaux a également évoqué le problème de l'hébergement d'urgence : il lancera prochainement un appel aux communes de la Métropole pour renforcer les pôles d'accueil au cas par cas, sans doute en prévision des problèmes inévitables de l'accueil d'urgence de l'hiver prochain. 

Un important volet financier C'est le principal axe qui a été débattu vendredi lors du dernier Conseil Métropolitain : le volet Métropolitain du nouveau Contrat de Plan Etat-Région intervient, lui, dans un contexte de réforme territoriale particulièrement confus. L'engagement de Bordeaux Métropole est donc porté à 118,5 millions d'euros (contre 208,8 millions pour l'Etat et 107,7 millions pour la région Aquitaine). Principal pôle d'investissement métropolitain : l'amélioration de la mobilité ("puisque la région refuse de prendre part à l'amélioration du réseau routier" selon Alain Juppé, un discours qui ressemble bien à celui de son adjointe républicaine et candidate Les Républicains pour les prochaines régionales, Virginie Calmels) dont 80,9 millions d'euros pour la mise à 2x3 voies de la rocade, 3,2 millions aux aménagements ferroviaires du sud de Bordeaux ou encore deux millions d'euros dans la restauration de la ligne de frêt du bec d'Ambès. 

La Métropole réserve également une dizaine de millions d'euros à l'enseignement supérieur (après avoir participé à hauteur de 50 millions sur la convention de site campus), essentiellement répartis entre Pessac, Talence et Gradignan. Enfin, 17,6 millions sont réservés à un volet territorial du contrat de plan : 14,7 millions pour le projet Euratlantique et 2,2 millions pour soutenir l'industrie navale et maritime. Sorti du contrat de plan, le Conseil a également voté un nouveau pacte financier et fiscal avec les communes de la Métropole et acté la transformation de la dotation de solidarité communautaire en dotation de solidarité métropolitaine d'ici à 2016, plafonné à plus ou moins 2,5% par an, certaines communes (une dizaine environ) s'étant plaintes d'être moins favorisées que d'autres dans les attributions. En raison de l'actuelle réforme fiscale, les communes devront cependant attendre encore avant une probable unification des taux de fiscalité communaux, même chose pour un "abattement métropolitain" de la taxe d'habitation, qui pourrait ne pas intervenir avant... 2019. Enfin, le vote du budget annuel, en raison de plusieurs problèmes d'ordre administratif, n'aura pas lieu avant la fin de l'année mais en février 2016. 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Bordeaux Métropole 2030Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
20650
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !