aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

  • 23/09/16 | Solex de compétition à Saint-Léon

    Lire

    Dimanche 25 septembre, un rendez-vous atypique est organisé à Saint-Léon,dans l'Entre-deux-Mers: une course de Solex. Mais attention, ici on ne fait pas vraiment dans le «vintage», la performance doit être au rendez-vous. Le départ est donné à 11 h pour une épreuve d'endurance de 6 h (!!) sur le circuit de 3km concocté par le Saint-Léon Solex Club sur les petites routes de campagne. Les 25 Solex en lice s'affronteront par catégorie : Solex Origine, Origine Améliorée, Prototype et Super Prototype. S'il est parfois difficile de reconnaître «la bicyclette qui roule toute seule», le moteur à l'avant reste un impératif. A découvrir!

  • 22/09/16 | Ligne ferroviaire Pau-Canfranc : l'aide de l'Europe sollicitée

    Lire

    La région Nouvelle Aquitaine et le gouvernement d'Aragon vont déposer le 18 octobre à Bruxelles un dossier de candidature pour un appel à projet européen MIE (mécanisme pour l'interconnexion en Europe). Cela, afin d'amener l'Union européenne à financer en partie la réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Le coût de ce chantier est estimé entre 350 et 450 millions d'euros. Selon Alain Rousset, l'Europe pourrait apporter jusqu'à 40% de cette somme. Un courrier a aussi été adressé aux ministres des transports français et espagnols pour souligner l'importance de ce dossier.

  • 16/09/16 | L'Aragon et la Nouvelle Aquitaine réunis sur la liaison Pau-Canfranc-Saragosse

    Lire

    Alain Rousset, le président du Conseil régional, et Javier Lambán Montañés, le président du gouvernement d'Aragon, se rencontreront le 21 septembre à Pau pour travailler à la réouverture de la liaison ferroviaire Pau-Canfranc-Saragosse. Dossier dont ils iront souligner l'urgence le 18 octobre à Bruxelles. Un groupe de travail réunissant l'Aragon et la Nouvelle Aquitaine sera constitué et dédié au dossier transeuropéen de transport RTE-T tandis qu'une structure permanente de coopération sera mise en place sur le sujet.

  • 15/09/16 | Eric Morvan nouveau préfet des Pyrénées Atlantiques

    Lire

    L'histoire se répète au Pays Basque: Eric Morvan, directeur de cabinet adjoint auprès du ministre de l'Intérieur va succèder à Pierre-André Durand à la préfecture des Pyrénées Atlantiques. En effet, les deux hommes ont tous deux été sous préfet de Bayonne, le second entre 2008 et 2010. Ce dernier va hériter du dossier d'intercommunalité unique Pays basque (EPCI) mis en place par son prédécesseur. Avec sur son bureau un recours -a priori suspensif- déposé par des maires opposants de l'intercommunalité Côte-Basque Adour.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Le Conseil Métropolitain, entre urgences et finances

03/11/2015 | Le Conseil Métropolitain, qui s'est tenu ce vendredi 30 octobre, a notamment débattu d'un nouveau facte financier et fiscal avec l'ensemble des 28 communes

118,5 millions d'euros, c'est la somme investie par la Métropole dans le nouveau contrat de plan Etat-Région

C'est une première étape importante dans un contexte de réforme territoriale qui a été débattue ce vendredi 30 octobre lors du dernier conseil de Bordeaux Métropole. Le contrat de plan Etat-Région (signé en juillet dernier) a détaillé son volet métropolitain sur la période 2015-2020. Sans grande surprise, le budget principal est réservé à la mobilité et à l'amélioration des axes routiers, en plein débat sur les problèmes de circulation. Un nouveau pacte financier et fiscal a également été signé entre les 28 communes de la Métropole. Détails.

Luttes d'urgenceAvant même la réforme territoriale, la Métropole reste préoccupée par le problème des inondations : une quinzaine de communes sur les 28 sont actuellement exposées aux risques d'inondations fluviales et maritimes. "Aujourd'hui, c'est un peu la pagaille, il y a beaucoup de propriétaires sur ces différents ouvrages. Nous manquons de moyens et d'un véritable plan d'ensemble. La loi NOTRe permet à la Métropole de prendre cette compétence (Gestion des Milieux Aquatiques et de risques inondations, qui doit être appliquée avant 2018) et de la rendre effective dès le 1er janvier 2016", a souligné le maire de Bordeaux lors d'une réunion jeudi 29 octobre entre les différentes acteurs du territoire métropolitain. "La Métropole", assure-t-il, "va devenir maître d'ouvrage d'un programme d'importants travaux pour renforcer les digues. Au total, ces travaux représenteront environ 50 millions d'euros, dont, nous l'espérons, 40% de participation de l'État. La Métropole pourra également se substituer aux propriétaires défaillants et dissoudre certains syndicats intercommunaux. Le premier objectif reste évidemment la sécurité et l'aménagement du territoire". Le maire de Bordeaux a également évoqué le problème de l'hébergement d'urgence : il lancera prochainement un appel aux communes de la Métropole pour renforcer les pôles d'accueil au cas par cas, sans doute en prévision des problèmes inévitables de l'accueil d'urgence de l'hiver prochain. 

Un important volet financier C'est le principal axe qui a été débattu vendredi lors du dernier Conseil Métropolitain : le volet Métropolitain du nouveau Contrat de Plan Etat-Région intervient, lui, dans un contexte de réforme territoriale particulièrement confus. L'engagement de Bordeaux Métropole est donc porté à 118,5 millions d'euros (contre 208,8 millions pour l'Etat et 107,7 millions pour la région Aquitaine). Principal pôle d'investissement métropolitain : l'amélioration de la mobilité ("puisque la région refuse de prendre part à l'amélioration du réseau routier" selon Alain Juppé, un discours qui ressemble bien à celui de son adjointe républicaine et candidate Les Républicains pour les prochaines régionales, Virginie Calmels) dont 80,9 millions d'euros pour la mise à 2x3 voies de la rocade, 3,2 millions aux aménagements ferroviaires du sud de Bordeaux ou encore deux millions d'euros dans la restauration de la ligne de frêt du bec d'Ambès. 

La Métropole réserve également une dizaine de millions d'euros à l'enseignement supérieur (après avoir participé à hauteur de 50 millions sur la convention de site campus), essentiellement répartis entre Pessac, Talence et Gradignan. Enfin, 17,6 millions sont réservés à un volet territorial du contrat de plan : 14,7 millions pour le projet Euratlantique et 2,2 millions pour soutenir l'industrie navale et maritime. Sorti du contrat de plan, le Conseil a également voté un nouveau pacte financier et fiscal avec les communes de la Métropole et acté la transformation de la dotation de solidarité communautaire en dotation de solidarité métropolitaine d'ici à 2016, plafonné à plus ou moins 2,5% par an, certaines communes (une dizaine environ) s'étant plaintes d'être moins favorisées que d'autres dans les attributions. En raison de l'actuelle réforme fiscale, les communes devront cependant attendre encore avant une probable unification des taux de fiscalité communaux, même chose pour un "abattement métropolitain" de la taxe d'habitation, qui pourrait ne pas intervenir avant... 2019. Enfin, le vote du budget annuel, en raison de plusieurs problèmes d'ordre administratif, n'aura pas lieu avant la fin de l'année mais en février 2016. 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Bordeaux Métropole 2030Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
4928
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !