Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Le Conseil régional d'Aquitaine s'apprête à voter son budget 2014

10/12/2013 | Lundi 16 décembre, le Conseil régional d'Aquitaine devrait voter un Budget d'environ 1,408Md€ en hausse de 3,14%. Il pourrait pourtant être revu à la baisse en cours d'année

Isabelle Boudineau, Vice-présidente du Conseil régional d'Aquitaine, en charge du Budget et Alain Rousset, Président du Conseil régional d'Aquitaine

«La plénière de Noël» s'annonce au Conseil régional. Sous le sapin, quelques gros dossiers attendent le vote des élus régionaux. Le plus lourd d'entre eux, le budget 2014 de la collectivité, dont Isabelle Boudineau et Alain Rousset ont présenté les grandes lignes ce mardi 10 décembre à la presse. Mais le Président du Conseil régional a aussi annoncé à l'ordre du jour de cette prochaine plénière la présentation d'une feuille de route autour du développement de la chimie verte, «un changement de ligne» sur la politique contractuelle de la Région avec ses territoires ou encore la création d'un Fonds d'Action et d'Innovation Régionale pour l'Emploi en Aquitaine.

En quelques chiffres, les élus régionaux, s'apprêtent ce lundi à débattre d'un budget de 1408,46 M€, en hausse de 42,89M€ par rapport à 2013. Cette année encore, Alain Rousset et sa Vice Présidente au Budget ont souligné le mal récurrent des finances régionales: « la faiblesse des ressources». La dotation de l'Etat diminue de 3,7% (soit 12M€), les cartes grises et la taxe sur l'essence (TIPP) s'annoncent atones et sur la CVAE, «nous n'avons aucune visibilité». Pire, une baisse de 4,5% au niveau national est sérieusement envisagé. A tel point que le Président du Conseil régional préfère prévenir: «un budget rectificatif sera peut être présenté. Il n'est pas impossible que nous ayons à prévoir une baisse du budget dans l'année.»

"Un chiffre inacceptable, un trou noir"Pour autant, pour l'heure et en l'absence de certitude concernant la CVAE, les recettes 2014 paraissent légèrement supérieures à 2013. Mais, c'est uniquement en raison de l'initiative du Conseil régional de vendre du matériel ferroviaire à d'autres régions. Pour autant, dans ce contexte serré, si les dépenses de fonctionnement sont en légère baisse (-0,15%), les crédits d'investissements affichent une hausse de 7,25% soit une augmentation de 42,89M€ par rapport à l'an dernier.
Premier pôle budgétaire en 2014, la Région consacre un investissement de 244,21 M€ sur les TER, les Trains Express Régionaux, soit une hausse importante de presque 14%. Restant sur le thème du transport ferroviaire, Alain Rousset et Isabelle Boudineau, ont profité de la conférence de presse pour vertement souligner leur décision de «bloquer la dotation de l'Aquitaine à l'égard de la SNCF». «Nous refusons l'augmentation de 6,2% que la SNCF nous demande sur la convention d'exploitation. Ce chiffre est inacceptable, c'est un trou noir!» Les élus sont bien décidés à ne plus continuer de payer pour un service de transport «qui manque d'anticipation et de transparence» et qui «enchaîne chaque jour les incidents techniques». La dotation versée sera donc de 139M€, soit une augmentation bloquée à environ 3%, à l'image de la revalorisation annuelle moyenne constatée.

Bonne santé financièreOutre les TER, les dépenses d'investissements également affichées en hausse concernant les grandes infrastructures (LGV, Plan Campus) et la construction des Lycées. Avec une enveloppe de 230,89M€, la formation professionnelle et l'apprentissage conservent un niveau d'investissement important et stable. «On maintient également les crédits sur les entreprises, sur l'éducation, et sur la culture». Cette dernière, dotée de 28,09%, affiche même une légère progression de 2%.
Côté baisses, ce sont les enveloppes de l'apprentissage, plus particulièrement les aides aux employeurs (et non aux apprentis), ainsi que l'enseignement supérieur qui perdent un peu en volume.
Cette plénière donnera également lieu à la présentation du rapport de la Chambre régionale des comptes plutôt élogieux, au regard de la satisfaction affichée par Alain Rousset ce 10 décembre. Celui-ci reprend d'ailleurs quelques citations du rapport pour appuyer la bonne santé financière de la Région: «l'Aquitaine bénéficie d'un niveau d'endettement qui peut être qualifié de faible» (1,36 année) et, en termes d'investissements, «d'une position de premier plan à l'échelon national». Des citations qu'il se fera sans doute un plaisir de renouveler en séance plénière lundi 16 décembre.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1012
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !