Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/06/21 : Usinage, soudage, maintenance, aéronautique... Le CFAI Adour ouvre ses portes au public les 25 juin et 7 juillet sur ses 3 sites d'Assat (64), Lanne (65) et Tarnos (40). Il propose 148 offres en apprentissage dans les entreprises industrielles locales+ d'info

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

20/06/21 : Dans la Vienne, le taux de participation aux élections départementales et régionales de 2021 a atteint 10,99% à midi. Il est en baisse par rapport aux scrutins de 2015 : les taux étaient de 15,43% pour les départementales et 16,53% pour les régional

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/06/21 | Régionales : Pas d'accord Rousset-Thierry ce lundi

    Lire

    Alors que se pose depuis hier soir la question d'un accord entre la liste du président sortant Alain Rousset et celle de Nicolas Thierry pour EELV, les négociations semblent pour aujourd'hui dans l'impasse. "Ce lundi, aucun accord n’a pu être signé. Il n’y avait manifestement aucune volonté d’accord tant les exigences et le ton employé étaient incompatibles avec une possibilité de négociation.", indique le service de presse du candidat Alain Rousset. "Je ne conçois pas la politique régionale comme une simple question de partage de postes. C'est une relation politique, pas une question comptable", indique le président sortant.

  • 21/06/21 | Pau, ville moins polluée par les particules fines

    Lire

    Sur les 323 villes européennes sondées, Pau est la 1ère ville française du classement établi par une étude de l’Agence européenne pour l’environnement parue le 17 juin. L’étude de fait notamment ressortir un taux de particules fines en suspension supérieur aux valeurs établies par l’OMS pour 196 villes européennes sur les 323 sondées. Dans notre région, Pau affiche un taux de PM2,5 de 5,6 µg/m³, Bayonne de 6,4 µg/m³ et de 9,23 µg/m³ pour Bordeaux. Selon l’OMS, il ne faut pas dépasser le seuil de 10 microgrammes de PM2,5 par mètre cube d’air (10 µg/m³). En trop grande quantité, les particules fines sont nocives pour la santé.

  • 21/06/21 | L'Orchestre des Champs-Elysées au musée Sainte-Croix de Poitiers

    Lire

    L'Orchestre des Champs-Elysées se produira, le mercredi 23 juin à 19h et 21h dans l'Auditorium du musée Sainte-Croix de Poitiers. Une partition de Rimsky-Korsakov, sommet de la littérature musicale de la fin du 19e siècle, sera présentée dans une version de chambre avec violon, violoncelle, clarinette et piano. Le musée offre la possibilité de visiter l’exposition temporaire (visible jusqu'au 4 juillet) "L'Amour fou ? Intimité et création (1910-1940)" avant le concert. Le concert est gratuit mais les réservations sont obligatoires : www.musees-poitiers.org

  • 21/06/21 | Lavaveix-les-mines (23) réhabilite ses bâtiments

    Lire

    La commune de Lavaveix-les-mines en Creuse souhaite réhabiliter l’ancienne infirmerie afin d’en créer un logement locatif à destination de jeunes agriculteurs ou de nouveaux arrivants envisageant d’y développer une activité professionnelle agricole. Afin de proposer les meilleures conditions de logements possibles, la réhabilitation correspondra à des performances énergétiques et une haute qualité environnementale.

  • 21/06/21 | A La Rochelle, le 2e tour se jouera avec les anciens candidats aux municipales

    Lire

    La Rochelle 1, le binôme falorniste/PS Christophe Bertaud et Marylise Fleuret-Pagnoux passe au 2e tour avec 28,83% des voix devant les écologistes (20,87%). A La Rochelle 2, ce sont les fountainistes Dominique Guégo et Marie Nedellec qui sont en tête avec 32% des voix contre 24,13% pour la liste LR. Sur La Rochelle 3, le duo EELV Marion Pichot - Jean-Marc Soubeste, ex candidat aux municipales se distingue parmi les 7 listes en lice avec 28,19% des voix.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Le Covid-19 au cœur des préoccupations de la Région Nouvelle-Aquitaine

28/05/2020 | A la veille de la séance plénière du Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine, Alain Rousset a dressé un bilan de la situation actuelle.

Alain Rousset

Ce jeudi 28 mai, Alain Rousset, président de la Région Nouvelle-Aquitaine, a dressé un bilan intermédiaire de la situation régionale en termes de transports, d’éducation, et d’économie. Abordant la reprise d’activité et les mesures qui vont être prises dans un avenir proche, le Président a présenté certaines actions déjà mises en place par la Région et certains thèmes qui vont être abordés lors de la séance plénière du vendredi 29 mai. Cette prise de parole a été l’occasion aussi, pour lui, de s’exprimer sur ses inquiétudes majeures pour l’avenir…

La présentation du Président de la Nouvelle-Aquitaine, s’ouvre sur une constatation plutôt positive, concernant les transports. « Il n’y a pas eu de problème particulier sur l’application des mesures de distanciation dans les transports », affirme Alain Rousset. Le port du masque obligatoire est en grande majorité respecté, et la SNCF ne recense qu’une vingtaine de réfractaires par jour dans les gares et TER. Concernant les transports scolaires, la reprise est progressive depuis le 12 mai et la Région se prépare à la reprise des transports scolaires des lycéens le 2 juin prochain. De nombreuses mesures ont été prises, et le bilan est encourageant en ce qui concerne cette reprise douce mais certaine. Pourtant, pour Alain Rousset, cette montée en circulation reste significative et peut poser problème quant au maintien strict de la distanciation. « Les compagnies aériennes sont exemptées de cette mesure grâce à un argument : tout le monde est dans le même axe (orientation des sièges)... Malheureusement, ce n’est pas le cas dans les trains où il y a parfois des carrés famille… », explique le Président.

En matière d’éducation et d’orientation, un véritable travail de nettoyage et de distribution d’équipements (gels et masques) a été fait dans les écoles et surtout dans les lycées, responsabilités de la Région, qui vont ouvrir prochainement. Désormais, le « souci de la Région concerne plutôt un problème de fond », pour Alain Rousset. En termes d’éducation et de pédagogie une question est alors apparue : « comment ce confinement va t-il atterrir sur les élèves issus de milieux modestes ? », s’interroge le Président. En réponse à cela, la collectivité régoinale a décidé de se tourner véritablement vers l’avenir et de s’attaquer à la question de l’orientation. Alain Rousset a d’ailleurs adressé un courrier au Ministre de l’Éducation nationale, demandant de desserrer le calendrier de l’orientation, et de l'allonger tout au long du 1er trimestre de la rentrée 2020, afin de permettre aux jeunes et aux familles de réexaminer leurs choix. « J’ai également proposé à Monsieur Blanquer de proposer aux jeunes diplômés (CAP, Bac pro ou BTS), d’avoir la possibilité de réaliser un complément de formation avec un diplôme, dans le cas où ils ne trouveraient pas de travail au regard de la conjoncture actuelle », ajoute t-il. Des solutions concrètes sont donc en cours de maturation car, pour Alain Rousset, « la formation est un élément essentiel de sortie de crise ».

Repenser l’économie après la crise

De nombreux plans d’urgence économique ont été mis en place dans et par la Région. « Devant l’assemblée régionale demain, nous présenterons la liste nominale de toutes les aides que j’ai eu à signer », déclare le Président. Selon lui, l’action la plus forte de la Région a été le maintien des subventions au monde associatif pendant la période de confinement. Le Conseil régional a aussi créé un Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) pour soutenir les efforts de recherche et accélérer les innovations susceptibles de lutter contre le Coronavirus. « Les projets n’ont pas encore été sélectionnés », mais le Président insiste sur la volonté de la Région de « vouloir tester cette idée qui commence à prévaloir, que l’analyse des eaux usés serait une forme de capteur de la présence du Covid dans des institutions. » La Région essaie de mobiliser ses compétences dans ce domaine, finançant ainsi des projets de recherches. La Région n’a pas ménagé ses efforts pour soigner l’économie de son territoire, et elle ne compte pas s’arrêter là car la séance plénière du Conseil Régional, ce vendredi 29 mai, va aborder des questions de développement économique comme par exemple la mise en place un plan d’urgence conjoncturelle de 2 millions d’euros à destination des TPE.

« J’ai des craintes concernant plusieurs domaines, confie Alain Rousset. Notamment dans celui de l’aéronautique et de l’automobile. Nous avons pu voir que dans beaucoup de secteurs, la dépendance envers la Chine est un élément handicapant dans cette période particulière. J’ai une vraie inquiétude sur les risques de délocalisation. Il est donc impératif de consolider les chaines de sous-traitance. Nous travaillons pour faire en sorte d’augmenter le nombre d’entreprises de taille intermédiaire (ETI). C’est un défi de politique industriel important. » L’instrumentation médicale est aussi un domaine qui pose problème selon le Président. « Il faut travailler avec les chimistes pour voir comment reconquérir la conception médicamenteuse. Je les ai mis en contact avec DRT (spécialiste des dérivés de la résine du pin, et en particulier le pin maritime cultivé dans la forêt des Landes de Gacogne) pour bio-sourcer les bases de médicaments ». Les idées ne manquent pas, mais les « inquiétudes restent lourdes en termes d’emploi »… 

Une séance plénière particulière

Au programme aussi de la prochaine séance plénière l’aide alimentaire au public étudiant… « Nous avons réuni avec Gérard Blanchard, Vice-Président du Conseil Régional, les CROUS, pour faire le point sur les besoins vitaux des 6 000 étudiants qui sont restés dans notre région dans différents dispositifs ». 325 000 euros vont être votés, à travers la Banque Alimentaire et les CROUS, pour organiser des distributions gratuites d’ici quelques semaines. Pour cet été, les CROUS ont estimé les besoins à environ 1 900 colis par semaine.

Le Covid-19 sera donc bien évidemment au centre du débat lors de la réunion du Conseil Régional, ce vendredi 29 mai. Mais si la séance plénière va évidemment mettre en avant de nombreux dossiers liés à la crise sanitaire actuelle, d’autres thèmes plus variés vont également être discutés par les élus notamment sur la culture, l’environnement comme le schéma des vélos routes, le partenariat entre la Région Nouvelle-Aquitaine et Madrange ou encore des mesures visant à favoriser l’engagement citoyen pour accélérer la transition écologique et solidaire en Nouvelle-Aquitaine. Au total, 33 dossiers vont être étudiés lors de cette séance plénière exceptionnelle avec la participation des 183 élus, dont seuls 10 seront physiquement présents à l'Hôtel de Région à Bordeaux.

Lucile Bonnin
Par Lucile Bonnin

Crédit Photo : Julien Privat

Partager sur Facebook
Vu par vous
4945
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !
Hôtel de Région Nouvelle Aquitaine  9 mars 2017 Politique | 21/06/2021

Régionales : Rousset en tête, EELV avance, le RN recule, droite et centre s'évitent... Demain quelles alliances ?

Photo d'illustration urne vote élection Politique | 21/06/2021

Départementales dans les Pyrénées-Atlantiques : entre abstention, prime aux sortants et progression d'EH Bai

Les conseillers départementaux de la Gironde dans l'hémicycle Politique | 21/06/2021

Départementales en Gironde : les sortants plébiscités, Jean-Luc Gleyze réélu au premier tour

Il faut un sursaut de participation dimanche prochain Politique | 21/06/2021

Départementales en Dordogne : la prime aux sortants

Le premier tour des élections départementales a eu lieu ce dimanche 20 juin 2021 Politique | 21/06/2021

Élections départementales dans la Vienne : la majorité départementale en ballottage favorable

Carte électorale Politique | 21/06/2021

Aucun candidat élu aux Départementales en Haute-Vienne, abstention record

Hôtel de Région Nouvelle Aquitaine  9 mars 2017 Politique | 16/06/2021

Elections régionales: Quels candidats pour quelles compétences ?

La gauche espère conserver la majorité à l'assemblée départementales Politique | 15/06/2021

Départementales en Dordogne : la gauche espère conserver la majorité

Illustration urne Politique | 15/06/2021

Elections départementales en Charente : la droite mise sur ses têtes d'affiche

Les candidats rochelais issus du parti du maire Jean-François Fountaine, présenté le 29 avril Politique | 14/06/2021

Départementales en Charente-Maritime : on reprend (presque) les mêmes…

Le politologue Jean Petaux Politique | 14/06/2021

Départementales en Gironde: "Si instabilité il doit y avoir, elle sera plutôt à Bordeaux qu’en zone rurale" selon le politologue Jean Petaux

Jean-Jacques Lasserre, président du Département des Pyrénées-Atlantiques Politique | 11/06/2021

Pyrénées-Atlantiques : l'union droite-centre, déjà en route pour le second tour des Départementales ?

La salle du conseil du Conseil Départemental de la Haute-Vienne Politique | 11/06/2021

Elections départementales : Cinq listes se disputeront les suffrages des haut-viennois

Présentation du nouveau site internet de Limoges Métropole Politique | 03/06/2021

Limoges Métropole se dote d'un nouveau site Internet

Le collectif Pour que vivent nos langues est vent debout contre le Conseil Constitutionnel et compte manifester Politique | 28/05/2021

Loi Molac : des associations demandent la révision de la Constitution