Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/10/18 : En 2018, le Festival Musicalarue organisé à Luxey (40) a accueilli 49 110 personnes. Combien seront-elles pour l'édition des 30 ans ? Les dates viennent d'être dévoilées : le rendez-vous est donné les 15, 16 et 17 août 2019 !

16/10/18 : Des opposants au projet du contournement de Beynac ont bloqué ce mardi à Vézac, les véhicules qui participaient à une visite de presse du chantier organisée par le Département. Sur décision de la préfecture, les gendarmes ont délogé les manifestants.

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale et députée girondine, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

16/10/18 : Le Conseil municipal de Biarritz a voté par 20 voix pour, face à 15 contre, le projet de gestion du Palais proposé par le maire Michel Veunac à l'issue d'une réunion très tendue. Une conseillère municipale, Virginie Lannevère a démissionné

15/10/18 : A l'occasion de ses 25 ans, l’Université de La Rochelle propose une exposition sur l'histoire de l’établissement, « Histoire d’avenirs, chronique d’une université en mouvement », exposée du 16 octobre au 30 décembre au Cloître des Dames Blanches.

15/10/18 : Charente-Maritime : Pole emploi et le Département 17 organisent un forum des emplois saisonniers hivernaux, le 16 octobre DE 9h à 16h30 à la Maison de la Charente-Maritime, 85 boulevard de la République à La Rochelle. Entrée libre.

15/10/18 : Yves Foulon, maire d'Arcachon, a été élu ce week-end en tant que nouveau président du parti LR en Gironde. Il succède à Alain Juppé dans un scrutin dans lequel il était le seul candidat avec 100% des voix et 55,73% de participation.

15/10/18 : Dans le cadre du cycle de ses conférences-débats #europedémocratique2019, la Maison de l'Europe Bordeaux Aquitaine reçoit le 19/10 à 19h, Pascal Durand, eurodéputé Ecologiste sur le thème “L’Europe face au glyphosate: un signal d’alerte?”

11/10/18 : Ligne Ter Bordeaux-Agen : comité de ligne, lundi 15 octobre à 17h45, salle F. Mauriac, à Langon. Cette réunion est ouverte aux usagers et vise à échanger sur l'actualité de la ligne notamment sur les horaires prévus à partir du 9 décembre 2018.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/10/18 | Floirac : budgets participatifs n°2

    Lire

    A Floirac dans le cadre de la 2ème édition des budgets participatif, 160 000 € ont été réservés par le conseil municipal pour financer ces actions proposé par les habitants, dont 60 000 € pour des projets visant à améliorer le cadre de vie en milieu scolaire. 45 projets ont été déposés: 35 pour la ville, 10 pour les écoles. Le vote est désormais ouverts aux habitants jusqu'au 29 octobre, pour l'élection de 4 projets de ville et 3 projets d'écoles. Les 45 projets déposés sont présentés sur internet et à la M.270, où une urne est disposition pour le vote qui peut aussi se faire sur internet.

  • 18/10/18 | Une journée de travail autour des migrations

    Lire

    Samedi 20 octobre, de 9h30 à 17h le département DEFLE de l’Université Bordeaux 3 Montaigne à Talence accueille une journée de travail des Etats Généraux des migrations en Gironde portés localement par le collectif d'associations Collectif Réfugiés Solidarité 33. L'occasion à travers 6 ateliers de réfléchir et être force de proposition sur des thèmes liés à l'action, à la communication, et à la structuration du collectif, ainsi qu'aux conditions d’accueil des personnes migrantes en France, et particulièrement en Gironde. L’objectif est de préparer les actions que ce collectif militant veut organiser tout au long de l’année.

  • 18/10/18 | René Goscinny prend ses quartiers

    Lire

    Le Musée de la BD d’Angoulême accueille jusqu’au 2 janvier 2019 une exposition pour toute la famille « Goscinny et le cinéma, astérix, lucky luke et cie ». Cinéphile averti, Goscinny s’est nourri des classiques américains et européens avant que le cinéma ne s’empare de ses créations. Cette exposition met en lumière des centaines de documents dans une scénographie claire et ludique. Un parcours enfant permet aux plus jeunes de découvrir l’exposition tout en jouant et en se déguisant.

  • 17/10/18 | Les métiers de la propreté en lumière

    Lire

    Le 18 octobre aura lieu la 1ère journée nationale des métiers de la propreté afin de mettre en lumière ces métiers souvent oubliés. A Bordeaux, une animation dédiée au métier « Laveur de vitres » se déroulera de 10h à 12h entre la place de la Comédie et le cours Alsace-Lorraine avec entre autre une parade originale et décalée ou encore une boîte à CV place Saint-Projet à destination des demandeurs d'emploi. De 8h à 20h, la gare Saint-Jean accueillera une exposition éphémère #500000visages atour des jeunes en formation qui seront présents pour échanger avec le grand public.

  • 17/10/18 | La restauration du château de Commarque (24) récompensée

    Lire

    Le château de Commarque à Sireuil sur la commune des Eyzies -de- Tayac (24) vient de se voir décerner le grand trophée 2018 de la plus belle restauration d'un monument historique par le journal le Figaro. Doté de 30 000 euros, il a été remis au propriétaire Hubert de Commarque le 11 octobre à Paris. Ce prix récompense près d'un demi siècle de travaux menés par le propriétaire. Il accueille 45 000 visiteurs chaque année depuis son ouverture au public.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Le débat public ? La démocratie en trompe l'oeil

16/03/2007 |

Joël Aubert

Quand dans une même région les débats publics se succèdent à un rythme accéléré l'occasion se présente d'en tirer quelques leçons sur ce nouvel usage de la démocratie. Exemple: le débat en cours sur la création de la Ligne à Grande Vitesse Bordeaux-Espagne qui vient après celui sur la LGV Bordeaux-Toulouse et un autre, qui a tourné court, celui sur le trop fameux Grand Contournement Autoroutier de Bordeaux.

D comme Démocratie participative ou Débat public. Depuis que la loi du 27 février 2002 a rendu obligatoire la saisine de la Commission Nationale du Débat Public (CNDP) pour les grands projets d'équipement, les débats publics fleurissent aux six coins de l'hexagone (1). Et l'Aquitaine est devenue, et au moins une fois malgré elle, le laboratoire de ce genre d'exercice à effets très spéciaux. Sans doute, le doit-elle à la multiplication des projets d'infrastructures à laquelle sa situationfrontalière, sur le corridor Atlantique, semble la condamner

Le Loupé du grand contournement

Tout a commencé, et plutôt mal commencé, avec le débat public sur le grand contournement autoroutier de Bordeaux. Prévu entre la rentrée de 2003 et janvier 2004 il fût bien organisé, donnant lieu à plusieurs réunions et colloques, mais n'alla pas, hélas, jusqu'à son terme. En effet, plus d'un mois avant la date fixée pour la remise de son rapport, la Commission particulière du débat public (CPDP) apprit, à quelques jours de Noël, que le gouvernement venait d'inscrire la réalisation du Grand Contournement de Bordeaux lors d'un Comité d'Aménagement du Territoire (CIAT). Et ce, au mépris du cours normal de la procédure prévoyant, notamment , d'autres réunions. S'en suivit la démission de la Commission qui tint ainsi à marquer son opposition à l'attitude désinvolte du gouvernement. Cependant, le président de laCPDP, Dominique Moyen, par respect pour tous ceux, associations, citoyens, institutions qui avaient joué le jeu du dialogue, rédigea son rapport. Etait-il valable? L'Association Aquitaine Alternatives ne le pensait pas et déposa un recours; le Conseil d'Etat renvoyant le dossier vers le Tribunal de Bordeaux qui, à ce jour, n'a pas encore statué. Affaire à suivre.

Il n'en demeure pas moins qu'en démissionnant les membres de la Commission créent un précédent , mettant en évidence certaines limites de la procédure du débat public. Pour l'occasion, on alla jusqu'à parler de "péché originel", l'épisode ayant eu au moins le mérite de tirer, au plus haut niveau, la sonnette d'alarme. Mais, les Girondins, ayant essuyé les plâtres, n'avaient pas la mémoire courte. L'Etat et ses représentants, le préfet Idrac en première ligne, décidèrent pour compléter sinon éclairer le choix du Ministre des Transportssur le "fuseau de 1.000 mètres", d'organiser plusieurs réunions de concertation. C'était entre avril et juin 2006. Celle-ci, assortie de la révélation d'une série de tracés envisagés (six voire sept) suscita le déchainement des populations et provoqua, de Margaux au Blayais en passant par Bordeaux, toute une série de manifestations inimaginables lorsque le débat public suivait son cours normal deux ans auparavant. Et, l'embarras de Philippe Madrelle, le président du Conseil général de la Gironde, partisan de l'ouvrage mais surpris de découvrir ce qu'il a appelé "un plat de nouilles indigeste". Vécus comme une provocation, ou à tout le moins, comme un exercice destiné à "diviser pour mieux régner" ces tracés cristallisèrent les oppositions au grand contournement dont personne ne croit sérieusement, aujourd'hui, que la réalisation sera annoncé avant les élections du printemps prochain.

Le débat de la Grande Vitesse

L'analyse judicieuse, livrée par M. Yves Mansillon, président de la Commission Nationale dans son rapport annuel 2005-2006 sur l'évolution générale du débat public en France éclaire, à postériori, ce qui se passe en Gironde:"le débat public fournit un test d'acceptabilité sociale de telle ou telle mesure" y écrit-il.(www.debatpublic.fr).On ne peut mieux dire. La leçon ayant porté, que se passe-t-il aujourd'hui, à propos du débat en cours organisé pour éclairer le choix du projet de Ligne à Grande Vitesse, le TGV Bordeaux-Espagne. Le président de la commission ad hoc, Jean-Pierre Chaussade, ancien cadre à EDF, dés avant que ne démarre le débat public prévu entre le 30 août 2006 et le 29 décembre,a marqué sa volonté de différence en écrivant ceci dans le numéro 1 du journal du débat, sous le titre "la parole aux citoyens":"Dans la neutralité et l'équivalence de tous les avis, la commission donnera la parole à tous... Indépendants et autonomes, nous pourrons, à vos côtés, débattre de tous les aspects du projet avec le maître d'ouvrage, Réseau Ferré de France...A la lumière de vos contributions, Réseau Ferré de France poursuivra, modifiera ou abandonnera son projet. " Etonnant engagement qui explique aussi, aujourd'hui, le tour à la fois très riche et passionné du débat en cours, qui aura connu un point d'orgue le 13 décembre à Captieux. Alain Rousset, le président du Conseil régional, évoquant le 18 décembre le débat public, soulignait combien celui-ci "avait été fort". Mais il ajoutait aussitôt " qu'aller jusqu'à remettre en question, comme certains le font, la Grande Vitesse revenait à mettre l'Aquitaine hors jeu; le scénario 3 semblant avoir moins de conséquences". Le président du Conseil régional exposé à un autre débat, au sein de sa majorité s'est tourné vers le président du Conseil général de la Gironde, Philippe Madrelle, et plus encore vers le maire de Bordeauxles invitant à la discussion. Une façon compréhensible de faire partager le poids d'une procédure démocratique de plus en plus exigeante.

Joël Aubert.

Loi démocratie et proximité

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager sur Facebook
Vu par vous
385
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Joël Aubert | 04/01/2008

Merci monsieur de l'intérêt que vous portez à notre site et je ne saurai vous reprocher d'avoir lu d'autres articles ayant suivi celui-ci, où nous avons évoqué les prises de position successives des élus dont les dernières, les plus nettes ou les plus circonspectes. Quant à la procédure du débat public dont, en soi, beaucoup pensent, y compris au sein de la famille écologique, qu'elle représente un progrès, il se trouve que je l'ai bien connue pour avoir fait partie de la CPDP sur le Contournement de Bordeaux et en avoir démissionné lorsque le gouvernement a annoncé de façon unilatérale la décision de réalisation à Noël 2003, avant que la commission ait terminé sa concertation et à fortiori son rapport. C'est dans ce sens-là que je parle de loupé et non pas parce que j'émets un jugement sur l'opportunité de cet ouvrage dont j'ai la conviction qu'il ne verra pas le jour... Quant aux suites du Grenelle nous y veillons...

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !