aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

24/06/16 : "Pour la France, pour la Gauche": tel est le thème de la réunion publique qui aura lieu le 29 juin à 18h30 à l'Athénée Municipal de Bordeaux en présence de Stéphane Le Foll, d'Alain Rousset et de l'ensemble des sénateurs et députés PS de Gironde.

24/06/16 : Le Salon du livre gourmand se tiendra à Périgueux, les 25, 26 et 27 novembre et aura pour thème "Tables de France. La conférence de presse a eu lieu à Bordeaux, car c'est le chef Philippe Etchebest qui sera le président de cette 14e édition.

24/06/16 : 1er Forum de l'intérim jeudi 30 juin de 9h à 12h et de 13h30 à 16h30 au Centre Culturel du Passage d'Agen (47). Au menu : rencontres avec des agences d'intérim dans le cadre d’un job dating et 353 postes d’intérimaires à la clé !

23/06/16 : "Se fédérer pour changer" Entreprises-relations sociales":J.M Cavada, Député Européen, A.Turby, Changeons la France, Maire de Carbon-Blanc, P.Block, auteur du "Moi, Président(e), la 4ème solution". Deux réunions le 27/6 17h puis 18H30 à l'Inseec H18.

23/06/16 : LGV Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax. Alain Vidalies, Sec d’Etat aux Transports souhaite créer une mission conjointe du Conseil de l'environnement et du développement durable, de l'Inspection des finances pour consolider le financement de ces lignes.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/06/16 | Juppé se réjouit du succès populaire des Fan Zones

    Lire

    Dans un communiqué, Alain Juppé, président du Club des sites d’accueil de l’UEFA EURO 2016, a annoncé le nombre d’entrées dans les Fan Zones mises en place par les villes hôtes dans le cadre des programmes d’accompagnement : plus de 2 550 000 personnes y ont été accueillies. "Le Club des Sites d’accueil de l’Euro 2016 souhaite féliciter l’état d’esprit irréprochable et festif de l’ensemble des supporters venus sur les Fan Zones et veillera à ce que celui-ci perdure jusqu’à la fin de l’Euro en parfaite collaboration avec les services de l’État.

  • 27/06/16 | Face à la crise aviaire, des Toqués de canard landais cuisinent à Paris

    Lire

    Le 24 septembre, les charmants jardins du Palais Royal à Paris accueilleront de grands chefs parisiens autour de Michel Guérard pour une fête gastronomique landaise "Toqués de canard", à l'initiative du département qui entend promouvoir le canard fermier des Landes et son foie gras. Des concours de cuisine amateurs y seront aussi organisés. Façon de redorer l'image d'une filière durement touchée par la crise aviaire alors que les Landes concentrent le quart de la production nationale

  • 27/06/16 | Anglet: Le porte-parole du NPA trouve la mort lors d'un trail

    Lire

    Ancien professeur, et porte-parole du Nouveau parti anticapitaliste (NPA), Claude Larrieu, 70 ans, a trouvé la mort lors du 27e Trail Hirukasko qui réunit 600 participants à l'assaut de trois sommets. "Toujours fidèle à l'idéal qu'il défendait sans être sectaire, actif sans être autoritaire, aimant le travail collectif sans chercher à en tirer profit", résume le Comité pour la Défense des Droits de l'homme qu'il avait accompagnés efficacement lors de sa création en 1984 et durant de nombreuses années.

  • 25/06/16 | La Dordogne, de nouveau navigable

    Lire

    La Dordogne est repassée depuis mercredi sous le seuil qui la rend navigable : 1,50 m à l'échelle de mesure du pont de Cénac. Depuis près d'un mois, les embarcations ne pouvaient en effet s'élancer sur la rivière pour des raisons de sécurité. Mi-juin, le niveau a même dépassé les deux  mètres, le seuil de navigabilité pour les gabarres : ces embarcations avaient alors dû rester restées à quai. Les loueurs de canoës peuvent enfin reprendre le travail.

  • 24/06/16 | Chômage ALPC: - 0,4% en mai , France:+ 0,3%

    Lire

    300 884 demandeurs d'emploi de catégorie A, fin mai:-0,4 % sur un mois (soit –1 077 personnes), -1,3 % sur 3 mois et -0,8 % sur un an. En France ce nombre augmente de 0,3 % sur un mois, recule de 2,0 % sur 3 mois et de 1,0 % sur un an. En Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, en mai 2016, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A diminue de 0,2 % pour les moins de 25 ans (–1,1 % sur 3 mois et –7,3 % sur un an), de 0,3 % pour ceux âgés de 25 à 49 ans (–1,4 % sur 3 mois et –1,2 % sur un an) et de 0,5 % pour ceux âgés de 50 ans ou plus (–1,1 % sur 3 mois et +4,2 % sur un an).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Le Département de la Dordogne va augmenter les impôts

10/01/2016 | En Dordogne, le débat des orientations budgétaires s'est déroulé vendredi. Les impôts fonciers augmenteront de l'ordre de 4,5 % en 2016 et 2017.

Le débat d'orientations budgétaires a eu lieu vendredi, avant le vote du budget en février

Le budget du Département de la Dordogne sera adopté en février. Mais le débat des orientations budgétaires qui s'est tenu vendredi a été vif entre le président socialiste Germinal Peiro et l'opposition. Il porte sur la nécessité de réaliser des économies, de trouver 13,6 millions supplémentaires au budget 2016 pour pallier la baisse des dotations de l'Etat et l'augmentation des dépenses sociales obligatoires, notamment le RSA. Dans ce contexte, la majorité souhaite maintenir ses choix politiques et se dit contraint d'augmenter la fiscalité. Cette hausse est dénoncée par l'opposition.

Les impôts locaux augmenteront en Dordogne, sur les deux prochaines années. Cette hausse sera confirmée par le vote du budget  en février. 

La fiscalité augmentera de 4,5 % par an, ce qui devrait produire 4,3 millions d'euros de recettes par an. Cette progression ne devrait toucher que les propriétaires qui paient la taxe foncière et représenter en moyenne 13,54 euros par an.  200 000 foyers en Dordogne sont concernés. Le débat d'orientations budgétaires s'est déroulé vendredi matin au conseil départemental, contrairement aux années précédentes, où il se tient  habituellement en décembre. Ce qu'a dénoncé l'opposition, il y a quelques jours. Cette session a donné lieu à de véritables joutes verbales entre le président Peiro et l'opposition. 

Maintien des choix politiques départementauxD'un côté, la majorité socialiste associée aux communistes souhaite maintenir ses choix politiques en "continuant d'assumer ses choix politiques" à savoir ses missions de solidarité vis à vis des personnes en situation de handicap, privées d'emploi, personnes âgées, de soutien à l'économie locale, malgré le fait que l'économie soit devenue une compétence régionale depuis le 1er janvier, sa politique d'investissements sur les routes et les collèges et les aides aux communes. Pourtant, comme tous les départements, la Dordogne doit faire face à une baisse de ses ressources  et à l'augmentation des dépenses sociales obligatoires. Cela représente 13, 6 millions d'euros à trouver.  La baisse des dotations de l'Etat équivaut à 5,6 millions d'euros. Les dépenses de charges sociales représentent 214 millions d'euros, en hausse de 8 millions. La majorité, par la voix de son rapporteur Jeannick Nadal et son chef de groupe Ps Henri Delage, tout en justifiant, la nécessité d'augmenter la fiscalité, a argumenté sur les économies nécessaires à réaliser. Les dépenses de personnel seront gelées, grâce notamment à une réorganisation de plusieurs services. La dette du Département sera rééchelonnée (elle devrait passer de 6 ans et 11 mois à 8 ans) et les emprunts renégociés , ce qui devrait permettre de gagner 4 millions. 

L'opposition ouvre le feuPar la voix du conseiller départemental de Bergerac Adid Benfeddoul, l'opposition de droite a dénoncé cette hausse des impôts. Il aurait préféré que "la majorité s'occupe davantage de la dette", car le département de la Dordogne compte parmi les plus endettés de France. Thierry Boidé, leader de l'opposition, ouvre le feu de manière plus virulente à l'intention  du président Peiro : il l'accuse "d'oublier l'exemplarité sans faille promise", dénonce l'absence d'annonce de cette hausse fiscale pendant la campagne, l'accuse d'aider uniquement les communes de son bord politique". Alors que Germinal Peiro, exige de véritables propositions de l'opposition, des solutions, Thierry Boidé indique qu'il va lui adresser un courrier pour demander des précisions sur le personnel du conseil départemental, la pyramide des âges, leurs missions et leurs répartitions par services, sur le coût des Assises départementales, sur les sommes dues aux communes. Il dénonce l'embauche d'un chargé de mission au sein de son cabinet. Les propos du leader de l'opposition a eu pour conséquence de mettre Germinal Peiro, dans une colère froide et de le faire répondre avec une virulence qu'on ne lui connaissait pas. "Depuis neuf mois que je vous demande des propositions, une lettre lundi, c'est tout ce que vous me faites.  Je suis déçu pour vos électeurs, pour le débat démocratique. Vous n'êtes pas capables d'être le leader de votre groupe, je le savais déjà, mais là vous le prouvez." Le vote du budget primitif interviendra en février. Le budget devrait s'établir à 503,2 millions d'euros, soit une diminution de 1, 5 %.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : conseil départemental de la Dordogne

Partager sur Facebook
Vu par vous
9741
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !