aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

06/12/16 : Les stations de ski de Peyragudes et du Grand Tourmalet dans les Hautes-Pyrénées ainsi que celle de Gourette dans les Pyrénées-Atlantiques ont reporté leur ouverture au samedi 17 décembre.+ d'info

04/12/16 : Président de la Fédération de surf depuis 2005, Jean-Luc Arassus a été reconduit à l'unanimité dans ses fonctions par l’Assemblée générale de la FFS ce dimanche à Bordeaux. Les présidents de clubs ont également conforté le comité directeur sortant.

02/12/16 : La ministre de l'Environnement Ségolène Royal a annoncé que la zone à 15 km des côtes de l'île d'Oléron, situé au coeur du Parc naturel marin, fera partie des prochains appels d'offres de L'Etat en vue d'y implanter un parc éolien.

01/12/16 : Huit courses à obstacles figureront le samedi 3 décembre, à partir de 12h15, au programme de la première journée du meeting d'hiver organisé sur l'hippodrome du Pont Long à Pau.+ d'info

30/11/16 : La Patinoire fait son grand retour à Villeneuve/Lot ! Samedi, elle sera inaugurée à 11h, Halle Lakanal, en plein centre-ville. Elle sera ouverte du 3 décembre au 1er janvier à partir de 10h. Tarif : 3€ la 1/2 heure (location des patins comprise)

30/11/16 : Un accord entre la Région et l'Etat est en cours pour la reprise par la Région de trois lignes TET (Trains d'Equilibre du Territoire) : Bordeaux-La Rochelle, Bordeaux-Limoges et Bordeaux-Ussel. Il sera examiné le 19 décembre à la Région.

28/11/16 : Pour encourager les déplacements à vélo, La Rochelle et les associations Vélo-école et Vive le vélo organisent une opération de conseils de sécurité et distribution gratuite de kit d'éclairages « Voir et être vu » du 28 novembre au 2 décembre 2016.

25/11/16 : La secrétaire d'Etat en charge des personnes âgées et de l'autonomie sera en visite en Charente-Maritime lundi 28 novembre. Pascale Boistard visitera en particulier les thermes de Saujon, spécialisés notamment dans l'accompagnement du vieillissement

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 03/12/16 | La menace de grippe aviaire s'étend près des Pyrénées

    Lire

    Une zone de protection de 3 kms, ainsi qu'une zone de surveillance de 10 kms située à cheval sur les Hautes-Pyrénées et les Pyrénées-Atlantiques, ont été mises en place par les pouvoirs publics après la découverte d'un cas de grippe aviaire H5N8 dans un élevage d'Ibos (65). Celui-ci avait reçu un lot de canards en provenance d'une exploitation du Tarn proche de celle infectée par l'influenza. Dans les zones concernées, tous les mouvements de volailles sont interdits, ainsi que leurs rassemblements sur les foires et marchés. Le confinement des animaux est imposé.

  • 03/12/16 | RN21 : concertation sur la section « accès sud de Villeneuve-sur-Lot »

    Lire

    La section de la RN21 « accès sud de Villeneuve-sur-Lot » s'inscrit dans le programme de modernisation de la RN21 entre Agen et Villeneuve-sur-Lot. Ce projet prévoit une mise à 2x2 voies avec la création de carrefours giratoires et la suppression des accès directs. Une réunion publique d’information sur ce projet est organisée à l’attention des riverains et usagers de la RN21, le lundi 5 décembre à 20h à la salle des amandiers à Pujols.

  • 03/12/16 | Grippe aviaire : appel à la vigilance en Dordogne

    Lire

    À ce jour, aucun foyer d’influenza aviaire H5N8 n’a été détecté en Dordogne. C’est pourquoi, aucune mesure spécifique n’est donc prise. Seules les 37 communes intégrées dans la « zone à risque particulier » vis à vis du danger H5N8 dans la faune sauvage restent concernées par la claustration des basses cours sans dérogation et le confinement des élevages professionnels. La préfecture appelle à la vigilance tous les acteurs pour tout mettre en oeuvre pour se protéger de la propagation de ce virus. Plus d'infos : http://agriculture.gouv.fr/les-mesures-et-indemnisations,

  • 03/12/16 | Appel à projet « Prototypage numérique » : 19 entreprises retenues sur le territoire de l'ex-Aquitaine !

    Lire

    Afin d'accompagner le développement de l'économie numérique, le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a lancé cet été un appel à projet « Prototypage numérique » à destination de jeunes entreprises du numérique porteuses de projets. Sur les 153 dossiers de candidatures, un projet lot-et-garonnais a été retenu baptisé Horai qui est une messagerie instantanée et sécurisée dédiée aux professionnels de santé et à leurs patients.

  • 30/11/16 | Tout Agen court de nuit le 3 décembre !

    Lire

    Venez visiter, baskets aux pieds, Agen by night ! Le parcours vous conduira, bonnet du père Noël sur la tête et baskets aux pieds, au cœur de la ville. Épreuves ouvertes à tous, à partir de la catégorie Minime pour le 5km et à partir de la catégorie Cadet pour le 10 km. Nouveauté pour cette édition 2016 : des courses enfants seront organisées : 1500m pour les enfants nés en 2006 et 2007 et 800m pour les enfants nés en 2008 et après.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Le Département de la Dordogne va augmenter les impôts

10/01/2016 | En Dordogne, le débat des orientations budgétaires s'est déroulé vendredi. Les impôts fonciers augmenteront de l'ordre de 4,5 % en 2016 et 2017.

Le débat d'orientations budgétaires a eu lieu vendredi, avant le vote du budget en février

Le budget du Département de la Dordogne sera adopté en février. Mais le débat des orientations budgétaires qui s'est tenu vendredi a été vif entre le président socialiste Germinal Peiro et l'opposition. Il porte sur la nécessité de réaliser des économies, de trouver 13,6 millions supplémentaires au budget 2016 pour pallier la baisse des dotations de l'Etat et l'augmentation des dépenses sociales obligatoires, notamment le RSA. Dans ce contexte, la majorité souhaite maintenir ses choix politiques et se dit contraint d'augmenter la fiscalité. Cette hausse est dénoncée par l'opposition.

Les impôts locaux augmenteront en Dordogne, sur les deux prochaines années. Cette hausse sera confirmée par le vote du budget  en février. 

La fiscalité augmentera de 4,5 % par an, ce qui devrait produire 4,3 millions d'euros de recettes par an. Cette progression ne devrait toucher que les propriétaires qui paient la taxe foncière et représenter en moyenne 13,54 euros par an.  200 000 foyers en Dordogne sont concernés. Le débat d'orientations budgétaires s'est déroulé vendredi matin au conseil départemental, contrairement aux années précédentes, où il se tient  habituellement en décembre. Ce qu'a dénoncé l'opposition, il y a quelques jours. Cette session a donné lieu à de véritables joutes verbales entre le président Peiro et l'opposition. 

Maintien des choix politiques départementauxD'un côté, la majorité socialiste associée aux communistes souhaite maintenir ses choix politiques en "continuant d'assumer ses choix politiques" à savoir ses missions de solidarité vis à vis des personnes en situation de handicap, privées d'emploi, personnes âgées, de soutien à l'économie locale, malgré le fait que l'économie soit devenue une compétence régionale depuis le 1er janvier, sa politique d'investissements sur les routes et les collèges et les aides aux communes. Pourtant, comme tous les départements, la Dordogne doit faire face à une baisse de ses ressources  et à l'augmentation des dépenses sociales obligatoires. Cela représente 13, 6 millions d'euros à trouver.  La baisse des dotations de l'Etat équivaut à 5,6 millions d'euros. Les dépenses de charges sociales représentent 214 millions d'euros, en hausse de 8 millions. La majorité, par la voix de son rapporteur Jeannick Nadal et son chef de groupe Ps Henri Delage, tout en justifiant, la nécessité d'augmenter la fiscalité, a argumenté sur les économies nécessaires à réaliser. Les dépenses de personnel seront gelées, grâce notamment à une réorganisation de plusieurs services. La dette du Département sera rééchelonnée (elle devrait passer de 6 ans et 11 mois à 8 ans) et les emprunts renégociés , ce qui devrait permettre de gagner 4 millions. 

L'opposition ouvre le feuPar la voix du conseiller départemental de Bergerac Adid Benfeddoul, l'opposition de droite a dénoncé cette hausse des impôts. Il aurait préféré que "la majorité s'occupe davantage de la dette", car le département de la Dordogne compte parmi les plus endettés de France. Thierry Boidé, leader de l'opposition, ouvre le feu de manière plus virulente à l'intention  du président Peiro : il l'accuse "d'oublier l'exemplarité sans faille promise", dénonce l'absence d'annonce de cette hausse fiscale pendant la campagne, l'accuse d'aider uniquement les communes de son bord politique". Alors que Germinal Peiro, exige de véritables propositions de l'opposition, des solutions, Thierry Boidé indique qu'il va lui adresser un courrier pour demander des précisions sur le personnel du conseil départemental, la pyramide des âges, leurs missions et leurs répartitions par services, sur le coût des Assises départementales, sur les sommes dues aux communes. Il dénonce l'embauche d'un chargé de mission au sein de son cabinet. Les propos du leader de l'opposition a eu pour conséquence de mettre Germinal Peiro, dans une colère froide et de le faire répondre avec une virulence qu'on ne lui connaissait pas. "Depuis neuf mois que je vous demande des propositions, une lettre lundi, c'est tout ce que vous me faites.  Je suis déçu pour vos électeurs, pour le débat démocratique. Vous n'êtes pas capables d'être le leader de votre groupe, je le savais déjà, mais là vous le prouvez." Le vote du budget primitif interviendra en février. Le budget devrait s'établir à 503,2 millions d'euros, soit une diminution de 1, 5 %.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : conseil départemental de la Dordogne

Partager sur Facebook
Vu par vous
11750
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 8 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !