Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/04/18 : Dans le cadre du championnat de France du jeu d'échecs jeunes qui se tient à Agen, Anatoli Karpov, champion du monde de cette discipline de 1975 à 1985 et de 1993 à 1999, sera reçu à l'Hôtel de ville d'Agen le samedi 21 avril à 19 h.

19/04/18 : La Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne/CIED est à la recherche d'un service civique à compter du mois de mai pour une mission de huit mois à raison de 30h/semaine. Plus d'infos : 05 53 66 47 59

17/04/18 : Le comité d'engagements du conseil d'administration de SNCF réseau a validé ce mardi l'opération de réhabilitation de la ligne ferroviaire Libourne-Bergerac, déjà concernée par des travaux régionaux achevés en 2013.

17/04/18 : L'Assemblée Nationale a adopté à la majorité en première lecture (454 voix contre 80) le projet de loi "nouveau pacte ferroviaire", à l'origine des grèves qui secouent la SNCF depuis début avril. La ministre des Transports a salué "une étape décisive".

12/04/18 : Charente-Maritime : depuis le 9 avril et jusqu’au 21 avril, Keolis organise un test grandeur nature sur la ligne 3 du réseau Les Mouettes, effectuant la liaison La Rochelle-Île de Ré avec un nouveau modèle de car électrique, soutenu par la Région.

12/04/18 : Le Pôle Agri Sud-Ouest Innovation vient de renouveler son conseil d’administration, son bureau et sa gouvernance pour assurer sa représentativité sur l’ensemble des territoires couverts. Daniel Segonds a été réélu à la présidence du Pôle.

12/04/18 : Le nouveau président de la Président de la Fédération Nationale d’Agriculture Biologique, est Guillaume Riou, agriculteur bio de Deux-Sèvres, anciennement président d'Agrobio Poitou-Charentes de 2012 à 2015.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/04/18 | Agen fête l’Europe avant l’heure !

    Lire

    Dans le cadre de la fête de l’Europe, la Maison de l’Europe 47, aidée de partenaires privés et collectivités, organise une scène ouverte le 28 avril, place du Président Wilson, de 14 h à 18 h, à Agen. Jeux pour enfants, stands d’infos, quiz Europe, danses, chants et musiques animeront la rue piétonne. Danseurs, musiciens, chanteurs… tous les artistes sont invités à participer à cette manifestation en s’inscrivant sur www.maisoneurope47.eu pour remplir un formulaire avant le 23 avril.

  • 21/04/18 | La Rochelle : une nouvelle présidente à la tête du lycée maritime

    Lire

    Leslie Widmann a été nommée à la présidence du CA du lycée maritime et aquacole de La Rochelle. Elle a travaillé 5 ans dans la gestion du port de la Cotinière en qualité de directrice du développement. Elle a créé Odyssée Développement, un bureau d'études en économie maritime en 2000 et en 2008, lauréate du Concours national du ministère de la recherche, une seconde société qui emploie 4 chercheurs sur un système objectif d'évaluation de la fraîcheur des produits de la mer destiné aux criées.

  • 20/04/18 | L'eau, bientôt grande cause du Sud-Ouest français

    Lire

    Pascal Mailhos, Préfet de bassin, Martin Malvy, Président du comité de bassin Adour-Garonne, Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie, et Alain Rousset, Président de la Région Nouvelle-Aquitaine, se sont rencontrés à la Préfecture de bassin à Toulouse pour échanger sur les enjeux de la ressource en eau dans le Grand Sud-Ouest. L'occasion pour eux de rappeler leur « très vive inquiétude » et de fixer un prochain rendez-vous en septembre à Bordeaux, afin de lancer une action commune autour de « l'eau, enjeu de société, grande cause du Sud-Ouest français ».

  • 20/04/18 | Création d’un pôle ressources jeunesse à Villeneuve/Lot

    Lire

    Lors du Conseil communautaire du 12 avril dernier, les élus de l’Agglomération du Grand Villeneuvois ont voté la création d’un Pôle Ressources Jeunesse et son implantation en centre-ville de Villeneuve-sur-Lot, dans le quartier prioritaire Bastide. Ce Pôle accueillera la Mission locale du Pays Villeneuvois, l’Espace Métiers Aquitaine ainsi qu’un espace numérique.

  • 20/04/18 | Réduction des déchets: quelles sont vos pratiques ?

    Lire

    Emballages plastiques, biodéchets, déchets verts, déchets d'équipements électriques et électroniques et tarification incitative, voilà les 5 items sur lesquels la Région interroge ses habitants, via une enquête en ligne, dans le cadre de l'élaboration d'un Plan Régional de Prévention et de Gestion des Déchet. En application de la loi NOTRe, le but est de définir, avec les acteurs locaux et les citoyens: « une véritable stratégie territoriale, qui pose des ambitions et des orientations porteuses d'une dynamique en faveur de la transition écologique par l'économie circulaire ».

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Le Département de la Dordogne va augmenter les impôts

10/01/2016 | En Dordogne, le débat des orientations budgétaires s'est déroulé vendredi. Les impôts fonciers augmenteront de l'ordre de 4,5 % en 2016 et 2017.

Le débat d'orientations budgétaires a eu lieu vendredi, avant le vote du budget en février

Le budget du Département de la Dordogne sera adopté en février. Mais le débat des orientations budgétaires qui s'est tenu vendredi a été vif entre le président socialiste Germinal Peiro et l'opposition. Il porte sur la nécessité de réaliser des économies, de trouver 13,6 millions supplémentaires au budget 2016 pour pallier la baisse des dotations de l'Etat et l'augmentation des dépenses sociales obligatoires, notamment le RSA. Dans ce contexte, la majorité souhaite maintenir ses choix politiques et se dit contraint d'augmenter la fiscalité. Cette hausse est dénoncée par l'opposition.

Les impôts locaux augmenteront en Dordogne, sur les deux prochaines années. Cette hausse sera confirmée par le vote du budget  en février. 

La fiscalité augmentera de 4,5 % par an, ce qui devrait produire 4,3 millions d'euros de recettes par an. Cette progression ne devrait toucher que les propriétaires qui paient la taxe foncière et représenter en moyenne 13,54 euros par an.  200 000 foyers en Dordogne sont concernés. Le débat d'orientations budgétaires s'est déroulé vendredi matin au conseil départemental, contrairement aux années précédentes, où il se tient  habituellement en décembre. Ce qu'a dénoncé l'opposition, il y a quelques jours. Cette session a donné lieu à de véritables joutes verbales entre le président Peiro et l'opposition. 

Maintien des choix politiques départementauxD'un côté, la majorité socialiste associée aux communistes souhaite maintenir ses choix politiques en "continuant d'assumer ses choix politiques" à savoir ses missions de solidarité vis à vis des personnes en situation de handicap, privées d'emploi, personnes âgées, de soutien à l'économie locale, malgré le fait que l'économie soit devenue une compétence régionale depuis le 1er janvier, sa politique d'investissements sur les routes et les collèges et les aides aux communes. Pourtant, comme tous les départements, la Dordogne doit faire face à une baisse de ses ressources  et à l'augmentation des dépenses sociales obligatoires. Cela représente 13, 6 millions d'euros à trouver.  La baisse des dotations de l'Etat équivaut à 5,6 millions d'euros. Les dépenses de charges sociales représentent 214 millions d'euros, en hausse de 8 millions. La majorité, par la voix de son rapporteur Jeannick Nadal et son chef de groupe Ps Henri Delage, tout en justifiant, la nécessité d'augmenter la fiscalité, a argumenté sur les économies nécessaires à réaliser. Les dépenses de personnel seront gelées, grâce notamment à une réorganisation de plusieurs services. La dette du Département sera rééchelonnée (elle devrait passer de 6 ans et 11 mois à 8 ans) et les emprunts renégociés , ce qui devrait permettre de gagner 4 millions. 

L'opposition ouvre le feuPar la voix du conseiller départemental de Bergerac Adid Benfeddoul, l'opposition de droite a dénoncé cette hausse des impôts. Il aurait préféré que "la majorité s'occupe davantage de la dette", car le département de la Dordogne compte parmi les plus endettés de France. Thierry Boidé, leader de l'opposition, ouvre le feu de manière plus virulente à l'intention  du président Peiro : il l'accuse "d'oublier l'exemplarité sans faille promise", dénonce l'absence d'annonce de cette hausse fiscale pendant la campagne, l'accuse d'aider uniquement les communes de son bord politique". Alors que Germinal Peiro, exige de véritables propositions de l'opposition, des solutions, Thierry Boidé indique qu'il va lui adresser un courrier pour demander des précisions sur le personnel du conseil départemental, la pyramide des âges, leurs missions et leurs répartitions par services, sur le coût des Assises départementales, sur les sommes dues aux communes. Il dénonce l'embauche d'un chargé de mission au sein de son cabinet. Les propos du leader de l'opposition a eu pour conséquence de mettre Germinal Peiro, dans une colère froide et de le faire répondre avec une virulence qu'on ne lui connaissait pas. "Depuis neuf mois que je vous demande des propositions, une lettre lundi, c'est tout ce que vous me faites.  Je suis déçu pour vos électeurs, pour le débat démocratique. Vous n'êtes pas capables d'être le leader de votre groupe, je le savais déjà, mais là vous le prouvez." Le vote du budget primitif interviendra en février. Le budget devrait s'établir à 503,2 millions d'euros, soit une diminution de 1, 5 %.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : conseil départemental de la Dordogne

Partager sur Facebook
Vu par vous
12429
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !