Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Dès aujourd'hui, le port du masque est obligatoire dans les secteurs piétonniers d'Hossegor.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 09/08/20 | Un cluster de Covid à Idaux-Mendy en Soule

    Lire

    l’ARS Nouvelle-Aquitaine signale l’existence d’un cluster à Idaux-Mendy (64); Il s’est formé lors d’un stage organisé par une association toulousaine fin juillet dans un gîte de la commune. Un premier cas positif a été détecté au retour à Toulouse le 31 juillet chez un enfant symptomatique, puis chez un deuxième enfant le lendemain. Tous deux avaient participé au même séjour à Idaux-Mendy. Au total, 6 enfants et 1 éducateur ont été contaminés. Le cluster est géré par l’ARS Occitanie en lien avec Nouvelle-Aquitaine, afin d’établir un traçage efficace.

  • 08/08/20 | La LPO Aquitaine cherche des "rapatrieurs"

    Lire

    Face au grand nombre d'animaux retrouvés en détresse par des particuliers, la Ligue de protection des oiseaux vient de lancer un appel à bénévoles pour transporter ceux-ci dans leur véhicule personnel. Leur mission : aller du lieu où a été trouvé l'animal jusqu'au centre de soins d'Audenge. La LPO cherche des volontaires en particulier sur les secteurs du Médoc, de Blaye, Libourne ainsi qu'en Dordogne. Contact : benevolot.cds33@lpo.fr.

  • 08/08/20 | Incendie d'Anglet: un adolescent mis en examen

    Lire

    C'est le procureur de la République qui l'a annoncé: un jeune apprenti de 16 ans, apprenti menuisier et vivant dans un foyer de Bayonne dans le cadre d'une assistance a été mis en examen. Il se serait vanté de son "exploit" à des camarades. Il avait déjà tenté de mettre le feu à sa chambre. S'il n'a pas reconnu les faits, le Procureur l'a mis en examen en raison d'indices graves concordants", mais Jérôme Bourrier insiste: "La présomption d'innocence doit être respectée". La peine maximale pour cet acte de destruction volontaire est de vingt ans de prison.

  • 08/08/20 | L’Open de France Espoirs et 100% filles de Surf annulés et reportés à Lacanau

    Lire

    Initialement prévu du 12 au 16 août, l’Open de France Espoirs et l’Open de France 100 % filles ont été annulés et reportés par les services de l’État, la ville de Lacanau et le Lacanau Surf Club. Cette décision a été prise suite aux conditions sanitaires actuelles, du pic de fréquentation touristique et du brassage géographique des compétiteurs. La Fédération et ses partenaires travaillent actuellement pour trouver une nouvelle date pour l’Open de France 100 % filles.

  • 07/08/20 | Bordeaux Métropole soutient le Liban

    Lire

    Suite aux évènements qui viennent de se dérouler à Beyrouth, le président de Bordeaux Métropole, Alain Anziani, propose d’allouer une aide exceptionnelle à Médecins Sans Frontières, qui est actuellement dans la capitale libanaise pour assurer l’aide médicale d’urgence, de 50 000€. MSF depuis 25 ans a sa plus grande base logistique à Mérignac. Fin septembre lors du prochain Conseil de Bordeaux Métropole, une délibération formalisera ce soutien.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Le Département de la Dordogne va investir 20 millions d'euros supplémentaires

23/06/2019 | Lundi et mardi, le Conseil départemental de la Dordogne se réunit pour voter son budget supplémentaire 2019. 20 millions seront investis en plus.

Les élus du département de la Dordogne se réunissent lundi et mardi pour le vote du budget supplémentaire

Le conseil départemental votera lundi 24 et mardi 25 juin un budget supplémentaire de 20 millions d’euros avec un plan de rénovation du réseau routier complémentaire de 7,4 millions d’euros ainsi que 7 millions d’aides en faveur des communes. Le résultat d’une situation financière qui s’améliore selon le président socialiste et ce malgré des dépenses sociales en augmentation de 4,4 %. Cette somme vient s'ajouter au budget voté en janvier. Pour la première fois, l'assemblée départementale se prononcera en faveur d'un budget participatif d'un million d'euros.

"Le Département va mieux d'un point de vue financier, c'est Germinal Peiro, qui le dit à quelques jours du vote du budget supplémentaire par l'assemblée départementale qui se réunit lundi 24 et mardi 25 juin. Pour mémoire, la collectivité avait subi des coupes budgétaires de la part de l'Etat et ne doit pas dépasser 1,2 % d'augmentation sur les dépenses de fonctionnement et ce malgré une augmentation sensible de 4,4 % des dépenses sociales. Les élus départementaux devront voter 20 millions d'euros de budget supplémentaires, résultat d'économies réalisées sur les dépenses de fonctionnement, sur la masse salariale, sur les commandes.  Le Conseil départemental se sépare aussi de plusieurs sites dont il était propriétaire : le complexe d'hébergement touristique de la base nautique de Trémolat, vendu à un couple originaire de Normandie, ou encore le camping du Lac de Gurson à Villefranche-de-Lonchat, lui aussi racheté par des entrepreneurs privés. "Ce sont des frais de fonctionnement en moins, précise Germinal Peiro. Les frais de personnel sont stabilisés, cela revient à ne pas remplacer une trentaine de personnes partant à la retraite par an. La dette de la collectivité a également été renégociée. "Nous avons sollicité l'effort des Périgourdins plusieurs années de suite : les deux premières années, la fiscalité avait progressé de 4,5 % et la troisième année de 1,5. Sauf mauvaise surprise de l'état, dans les trois années à venir, on ne touchera pas à la fiscalité," rappelle Germinal Peiro. Le Conseil départemental continue à excercer ses compétences obligatoires (le social, les routes et les collèges), à aider les tiers (les communes et le monde associatif) à un niveau élevé et tous les "contrats d'avenir," une cinquantaine au total, ont été intégrés à la collectivité. 

Amélioration du réseau routier 

 Le  fruit des ces économies  a permis de dégager  20 millions d'euros de budget supplémentaire dont 8 millions avaient été provisionnés par crainte d'un ponctionnement de l'Etat .  7,4 millions  d'euros iront à l'entretien du réseau  et aux travaux routiers : une enveloppe de 30 millions a déjà été adoptée en janvier dernier. Sept millions iront aux communes et aux intercommunalités dans le cadre des contrats de soutien. Sur les six millions d'euros, 1,2 million sera utilisé pour  la modernisation des 38 collèges dont le Conseil départemental à la charge. "Notre choix politique est de conserver tous les collèges de la Dordogne, car on est persuadé que le doit maintenir la vie partout sur le territoire, insiste Germinal Peiro.
Un million va être mobilisé pour l'enrichissement de Lascaux III, l'exposition internationale qui tourne depuis octobre 2012 avec la réalisation de nouveaux panneaux qui représenteront la mythique "salle des taureaux". Une somme de 800 000 euros va être dévolue à l'aménagement d'un centre d'interprétation de l'art pariétal de la grotte de Cussac au Buisson-de Cadouin, à l'occasion des vingt ans de la découverte du site en 2020. Il devrait voir le jour à proximité de la salle de cinéma.  Pour la première fois, l'assemblée départementale devra se prononcer en faveur d'un budget participatif d'un million d'euros, ce montant ne fait pas partie des vingt millions. Il s'agit d'une autorisation de programme.  

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : conseil départemental de la Dordogne

Partager sur Facebook
Vu par vous
3478
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 12 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !