Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/04/19 : A l'occasion du Joli Mois de l'Europe, la Maison de l'Europe Direct Limousin organise une rencontre avec Jürgen Habermas. Philosophe allemand, il consacre sa réflexion à la question de l'intégration européenne. Rdv jeudi 2 mai, 18h30 à Limoges.

18/04/19 : A la suite de l'incendie qui a ravagé Notre Dame de Paris, la ville de Périgueux proposera un soutien financier de 10 000 €, lors de son prochain conseil municipal, pour aider à la reconstruction de ce bâtiment emblématique de l'histoire de France.

17/04/19 : Le coq reliquaire de la flèche de Notre-Dame de Paris, que l’on croyait disparu dans l’incendie de lundi, a été retrouvé mardi. Il devrait regagner prochainement l'entreprise Socra à Marsac-sur-l'Isle (24) pour être restauré comme initialement prévu.

16/04/19 : Emmanuel Macron au 20 heures ce 16 avril: "Je vous le dis ce soir avec force : nous sommes ce peuple de bâtisseurs. Nous avons tant à reconstruire. Nous rebâtirons Notre-Dame plus belle encore. Je veux que ce soit achevé d'ici cinq années"

16/04/19 : Patrick Bobet, président de Bordeaux métropole, frappé par la tragédie qui touche Paris et les français va demander au Conseil de métropole de participer, par le versement d’une subvention, à l’effort de reconstruction de la cathédrale Notre Dame.

12/04/19 : Pierre Camani, président du Conseil départemental de Lot-et-Garonne depuis 2008, a annoncé aujourd'hui sa démission aux membres de la majorité départementale. Démission qui sera effective à la fin du mois.

10/04/19 : Les Chambres d’agriculture de Lot-et-Garonne, Haute-Vienne et Vienne, estampillées Coordination rurale, ont créé, le 9 avril, l’Association des Chambres d’agriculture de Nouvelle Aquitaine pour le développement agricole et rural

10/04/19 : Le Comité Régional de Vigilance Ferroviaire appelle "celles et ceux qui refusent, que l'avenir du ferroviaire se fasse sous le seul prisme de l’austérité budgétaire", à manifester le vendredi 12 avril à 10h30 devant la Gare Saint-Jean à Bordeaux.

03/04/19 : La Rochelle : l'association de l'organisation du Grand Pavois vient de dévoiler son invité d'honneur 2019. Ce sera L'Andhra Pradesh, une région de l'Inde. 250 nouveautés sont attendues pour cette 47e édition, qui se tiendra du 18 au 23 septembre.

02/04/19 : A partir du 1er septembre prochain, la Communauté d’Agglomération du Libournais (La Cali) lance un nouveau réseau de transport gratuit pour tous. L’exploitation a été confiée au groupe Transdev pour les huit prochaines années.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/04/19 | Châtelaillon-Plage célèbre le cerf-volant ce week-end

    Lire

    C'est un rendez-vous incontournable des amoureux du cerf-volant. Le festival du vent de Chatelaillon-Plage attend ses 70 0000 visiteurs durant ces trois jours de week-end de Pâques. Au programme : démonstrations de cerf-volants, des combats de rokkakus, compétitions, exposition de cerf-volants revisités par des artistes, dont ceux du dessinateur BD américain Scott Hampton, en avant-première en France. Un nouvel espace est dédié aux mobilités, aux nouvelles énergies et à des expériences en 3D.

  • 19/04/19 | Bordeaux : du mouvement à la MÉCA

    Lire

    La Maison de l'Économie Créative en Nouvelle-Aquitaine sera inaugurée le 28 juin prochain. En attendant cette échéance, le site béglais de l'ALCA (Agence Livre, Cinéma et Audiovisuel) Nouvelle-Aquitaine, s'installe à la MÉCA à partir de fin avril. Les équipes de l'ALCA - site de Bègles conservent leurs lignes téléphoniques le temps du déménagement. Les professionnels du livre et de l'audiovisuel pourront s'y rendre sur rendez-vous uniquement.

  • 19/04/19 | Pau : 10 ans de logement solidaire !

    Lire

    L'association paloise Presse Purée fête cette année son dixième anniversaire. Une décennie d'alternatives à la crise du logement des jeunes et de lutte contre l'isolement des personnes âgées. En effet, Presse Purée compose des "duos" ou "trios" de jeunes et de séniors. Ces derniers proposent un hébergement gratuit à des jeunes en échange de services du quotidien (acheter le pain, etc.) et d'une présence rassurante, notamment le soir. En dix ans, Presse Purée a accompagné 350 personnes.

  • 19/04/19 | Le Tour de France des Hôpitaux en Charente-Maritime

    Lire

    Les hôpitaux de La Rochelle et Rochefort seront mis à l'honneur. Dans le cadre du "Tour de France des Hôpitaux" lancé par la promotion Albert Camus de l'École de Directeur ou directrice d'Hôpital, les centre hospitaliers de Rochefort et La Rochelle-Ré-Aunis sont mis en vidéo par des étudiants stagiaires. Ces clips de 140 secondes font partie d'un documentaire réalisé à partir des différents tournages, dévoilé à la fin du Tour de France des Hôpitaux.

  • 19/04/19 | Les Landes s'engagent auprès des agriculteurs

    Lire

    Le département des Landes se classe en 2019 parmi les départements ayant le plus de productions sous signes officiels de qualité. Il va donc, avec Agrilocal40, consacrer 1.7M€ à la préservation des exploitations agricoles familiales et 2.3M€ pour inciter les agriculteurs à des pratiques plus respectueuses de l'environnement, tout en développant l'ancrage territorial de l'alimentation, entre espaces tests agricoles et circuits-courts.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Le Département de la Dordogne vote un budget de 510 millions d'euros

08/02/2019 | Le Conseil départemental de la Dordogne a adopté son budget par 38 voix pour et 12 voix contre ce vendredi matin. Il s'établit à 510 millions d'euros :

Le budget du Département de la Dordogne a été adopté par 38 voix

En Dordogne, le budget primitif départemental 2019 a été voté à la majorité ce vendredi matin sans les voix de l'opposition qui reproche notamment des dépenses publiques insuffisamment maîtrisées. Ce budget s'élève à 510 millions d'euros en progression de 2,7 % par rapport à l'an dernier. Les investissements pour moderniser le Périgord seront accrus avec une enveloppe en hausse significative de 5,4 millions d'euros. Pour la majorité, ce budget permet assumer ses compétences obligatoires et facultatives tout en accroissant ses projets d’investissement et sans hausse de la fiscalité.

Au terme de cinq jours de session le Conseil départemental de la Dordogne a voté son budget 2019. L'opposition a voté contre. Avant de rentrer dans le vif du débat les  élus départementaux se sont lancés dans un débat imprévu sur la proximité des services publics, surtout en milieu rural. La disparition des perceptions dans les bourgs ruraux ont été pris pour exemple. 

Cette année, le budget s'établit à 510 millions d'euros sans augmentation de la taxe sur le foncier bâti. Conformément aux débats d'orientation budgétaire, il n'y aura pas d'augmentation  sur la taxe du foncier bâti.  Cet exercice est marqué au niveau national par la création d'un fonds de péréquation à hauteur de 250 milliions, faisant appel à la solidarité entre les départements. Selon les premières prévisions, le Département de la Dordogne devrait bénéficier d'une recette de 7,47 millions d'euros pour un prélèvement d'un million. Le programme d'investissement a donc été revu à la hausse avec une enveloppe de 65 millions d'euros, en hausse de plus de cinq millions.

Les dépenses sociales, premier poste de dépenses

Plus de la moitié du budget du Département est consacré aux dépenses sociales : elles s'élèvent à 242 millions d'euros, en hausse de 3,4 %. Ce chiffre enregistre une progression constante en raison notamment du vieillissement de la population.  Le poste le plus important est l'allocation personnalisée d'autonomie. Cette aide s'élève à 71,84 millions d'euros.  Le pole RSA représente 67 millions d'euros.  En 2018, il a été versé à 9.500 personnes. Le troisième poste de dépenses en la matière concerne l'aide sociale à l'enfance, en forte croissance, à cause notamment du nombre de mineurs confiés au Département. Ils sont un millier.  En termes d'investissement, si le très haut débit reste un chantier majeur pour la mandature, le premier poste concerne bien la voirie : près de 12 millions sont programmés pour l'amélioration du réseau de routes départementales et 10 millions sont réservés pour le chantier de la déviation de Beynac, en attendant la reprise ou non des travaux.  Les aides aux communes représentent plus de 19 millions d'euros pour les aider à mener à bien leurs projets communaux, rénovations de bâtiments, création de zones d'activités économiques. Dans sa présentation, la majorité départementale évoque une situation financière assainie avec un recours à l'emprunt moindre et une hausse des investissements.  Les élus de l'opposition, en premier lieu Thierry Boidé, estiment pour leur part, que les dépenses publiques ne sont pas suffisamment maîtrisées et que les efforts sont insuffisants.  

Beynac, encore et toujours dans le débat

Au cours de cette semaine, les élus départementaux ont abordé 150 rapports dont 141 ont été adoptés à l'unanimité. Neuf ont donné lieu à des discussions dont ceux de la future maison de la biodiversité, et "du soutien à la culture et au sport sur tout le territoire et par tous". Et bien sûr, il fut inévitablement question du dossier du contournement de Beynac, dont les travaux sont arrêtés depuis le 28 décembre, suite à la décision du Conseil d'état. Et le sujet, comme c'est le cas depuis plusieurs semaines n' a pas manqué parfois d'enflammer les débats, entre élus de l'opposition qui reprochent aujourd'hui d'avoir débuté les travaux avant que tous les recours soient épuisés et les élus de la majorité qui espèrent que les travaux puissent être achevés. Et en ce dernier jour de session, Germinal Peiro a tenu à faire savoir sa crainte d'avoir "nouveau Puisseguin" , du nom du terrible accident de car d'octobre 2015 qui avait fait 43 morts en Gironde. "Trois rapports montrent la dangerosité de la traversée du bourg de Beynac, où deux bus ne peuvent pas se croiser par endroits : un a été fait par nos services avec un constat d'huissier, le second par le SDIS et le troisième par la Région, qui a désormais la charge du transport scolaire. Je vais écrire à Alain Rousset, le président de la Région, cela ne peut rester comme cela, nous avons six circuits scolaires qui passent par ce bourg. Peut être faut il envisager dans l'immédiat, un feu alternatif." Quant à la campagne de communication menée en faveur de l'achèvement des travaux, Germinal Peiro assume totalement, près de 15 millions ayant déjà été dépensés. "Le montant des sommes engagées s'élève à 22 millions, avec les ajournements de chantiers, les engagements pris, les pénalités de retard que nous aurons à débourser, ajoute Germinal Peiro. Les deux tiers de la lettre du Département envoyée dans les foyers périgourdins sont consacrés au dossier et la pétition figurant dedans a déjà recueilli plus de 1400 signatures, en quelques jours. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2570
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !