Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

  • 15/06/18 | Le dossier Ford s'invite au Conseil de Métropole

    Lire

    Dans une motion votée ce 15 juin, le Conseil de Bordeaux Métropole "déplore, avec la plus grande force, la décision du groupe Ford de lancer une procédure d’information-consultation préalable à un plan de sauvegarde de l’emploi à Ford Aquitaine Industries." Une décision "incompréhensible" et "prématurée" au regard de la mission confiée par Ford au cabinet Géris, "voilà à peine 2 mois, de rechercher des repreneurs potentiels" et des "discussions en cours entre le groupe Ford et un industriel qui a visité le site le 30 mai". Les élus appellent "l'Etat à maintenir la plus grande vigilance pour que Ford assume ses responsabilités".

  • 15/06/18 | Landes : Suivi des intempéries

    Lire

    Suites aux intempéries dans les Landes, une réunion se tient ce vendredi 15 juin après-midi, sur à l'étude de la réparation des dommages au titre des catastrophes naturelles, en présence du Préfet, des collectivités sinistrées et du Président du département. Ce dernier a par ailleurs indiqué ce jour que le Département, solidaire des agriculteurs et collectivités sinistrés, crée un fonds de solidarité territoriale qui sera mobilisé en particulier sur les voiries communales et intercommunales, en complément de l'Etat. Des crédits supplémentaires seront aussi inscrits pour la réparation des dégâts sur la voirie départementale.

  • 15/06/18 | Pyrénées-Atlantiques: suivi des intempéries

    Lire

    Le 1er comité de suivi après les intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques s'est tenu ce vendredi. La préfecture dénombre cinquante communes ayant déposé des dossiers de demandes d'indemnisations au titre des catastrophes naturelles. Les 1ères commissions chargées d'examiner ces requêtes se réuniront le 19 juin. Parmi les dégâts, l'effondrement de la D918 rejoignant Gourette, sur 50 m de long et jusqu'à 8 mètres sous la route, sur lequel outre les déplacements quotidiens, devait passer le Tour de France le 27 juillet pour l'arrivée à Laruns. Un chiffrage des travaux est attendu avant toute décision de modification de l'étape.

  • 15/06/18 | Lancement du 1er concours « Campus numérique 47 »

    Lire

    Le Campus Numérique 47 organise la première édition du « Concours Campus Numérique 47 », du vendredi 22 juin au dimanche 24 juin à Agen, sur son site du 156 avenue Jean Jaurès. C’est un concours de création de Start Up numériques qui doit permettre d’installer en Lot-et-Garonne les pépites de demain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Le Département de la Gironde maintient ses objectifs financiers

19/12/2017 | Le budget primitif 2018 du conseil départemental de la Gironde s'élève à 1,6 milliards d'euros. Jean Luc Gleyze annonce la poursuite des investissements.

Jean Luc Gleyze, président du Département de la Gironde et Jean Marie Darmian

Avec un budget primitif de 1,69 milliard d'euros, le conseil départemental de la Gironde souhaite poursuivre le niveau de ses investissements, ce qui devrait permettre d'atteindre le milliard d'euros d'investissement d'ici la fin de la mandature. Les principaux investissements concernent le plan collèges, le très haut débit et l'aide aux communes. Quelques sujets d'inquiétudes se font jour : la hausse continue des dépenses sociales et l'intention du gouvernement d'établir un taux directeur, qui contraindrait la collectivité à limiter la hausse de leurs dépenses de fonctionnement à hauteur de 1,2 %.

La situation financière du Département de la Gironde est  beaucoup moins inquiétante que de  celle de  bien des départements français.  L'agence de notation standard and Poor's a renouvelé sa note de AA-, ce qui fait de la Gironde, le deuxième département Français le mieux noté, derrière les Hauts de Seine. Parmi les points positifs,  le désendettement de la collectivité se poursuit. 90 millions d'euros d'économies ont été réalisées sur le fonctionnement, notamment sur les frais généraux. L'objectif de maîtrise des dépense de fonctionnement est poursuivi.  Le budget primitif 2018 de la collectivité s'équilibre à 1, 69 milliard d'euros. Jean Luc Gleyze l'a affirmé lundi matin, avant l'ouverture de la séance plénière,  nous devrions pouvoir tenir notre engagement de ne pas toucher à la fiscalité. Le taux d'imposition sur le foncier bâti n'augmentera pas. " Par contre, on peut craindre, qu'avec la réforme de la taxe d'habitation, que beaucoup de maires ne soient tentés de l'augmenter ajoute Jean Marie Darmian, vice président en charge des finances. Jean Marie Darmian, juge le budget de la collectivité" de plus en plus difficile" à établir en raison de plusieurs facteurs. La Gironde gagne entre 18 000 et 20 000 habitants par an, ce qui occasionne des recettes supplémentaires mais qui implique de répondre à de nouveaux besoins. En termes d'investissement, le Département entend poursuivre ses engagements sur le chantier du numérique et du très haut débit, la poursuite du plan collèges ambition 2024. L'investissement se maintient autour de 200 millions par an, soit 1 milliard d'euros investis au terme de la mandature. "L'aide aux communes ne diminuera pas : elle sera de 27 millions d'euros pour 2018. Il n'y aura pas d'économie sur ce champ là," a précisé Jean Luc Gleyze.

Lors de la séance plénière, il a  aussi annoncé le lancement des contrats de ville d'équlibre."  L'objectif de ce contrat est de renforcer l'attractivité des villes moyennes, (Langon, Lesparre, Castillon ..) par le déploiement d'infrastructures et de services publics en dehors de la métropole bordelaise.  Parmi les principaux dossiers évoqués lors de cette la séance plénière de lundi et mardi, les 100 propositions de la collectivité pour fludifier les déplacements sur l'ensemble du territoire départemental. Nous y reviendrons dans un autre article. 

 Des sujets d'inquiétudes et qui fâchent

Pourtant, malgré une situation financière saine, certains points inquiètent la majorité départementale, en premier lieu la hausse des dépenses sociales. Pour la première fois, le budget consacré au social atteint 900 millions d'euros. La plus forte hausse concerne la prestation de compensation du handicap qui atteint 90 millions d'euros.  "Elle est  notamment due à un manque de places en établissements spécialisés. Un certain nombre de ces personnes devrait se trouver en établissement spécialisé et donc prises en charge par l'Agence régionale de santé.  Cela soulagerait les familles. Ce nombre très important est estimé à 400, souligne Jean-Marie Darmian.  Les dépenses  consacrées à la protection de l'enfance progressent également, c'est une préoccupation majeure, en particulier la situation des mineurs isolés non accompagnés. Précisons que l'Etat prend en charge les 5 premiers jours.  Les dépenses liées au RSA sont aussi en hausse et représentent 241 millions d'euros. "Nous demandons à l'Etat d'assumer les charges qui lui incombent", insiste le vice président en charge des finances. Le transfert de charges non compensées est estimé à 60 millions d'euros. Mais une chose met en colère Jean-Marie Darmian : "c'est l'intention du gouvernement d'établir le principe d'un taux directeur, qui contiendrait les collectivités à limiter la hausse de leurs dépenses de fonctionnement à hauteur d 1,2 %. "C'est une question de principe. Ce serait contraire à la constitution qui acte la libre administration des collectivités territoriales. L'Etat n'a pas à nous donner de leçon en matière de rigueur budgétaire," Une motion a été adoptée en ce sens.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4639
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !