Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzin.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

16/10/18 : Le Conseil municipal de Biarritz a voté par 20 voix pour, face à 15 contre, le projet de gestion du Palais proposé par le maire Michel Veunac à l'issue d'une réunion très tendue. Une conseillère municipale, Virginie Lannevère a démissionné

15/10/18 : A l'occasion de ses 25 ans, l’Université de La Rochelle propose une exposition sur l'histoire de l’établissement, « Histoire d’avenirs, chronique d’une université en mouvement », exposée du 16 octobre au 30 décembre au Cloître des Dames Blanches.

15/10/18 : Charente-Maritime : Pole emploi et le Département 17 organisent un forum des emplois saisonniers hivernaux, le 16 octobre DE 9h à 16h30 à la Maison de la Charente-Maritime, 85 boulevard de la République à La Rochelle. Entrée libre.

15/10/18 : Yves Foulon, maire d'Arcachon, a été élu ce week-end en tant que nouveau président du parti LR en Gironde. Il succède à Alain Juppé dans un scrutin dans lequel il était le seul candidat avec 100% des voix et 55,73% de participation.

15/10/18 : Dans le cadre du cycle de ses conférences-débats #europedémocratique2019, la Maison de l'Europe Bordeaux Aquitaine reçoit le 19/10 à 19h, Pascal Durand, eurodéputé Ecologiste sur le thème “L’Europe face au glyphosate: un signal d’alerte?”

15/10/18 : Dominique Bussereau, président du Conseil départemental de Charente-maritime et de l'ADF ( Départements de France) rencontre ce mardi 16 à l'Elysée Emmanuel Macron en présence du premier ministre et du président du Sénat.

11/10/18 : Ligne Ter Bordeaux-Agen : comité de ligne, lundi 15 octobre à 17h45, salle F. Mauriac, à Langon. Cette réunion est ouverte aux usagers et vise à échanger sur l'actualité de la ligne notamment sur les horaires prévus à partir du 9 décembre 2018.

11/10/18 : Plongez dans le monde des robots les samedi 13 et dimanche 14 octobre de 14 h à 19 h à Cap Sciences où expositions, ateliers, démonstrations, défis, conférences, spectacles vous permettront de mieux appréhender cet univers.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 16/10/18 | 3ème édition du Linkteens à Libourne

    Lire

    L’association LINK, qui propose chaque année des évènements gratuits sur la culture numérique, propose le 20 octobre prochain le LINKTEENS. A destination des 15/25 ans, ils pourront découvrir des informations sur les formations, les nouveaux métiers mais aussi toutes les possibilités qu’offre la programmation au travers d’ateliers ludiques comme la fabrication d’un petit robot. Des minis conférences sont également organisées sur les questions des enjeux de l’Intelligence Artificielle. Rdv à l’Espace Jeunes de 10h à 18h.

  • 16/10/18 | Festival de la BD d'Angoulême : changement de critères du Prix Goscinny

    Lire

    Depuis deux ans, le prix Goscinny récompense un jeune scénariste pour un album paru dans l’année, ou à un scénariste confirmé pour sa contribution à un album en particulier. En 2018, Jean Harambat avait obtenu le prix pour son album Opération Copperhead (Dargaud, 2017). Pour l'édition 2019, l'institut Goscinny et le FIBD changent la donne ; il pourra désormais également récompenser un scénariste pour l'ensemble de son oeuvre. Le nom du lauréat 2019 sera annoncé le mardi 20 novembre à Paris.

  • 16/10/18 | Les étudiants relèvent le « Defi Sang Limite »

    Lire

    Initié en 2004, le « Défi Sang Limite » revient à Bordeaux après 4 ans d’absence le 17 octobre. Il vise à mobiliser les étudiants en Médecine et en Pharmacie, et plus largement tous les étudiants du campus Carreire, pour recueillir un maximum de dons pour faire gagner sa ville. Objectif: 250 dons minimum. Pour accompagner ce mouvement, l’EFS proposera de nombreuses animations et faire de cette collecte un moment festif et convivial. Rdv à l’espace santé du campus Carreire.

  • 15/10/18 | Ford Blanquefort : nouveau coup d'arrêt

    Lire

    Ce lundi 15 octobre, le ministre de l'économie Bruno Le Maire était à nouveau en Gironde. A l'occasion d'une nouvelle réunion avec les élus locaux et les syndicats de l'usine Ford, à Blanquefort, il a annoncé avoir tenu une discussion la semaine dernière avec le président de Ford. Ce dernier a manifesté une intention claire de fermer l'usine définitivement plutôt que d'appuyer une reprise par l'industriel belge Punch, un temps envisagé. Bruno Le Maire a affirmé être "en total désaccord" avec cette décision. La dernière consultation du comité d'entreprise sur le plan social de l'usine de Blanquefort est toujours prévu pour le 18 décembre.

  • 15/10/18 | Esprit critique et numérique à Mont-de-Marsan

    Lire

    Pour la 3e édition de #cybergener@ctions, le Bureau Information Jeunesse de Mont-de-Marsan et ses partenaires associatifs et institutionnels locaux proposent jusqu'au 25 octobre une programmation riche pour sensibiliser jeunes et moins jeunes, à une éducation critique au numérique. Durant 10 jours, expositions, ateliers, ciné-débat, mais aussi parcours numérique, hackathon et conférences, tant à destination des enfants et adolescents que des parents et professionnels de l'encadrement, se succèdent. Infos et inscriptions : http://m2j.montdemarsan.fr/

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Le Département de la Gironde maintient ses objectifs financiers

19/12/2017 | Le budget primitif 2018 du conseil départemental de la Gironde s'élève à 1,6 milliards d'euros. Jean Luc Gleyze annonce la poursuite des investissements.

Jean Luc Gleyze, président du Département de la Gironde et Jean Marie Darmian

Avec un budget primitif de 1,69 milliard d'euros, le conseil départemental de la Gironde souhaite poursuivre le niveau de ses investissements, ce qui devrait permettre d'atteindre le milliard d'euros d'investissement d'ici la fin de la mandature. Les principaux investissements concernent le plan collèges, le très haut débit et l'aide aux communes. Quelques sujets d'inquiétudes se font jour : la hausse continue des dépenses sociales et l'intention du gouvernement d'établir un taux directeur, qui contraindrait la collectivité à limiter la hausse de leurs dépenses de fonctionnement à hauteur de 1,2 %.

La situation financière du Département de la Gironde est  beaucoup moins inquiétante que de  celle de  bien des départements français.  L'agence de notation standard and Poor's a renouvelé sa note de AA-, ce qui fait de la Gironde, le deuxième département Français le mieux noté, derrière les Hauts de Seine. Parmi les points positifs,  le désendettement de la collectivité se poursuit. 90 millions d'euros d'économies ont été réalisées sur le fonctionnement, notamment sur les frais généraux. L'objectif de maîtrise des dépense de fonctionnement est poursuivi.  Le budget primitif 2018 de la collectivité s'équilibre à 1, 69 milliard d'euros. Jean Luc Gleyze l'a affirmé lundi matin, avant l'ouverture de la séance plénière,  nous devrions pouvoir tenir notre engagement de ne pas toucher à la fiscalité. Le taux d'imposition sur le foncier bâti n'augmentera pas. " Par contre, on peut craindre, qu'avec la réforme de la taxe d'habitation, que beaucoup de maires ne soient tentés de l'augmenter ajoute Jean Marie Darmian, vice président en charge des finances. Jean Marie Darmian, juge le budget de la collectivité" de plus en plus difficile" à établir en raison de plusieurs facteurs. La Gironde gagne entre 18 000 et 20 000 habitants par an, ce qui occasionne des recettes supplémentaires mais qui implique de répondre à de nouveaux besoins. En termes d'investissement, le Département entend poursuivre ses engagements sur le chantier du numérique et du très haut débit, la poursuite du plan collèges ambition 2024. L'investissement se maintient autour de 200 millions par an, soit 1 milliard d'euros investis au terme de la mandature. "L'aide aux communes ne diminuera pas : elle sera de 27 millions d'euros pour 2018. Il n'y aura pas d'économie sur ce champ là," a précisé Jean Luc Gleyze.

Lors de la séance plénière, il a  aussi annoncé le lancement des contrats de ville d'équlibre."  L'objectif de ce contrat est de renforcer l'attractivité des villes moyennes, (Langon, Lesparre, Castillon ..) par le déploiement d'infrastructures et de services publics en dehors de la métropole bordelaise.  Parmi les principaux dossiers évoqués lors de cette la séance plénière de lundi et mardi, les 100 propositions de la collectivité pour fludifier les déplacements sur l'ensemble du territoire départemental. Nous y reviendrons dans un autre article. 

 Des sujets d'inquiétudes et qui fâchent

Pourtant, malgré une situation financière saine, certains points inquiètent la majorité départementale, en premier lieu la hausse des dépenses sociales. Pour la première fois, le budget consacré au social atteint 900 millions d'euros. La plus forte hausse concerne la prestation de compensation du handicap qui atteint 90 millions d'euros.  "Elle est  notamment due à un manque de places en établissements spécialisés. Un certain nombre de ces personnes devrait se trouver en établissement spécialisé et donc prises en charge par l'Agence régionale de santé.  Cela soulagerait les familles. Ce nombre très important est estimé à 400, souligne Jean-Marie Darmian.  Les dépenses  consacrées à la protection de l'enfance progressent également, c'est une préoccupation majeure, en particulier la situation des mineurs isolés non accompagnés. Précisons que l'Etat prend en charge les 5 premiers jours.  Les dépenses liées au RSA sont aussi en hausse et représentent 241 millions d'euros. "Nous demandons à l'Etat d'assumer les charges qui lui incombent", insiste le vice président en charge des finances. Le transfert de charges non compensées est estimé à 60 millions d'euros. Mais une chose met en colère Jean-Marie Darmian : "c'est l'intention du gouvernement d'établir le principe d'un taux directeur, qui contiendrait les collectivités à limiter la hausse de leurs dépenses de fonctionnement à hauteur d 1,2 %. "C'est une question de principe. Ce serait contraire à la constitution qui acte la libre administration des collectivités territoriales. L'Etat n'a pas à nous donner de leçon en matière de rigueur budgétaire," Une motion a été adoptée en ce sens.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4811
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !