Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/10/21 : Pau Béarn Pyrénées Mobilités et ses Partenaires Engagés lancent la 3ème campagne d’Aide à l’achat Vélos, dont l'offre est doublée cette année. Cette 3ème session d’instruction des demandes aura lieu du lundi 1er novembre au mardi 30 novembre 2021.

18/10/21 : Mardi 19 octobre a lieu la 15ème édition du Forum Emploi de Cenon, de 9h à 14h au Rocher de Palmer. Sécurité, commerces, restauration, logistique, sanitaire & social, hygiène, BTP, Industrie, de nombreux postes et formations seront proposées à tous

15/10/21 : Saint-Médard en Jalles poursuit sa concertation sur son futur "Plan vélo et autres mobilités actives" pour déterminer les actions à prévoir en terme d'aménagement, d'éducation, de prévention ou de promotion. Rdv le 18 octobre et le 3 novembre+ d'info

15/10/21 : Rencontres, animations, spectacle, exposition, ciné-débats, atelier, handisport... Du 2 au 16 novembre, la 8ème édition de la Quinzaine de l'Egalité et la Diversité débarque à Bordeaux et dans la métropole. Une fois encore le programme sera riche !+ d'info

15/10/21 : Talence organise samedi 16 octobre de 10h à 19h, une journée consacrée aux sports, mis à l’honneur avec une "Journée olympique" et la "course des 5 et 10 km" : un grand rendez-vous sportif afin de préparer les JO de Paris 2024 et soutenir nos athlètes+ d'info

07/10/21 : À partir du 17 décembre, Volotea proposera une nouvelle ligne au départ de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac à destination de l’aéroport de Lille 2 fois par semaine en décembre et en janvier puis 6 fois par semaine à partir d’avril 2022.

07/10/21 : Dans le cadre des travaux de la déviation du Taillan-Médoc, la section à 2x2 voies de la RD 1215E1, route à grand trafic, sera réduite à 1 voie dans le sens Bordeaux-Le Verdon, du 11/10 au 11/11 et dans le sens Le Verdon-Bordeaux, du 18 au 19 octobre

07/10/21 : Du 1er au 10 octobre, partout en Nouvelle-Aquitaine, la Fête de la science permet à toutes et tous de découvrir la science et les scientifiques avec des rencontres, conférences, cafés-sciences, expositions, ateliers, etc.+ d'info

05/10/21 : L'Etat et la Région ont sélectionné 17 nouveaux lauréats au fonds d’accélération des investissements industriels dans le cadre du plan France Relance. Ces 17 projets représentent 6 M€ de subventions sur un total pour l'heure de 63 M€ et 126 lauréats.+ d'info

05/10/21 : Au 31 juillet 2021, l’État a investi au titre de son plan France Relance 2,75 Mds € en Nouvelle-Aquitaine dont 770 M€ pour le volet transition écologique, 924 M€ pour le volet compétitivité et plus d’1Md pour le volet cohésion sociale et territoriale

01/10/21 : Randonnées découverte en journée ou en soirée de la faune, de la flore, de la géologie, balades contées, expositions, jeux de piste… Ces 2 et 3 octobre, la Région Nouvelle-Aquitaine organise les "48h Nature". Tout le programme sut 48hnature.fr+ d'info

30/09/21 : Jusqu'au 13 octobre, l’asso SOLINUM organise une expo photo à la Halle des Douves à Bordeaux “Clichés d’une hébergée” consacrée au dispositif d’hébergement solidaire Merci pour l’invit destiné aux femmes sans-abri, à travers le parcours de 2 d'entre elles+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/10/21 | La sûreté de tous au cœur de Kéolis Bordeaux Métropole

    Lire

    Début octobre, Kéolis Bordeaux Métropole et la direction départementale de la sécurité publique de la Gironde (DDSP 33) ont signé une convention de partenariat destinée à faire de TBM un réseau sûr. Au travers de cela, elles vont mettre en place des actions communes pour agir contre la fraude et les incivilités sur le réseau et ainsi rassurer voyageurs et salariés de TBM. Des actions de prévention dans les établissements scolaires et associations seront également menées.

  • 19/10/21 | Entreprises: Oser Reso en Vienne

    Lire

    Le 20 octobre, la CCI de la Vienne organise au Futuroscope, en partenariat avec les Clubs d'Entreprises de la Vienne, la 10ème éditions des Rencontres Economiques des dirigeants de la Vienne. 110 entreprises seront présentes au cours de cette journée qui s'inscrit dans le Plan de Relance des entreprises. Pour la 1ère fois les services Achats seront présents et notamment ceux du CHU, de Sorégies ou de Grand Poitiers.

  • 19/10/21 | Royan Atlantique fête le vélo

    Lire

    Le 24 octobre, l'agglomération de Royan organise le 8ème fête du vélo. Sur un parcours de 50km au départ de Talmont-sur-Gironde, les petits et les grands pourront se balader sur un parcours adapté à tous les âges. De 9h à 10h15, des départs sont prévus toutes les 15 mn. A mi-parcours, à Epargnes, un lieu de pique-nique attend les cyclistes. Les participants peuvent s'inscrire à partir du 8 octobre et jusqu'au 21 sur le site de l'agglomération

  • 18/10/21 | Christophe Bonno, nouveau directeur général de Maïsadour

    Lire

    Le Groupe coopératif Maïsadour annonce la nomination de Christophe Bonno au poste de Directeur Général à compter du 18 octobre 2021. Diplômé d'AgroSup Dijon, il passe par Jean Caby, puis Madrange avant de rejoindre le Groupement Les Mousquetaires-Intermarché en 1999. Dernièrement, il y occupait le poste de Directeur des relations institutionnelles agricoles. Spécialiste des filières agricoles, de l’industrie et de la distribution alimentaire, sa mission sera "d’accélérer le retour à la croissance et de poursuivre la transformation engagée par le Groupe pour répondre aux attentes sociétales et à ses enjeux sectoriels".

  • 18/10/21 | Le "génie écologique" des Pyrénées-Atlantiques récompensé

    Lire

    Le Département 64 a obtenu la mention spéciale "Génie écologique" du concours 2021 "Infrastructures pour la Mobilité, Biodiversité & Paysage". Organisé par l’Institut des Routes des Rues et des Infrastructures pour la Mobilité, il récompense les meilleures initiatives en faveur de la préservation, de la restauration et de la valorisation des écosystèmes et de la biodiversité par les acteurs impliqués dans les projets de requalification et d’exploitation des infrastructures de mobilité. Salué notamment, le programme ANIMO qui vise à protéger certaines espèces animales (sangliers, lièvres, hérissons…) et éviter des collisions avec les véhicules.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Le département des Deux-Sèvres consulte ses administrés 

12/02/2020 | Le conseil départemental des Deux-Sèvres a mis en place une enquête citoyenne sur l'accès aux soins. Elle est accessible sur la plateforme monaviscitoyen.fr.

1

Depuis le 10 février, une grande enquête citoyenne a été mis en ligne sur  la plateforme monaviscitoyen.fr. Commandée par le département des Deux-Sèvres, elle concerne la démographie médicale. En effet, le territoire est touché de plein fouet par la baisse des médecins généralistes et spécialistes. Pour lutter contre cette désertification et proposer des solutions qui conviennent à tous, le département a choisi de consulter les citoyens en mettant en place un questionnaire d’une quarantaine de questions. Les professionnels de santé devraient également être consultés. Une enquête avant l’élaboration du plan santé du département des Deux-Sèvres dont le vote est prévu en juin 2020. Une première expérience qui pourrait être renouvelée dans d’autres domaines de compétences qui concernent le conseil départemental des Deux-Sèvres.

Le département des Deux-Sèvres a choisi de consulter les Deux-Sévriens. Ce lundi 10 février, le Conseil départemental a mis en place un questionnaire disponible à la fois sur la plateforme monaviscitoyen.fr et en version papier. Cette grande enquête, dite citoyenne, portant sur la démographie médicale, va être utile dans l’élaboration du plan santé qui devrait être adopté en juin 2020. Si les élus du conseil départemental ont opté en faveur de ce nouveau mode consultatif, c’est qu’il y a une raison. « Je pense que la politique qui sort des urnes n’est pas la seule expression des citoyens. Il y a aujourd’hui une volonté de la part des concitoyens Deux-sévriens de se faire entendre dans d’autres conditions, indique le président des Deux-Sèvres, Gilbert Favreau. Le département est sensible à ce qu'il se passe en dehors des urnes. Dès 2018, des événements ont agité la France. Nous avons réagi, il y a un an, en organisant un grand débat national comme le suggérait le président de la République ». C’était en février dernier. Depuis, le département des Deux-Sèvres est allé plus loin en mettant en place un budget participatif de 2 millions d’euros. En un peu moins de quatre mois, plus de 700 projets ont été déposés. Ils seront étudiés et travaillés entre les déposants de projets et les services du département avant d’être soumis au vote (qui va être organisé entre le 3 avril et le 20 mai). Tous les Deux-Sévriens âgés de plus de 11 ans pourront y participer. « Je crois qu’il existe désormais une nouvelle façon pour les citoyens de se faire entendre. C’est un peu comme l’agora grecque qui laissait à l’époque antique le peuple s’exprimer », poursuit Gilbert Favreau. 

Un questionnaire pour faire face au problème de la démographie médicale

Cette fois , le sujet concerne toute le population. Il s’agit du problème de démographie médicale. « Nous souhaitons connaître les difficultés rencontrées par nos concitoyens dans l’accès aux soins. Nous allons recueillir leur avis, analyser toutes ces réponses qui nous permettront de mieux nous éclairer. Il faut que nous arrivions à trouver une solution face à ce problème capital d’accès au soin », confie Gilbert Favreau. Il est clair que les Deux-Sèvres sont touchées de plein fouet par la désertification médicale,  se retrouvant en-dessous de la moyenne nationale sur la plupart des données. Le département annonce 75 médecins généralistes libéraux pour 100 000 habitants. Le taux le plus bas de la région Nouvelle-Aquitaine, dont la moyenne se situe à 100. Une profession vieillissante, qui plus est, puisque 60% des médecins généralistes libéraux deux-sévriens a plus de 55 ans. La situation est similaire pour les spécialistes. C’est pour lutter contre cette démographie inquiétante que le département souhaite identifier les manques et les carences dans ce domaine. En plus des citoyens Deux-Sévriens, les professionnels de santé devraient également recevoir un questionnaire plus ciblé. « Le plan santé n’a pas pas vocation à se substituer aux actions de l’ARS (NDLR : Agence Régionale de Santé) et au corps libéral. Nous voulons voir comment nous pouvons faire face à ce problème de démographie médicale », assure Gilbert Favreau. 

Capture d'écran du questionnaire en ligne sur monaviscitoyen.fr

Pour consulter les citoyens, le département des Deux-Sèvres a choisi de s’allier avec la plateforme monaviscitoyens.fr. Elle a été créée fin 2015-début 2016. « Sa vocation est de renouer avec un dialogue positif et constructif entre les collectivités territoriales et les concitoyens », définit Yves Kergall, l’un de ses fondateurs. Ce site invite notamment tous les concitoyens à donner leur avis sur leur ville, sur leur commune, sur leur département et même leur région. « Chacun répond à des questions ouvertes. Les réponses sont non-inductives », précise-t-il. Monaviscitoyen a déjà organisé des consultations concernant la Zone à faibles émissions (ZFE) de Grand Paris par exemple ou à une échelle plus locale pour une commune de Saône-et-Loire sur l’emplacement d’une fête foraine. « Les citoyens peuvent à la fois donner leur avis et partager des idées sur des sujets particuliers ». À ce jour, 6,8 millions de Français ont déjà donné leur avis sur cette plateforme. 

40 questions pour en savoir plus

Concernant la grande enquête intitulée « Trouver et consulter un médecin en Deux-Sèvres ? », chaque Deux-Sévrien est invité à répondre à une quarantaine de questions pour partager son ressenti, son avis, ses expériences face au domaine médical. Le site indique que cela ne prendra pas plus de trois minutes. « Nous avons fabriqué un questionnement autour du thème de l’accès au soin. Quelle est la perception des habitants d’un endroit à l’autre du territoire sur l’offre de soin ? », stipule Yves Kergal. Ce questionnaire va rester un mois à un mois et demi en ligne. Ensuite, les données seront traitées, analysées, travaillées. Les résultats seront renvoyés par mail - il est d’ailleurs précisé qu’il restera confidentiel - trois à quatre semaines après la clôture de l’enquête.  

Si cette première expérience est un succès, le département des Deux-Sèvres n’exclut pas de la réitérer. « C’est vrai qu’il s’agit d’une expérimentation. Mais nous sommes ouverts à ce mode consultatif. Nous sommes dans un monde qui change vite et cela permet d’avoir un résultat, autre que celui des instituts de sondage. Ça nous intéresse », livre Gilbert Favreau. Yves Kergall partage le même avis et défend son site consultatif. « Il ne faut pas voir ce questionnaire comme un énième sondage. Là, avec ce système, les politiques vont pouvoir être plus à l’écoute des habitants. Chacun dans ce pays a le droit à l’écoute et si possible a le droit d’être entendu. » En Deux-Sèvres, 26 000 personnes ont déjà exprimé leur avis sur la plateforme concernant le département ou leur ville. Ce chiffre devrait rapidement augmenter avec cette grande enquête citoyenne sur la démographie médicale. Lancée le 10 février, 800 citoyens ont répondu à ce questionnaire en moins de 24 heures. Le département espère recueillir de nombreux avis. Des avis qui semblent compter de plus en plus, dans une société où le citoyen aimerait être davantage écouté.

Pour répondre au question cliquez ici

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4741
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !