aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

21/07/17 : Le nouveau sous-préfet de Blaye Frédéric Doué prend ses fonctions le 24 juillet; il occupait depuis septembre 2015 le poste de directeur de cabinet du préfet des Côtes d'Armor.

21/07/17 : Le chanteur Manu Chao est attendu ce soir en Charente-Maritime sur la scène du festival des Fous Cavés (21 et 22 juillet), à Port d'Envaux. Le concert de ce soir est complet depuis plusieurs mois, mais il reste des places le 22. www.lesfouscaves.f

17/07/17 : Le nouveau préfet de Charente-Maritime prendra officiellement ses fonctions mercredi. Fabrice RIGOULET-ROZE succède à Eric Jalon, nommé à Matignon par Emmanuel Macron. Il était dernièrement préfet de région de la Martinique.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/07/17 | Travaux sur la rocade de Bordeaux les nuits du 24 au 25 et 25 au 26/7

    Lire

    La rocade extérieure (A630-N230) de Bordeaux sera fermée à la circulation entre l’échangeur 20 (Tartifume) et l’échangeur 24 (Le Canon), les nuits du 24 au 25 juillet de 21h00 à 6h00 et du 25 au 26 de 21h00 à 6h00. Durant ces fermetures, une déviation par la rocade intérieure sera mise en place, le pont Mitterrand (sens extérieur) étant inclus dans la section fermée à la circulation, les usagers en transit dans le sens Sud-Nord (en provenance notamment de l'A63 et de l'A62) devront emprunter la rocade intérieure et le pont d’Aquitaine.

  • 19/07/17 | Le festival Emmaüs de Pau-Lescar résiste à l'individualisme

    Lire

    "Jours de résistance". Tel est le nouveau nom que s'est donné le festival organisé le samedi 22 et le dimanche 23 juillet par la communauté Emmaüs de Pau-Lescar. Résistance "à l'inertie et à l'individualisme pour essaimer et découvrir ensemble les clés pour construire demain". Ces journées "festives et militantes" qui commémoreront les 50 ans de la mort de Che Guevara seront marquées par une série de conférences ainsi que par des concerts. Kenny Arkana, la rappeuse Casey, HK et les Saltimbanks sont notamment à l'affiche avec Fakear, Taiwan MC, Dee Nasty. Rens. www.emmaus-lescar-pau.com

  • 18/07/17 | Henri Bies-Péré, nouveau président de AFDI

    Lire

    Le béarnais Henri Pies-Péré est le nouveau président de l'association de solidarité Agriculteurs Français et Développement International (AFDI). Installé à Montaner, dans les Pyrénées-Atlantiques où il produit du lait et du maïs grain, Henri Bies-Péré est par ailleurs le deuxième vice-président de la FNSEA. Il a été le fondateur d'AFDI Aquitaine en 1995. L'association qu'il anime construit des partenariats entre les mondes agricoles français et ceux des pays en développement. Plus d'infos: http://www.afdi-opa.org

  • 17/07/17 | Une dernière belle Nuit (et journée) atypique le 22 juillet

    Lire

    Elles animent le Sud Gironde depuis le 4 juin dernier avec leur brin de poésie, de réflexion et d'exotisme. Les Nuits atypiques, qui nous emmènent encore en Mongolie depuis Cadillac et Verdelais cette semaine (19 et 20 juillet) ont vu grand pour leur final le samedi 22 juillet. Rendez-vous à Saint-Macaire pour de précieux moments au côté, notamment, du magicien des mots franco-rwandais, Gaël Faye, et de nombreux autres artistes. Une dernière belle journée en perspective pour les 26 ans de ce Festival résolument pas comme les autres.

  • 16/07/17 | Oléron: Le département ne renonce pas à un droit de passage

    Lire

    Le Tribunal administratif de Poitiers a annulé le 13 juillet les délibérations du Département 17 concernant le lancement d'une consultation des électeurs d'Oléron concernant l'implantation d'un péage à l'entrée de l'île. Dans un communiqué, le Département a annoncé qu'il ne ferait pas appel. Il présentera lors de la session d’hiver "un rapport portant sur le principe de l’instauration d’un droit départemental de passage et d’une redevance pour service rendu" par le pont.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Politique | Gironde: Le département ouvre un simulateur du revenu de base

15/02/2017 | Un jury citoyen, composé de 120 personnes, est en réflexion depuis décembre pour présenter leur propres pistes concernant les modalités d'un revenu de base.

Département jury citoyen

C'était, il y a quelques semaines encore, l'un des principaux sujets de campagne des primaires de la gauche. Le revenu de base est revenu ce mercredi sur le devant de l'actualité locale après l'annonce de la création d'un simulateur accessible par internet permettant à chacun de trouver un modèle de financement de cette mesure, plutôt controversée. Cette simulation est une première étape vers l'expérimentation d'un modèle choisi parmi les quatre scénarios envisagés, qui pourrait entrer en phase effective en 2018. Explications.

Cela ressemble à un site internet classique. En fait, c'est celui du département, sauf qu'il permet, grâce à un outil mis en place en interne, de trouver la recette idéale du revenu de base en manipulant différents critères : le montant (500, 750, 1000 euros ou autre), les publics visés (mineurs, 18-25 ans, adultes, retraités) et différents leviers d'action quant à son financement, aujourd'hui controversé et largement débattu depuis que le vainqueur des primaires de gauche l'a inscrit dans son cahier des charges (choisir si l'on doit inclure ou non le RSA, la prime d'activité, les aides au logement où encore les impôts dans la mesure). Ce nouvel outil a été lancé ce mercredi par le Président du Conseil départemental de la Gironde, Jean-Luc Gleyze et l'ensemble des élus réunis autour de la présentation d'un avis citoyen ayant sollicité 120 personne. Acteurs de l'ESS, services du département, entrepreneurs, associations de solidarité, travailleurs sociaux, associations de défense des droits des chômeurs et de jeunes en service civique se sont ainsi réunis dix-sept fois depuis décembre dernier pour discuter des éventuelles conditions d'expérimentation du revenu de base. Dans un avis global rendu le même jour, cet avis citoyen a préconisé un scénario différent : "1000 euros minimum, réparti en 800 euros versés nationalement et 200 euros de complément en monnaie locale à la charge du département". 

Variable d'ajustement

Si Jean-Luc Gleyze affirme que le scénario en question sera pris en compte, il affirme également que le simulateur sera une importante variable d'ajustement."Les données financières, notamment en matière de recettes, proviennent d'une validation de la Fondation Jean Jaurès, nous somme donc sûrs des chiffres à ce niveau là. Nous verrons ensuite au niveau de l'expérimentation les financements que nous irons chercher, il n'y a pas forcément de lien de cause à effet entre le simulateur et ce que nous expérimenterons", précise-t-il cependant. "Il a aussi un côté pédagogique très important. Il permet de mesurer les impacts que pourrait avoir le revenu de base sur la contribution collective. S'il faut augmenter de 200% l'impôt sur le revenu, l'hypothèse ne tient pas la route". Si la Gironde est vouée à être un département d'expérimentation depuis l'annonce d'un partenariat avec la Fondation Jean Jaurès (associée au Centre pour la recherche économique et l'Institut des politiques publiques) en septembre dernier (elle vise un début en 2018, même si rien n'est encore arrêté de manière définitive et que "la perspective des élections présidentielles laisse un certain nombre d'interrogations dans le panorama national"), l'idée du simulateur est de s'ouvrir à une consultation plus large. "On voudrait que l'outil soit ouvert au niveau national et même au-delà, que ce soit le plus ouvert possible. Nous verrons les enseignements que l'on peut en tirer". 

 Objectif 2018

Le jury citoyen, lui, présentera de nouveau ses conclusions devant les élus lors de la prochaine plénière du Conseil départemental le 13 mars prochain, date à laquelle pourrait être également esquissé un premier protocole d'expérimentation pour une hypothèse finale retenue aux alentours des 750 euros. Le cadre légal, lui, reste évidemment à définir, comme le précise Jean-Luc Gleyze. "Le fait que Matignon accepte de travailler avec nous va nous permettre, en fonction du ou des scénarios que nous pourrions expérimenter, de regarder de quelle manière le cadre légal et législatif peut être modulé et aménagé, y compris de façon dérogatoire sur ce département où une partie. Le financement mettant en parallèle justice sociale et justice fiscale obligera à des décisions nationales que nous ne maîtrisons pas à notre niveau". Le jury citoyen pourrait également accompagner le département dans la mise en place de cette expérimentation. Quant-au fait que l'outil soit simplifié volontairement pour être accessible à tous, c'est pour mieux servir de première approche. "Un deuxième outil est en cours de travail avec la Fondation Jean Jaurès et des économistes qui affinent considérablement le travail du simulateur actuel. La complexité des éléments ajoutés fait qu'il n'est pas forcément diffusible de la même manière", réaffirme Jean-Luc Gleyze. En attendant ces prochaines échéances, il ne reste plus qu'à chacun de jouer du curseur pour savoir si, éventuellement, ils pourraient être convaincus par ce qui n'est pour l'instant qu'une proposition de campagne. 

L'info en plus : le simulateur départemental du revenu de base est disponible dès aujourd'hui sur www.gironde.fr/revenudebase

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
6395
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !