Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/01/19 : Compte-tenu des conditions climatiques le Conseil Régional a suspendu les transports scolaires ce mardi soir dans le secteur de Thiviers (Dordogne). Les parents doivent venir chercher leurs enfants dans les établissements scolaires.

22/01/19 : La Dordogne est en alerte jaune neige et verglas ce mardi jusqu'à 18 h. Des chutes de neige sont possibles dès le début de matinée à l'est de l'axe Nontron et Sarlat. Suivez les évolutions météorologiques sur les sites de Météo France, Info route.

22/01/19 : La Rochelle : une réunion publique de présentation du projet de protection contre les submersions marines du quartier de Port-Neuf se tient mardi 22 janvier à 18h30 à la Maison de quartier de Port Neuf, Place de l’île-de-France.

21/01/19 : Dans un propos à France 3 Vincent Feltesse, ancien président de la Communauté urbaine de Bordeaux et membre de la minorité municipale, indique qu'il a signifié à Olivier Faure son départ du PS :J'ai besoin de continuer à produire, le PS empêche ça." 

21/01/19 : Construction de la retenue d'eau de Caussade. La préfète du 47 a fait apposer des scellés sur les engins de chantier. Par arrêté du 14 décembre 2018, les travaux de construction de cette retenue d’eau est suspendue et se poursuivent illégalement.

21/01/19 : Pour éviter les débordements des manifestations des gilets jaunes à Bordeaux, l'association des commerçants à décidé de décaler la braderie, organisée traditionnellement du jeudi au samedi. Elle se tiendra donc du mercredi 6 au vendredi 8 février.

21/01/19 : Ce mercredi 23 janvier, le service V3 (vélos en libre-service) de Bordeaux Métropole change de système d’exploitation pour un plus moderne. Une coupure totale du service aura donc lieu de 8h00 à 9h00 avec une réouverture progressive des stations.

20/01/19 : Pour la première fois depuis le début du mouvement, les gilets jaunes de Dordogne ont organisé samedi à l’occasion de l’acte X, un rassemblement départemental à Bergerac. Environ 1400 personnes ont défilé dans les rues de la sous préfecture.

19/01/19 : Nouvelles violences et affrontements avec incendies de véhicules en fin d'après-midi à Bordeaux: la manifestation GJ a dégénéré, les casseurs sont entrés en action et les forces de l'ordre ont dû recourir aux véhicules blindés

18/01/19 : Bordeaux: l'opération de parking gratuit place des Quinconces reconduite ce dimanche et étendue à demain samedi et jusqu’à la fin des soldes : environ 400 places de stationnement libre de 9h30 à 20h chaque samedi et dimanche jusqu'aux 16 et 17 février

18/01/19 : Le nouveau service de location de vélos de l'agglomération du Grand Périgueux s'appellera "Périvélo". 400 deux-roues (à assistance électrique, pliants, vélos classiques) seront progressivement mis à disposition pour les usagers à partir du printemps.

17/01/19 : Rochefort (17) : la tête d'affiche de la programmation du festival Stéréoparc vient de tomber. Il s'agit du groupe Offenbach, qui jouera le 20 juillet.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/01/19 | Une délégation Régionale pour l'UNICEM

    Lire

    La plus grande région de la filière a enfin son syndicat! L'Union Nationale des Industries de Carrières et Matériaux de Construction (UNICEM) Nouvelle-Aquitaine vient de naître de la fusion des trois syndicats des anciennes régions. Patrice Gazzarin, ex-président de l'UNICEM Aquitaine, a été élu à la tête du syndicat. En 2017, l'UNICEM représentait sur le territoire néo-aquitain, plus de 4 300 emplois directs, pour 345 entreprises et plus d'un milliard d'euros de chiffre d'affaires.

  • 22/01/19 | Le Crédit Agricole engagé pour l'artisanat

    Lire

    Faciliter la préparation et la réalisation des travaux des clients Girondins. Tel est le but du partenariat qui vient de naître entre le Crédit Agricole d'Aquitaine et One Artisan. Créé en 2014, One Artisan est un service d'apporteur d'affaires pour les professionnels du bâtiment mais aussi de recommandation d'artisan pour les particuliers. Grâce à ce partenariat, les clients du Crédit Agricole pourront bénéficier, s'ils le souhaitent, d'une solution de financement pour leurs travaux.

  • 22/01/19 | Limoges a du cœur !

    Lire

    La préfecture limousine vient d'être récompensée pour sa lutte contre l'arrêt cardiaque. En effet, la Fondation AJILA a remis le Label 2019 "Ma Commune a du Cœur" à la Ville de Limoges pour saluer sa politique de lutte et de formation face à l'arrêt cardiaque. Depuis 2011, la Ville s'est engagée dans une campagne de déploiement de défibrillateurs automatisés sur son territoire. Les limougeauds ont ainsi 37 défibrillateurs mis à leur disposition dans plusieurs lieux public.

  • 22/01/19 | Région : quatre appels à projets (re)lancés

    Lire

    2019 sous le signe de la coopération européenne et internationale ! Le Conseil Régional de Nouvelle Aquitaine lance, ou relance, des appels à projets sur ce thème. Ainsi, le lien avec la Communauté autonome d'Aragon (Espagne) sur l'éducation et la formation est renouvelé. La Région soutient également le développement solidaire et Éducation à la Citoyenneté et à la solidarité internationale (ECSI) à travers deux projets. Le dernier projet concerne le renforcement des échanges avec le Québec.

  • 22/01/19 | Poursuite de sa croissance à l'export pour le Cognac

    Lire

    Le cognac confirme son développement sur ses marchés en 2018, avec des expéditions en croissance de plus de 3% en volume et près de 2% en valeur. Au total, 204,2 millions de bouteilles ont été expédiées, pour un chiffre d’affaires de 3,2 milliards d’euros. Les Etats-Unis restent les plus gros consommateurs (87,4 millions de bouteilles), tandis que le développement d'un nouveau marché vers le Moyen-Orient se confirme, avec 5,6% de croissance et 60 millions de bouteilles exportées.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Le député Philippe Chassaing rencontre ses électeurs de la Double

23/10/2018 | Le député en Marche de la première circonscription de la Dordogne est allé dialoguer avec des habitants installés en milieu rural à Eygurande-et-Gardedeuil.

Lors d'un café citoyen, Philippe Chassaing a échangé avec des électeurs de la Double

Le député de la Vallée de l'Isle, Philippe Chassaing avait promis à l'issue son élection d'aller à la rencontre des habitants des territoires ruraux. Ceux-ci se sentent souvent délaissés par le gouvernement et les élus nationaux. Il a tenu sa promesse en organisant un café citoyen dans un village de la Double de 400 habitants, à la limite du département de la Gironde. Une vingtaine d'habitants d'Eygurande-et-Gardedeuil et quelques élus municipaux ont ainsi échangé et fait part au député de leur sentiment d'être des laissés pour compte vis-à-vis des populations des zones urbaines.

En cette belle matinée d'automne, le maire sans étiquette, Guy Piedfert du petit village d'Eygurande-et-Gardedeuil, au coeur de la forêt de la Double est ravi d'accueillir Philippe Chassaing, le député LREM de la première circonscription de la Dordogne et ses deux collaborateurs. "Cela fait dix-sept ans que notre village n'a pas accueilli un député. C'est une première pour notre commune rurale. Et je tiens à le remercier." Cette initiative d'organiser un café citoyen au coeur des territoires ruraux revient à Philippe Chassaing. "Dans beaucoup de villages en zone rurale, le taux de participation aux dernières législatives a été inférieur à 50 %. D'autres se sont tournés vers des votes plus extrêmes. En démocratie, je considère cette situation anormale. C'est l"une des raisons pour laquelle  j'ai pris l'initiative avec mon équipe d'aller à la rencontre de nos concitoyens,  en particulier de milieu rural, souligne Philippe Chassaing." Cette rencontre entre le député et les villageois a lieu dans le café restaurant du village, à la fois lieu d'animation et de convivialité. Au côté du maire, ils sont une bonne vingtaine, des actifs, des retraités, artisans, agriculteurs. Certains viennent des communes voisines. Entre l'élu et ces citoyens, le dialogue s'engage sans filtre, mais avec respect et courtoisie. Nombreux sont ceux qui ne partagent pas les mesures mises en place par le gouvernement, ni les mêmes opinions. 

Mobilités, fracture numérique, taxes

Parmi les sujets abordés, certains sont  techniques : comme la gestion des déchets avec la question qui en découle autour de la création d'un incinérateur en Dordogne, l'augmentation des taxes, la fin du paiement de la taxe d'habitation pour 80 % des foyers fiscaux. "C'est bien si elle n'est pas remplacée par autre chose, les communes vont vivre avec quels moyens", interpelle une habitante. Il est  aussi question de l'école. Celle d'Eygurande, est condamnée à terme : il reste une classe unique de 27 élèves répartis sur 3 niveaux. Le Maire Guy Piedfer souhaite réfléchir à la création d'une école primaire de la Double à plusieurs classes en concertation avec les communes voisines, "conscient que le modèle de classe unique touche à sa fin," au nom de la réussite de tous les élèves. " 

Pour ces habitants, l'enjeu des mobilités est crucial. L'augmentation des taxes qui impacte fortement le prix du diesel est mal vécu. "Pour nous, c'est la double peine, ici, nous n'avons pas de possibiité de transports en commun, le vélo est inadapté à nos déplacements quotidiens. Si le gouvernement voulait vider les campagnes, il ne s'y prendrait autrement", souligne un autre villageois.
Calmement, Philippe Chassaing argumente et défend les mesures gouvernementales : la fiscalité que nous mettons en place a pour but de modifier les comportements et doivent contribuer à limiter la pollution. Nous ne voulons pas oublier les plus modestes. Par exemple, les primes à la casse des véhicules anciens pour l'achat de voitures électriques ou hybrides concernent aussi l'occasion." Il est aussi question de la fracture numérique. "Ici, nous payons plus cher pour un service internet de moins bonne qualité qu'ailleurs, ajoute un actif. Dans certaines zones du village, le portable passe mal."

"Le milieu rural n'intéresse personne"

Tous les témoignages des habitants résument au final le sentiment "que les urbains sont privilégiés vis à vis des ruraux", que "ce milieu rural n'intéresse personne" et que les gens des campagnes sont des laissés pour compte et qu'on finance les grandes métropoles." Philippe Chassaing écoute, prend des notes, cite quelques mesures, comme les efforts mis sur les trajets du quotidien, les mesures concernant la réduction de la fracture numérique. Le ton du dialogue devient plus humain, plus proche de la réalité du terrain et des préoccupations individuelles. Des sujets locaux s'invitent dans le débat, comme le ball trap de Servanches qui va réouvrir au grand dam d'une majeure partie de la population de la Double, ou encore les projets éoliens à propos desquels 28 maires de la Double ont pris des arrêtés anti éoliens.

Au fur et à mesure de cet échange qui va durer plus de deux heures trente, les villageois, à travers leurs témoignages et leurs parcours de vie, prouvent  qu'ils ont à coeur de vivre dans le village et dans leur territoire rural. Ils parlent de leur projets personnels, de leurs envies, de leurs combats quotidiens comme cette jeune femme qui vient de s'installer comme jeune agricultrice en bio. Au final, comme ils le soulignent eux-mêmes : "Il y a des territoires magnifiques en milieu rural avec des compétences sous exploitées, des projets à faire vivre et il y a le bon sens paysan". En espérant être mieux entendu par ceux qui nous gouvernent. Philippe Chassaing prévoit d''institutionnaliser ce type de rendez-vous une fois par mois : le prochain café citoyen est prévu à Château l'Evêque fin novembre. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude -Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
3802
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !