Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/11/18 : Lors de l'ouverture des Rencontres littéraires "les Idées mènent le monde" à Pau, François Bayrou a annoncé le désistement du penseur Edgar Morin, pour des raisons de santé. Il devait initialement intervenir ce 17 novembre dans la matinée.

15/11/18 : Une nouvelle invitée vient rejoindre les 21 personnalités des Idées mènent le Monde (Pau): Christine Ockrent interviendra sur "Europe : évitons la marginalisation", samedi 17 novembre à 16h30.

15/11/18 : L'auteur palois David Diop, lauréat ce 15 novembre du prix Goncourt des lycéens pour son ouvrage Frère d'âme (Editions du Seuil), participera au Grand débat de Lettres du monde – Welcome ! vendredi 23 novembre, 18h30 à la cour d'appel de Bordeaux

15/11/18 : Journée nationale d’action samedi 17 novembre. En Lot-et-Garonne, les accès aux supermarchés, stations-service, centres-villes et à l’A62 risquent d’être perturbés. Plus d'infos sur http://www.lot-et-garonne.gouv.fr/

14/11/18 : Rencontre/débat avec les parlementaires du 47 autour de la réforme des retraites et des nouvelles revendications de l'ADRA 47 le vendredi 16 novembre à 14 H 30 à la Salle de l'Orangerie du Conseil Départemental d'Agen.

14/11/18 : Dans la continuité de la réflexion d’Agen 2030, des tables rondes autour du handicap et de l’accessibilité de la Ville d’Agen sont proposées le lundi 19 novembre de 14 h à 16 h 30, Salle des Illustres à l’Hôtel de ville d’Agen.

14/11/18 : Dans le cadre de la Journée international des droits de l’enfant, le centre social Maison pour Tous de la Masse (Agen) présentera le 20 nov dans son local à 17 h 30 les travaux des enfants inscrits au CLAS autour de la charte nationale.

14/11/18 : Invitée en Martinique afin de partager son expertise en vue de la création de La Cité du Rhum, La Cité du Vin accueillera à Bordeaux les 21 et 22 novembre une délégation martiniquaise porteuse de ce projet.

14/11/18 : Une lecture du livre posthume de « Charb » « Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes » se tiendra le 19 novembre à 20 h au théâtre du Pont Tournant, à Bordeaux.

14/11/18 : 10 établissements touristiques de Gironde viennent de recevoir l’Ecolabel européen hébergement touristique label officiel de la Commission européenne pour les établissements qui souhaitent allier qualité et écologie. En NA, 82 sont dénombrés.

14/11/18 : 10ème Forum Environnemental du Vin de Bordeaux le 6 déc au Palais des Congrès de Bordeaux. « Après avoir dressé le bilan des actions menées, cette journée permettra de partager l'ambition d'amener la filière vers une politique RSE collective. »

14/11/18 : Conférence autour de « La forteresse de Blanquefort » proposée par l’association Tout Art Faire, le 15 novembre de 19 h à 20 h 30, à l’Athénée Municipal et animée par Marietta Dromain, docteure en Archéologie.

14/11/18 : Mobilisation des avocats le 15 novembre à 11 h devant les marches du TGI de Bordeaux contre les dispositions du projet de loi de réforme de la justice 2018-2022, les « cinq chantiers de la Justice ».

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 16/11/18 | Libourne et le dessin...180 ans d’amour

    Lire

    Du 19 au 23 novembre, pour fêter les 180 ans de l’Ecole de Dessin de Libourne, l’école municipale se délocalise au sein de l’Hôtel de Ville pour proposer de nombreuses séances de dessins gratuites et ouvertes à tous : dessin d’observation dans l’Hôtel de Ville, dessin d’après des sculptures au musée, workshop arts graphiques, exposition...Mais attention le nombre de places est limitée. Inscription : 05 57 25 02 58

  • 16/11/18 | Tout ne va pas à l’égout

    Lire

    A l’occasion de la Journée mondiale dédiée aux toilettes et portant sur les enjeux de l’assainissement des eaux usées le 19 novembre, l’Eau de Bordeaux va mener une campagne de sensibilisation « Le geste essentiel : les lingettes dans la poubelle » durant 3 semaines. Celle-civise à rappeler qu’il est primordial de jeter les lingettes dans la poubelle. Cette campagne cible les structures de la petite enfance de Bordeaux Métropole mais aussi le grand public avec un affichage dans les bars et restaurants de Bordeaux.

  • 16/11/18 | « Pas vu, pas protégé, soyez un cycliste éclairé »

    Lire

    Du 19 au 23 novembre, Grand Poitiers, en partenariat avec la Police Nationale, la préfecture de la Vienne, les villes de Poitiers, Buxerolles, Jaunay-Marigny, l’Atelier du Petit Plateau et Vélocité 86, organise sa 9ème semaine de sensibilisation pour la sécurité des cyclistes. Pour informer et aider les cyclistes à renforcer leur visibilité, des actions sont proposés et des accessoires de sécurité seront offerts.

  • 15/11/18 | La Fête de l'agriculture basque ce week-end à Biarritz

    Lire

    La 13e édition de Lurrama se tiendra vendredi, samedi et dimanche à la Halle Iraty (près de l'aéroport de Biarritz). Elle célèbre sur 6000M2 avec veaux, vaches, moutons, à travers conférence, expositions, chants et danses et bien sûr le repas des chefs, la culture basque à travers l'élevage et l'agriculture. Le thème de cette année "Pour une politique agricole alimentaire" évoquera la Politique Agricole Commune. Entrée: 4 euros pour les adultes, gratuit moins de 15 ans. Le programme sur: www.lurrama.org

  • 15/11/18 | De nombreux matchs de football reportés le 17 novembre en Dordogne

    Lire

    En raison du mouvement de protestation "Gilets jaunes" du samedi 17 novembre, le District de Football a sondé les clubs de Dordogne : 60% d’entre eux étaient favorables au report intégral des matches jeunes et féminines jeunes prévus à cette date. Les rencontres qui devaient avoir lieu dans le cadre du championnat brassage U15 poule B et D sont reportées au samedi 8 décembre. Idem pour les matches des coupes U18 et U15 Dordogne et District.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Le député Philippe Chassaing rencontre ses électeurs de la Double

23/10/2018 | Le député en Marche de la première circonscription de la Dordogne est allé dialoguer avec des habitants installés en milieu rural à Eygurande-et-Gardedeuil.

Lors d'un café citoyen, Philippe Chassaing a échangé avec des électeurs de la Double

Le député de la Vallée de l'Isle, Philippe Chassaing avait promis à l'issue son élection d'aller à la rencontre des habitants des territoires ruraux. Ceux-ci se sentent souvent délaissés par le gouvernement et les élus nationaux. Il a tenu sa promesse en organisant un café citoyen dans un village de la Double de 400 habitants, à la limite du département de la Gironde. Une vingtaine d'habitants d'Eygurande-et-Gardedeuil et quelques élus municipaux ont ainsi échangé et fait part au député de leur sentiment d'être des laissés pour compte vis-à-vis des populations des zones urbaines.

En cette belle matinée d'automne, le maire sans étiquette, Guy Piedfert du petit village d'Eygurande-et-Gardedeuil, au coeur de la forêt de la Double est ravi d'accueillir Philippe Chassaing, le député LREM de la première circonscription de la Dordogne et ses deux collaborateurs. "Cela fait dix-sept ans que notre village n'a pas accueilli un député. C'est une première pour notre commune rurale. Et je tiens à le remercier." Cette initiative d'organiser un café citoyen au coeur des territoires ruraux revient à Philippe Chassaing. "Dans beaucoup de villages en zone rurale, le taux de participation aux dernières législatives a été inférieur à 50 %. D'autres se sont tournés vers des votes plus extrêmes. En démocratie, je considère cette situation anormale. C'est l"une des raisons pour laquelle  j'ai pris l'initiative avec mon équipe d'aller à la rencontre de nos concitoyens,  en particulier de milieu rural, souligne Philippe Chassaing." Cette rencontre entre le député et les villageois a lieu dans le café restaurant du village, à la fois lieu d'animation et de convivialité. Au côté du maire, ils sont une bonne vingtaine, des actifs, des retraités, artisans, agriculteurs. Certains viennent des communes voisines. Entre l'élu et ces citoyens, le dialogue s'engage sans filtre, mais avec respect et courtoisie. Nombreux sont ceux qui ne partagent pas les mesures mises en place par le gouvernement, ni les mêmes opinions. 

Mobilités, fracture numérique, taxes

Parmi les sujets abordés, certains sont  techniques : comme la gestion des déchets avec la question qui en découle autour de la création d'un incinérateur en Dordogne, l'augmentation des taxes, la fin du paiement de la taxe d'habitation pour 80 % des foyers fiscaux. "C'est bien si elle n'est pas remplacée par autre chose, les communes vont vivre avec quels moyens", interpelle une habitante. Il est  aussi question de l'école. Celle d'Eygurande, est condamnée à terme : il reste une classe unique de 27 élèves répartis sur 3 niveaux. Le Maire Guy Piedfer souhaite réfléchir à la création d'une école primaire de la Double à plusieurs classes en concertation avec les communes voisines, "conscient que le modèle de classe unique touche à sa fin," au nom de la réussite de tous les élèves. " 

Pour ces habitants, l'enjeu des mobilités est crucial. L'augmentation des taxes qui impacte fortement le prix du diesel est mal vécu. "Pour nous, c'est la double peine, ici, nous n'avons pas de possibiité de transports en commun, le vélo est inadapté à nos déplacements quotidiens. Si le gouvernement voulait vider les campagnes, il ne s'y prendrait autrement", souligne un autre villageois.
Calmement, Philippe Chassaing argumente et défend les mesures gouvernementales : la fiscalité que nous mettons en place a pour but de modifier les comportements et doivent contribuer à limiter la pollution. Nous ne voulons pas oublier les plus modestes. Par exemple, les primes à la casse des véhicules anciens pour l'achat de voitures électriques ou hybrides concernent aussi l'occasion." Il est aussi question de la fracture numérique. "Ici, nous payons plus cher pour un service internet de moins bonne qualité qu'ailleurs, ajoute un actif. Dans certaines zones du village, le portable passe mal."

"Le milieu rural n'intéresse personne"

Tous les témoignages des habitants résument au final le sentiment "que les urbains sont privilégiés vis à vis des ruraux", que "ce milieu rural n'intéresse personne" et que les gens des campagnes sont des laissés pour compte et qu'on finance les grandes métropoles." Philippe Chassaing écoute, prend des notes, cite quelques mesures, comme les efforts mis sur les trajets du quotidien, les mesures concernant la réduction de la fracture numérique. Le ton du dialogue devient plus humain, plus proche de la réalité du terrain et des préoccupations individuelles. Des sujets locaux s'invitent dans le débat, comme le ball trap de Servanches qui va réouvrir au grand dam d'une majeure partie de la population de la Double, ou encore les projets éoliens à propos desquels 28 maires de la Double ont pris des arrêtés anti éoliens.

Au fur et à mesure de cet échange qui va durer plus de deux heures trente, les villageois, à travers leurs témoignages et leurs parcours de vie, prouvent  qu'ils ont à coeur de vivre dans le village et dans leur territoire rural. Ils parlent de leur projets personnels, de leurs envies, de leurs combats quotidiens comme cette jeune femme qui vient de s'installer comme jeune agricultrice en bio. Au final, comme ils le soulignent eux-mêmes : "Il y a des territoires magnifiques en milieu rural avec des compétences sous exploitées, des projets à faire vivre et il y a le bon sens paysan". En espérant être mieux entendu par ceux qui nous gouvernent. Philippe Chassaing prévoit d''institutionnaliser ce type de rendez-vous une fois par mois : le prochain café citoyen est prévu à Château l'Evêque fin novembre. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude -Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
3177
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !