Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/09/19 : Bordeaux. Il aura fallu quatre mois pour que le trafic reprenne sur la ligne C du tram entre la Porte de Bourgogne et la gare Saint-Jean après l'incendie du parking Salinières: il est annoncé pour le 28 septembre.

18/09/19 : Mont de Marsan Agglomération recherche des volontaires en Service Civique pour assurer des missions en lien avec la culture, la solidarité, l'environnement et l'éducation. Réunion d'information le 26 septembre à 14h au Bureau Information Jeunesse.

18/09/19 : Le Pont d'Aquitaine sera fermé entre les échangeurs 1 et 5 du 19 septembre 21h au 20 septembre 6h pour des travaux de maintenance et d'entretien.

18/09/19 : Deux-Sèvres : à l'occasion des Journées du patrimoine, le Département ouvre ses portes au public de la Maison du Département, des Archives Départementales et des Tumulus de Bougon. Animations et visites guidées sont au programme.

18/09/19 : Charente-Maritime : le chantier du pont transbordeur de Rochefort ouvre ses portes au public à l’occasion des journées européennes du patrimoine. RDV notamment samedi 21 à 10h pour assister au remontage sur le tablier du premier élément de chariot.

17/09/19 : Dordogne : Frédéric Gojard, 58 ans, conduira la liste du Rassemblement National à Périgueux pour les élections municipales. Cet ancien militaire, aujourd'hui âgé de 58 ans, s'était déjà présenté aux dernières élections européennes.

17/09/19 : Marcel Amont se rend à Bordeaux à la libraire La Machine à Lire jeudi 19 septembre à partir de 18h30 pour évoquer son livre "Les Coulisses de ma vie" aux éditions Flammarion. Il sera le lendemain à l’Espace Culturel de Pau à partir de 18h30.

17/09/19 : Philippe Lambert atteint de la sclérose en plaques, est attendu à Agen mercredi 18 septembre à 16h30 pour une étape dans le cadre de son « Tour de France - défi 3000 km de Philippe Lambert ».

17/09/19 : Dordogne : Cheffe d’entreprise, conjointe collaboratrice ou apprentie, les candidatures à l’édition 2020 des trophées « Elles M l’artisanat » sont ouvertes. Les lauréates seront mises à l'honneur le 23 mars en préfecture. Plus d'info: www.artisanat24.com

16/09/19 : Deux-Sèvres : les agents des finances publiques sont en grève, suite à l'appel de l'intersyndicale CGT/CFDT/FO/Solidaires/CFTC. Ils protestent contre la fermeture d'ici 2022, de 4 des 10 centres -Prahecq, Airvault, Frontenay-Rohan-Rohan et Coulonges.

13/09/19 : Region : le projet Viti de la Région a été retenu par l'Etat dans le cadre de l'appel projet territoire d'innovation de grande ambition (TIGA). Ce programme concerne tous les vignobles et plus de 130 partenaires. Objectif : la sortie des pesticides.

13/09/19 : Charente : Le festival de photographie Barrobjectif, à Barro, fête sa 20e édition du 14 au 22 septembre. L'invité d'honneur est le photographe italien Paolo Pellegrin, multiprimé pour son travail, notamment sur les conflits dans le monde. Gratuit.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/09/19 | Deux réacteurs de la centrale du Blayais concernés par des malfaçons

    Lire

    EDF a confirmé ce mercredi que six des 58 réacteurs nucléaires français présentaient des "problèmes de conformité" et de fabrication de certains composants. Parmi ces réacteurs, on retrouve les numéro trois et quatre de la centrale du Blayais, qui comporte des malfaçons au niveau de ses générateurs de vapeur, pourtant remplacés entre 2014 et 2015. Au travers d'un communiqué, EDF a estimé que "les écarts constatés ne remettent pas en cause l’aptitude au service des matériels et ne nécessitent pas de traitement immédiat".

  • 18/09/19 | EDUCNUM : un salon pour répondre aux énigmes du numérique à Poitiers

    Lire

    Les journées EDUCNUM sont organisées à Poitiers du 20 au 22 septembre par la CNIL, le groupe VYV et l’An@é. L’objectif est de sensibiliser enfants, parents et enseignants aux défis du numérique. Un espace ludique de 130m2 a été imaginé pour les enfants, les adolescents et leurs familles. Un escape game inédit et gratuit va être proposé pour sensibiliser aux enjeux du numérique. Le ministre de l’Éducation Nationale, Jean-Michel Blanquer sera présent à Poitiers ce 20 septembre pour inaugurer ce salon.

  • 18/09/19 | Tourisme : "bilan très positif" pour Charentes Tourisme cet été

    Lire

    Le tourisme dans les Charentes se porte bien, selon le bilan estival de Charentes Tourisme. Si l'avant saison et juillet sont mitigés, avec 58% des professionnels satisfaits, le mois d'août fut en revanche exceptionnel, avec des records de fréquentation. Si elle a d'abord profité à l’intérieur des terres en début de saison, la tendance s'est inversée au profit du littoral en août. L'office note une diminution de la clientèle britannique et une progression de la clientèle belge et allemande.

  • 18/09/19 | 1ere Journée du Patrimoine coordonnée par l'Office de Tourisme du Val de l'Eyre !

    Lire

    C'est la première fois que les cinq communes du Val de l'Eyre (BelinBeliet, Le Barp, Lugos, Saint-Magne et Salles) s'unissent sous une même bannière pour participer ensemble aux Journées Européennes du Patrimoine. Ainsi, une palette d’animations sera proposée - visites patrimoniales et culturelles, expositions dynamiques et reconstitutions -, le 21 septembre prochain sur tout le territoire.

  • 18/09/19 | Une plongée dans les Espaces Naturels Sensibles de la Vallée de l'Eau Blanche

    Lire

    Dans le cadre de son Agenda 21, Villenave d'Ornon propose des animations gratuites autour du développement durable et notamment une nouvelle visite des Espaces Naturels Sensibles de la Vallée de l'Eau Blanche le samedi 21 septembre, de 9h à 12h. Son but : découvrir le milieu des gravières et des anciennes cressonnières. Les participants pourront parcourir une partie du futur cheminement qui sera ouvert à la fin de l'année. Inscriptions au pôle développement durable : 05.56.75.69.85

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Europe: Le Grand Oral de Nathalie Delattre

07/03/2019 | La Sénatrice de la Gironde était invitée par la Maison de l’Europe pour débattre autour de sa vision de l’Europe ce lundi 04 mars.

Nathalie Delattre, sénatrice de la Gironde

La soirée était organisée par la Maison de l’Europe de Bordeaux Aquitaine. Le troisième Grand Oral européen de la MEBA recevait Nathalie Delattre, dans le cadre du cycle de conférences-débats « #Europedémocratique2019 » et de la démarche « Cette fois je vote ». La sénatrice a évoqué ce qui selon elle freine l’action de l’Europe en France, mais aussi les grandes priorités de l’Union Européenne sans oublier la jeunesse et les élections à venir.

« La France a tendance à sur-transposer». C’est le constat que dresse Nathalie Delattre, sénatrice de la Gironde et européenne convaincue. « Souvent, l’Europe nous indique des voies vers lesquelles nous devons tendre, ajoute la sénatrice. Et nous avons tendance en France à faire encore mieux, toujours plus, ce qui fait que des fois la France met l’Europe dans une mauvaise position, et les français pensent ensuite que l’Europe va trop loin, alors que c’est nous ». La sénatrice admet toutefois que l’Europe est compliquée et que des choses restent à améliorer. Pour Nathalie Delattre, l’Europe aujourd’hui est un « carcan de règles », c’est selon elle toujours compliqué de mettre en place des politiques et les appliquer à cause des strates administratives et des étapes qu’il faut respecter au niveau européen.

La solidarité : un prérequis pour la réussite de l’Europe

« L’argument ‘l’Europe, c’est la paix’ ne suffit plus aujourd’hui ». Nathalie Delattre explique l’incompréhension des français vis-à-vis de l’Union Européenne avant tout par un manque de repères aux yeux du public, dans une société de l’instantanéité. D’après la sénatrice de la Gironde, l’Europe a besoin d’une philosophie de solidarisme pour fonctionner. « Il faut retrouver comment les peuples peuvent être solidaires entre eux, et ça passe par un mieux disant social. Je pense qu’il faudrait un statut social qui puisse être similaire et concerner l’ensemble des européens ». C’est en partie pour cela qu’au niveau de l’emploi, Nathalie Delattre souhaiterait la mise en place d’un contrat de travail unique en UE. Elle propose également la mise en place d’une diplomatie européenne, pour avoir une meilleure souveraineté à l’international.

Jeunesse : « les mentalités ne sont plus les mêmes »

« Il faut avoir un projet pour tous les stades de la vie ». La Sénatrice remarque avec plaisir l’arrivée de la nouvelle génération sur le marché du travail : « Ils ne sont plus ce que nous avons été. Nous faisions des études, certains se sont entretués pour avoir les meilleures places et les considérations étaient essentiellement financières. Aujourd’hui nos jeunes s’entraident, ils sont internationaux, et ils ont des valeurs de protection et de défense de l’Homme ». Nathalie Delattre se réjouit de la mentalité des jeunes, plus soucieux de l’environnement, de la société, et elle imagine si cet engouement était au service de l’Europe.

« Il faut revoir la gouvernance de l’Europe ».

Nathalie Delattre souhaite une démocratie plus présente au niveau Européen. « J’aimerais voir un Président de l’Union Européenne élu au suffrage universel direct, poursuit la sénatrice. Il faudrait également l’élection du président de la Commission Européenne par le Parlement Européen » 1. La Sénatrice de la Gironde émet des réserves sur la règle de l’unanimité : « elle est très difficile, nous devons la remettre en cause pour instaurer une règle de la majorité, et fixer selon l’importance du sujet une majorité plus ou moins haute ». Selon Nathalie Delattre, ces choses font partie de ce qui empêche l’Europe d’avancer. Autant de sujets qui créeront le débat à l’approche des élections européennes du 26 mai, où la sénatrice de la Gironde appelle à « soutenir des listes républicaines avec des européens convaincus ».

1. rappel: aujourd'hui le président de la Commission est le chef de file de la liste qui est arrivée en tête des élections euopéennes En février 2018, les eurodéputés ont annoncé qu'ils rejetteraient toute personnalité proposée par le Conseil européen qui n'aurait pas été chef de file pour les élections européennes. Une position soutenue aussi bien par la gauche que la droite.

Yoan Denéchau
Par Yoan Denéchau

Crédit Photo : ville de Bordeaux

Partager sur Facebook
Vu par vous
2679
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !