Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/05/20 : Le Conseil municipal de Libourne a réélu à sa tête Philippe Buisson. Laurence Rouède se voit confier la délégation de 1ere adjointe, déléguée à la coordination des activités municipales, aux ressources humaines, à l’urbanisme et au foncier.

25/05/20 : Le secrétaire d'État en charge du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a assuré que l'exécutif réfléchissait à un "élargissement significatif" de la limite de déplacement (100 km autour du domicile), qui pourrait entrer en vigueur la semaine prochaine.

25/05/20 : Les hospitaliers du CHU Pellegrin à Bordeaux sont en grève illimitée depuis le 22 mai sur préavis de SUD Santé. Un rassemblement de soutien est organisé le 26 mai devant l'hôpital.

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

19/05/20 : Allant dans le sens de la déclaration du Premier Ministre ce matin, le préfet des Pyrénées Atlantiques Eric Spitz déclare que les Bordelais et les Toulousains en zone verte pourraient venir en vacances en juillet et août dans les Pyrénées Atlantiques

18/05/20 : L’incertitude de l’évolution sanitaire, et l’impossibilité de mettre en œuvre les mesures barrières, entrainent l’annulation de l’opération de sensibilisation des jeunes à la nage, Objectif Nage, pour l’été 2020, annonce le Département de la Gironde.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

14/05/20 : L'activité partielle pour les entreprises du tourisme et de l'évènementiel sera maintenue jusqu'à fin 2020 et que l'accès au fonds de solidarité est prolongé jusqu'à fin septembre. En revanche, pas de baisse prévue pour la TVA.

12/05/20 : La Compagnie aérienne Chalair annonce la reprise progressive de ses vols entre Bordeaux, Brest et Montpellier. Au rythme de 2 vols hebdomadaires, rdv le 8 juin, pour la reprise des liaisons Bordeaux-Brest puis le 15 juin, pour Bordeaux-Montpellier

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/05/20 | Bordeaux : le milieu hospitalier manifeste

    Lire

    Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées à la mi-journée ce mardi devant l'hôpital Pellegrin à Bordeaux pour répondre à l'appel d'une intersyndicale (CGT, Sud Santé, FO, CNI) face à la grogne du milieu hospitalier, "envoyé au front sans armes". Leur demande ? Une prime de 1500 euros pour les hospitaliers qui ont travaillé sur le site pendant la crise et une augmentation de 300 euros mensuels pour l'ensemble du personnel. Un second rassemblement doit se tenir le 28 mai à l'hôpital Haut-Lévêque.

  • 26/05/20 | Le Festival des Jeux du Théâtre de Sarlat n'aura pas lieu

    Lire

    La 69e édition du Festival des Jeux du Théâtre de Sarlat, prévue du 18 juillet au 3 août, n’aura pas lieu. Dans ce contexte de pandémie et en raison des mesures sanitaires drastiques, les organisateurs ont préféré annuler cette édition, en liaison avec la Mairie, les services culturels du département et de la région. C'est la première fois que le Festival depuis sa création annule une saison. L'équipe du festival donne rendez-vous en 2021 aux dates habituelles avec la programmation de 2020.

  • 26/05/20 | Des vélos à assistance électrique pour les Mérignacais

    Lire

    Afin d'accompagner la période de déconfinement et la transition écologique, la Ville de Mérignac (33) lance, en partenariat avec la Maison du Vélo, un service de prêt expérimental de 49 vélos à assistance électrique pour faciliter les déplacements domicile-travail des habitants. Ce prêt sera de 3 mois maximum, non reconductible. La Ville de Mérignac espère faire évoluer son offre de service à 60 vélos d’ici fin 2020. Le service sera gratuit pendant la période expérimentale, mais une adhésion à la Maison du Vélo de 15 euros sera demandée.

  • 26/05/20 | Covid-19 : des fonds de solidarité débloqués dans le Villeneuvois

    Lire

    Pour soutenir les petites entreprises et associations, la Communauté d’Agglomération du Grand Villeneuvois en partenariat avec la Région Nouvelle-Aquitaine et la Banque des Territoires a abondé un fonds de solidarité et de proximité porté par Initiative Lot-et-Garonne. Des prêts à taux 0% d’un montant de 5 000 € à 15 000 € maximum sont accordés aux entreprises impactées par la situation sanitaire, dès maintenant. Les dossiers de demandes doivent être déposés de manière dématérialisée sur le site dédié à cette aide d’urgence : www.fondstpenouvelleaquitaine.fr

  • 26/05/20 | Beynac: Le soutien du député Michel Delpon (LREM) à l’achèvement du chantier

    Lire

    Ce mardi matin, le conseil départemental de la Dordogne publie un communiqué dans lequel le député du Bergeracois, Michel Delpon, déclare son soutien au projet de déviation de Beynac, alors qu'il n'avait jamais pris position à son sujet. "Eu égard aux travaux déjà réalisés, je me prononce à présent publiquement contre la démolition des ouvrages déjà réalisés en raison du gaspillage d’argent public que cela représente. Je souligne par ailleurs l’impact écologique négatif que cela va entraîner."

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Le grand oral européen de Laurence Harribey

08/02/2019 | Laurence Harribey veut permettre à tous de "développer les expériences" pour mieux comprendre la diversité européenne.

Laurence Harribey passe son grand oral à la Maison de l'Europe

La sénatrice PS de Gironde était présente jeudi 7 février à la Maison de l’Europe Bordeaux-Aquitaine (MEBA) pour passer son « grand oral ». Cet événement s’inscrit dans le cadre d’un cycle de conférences en vue des élections européennes de mai prochain. Autour de jeunes militants de la MEBA, elle a évoqué ses ambitions pour l'Europe de demain et les solutions à apporter aux problèmes structurels actuels.

De nombreux jeunes, français et européens, étaient venus écouter la sénatrice Laurence Harribey à la MEBA. Cette intervention est la première d’une série de six, dans l’optique des prochaines élections européennes. Yana Langlois, présidente de la MEBA, a salué la réactivité de l’invitée du jour : « Laurence a été la première à nous répondre dès que nous avons lancé cet appel à 18 parlementaires ».

Il faut dire que l’engagement de Laurence Harribey n’est pas nouveau. À l’âge de 25 ans, elle raconte son premier travail en tant que secrétaire générale d’une ONG impliquée dans le développement local et la mise en relation d’entreprises européennes. « Je me suis découvert de nombreux points communs avec des gens qui venaient du Portugal, de Suède ou d’Espagne, dans nos envies de coopération européenne ».

Membre de la Commission des Affaires européennes au Sénat, elle est ainsi chargée de vérifier que les textes législatifs européens n’empiètent pas sur le champ d’action réservé à la France, de manière indépendante. Un rôle capital pour garantir aux États membres leur souveraineté, et la coexistence avec l’Union européenne.

Pour ce grand oral, place aux jeunes. Autour de Milan Abram, engagé au sein de la MEBA, 7 jeunes européens se sont succédé pour poser leurs questions à la sénatrice. Elles ont clairement mis en avant une problématique : comment rendre l’Europe plus populaire aux yeux des citoyens ? Vaste sujet, auquel Laurence Harribey ne prétend pas avoir toutes les réponses, mais dévoile déjà quelques pistes. « Il faut arrêter de voir l’Europe comme la source de tous les maux. C’est facile de dire la faute à l’Europe ».

Un moment charnière du projet européen

Pour Laurence Harribey, le projet européen s’est construit au sein de l’opposition est/ouest mondiale, aujourd’hui obsolète. Il faut maintenant réinventer l’Union européenne, autour de nouveaux enjeux, notamment climatiques. C’est ce qui se joue actuellement, dans une Europe perturbée par le Brexit, les populismes en forte augmentation. La défiance n’a jamais été aussi grande.

Deux chemins se dessinent désormais : une Europe morcelée entre coopération et populismes ou une refonte totale du projet européen pour prendre en compte les nouvelles problématiques. « Peut-être qu’il faudra changer l’organisation et recentrer l’Union européenne autour d’un noyau de pays actifs ». Elle met en avant des histoires, des cultures respectives diverses, qui justement doivent être la réponse contre ce repli des nations : « c’est là que commence la tolérance, en connaissant nos différences ».

Les normes européennes, souvent pointées du doigt par les citoyens, ne sont pas si drastiques. « En général, la loi française durcit la norme européenne, accroit les exigences ». Pèse donc sur l’Union européenne un fardeau injustifié. La question d’un manque de communication est soulevée, mais pour Laurence Harribey, le problème est ailleurs : « Les gens ne savent pas ce que fait l’Europe dans leur vie quotidienne. Ils ne savent pas que chaque mètre de fibre optique installé, l’est en partie grâce à des fonds européens ! ». Trop de communication institutionnelle, pas assez de preuves au quotidien de l’action européenne pour les citoyens, un triste constat que fait la sénatrice.

Interrogée par un membre de l’assistance sur le récent rappel de l’ambassadeur de France en Italie, elle affirme la responsabilité collective européenne dans la situation italienne. « Il fallait dire stop à un moment. Donc ce rappel est un acte fort. Mais nous les avons laissés seuls face à la crise migratoire. Nous sommes responsables ».

La sénatrice de Gironde s’est également montrée acerbe vis-à-vis du Parti socialiste : « Il n’y a pas d’idée européenne dans notre famille politique. Nous sommes toujours dans la gestion de l’échec du référendum de 2005. Nous n’avons jamais réécrit notre projet politique socialiste à la lumière du prisme européen ». Inquiète de l’échéance électorale à venir, elle évoque un scrutin qui sera « révélateur » des incapacités des politiques à mettre en avant un réel projet européen.

Marianne Chenou
Par Marianne Chenou

Crédit Photo : Marianne Chenou

Partager sur Facebook
Vu par vous
3247
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !