Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Charente-Maritime: dans le cadre de la poursuite du chantier de changement des câbles du Pont de Ré, la circulation automobile aura de courtes interruptions jeudi 19 novembre entre 12 et 13h, sans conséquence pour le passage des piétons et des vélos.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

16/11/20 : Les communes de La Mothe Saint Héray et Saint Maixent l'Ecole dans les Deux-Sèvres ont été reconnues en état de catastrophe naturelle, suite aux inondations subies au mois de mars.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

13/11/20 : Les élections régionales et départementales prévues en mars auront très vraisemblablement lieu en juin suite à la proposition faite en ce sens par Jean-Louis Debré qui a remis son rapport au premier ministre: option retenue par le gouvernement.

13/11/20 : Ce samedi 14 novembre, de 14h à 16h, associations, familles, professionnels de la santé et de l’éducation, vont manifester de l'Hôtel de ville au rectorat. Ils sont contre l'instruction à l'école obligatoire pour tous dès 3 ans. + d'info

12/11/20 : Confinement: Il serait irresponsable de lever ou d'alléger le dispositif actuel a déclaré le premier ministre, lequel a ajouté qu'un allégement strictement réservé aux commerces pourrait être envisagé le 1°décembre.

09/11/20 : Dans le cadre du reconfinement, la Ville de Bayonne et son maire J.R. Etchegaray ont aménagé 45 box au Palais des sports de Lauga pour accueillir les sans abri. Les lits ont été fournis par le 1er RPIma et dispositif assuré par l'association Atherbea

09/11/20 : Mme Estelle Leprêtre, directrice adjointe de la direction départementale de la cohésion sociale du Morbihan, est nommée sous-préfète de Jonzac en Charente-Maritime. Elle prendra ses fonctions le 23 novembre prochain.

05/11/20 : Charente-Maritime : suite à l'élection à la fonction de sénateur de Mickaël Vallet, ex président de la communauté de communes de Marennes, Patrice Brouhard, maire du Gua, a été élu président de la collectivité, lors du conseil communautaire ce jeudi.

05/11/20 : Avec la multiplication des cas de grippe aviaire en Europe, le Ministère de l'agriculture a passé en niveau d'alerte élevé 46 départements, dont la Charente-Maritime, les Deux-Sèvres, la Gironde, les Landes et les Pyrénées Atlantiques.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/11/20 | La vente directe accompagné dans les Deux-Sèvres

    Lire

    Dans le cadre de son Plan de Relance et en soutien aux circuits courts, le Département des Deux-Sèvres a crée un fonds de soutien de 300 000 euros pour développer la vente directe des agriculteurs. Fortement sollicité depuis sa création en juillet dernier, il a permis l'accompagnement de 32 projets de création ou de développement ont été accompagnés. Face aux nombreuses demandes, le Département a décidé de prolonger le dispositif et les dossiers peuvent être déposés jusqu’au 31 mars 2021.

  • 24/11/20 | Les recharges pour vélos à assistance électrique se développent

    Lire

    Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a attribué une aide de 42 900 euros à la société Sacha à Limoges pour son projet eBikeport qui est une station de recharge à énergie propre et avec des matériaux 100 % recyclés et recyclables. L’innovation réside tant dans le produit que dans le modèle économique puisque le client peut récupérer une partie de la somme investie grâce aux revenus publicitaires.

  • 24/11/20 | En Lot-et-Garonne, digitalisation des commerces de proximité

    Lire

    Le Conseil départemental, la Chambre de commerce et d’industrie, et la Chambre de métiers et de l’artisanat ont travaillé ces derniers jours à construire une offre complète, facile d’accès et gratuite pour accompagner les commerces de proximité dans leur digitalisation. Cette offre repose sur deux piliers : une market-place départementale - www.mavillemonshopping.fr/lotetgaronne et la géolocalisation des commerces et artisans proposant leurs services durant le confinement. Ainsi, malgré le confinement, les commerces de proximité vont pouvoir poursuivre les ventes de leurs produits et les clients de les acheter.

  • 23/11/20 | "Urgence sociale": des élus locaux et écolos interpellent J. Castex

    Lire

    Plusieurs élus locaux écologistes ont écrit au Premier ministre. Ils s’unissent pour faire face à la crise sociale qui découle de la crise sanitaire. Afin d’essayer de contrer des chiffres conséquents, "mettre en oeuvre une chaine de solidarité véritablement inconditionnelle est une priorité, une urgence". Que ce soit des aides sur l’accès au logement, l’hébergement d’urgence, l’aide alimentaire ou toute forme de précarité, ces élus demandent de l’aide et du soutien de la part de l’État. Pierre Hurmic, Maire de Bordeaux, Florence Jardin, Présidente de Grand Poitiers et Léonore Moncond’huy, Maire de Poitiers sont de ceux-là.

  • 23/11/20 | Val de Garonne Agglomération : un 2ème Plan de soutien à l’économie spécial COVID‐19

    Lire

    Dans la continuité du Plan de soutien n°1 ouvert en mai dernier suite au premier confinement (530 000 € attribués), Val de Garonne Agglomération déclenche un Plan de soutien n°2 mobilisant 800 000 € en faveur de l’économie locale durement touchée par la crise sanitaire. Ce 2ème Plan de soutien, planifié de mi-novembre 2020 à fin juin 2021, comporte 3 mesures de prêts à 0%.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Le Préfet Pierre Dartout évoque les dossiers de rentrée

07/09/2017 | L'actualité chaude des emplois aidés a bien sûr été évoqués par le Préfet lors de son point presse de rentrée.

Le préfet de région Pierre Dartout, entouré de ses collaborateurs

A l'occasion d'un point presse de rentrée, Pierre Dartout Préfet de la Région Nouvelle-Aquitaine et de la Gironde a dressé un court bilan de l'été avant d'évoquer les différentes actualités des services déconcentrés de l'Etat. Parmi elles, l'arbitrage confié aux préfets en matière de suppression des emplois aidés ainsi que la gestion du phénomène migratoire en progression constante dans le département. Deux sujets émanant des directives directes du Président de la République lors de sa rencontre avec tous les préfets de France le 5 septembre dernier.

A l'issue de la période estivale, c'est plutôt un sentiment de satisfaction que Pierre Dartout a voulu partager avec la presse en matière de sécurité sur cette période. Concernant les noyades, accidents mortels de la route ou encore feux de fôrets, « les chiffres, bien qu'ils soient bien sûr des tragédies pour les familles concernées, sont meilleurs que l'an passé ». De même, en ce qui concerne la prévention d'attaques terroristes dans le cadre de la préparation des nombreux et importants événements festifs que connaît la région, le Préfet a fait part de sa satisfaction de voir que « le message sur les précautions et les contrôles est désormais moins difficile à faire passer, même si cela représente des coûts supplémentaires non négligeables pour les organisateurs ». Autre résultat « encourageant », le plan de lutte contre les cambriolage mis en place il y a deux ans, commence à porter ses fruits : « L'augmentation du nombre de cambriolages est contenu et, à Bordeaux, il commence même à diminuer. »

Emplois aidés, d'abord l'évaluation des besoinsSur les actualités chaudes, après s'être félicité du dynamisme économique de la région au regard d'une progression annuelle de l'emploi salarié de 1,7% qui est supérieure à la moyenne nationale, et d'un taux de chômage, en région, de 9%, légèrement inférieur au niveau national, il est longuement revenu sur le sujet des emplois aidés. En la matière désormais, les directives du Chef de l'Etat qui prône à terme la suppression de ce dispositif, posent desormais des thématiques et secteurs prioritaires permettant un arbitrage par la Préfecture quant au renouvellement ou non renouvellement de ces emplois aidés. « Il nous faudra les répartir entre plusieurs priorités : l'accompagnement des enfants handicapés, le respect des conventions passées avec le département pour les personnes au RSA, le secteur de l'urgence sanitaire et social, à savoir les emplois aidés conclus au sein d'associations telles que les Restos du cœur, la Banque Alimentaire, Emmaüs, et bien d'autres, et enfin, les emplois aidés pour les collectivités rurales en difficultés financières », liste Pierre Dartout.
Quant à la mise en œuvre concrète de ces arbitrages par priorité, la première étape en cours, consiste à l'évaluation des besoins. « Nous sommes en train de faire le recensement des besoins les plus prioritaires sur le sanitaire et social où on recense les emplois aidés au sein notamment des associations citées, et, dans le même temps, nous évaluons les demandes venues des collectivités en regardant leur situation financière, et que le contrat aidé demandé corresponde bien à une mission d'accompagnement scolaire ou périscolaire. » Une double évaluation qui s'achèvera d'ici 10 à 15 jours estime le Préfet, avant que le travail de répartition se mette en œuvre. Une répartition des emplois aidés qui pourra par ailleurs jouer sur la durée ou le taux de subvention du contrats selon les situations, précise-t-il. Sur les 20 000 contrats aidés budgétés en 2017, 16 000 ont pour l'heure été consommés.
Si selon la préfecture, il n'est donc pas possible dans l'immédiat de connaître le nombre de personnes qui ne verront pas leur contrat renouvelé, « il conviendra de trouver avec Pôle emploi et les autres partenaires, comment trouver des réponses adaptées aux situations individuelles ; que ce soit par l'apprentissage ou le service civique pour les plus jeunes, ou bien encore une intégration au plan 500 000 formations », tente de rassurer le Préfet.

Réduire les délais de la demande d'asile Autre sujet : le phénomène migratoire. Devant la presse, Pierre Dartout a repris le message du président de la République et sa volonté d' « une refondation de notre dispositif de réponse aux flux migratoires », et ce d'autant plus que le nombre de demande d'asile est en augmentation très forte, « plus de 45 % en Gironde » en 2 ans. Un des chantiers principaux en la matière est de parvenir à réduire les délais administratifs de réponse de demande d'asile « mais sans désinvolture », souligne le Préfet. L'objectif étant, en cas de refus d'asile, de rendre plus facile un raccompagnement de la peronne ou son transfert dans le pays où s'est fait la première demande d'asile en application de l'accord de Dublin. Sur la méthode, rien de concret semble-t-il encore. Mais, dans l'idée, "il s'agit sans doute de gagner en coordination, de revoir la méthode d'instruction des dossiers, sans doute mettre des moyens supplémentaires... et pourquoi pas s'inspirer de l'Allemagne et des pays scandinaves qui sont beaucoup plus effficaces que nous en la matière", suggère le Préfet.

Enfin, parmi les rendez-vous de l'année en matière de concertation et de dialogue souhaités par l'Etat, Pierre Dartout a rappelé la prochaine tenue des Etats-Généraux de l'Alimentation, la Conférence nationale des Territoires qui donnera lieu à des réunions au niveau de chaque arrondissement, et enfin les Assises de la Mobilité. Lors de ces dernières le préfet a souligné que seront notamment évoqués le devenir de certaines lignes ferroviaires, « comme par exemple le TER entre Libourne et Bergerac », le sujet de l'enclavement de certains territoires « notamment en Limousin, Dordogne mais aussi plus au Sud de la région » ou encore les territoires victimes de leur attractivités, « à l'image de la rocade de Bordeaux à certaines heures ».

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
24161
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !