Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

29/09/20 : A l'occasion de sa conférence de presse de rentrée, Jean-Jacques Lasserre, Président du Département des Pyrénées-Atlantiques, a annoncé sa candidature aux prochaines élections départementales prévues mars 2021.

28/09/20 : Une nouvelle opération de dépistage gratuit de la COVID-19 est en cours jusqu'au 30 octobre du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 à l'Arkéa Arena de Floirac. Cette opération s'adresse uniquement aux personnes prioritaires munies d’un justificatif.

28/09/20 : A Pau, l'édition 2020 de la manifestation culturelle "Les idées mènent le monde" qui aurait du se tenir les 20, 21 et 22 novembre prochains est reportée à 2021. En cause: la situation sanitaire et le bon respect des mesures de lutte contre l'épidémie.

27/09/20 : Sénatoriales Corrèze: Daniel Chasseing (les Indépendants) et Claude Nougein (LR) réélus.

27/09/20 : Sénatoriales Charente-Maritime : Corinne Imbert (LR) et Daniel Laurent (LR) retrouvent leur siège de sénateur avec 47,21% des voix. Remportant 28,51% des suffrages, Mickaël Vallet (PS) décroche le 3e siège. Il succède à Bernard Lalande (DVG - 21%).

27/09/20 : Sénatoriales Deux-Sèvres: Philippe Mouiller (LR) sortant réélu et Gilbert Favreau le président LR du conseil départemental élu au second tour.

27/09/20 : Sénatoriales Dordogne: deux sièges pour la gauche avec deux nouveaux élus: Marie-Claude Varaillas (communiste)groupe CRCE et Serge Mérillou élu dès le premier tour.

27/09/20 : Sénatoriales Charente: Nicole Bonnefoy (PS) réélue.

27/09/20 : Sénatoriales Creuse: Jean-Jacques Lozach (PS) réélu.

26/09/20 : Bernard Madrelle, ancien maire de Blaye et député socialiste de Gironde, est décédé un an après son frère Philippe Madrelle, ancien sénateur et président du conseil départemental.

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 29/09/20 | Les Deux-Sèvres renforce leur engagement dans la protection de l’enfance

    Lire

    Le Département des Deux-Sèvres vient de contractualiser avec l’État et l’ARS pour la période 2020-2022 afin de garantir les mêmes chances et les mêmes droits à tous les enfants. Pour cela, ils vont travailler sur les axes suivants : agir le plus précocement possible pour répondre aux besoins des enfants et de leurs familles ; sécuriser le parcours des enfants protégés et donner aux enfants protégés les moyens d’agir.

  • 29/09/20 | En Nouvelle-Aquitaine, la Nuit du Droit invite François Mauriac

    Lire

    La Région, l'Ecole des avocats, l'Ordre des avocats et la Conférence du Barreau de Bordeaux s'associent pour fêter la Nuit du Droit ce jeudi 1er octobre. Une Nuit pour le grand public qui marquera les 50 ans de la mort de François Mauriac, en présentiel à l'Hôtel de Région à Bordeaux, et en retransmission simultanée aux Maisons de la Région à Poitiers et à Limoges et sur le site de la Région. A 18h: le procès fictif d'Henriette Canaby, qui inspira le roman Thérèse Desqueyroux, par des élèves avocats, et à 20h30, une table-ronde « Du fait divers au roman : regards croisés sur une œuvre de François Mauriac ».

  • 29/09/20 | La librairie itinérante des Deux-Sèvres reprend la route

    Lire

    A partir du 30 septembre, les Deux-Sèvriens ont rdv avec Terre de lecture. Organisés par la Médiathèque départementale, ces rendez-vous mettent en lumière les lieux de culture indispensables en milieu rural. « L’objectif est d’élargir les publics fréquentant les bibliothèques, de favoriser le rôle de celle-ci dans l’animation locale et de stimuler les projets collectifs entre bibliothèques », pour Esther Mathiet-Lucas, conseillère départementale en charge de la culture.

  • 29/09/20 | Le Concours des Saveurs de Nouvelle-Aquitaine fait escale à Agen

    Lire

    Le 3 octobre, le Conseil Départemental du Lot-et-Garonne accueille le Concours des Saveurs organisé par l’AANA. Il récompense les meilleurs produits et recettes dans 28 catégories permettant de mettre en lumière le savoir-faire des producteurs locaux. Pour cette session, 200 produits, issus d’une soixantaine de producteurs et artisans, seront jugés par une soixantaine de jurés.

  • 28/09/20 | Dordogne : l'école de Savignac face à un foyer de coronavirus

    Lire

    L’école supérieure de management en hôtellerie-restauration de Savignac-les-Églises, qui accueille 374 élèves, est désormais touchée par l’épidémie du coronavirus. Mercredi 23 septembre, neuf cas ont été dépistés dans la communauté étudiante, puis 30 cas à la date du 28 septembre. La Direction Générale de la CCI Dordogne et la Direction de l’Ecole, en liaison avec l’ARS, ont décidé de passer toutes les formations en distanciel à partir du lundi 28 septembre pour une durée de deux semaines.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Le SCoT du seuil du Poitou bientôt adopté

25/08/2019 | Le 27 août prochain, le conseil communautaire de Grand Poitiers devrait en toute logique adopter le Schéma de Cohérence Territorial du seuil du Poitou

Grand Poitiers devrait adopter le SCoT lors du conseil communautaire du mardi 27 août 2019

Le SCoT, Schéma de Cohérence Territoriale, du seuil du Poitou va être soumis au vote du conseil communautaire de Grand Poitiers, le 27 août prochain. L’occasion de faire un point sur son contenu aux côtés de Bernard Cornu, délégué du président à Grand Poitiers en charge de l’Urbanisme, de l’aménagement de l’espace communautaire, de l’habitat, de la planification urbaine, de la politique foncière, qui a participé à son élaboration. Ensuite, le SCoT devra être soumis à une enquête publique durant un mois à partir du 24 septembre avant d’être définitivement adopté d’ici la fin de l’année et d’être mis en application à partir du début 2020. Tour d’horizon et présentation de ce document essentiel dans le développement et l’aménagement du territoire du seuil du Poitou.

SCoT, un acronyme de plus dans le paysage. Surtout un document essentiel pour l’aménagement et le développement des territoires. SCoT, comme Schéma de Cohérence Territoriale. Dans la Vienne, celui du seuil du Poitou regroupe quatre établissements publics de coopération intercommunale (EPCI). A Grand Poitiers, il est sur le point d’être voté par le conseil communautaire, le mardi 27 août prochaine. « Il n’y aura pas de scoop, il devrait être adopté sans grand problème », confie serein Bernard Cornu, délégué du président à Grand Poitiers en charge de l’Urbanisme, de l’aménagement de l’espace communautaire, de l’habitat, de la planification urbaine, de la politique foncière. Il a piloté l’opération aux côtés de ses homologues des autres EPCI et en collaboration avec la chef de projet du SCoT, Aude Florentin. Un schéma établi également avec la contribution des maires des 130 communes qui le forment. « Cela n’a pas été facile de partager la vision de tous et de travailler ensemble », reconnaît Bernard Cornu. Les premières connexions ont été faites à partir de 2011. La procédure a débuté en 2017 pour établir ce document de réflexion plutôt important, il fait plusieurs volumes. 

Sur un tiers du département

Le SCoT, c’est d’abord un périmètre d’action. Il s’étend sur quatre établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) : la communauté d’agglomération de Grand Châtellerault, la communauté urbaine de Grand Poitiers, les communautés de communes du Haut-Poitou et des Vallées du Clain. Il rassemble 134 communes pour un total de 340 000 habitants, soit tout de même un tiers du département. Ce vaste territoire se structure autour de deux grandes villes, Poitiers et Châtellerault, avec neuf pôles satellites comme Neuville, Chauvigny, Lusignan… « Nous avons défini ce SCoT comme un territoire en archipel ». 

Un SCoT composé de trois documents

Le but de ce document est d’encadrer l’aménagement et le développement du territoire sur le long terme.. « Le SCot est un document d’urbanisme qui fait autorité et qui est opposable au PLU (Plan Local d’Urbanisme). Il permet d’avoir une vision du territoire sur 15 ans », résume Bernard Cornu. Ce schéma fixe les règles du jeu dans de grands domaines du quotidien : transport, climat et énergie, commerce et services, habitat, économie, environnement, numérique. L’équipe, qui a participé à son élaboration, est partie d’états des lieux avant d’en tracer les lignes directrices autour de trois documents principaux : le rapport de présentation, le Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) et le Document d’Orientations et d’Objectifs (DOO). Le rapport de présentation dresse entre autre un diagnostic de territoire, un état initial de l’environnement, une partie expliquant les choix pris dans le PADD et le DOO et une évaluation environnementale. Le PADD (Projet d’aménagement et de développement durable) intègre, quant à lui, le projet politique de territoire. « Il décrit la vision du territoire, la volonté politique en se basant sur des études et des données, notamment celles de l’INSEE », précise Bernard Cornu. Enfin, le DOO établit les règles qui s’imposent aux documents locaux d’urbanisme. D’ailleurs, concernant le PLU, les communes auront entre 1 à 3 ans pour s’aligner si besoin sur le SCoT.  Mais l’élu averti tout de même sur un point. « Le SCoT est un schéma cohérence c’est-à-dire qu’il dicte les règles, mais attention il ne les finance pas ».

La zone d'activité économique des Grand Philambins au nord de Poitiers est l'une des dernières à être sortie de terre. Le SCoT va réglementer l'extension des activités commercialesDynamiser les centres-villes et les bourgs

Au Document d’Orientation et d’Objectifs, s’ajoute également un Document d’Aménagement Commercial (DAC). « Le commerce est un enjeu indéniable de territoire. Les centres-villes souffrent. Il faut mieux se mettre d’accord. Nous avons suffisamment de surfaces commerciales en périphérie. » Sur le seuil du Poitou, ils en ont recensé 160 sur les 134 communes. Le SCoT va permettre d’encadrer le développement commercial et de favoriser les centres-villes et les bourgs plutôt que le zone d’activité économique souvent périphérique et qui peuvent d’ailleurs être concurrentielles entre elles, notamment celle du nord de Poitiers et de Châtellerault qui peuvent attirer les mêmes habitants. 

Autre pan essentiel du SCoT, l’habitat. Le territoire devrait gagner 0,8% d’habitants en quinze ans, soit environ 45 000. Pour atteindre quasiment les 400 000 d’ici 2035. « Cela nécessite des services supplémentaires, des logements. Nous devons définir par l’intermédiaire du SCoT les orientations à prendre, là où nous allons fabriquer de nouveaux habitats, là où les commerces vont devoir se développer, etc. »  Chaque année 1 636 logements seront nécessaires sur l’ensemble des quatre EPCI. Grand Poitiers pourra construire 14 000 nouveaux logements en 15 ans. « Ce qui correspond bien avec notre politique et qui est en conformité avec le plan local habitat ». Ces limitations ont pour but de réduire les logements vacants et de pousser à la réhabilitation du ancien.

Le SCoT se situe dans la hiérarchie au-dessus des Plans Locaux d’Urbanisme, mais il doit également respecter un autre document d’urbanisme régionale, le Schéma Régional d'Aménagement, de Développement Durable et d'Égalité des Territoires (SRADDET). « Nous sommes contraints par le SRADETT qui nous oblige par exemple de réduire de 50%  la consommation d’espace naturel par rapport à la moyenne des dix dernières », explique Bernard Cornu.  Le SCoT du seuil du Poitou fera même mieux, car elle sera diminuée de 56% dans ce territoire composé de 63% d’espaces d’agricoles, de 24% d’espaces naturels et forestiers, 12% de construction et territoire artificiel et de 1% en eau. « En 50 ans, les espaces artificiels ont été multipliés par quatre, alors que la population ne l’a été que par 1,4 ».

Ce Schéma de cohérence va être adopté d’ici le mois de septembre par les quatre EPCI. Ensuite viendra la phase consultative obligatoire d’enquête publique durant un mois entre le 24 septembre et le 24 octobre. Ensuite, ce document sera modifié si besoin et approuvé le 19 décembre avant de rentrer en fonction dès le début 2020 et devrait régir l’aménagement et le développement du territoire jusqu’en 2035.

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4016
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !