Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/06/18 : L'interdiction de pêche et consommation des moules du bassin d’Arcachon a été levée ce 21 juin par le préfet. Dans le banc d’Arguin et les passes, le taux de présence de toxines a baissé mais ne permet pas de lever l'interdiction dans cette zone

20/06/18 : Ce 19 juin, l’état de catastrophe naturelle, a été reconnu pour les communes de Salies-de-Béarn et des Eaux-Bonnes (Gourette) pour les inondations des 12 et 13 juin 2018. Les autres demandes seront examinées le 3 juillet prochain.

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 22/06/18 | La grogne des CCI de Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Réunis ce jeudi en AG à Bordeaux, les quinze présidents des Chambres de Commerce et d'Industrie régionales ont dénoncé la décision du gouvernement de raboter la Taxe pour Frais de Chambre de 100 millions d'euros par an sur les 4 prochaines années. "Fin 2017, plusieurs ministres s’étaient engagés à garantir la stabilité des ressources de 2019 à 2022 après une baisse de 150 millions en 2018. Que valent donc ces engagements, notamment quand le gouvernement refuse de reconnaître la performance des CCI sur les territoires ?" dénoncent-ils, parlant même d'une "casse sociale annoncée". Une réunion de crise est prévue le 5 juillet prochain.

  • 22/06/18 | Gourette: les travaux de la RD918 démarrent lundi

    Lire

    Après une semaine d'études du site de l'effondrement de la RD 918, suite aux intempéries du 12 juin, « les travaux commencent dès lundi », annonce le Département des Pyrénées-Atlantiques. La réalisation d’un remblai en terre armée sur une hauteur de 4 m permettra de rétablir une chaussée de 7 m de large, telle la voirie d’origine et garantissant les conditions de sécurité, pour un coût de 700 000 €. Le chantier devrait durer 4 à 5 semaines (sauf mauvaise météo), permettant d'assurer la 19ème étape du Tour de France. Des travaux de confortement et de drainage du talus amont seront aussi engagés sur le 2nd semestre 2018.

  • 22/06/18 | Viticulture: de nouvelles mesures de soutien

    Lire

    L'INAO, a décidé d'augmenter le niveau du volume complémentaire individuel à 20% maximum du rendement du cahier des charges et de faire évoluer de 30 à 50% le plafond cumulé de réserve sur 3 ans. Une manière de renforcer la résilience des exploitations face aux aléas climatiques et à leur récurrence, en jouant un rôle équivalent à celui d’une assurance récolte. Ainsi, les volumes complémentaires cumulés pourront être revendiqués en appellation d’origine en cas de récolte déficitaire. La structure a aussi donné un avis favorable à la demande d’expérimentation pour les vins liquoreux (Monbazillac, Sauternes et Barsac).

  • 22/06/18 | Le pont Simone Veil ne sera pas au rendez-vous de 2020

    Lire

    D'un commun accord, la Métropole et la société Fayat chargée du chantier annoncent une «divergence d’ordre technique et juridique», sur les conditions d’exécution des batardeaux (enceintes de travail permettant de construire les piles du pont) dans la Garonne. Fayat considère que davantage de protections sont nécessaires face à la force du courant et à un sol de mauvaise qualité, ce que réfute le cabinet d'études conseil de la Métropole. Un médiateur va donc être missionné pour donner son avis au plus tard fin 2018. Résultat: le pont sera livré avec 1 à 3 ans de retard et un possible surcoût de 18M€.

  • 22/06/18 | Un transport en commun en site propre sur le Nord Bassin

    Lire

    Dans le cadre de la concertation ouverte sur le Projet de Déplacements Durables du Nord Bassin, un atelier de travail dédié aux solutions de transport en commun en site propre est organisé lundi 25 juin au centre d'animation de Lanton. Objectif : échanger sur l’opportunité de la mise en œuvre d'un tel mode de transport entre Arès et Biganos, en présence des experts associatifs et bureaux d’études spécialisés. Ouvert à tous sur inscription en envoyant un mail à : contact-pddnb@gironde.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Le Sud Ouest fidèle à sa réputation a voté plus que le reste de la France

24/04/2012 |

Election Présidentielle 2012

Dès ce dimanche midi mais aussi à 17 heures nos départements du sud ouest se signalaient, une fois encore, par leur esprit civique. Entre deux et trois points de plus que la moyenne nationale avec une palme, en Aquitaine, à la Dordogne qui même si elle a un peu moins voté qu'en 2007 s'est mobilisée, à raison de 86,07%, aux Landes qui ont également voté à 86,23%: résultats et réactions..

Premières réactions :

 LOT-ET-GARONNE: A l'issue des résultats, Jêrome Cahuzac, Député Maire PS de Villeneuve-sur-Lot, dont on parle pour le Ministère des Finances, a tenu à souligner que "c'est la première fois de l'histoire de la Vème République qu'un Président sortant arrive second au 1er tour de l'élection présidentielle." Un constat qui ne le surprend pas, et qui est la conséquence selon lui de "la campagne érratique et sans ligne directrice de Nicolas Sarkozy" tout autant qu'à "l'exercie de son mandat décevant". "A aucun moment, il n'a pris conscience des besoins des citoyens" ajoute-t-il. Au regard du "score historiquement bas pour un Président sortant, François Hollande est plus à même de rassembler au 2ème tour", assure-t-il. Quant à Marine Le Pen, "c'est un succès" admet-il, mais un succès dont il ne se réjouit pas, et qu'il explique pour deux raisons principales : "l'échec de Nicolas Sarkozy sur la sécurité", et le rôle de candidat du peuple qu'il a voulu être, mais que les citoyens ont davantage reconnu dans la personne de Marine Le Pen".
Pour Bruno Dubos, président du Modem en Lot-et-Garonne, la déception est palpable: "On a mis le doigt sur des valeurs fortes pendant la campagne et le résultat de ce premier tour est assez décevant dans la mesure où nous espérions atteindre les 10%." Interrogé sur les deux candidats en tête, il ajoute: " le bilan de ce premier tour reflète parfaitement le bipartisme en France." Enfin, sur l'inévitable question concernant les consignes de vote, Bruno Dubos ne prend pas de risques pour le moment, "on verra" dit-il.
Quant à Lucette Lousteau, première secrétaire fédérale PS de Lot-et-Garonne, elle est satisfaite de voir François Hollande arriver en tête au 1er tour. "C'était l'objectif que nous nous étions fixés mais nous avons quand même quelques enseignements à tirer de ce scrutin. Entre les deux tours nous avons à travailler. C'est pas joué ! Il faut se méfier d'un enthousiasme débordant." Selon elle, "ce score montre la confiance que donnent les électeurs au projet de François Hollande. Quant au score du FN, qu'elle juge "préoccupant", elle l'analyse comme "un vote de rejet et de sanction envers Nicolas Sarkozy. Il faut repartir très vite sur le terrain et tout particulièrement en milieu rural vu le score du Front national." conclue-t-elle.
Pour le Front National justement, Etienne Bousquet-Cassagne, responsable départemental du FN, est quant à lui satisfait des 18% de Marine Le Pen, là où les sondages critique-t-il "ne la cautionnait que de 13%" tient-il à rappeler. Pour lui, un tel score "c'est le résultat d'un vote d'adhésion et non de ras-le-bol. Le Front National est un parti ancré avec une vraie légitimité."

GIRONDE  : Fabien Robert, adjoint au maire de Bordeaux (Modem): "Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage"; Je suis fier d'avoir fait cette campagne, même si François Bayrou ne sera pas le prochain Président de la République. Je suis triste et regrette que l'espoir et l'ambition portés par François Bayrou n'aient pas réussi à convaincre plus de citoyens. Il faudra tirer tous les enseignements de ce score. François Bayrou a refusé le populisme dans lequel se sont réfugiés de nombreux électeurs inquiets, déçus et contestataires. Comment leur en vouloir..." Quant à la suite de l'élection, il propose "de faire un choix concerté et guidé par un seul et unique critère : l'intérêt général.Personnellement, je n'ai encore pris aucune décision. J'attends de voir ce que les deux candidats qualifiés proposeront dans les jours qui viennent pour tenir compte (ou non) de nos idées. Je me sens très libre. Il nous faut dès aujourd'hui penser l'après et la reconstruction d'une famille politique centrale, modérée et force de proposition face à la gouvernance probable d'un camp contre l'autre. Autour de François Bayrou, j'appelle de mes vœux ce large rassemblement capable de présenter des candidats aux élections législatives dans toutes les circonscriptions de France, de Navarre et de Gironde."

Véronique Fayet, adjointe au maire de Bordeaux Modem, est quant à elle "désabusée et consternée face à la percée de l'extrême-droite".
Du côté de l'hôtel de ville de Bordeaux, Nicolas Florian, secrétaire départemental de l'UMP en Gironde, note "un premier tour équilibré qui a contredit les sondages". Critiquant François Hollande sur son "absence totale de charisme", il prédit un second tour sous forme de face à face des personnalités. Hugues Martin, adjoint au maire de Bordeaux, partage cette idée et parle également "d'un choc de personnalités" pour le second tour.
Interrogé sur le résultat historique de la candidate du Front national, Jacques Colombier, secrétaire du Front National de Gironde, parle d'une triple satisfaction. Il s'agit tout d'abord du "score le plus hautpour un premier tour depuis la création du Front National en 1972". Ensuite, la seconde satisfaction évoquée prend l'allure d'un règlement de compte personnel entre Marine le Pen et Jean-Luc Mélenchon: "Voir l'insulteur public obtenir la moitié du score du FN est une leçon. Les Français l'ont renvoyé à ses études", explique Jacques Colombier en fustigeant le candidat du Front de Gauche. Enfin, dernière satisfaction qui est"une très bonne surprise pour le parti", le vote important des jeunes et des femmes seules pour le Front National. S'il faut parler de déception pour le FN ce soir, elle concerne les deux candidats du second tour: "La France méritait mieux, ce sera un second tour de non-choix", annonce Jacques Colombier, qualifiant au passage Sarkozy et Hollande de " "frères jumeaux" en accord sur la politique d'immigration, sur les questions de sécurité ainsi que sur les systèmes bancaires et financiers".

Philippe Madrelle, Président du Conseil général de Gironde a salué dans un communiqué "le très beau score de François Hollande qui frôle les 30 % de votants avec une participation qui dépasse tous les pronostics. Pour la première fois, le président sortant est clairement désavoué. C'est un cinglant échec. Sa politique est rejetée et il porte la redoutable responsabilité du score du Front National. C'est un vote sanction, c'est un vote de protestation et de désespérance. Il faut savoir entendre ce message. La gauche doit redonner confiance et espoir à tous ceux qui souffrent. François Hollande incarne le changement et l'emportera en rassemblant l'ensemble des Français qui attendent une autre politique, une autre manière de porter les valeurs de la France et d'incarner notre démocratie. L'enjeu est historique. Nous devons rester mobilisés jusqu'au 6 mai prochain pour répondre au rendez-vous qui nous est fixé."
Philippe Dorthe Conseiller général de la Gironde et Conseiller régional d'Aquitaine (PS) fait les comptes: "Avec 4497 voixFrançois HOLLANDE arrive largement en tête avec 38,24%. L'addition des voix de gauche (6959) porte celle-ci à 59,17% dès le 1ertour sur le 1ercanton de Bordeaux.
L'analyse que l'on peut faire est celle de l'échec de la politique électoraliste de l'habitat mise en œuvre par Alain JUPPE. En effet, ce canton est la réserve foncière de Bordeaux et les nombreux nouveaux électeurs qui sont visiblement majoritairement à gauche n'ont pas changé la donne.
La droite bordelaise a développé une politique de spéculation foncière et de constructions basée sur la défiscalisation dans l'espoir de faire changer la sociologie de ce canton... Cet objectif n'est pas atteint. Cette stratégie n'a d'ailleurs pas fonctionné dans les 5 cantons (sur 8) de gauche à Bordeaux et particulièrement sur le 6ème (Gare) et le 7ème (La Bastide) également touchés par cette frénésie immobilière. C'est un échec pour la municipalité et son Maire."

Michèle Delaunay, Député PS de Bordeaux dans son blog, se dit "fière de Hollande, fière de Bordeaux". Au lendemain du premier tour de l'élection présidentielle, elle se réjouit par communiqué,"des excellents et prometteurs résultats obtenus sur le plan national par François Hollande". Elle pointe également la situation particulière de Bordeaux: "Je constate qu'à Bordeaux, Ville dont le Maire est le n° 2 du Gouvernement et le principal soutien du Président sortant, François Hollande arrive en tête avec un écart de près de 5%, largement supérieur à la moyenne nationale. Cet écart est plus grand encore dans la circonscription Bordeaux - Deux Rives dont je suis la Députée et où la Gauche est majoritaire. Bordeaux se distingue aussi par le score relativement faible du Front national, de 10 points inférieur à la moyenne du pays. Ce résultat est conforme à la tradition d'ouverture et d'humanisme de notre ville."
 
DORDOGNE : Pour Benoit Secrestat secrétaire départemental du PS en Dordogne, « le très bon score de François Hollande en Dordogne démontre la volonté de changement exprimée par les citoyens périgourdins. Le score réalisé par Nicolas Sarkozy traduit quant à lui un véritable rejet. Pendant le mandat de Nicolas Sarkozy, la ruralité a été abandonnée, les services publics affaiblis. Tout cela a nourri un vote contestataire profitant à Marine le Pen. Je dis à ces électeurs que s'ils veulent un vrai changement, c'est François Hollande qui l'incarne. »
Pour Patrice Favard, secrétaire départemental de l'UMP en Dordogne, " Le score de Nicolas Sarkozy est un bon score. Tous les leaders qui ont été soumis à une élection en Europe, depuis la crise, ont été balayés. Nicolas Sarkozy n'est pas balayé. Il est au second tour et il a son socle électoral qui ne l'a pas quitté et il est prêt pour le combat de personnalité et de projet. »
 
 

Des résultats:

Département du Lot-et-Garonne : Hollande: 26.91%, Sarkozy: 25.32%, Le Pen: 21.41%, Mélenchon: 11.69%, Bayrou: 8.85% Abstention: 16.72%
Canton de Puymirol (47) : Le Pen: 25.95 %, Sarkozy: 24.47 %, Hollande: 24.34 %
Canton de Francescas (47) : Sarkozy: 30.19 %, Le Pen: 21.12 %, Hollande: 19.24 %
Canton de Prayssas (47) : Sarkozy: 27.65 %, Hollande: 24.35 %, Le Pen: 20.99 %
Agen (47): Hollande: 30.62 %, Sarkozy: 25.52 %, Le Pen: 17.18 %, Mélenchon:11.98%, Bayrou: 8.63%
Villeneuve-sur-Lot (47): Hollande: 29.46%, Sarkozy: 26.34%, Le Pen: 19.58%, Mélenchon: 11.78, Bayrou: 7.78%
Marmande (47): Hollande: 29.56, Sarkozy: 26.01%, Le Pen: 15.54%, Mélenchon: 11,30%, Bayrou: 8.17%

Département des Landes
: Hollande: 32.71%, Sarkozy: 24.79%, Le Pen: 14.17%, Mélenchon: 12,31%, Bayrou: 10.37% Abstention: 15.53%
Mont-de-Marsan: Hollande: 34,08%, Sarkozy: 24,90%, Le Pen: 13,50%, Bayrou: 11,64%, Mélenchon: 10,64
Dax: Sarkozy: 31,09%, Hollande: 30,28%, Le Pen: 13,25%, Bayrou: 10,79%

Département de la Gironde:31,75% Hollande, 24,84% Sarkozy, 15,61% Le Pen, 11,74% Mélenchon, 9,68% Bayrou
Bordeaux: Hollande: 33%, Sarkozy: 26,68%, Mélenchon: 12,16%, Bayrou: 10,90%, Le Pen: 8,22%
Arcachon: Sarkozy: 49,95%, Hollande: 18,88%, Le Pen: 11,09%, Bayrou: 9,28%
Libourne: Hollande: 31,64%, Sarkozy: 25,43%, Le Pen: 17,25%
Mérignac: Hollande: 35,82%, Sarkozy: 23,03%, Le Pen: 12,06%, Mélenchon: 11,99%, Bayrou: 10,72%

Département de la Dordogne: Hollande: 32,09%, Sarkozy: 22,93%, Le Pen: 17,01%, Mélenchon: 13,71%, Bayrou: 8,07%Abstention: 15.16%
Périgueux: Hollande: 33,92%, Sarkozy: 26,09%, Mélenchon: 13,68%, Le Pen: 12,13%, Bayrou: 8,28%
Bergerac: Hollande: 29,82%, Sarkozy: 24,94%, Le Pen: 19,24%, Mélenchon: 11,39%, Bayrou: 8,96%

Département des Pyrénées-Atlantiques: Hollande : 29,92%, Sarkozy : 23,65%, Bayrou : 15,67%, Le Pen : 12,14%, Jean-Luc Mélenchon : 11,87% Abstention: 28.75%
Biarritz: Sarkozy: 41,86%, Hollande: 23,07%, Bayrou: 10,97%, Le Pen: 9,62%, Mélenchon: 7,78%
Bayonne: hollande: 31,18%, Sarkozy: 24,55%, Mélenchon: 13,78, Le Pen: 11,61%, Bayrou: 11,20%
Pau: Hollande: 32,44%, Sarkozy: 23,49%, Bayrou: 14,7%, Mélenchon: 12,38%, Le Pen: 11,11%

Joël Aubert
Par Joël Aubert

Crédit Photo :

Partager sur Facebook
Vu par vous
697
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !