Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/10/21 : Saint-Médard en Jalles poursuit sa concertation sur son futur "Plan vélo et autres mobilités actives" pour déterminer les actions à prévoir en terme d'aménagement, d'éducation, de prévention ou de promotion. Rdv le 18 octobre et le 3 novembre+ d'info

15/10/21 : Rencontres, animations, spectacle, exposition, ciné-débats, atelier, handisport... Du 2 au 16 novembre, la 8ème édition de la Quinzaine de l'Egalité et la Diversité débarque à Bordeaux et dans la métropole. Une fois encore le programme sera riche !+ d'info

15/10/21 : Talence organise samedi 16 octobre de 10h à 19h, une journée consacrée aux sports, mis à l’honneur avec une "Journée olympique" et la "course des 5 et 10 km" : un grand rendez-vous sportif afin de préparer les JO de Paris 2024 et soutenir nos athlètes+ d'info

07/10/21 : À partir du 17 décembre, Volotea proposera une nouvelle ligne au départ de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac à destination de l’aéroport de Lille 2 fois par semaine en décembre et en janvier puis 6 fois par semaine à partir d’avril 2022.

07/10/21 : Dans le cadre des travaux de la déviation du Taillan-Médoc, la section à 2x2 voies de la RD 1215E1, route à grand trafic, sera réduite à 1 voie dans le sens Bordeaux-Le Verdon, du 11/10 au 11/11 et dans le sens Le Verdon-Bordeaux, du 18 au 19 octobre

07/10/21 : Du 1er au 10 octobre, partout en Nouvelle-Aquitaine, la Fête de la science permet à toutes et tous de découvrir la science et les scientifiques avec des rencontres, conférences, cafés-sciences, expositions, ateliers, etc.+ d'info

05/10/21 : L'Etat et la Région ont sélectionné 17 nouveaux lauréats au fonds d’accélération des investissements industriels dans le cadre du plan France Relance. Ces 17 projets représentent 6 M€ de subventions sur un total pour l'heure de 63 M€ et 126 lauréats.+ d'info

05/10/21 : Au 31 juillet 2021, l’État a investi au titre de son plan France Relance 2,75 Mds € en Nouvelle-Aquitaine dont 770 M€ pour le volet transition écologique, 924 M€ pour le volet compétitivité et plus d’1Md pour le volet cohésion sociale et territoriale

01/10/21 : Randonnées découverte en journée ou en soirée de la faune, de la flore, de la géologie, balades contées, expositions, jeux de piste… Ces 2 et 3 octobre, la Région Nouvelle-Aquitaine organise les "48h Nature". Tout le programme sut 48hnature.fr+ d'info

30/09/21 : Jusqu'au 13 octobre, l’asso SOLINUM organise une expo photo à la Halle des Douves à Bordeaux “Clichés d’une hébergée” consacrée au dispositif d’hébergement solidaire Merci pour l’invit destiné aux femmes sans-abri, à travers le parcours de 2 d'entre elles+ d'info

30/09/21 : La deuxième phase des finales nationales des 46èmes Olympiades des Métiers est prévue à Lyon du 13 au 15 janvier 2022. Parmi les jeunes candidats, ils seront 57 à défendre les couleurs de la Nouvelle-Aquitaine !

28/09/21 : La Ville de Bruges et Bordeaux Métropole vont engager une importante opération d’aménagement du quartier Terrefort. Afin de recueillir l’avis des habitants et usagers de la zone, différentes dates de concertation sont proposées du 2 octobre au 8 novembre+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/10/21 | Bordeaux sensibilise au changement climatique

    Lire

    La Ville de Bordeaux, en partenariat avec l'association « La Fresque du Climat », organise tous les samedis, du 16 octobre au 4 décembre de 14h30 à 16h30 place Pey Berland, une action de sensibilisation pour comprendre le changement climatique. Autour d'une fresque quiz, l'association propose d'une manière ludique une animation pour comprendre ce changement.

  • 15/10/21 | Niort reçoit le Forum National de l'ESS

    Lire

    Du 19 au 21 octobre, la ville de Niort va accueillir la 6ème édition du Forum national de l'ESS et de l'Innovation Sociale. L'objectif de ces 3 jours va être de démontrer la plus-value sociétale de l'ESS pour les territoires, de montrer la modernité et le dynamisme de l'ESS mais aussi d'inventer des réponses novatrices dans les secteurs clés de la société et de l'économie. Trois grands axes vont être abordés autour de temps forts, de conférences et de convivialité : Un monde qui coopère, La résilience et La préservation et le développement des communs.

  • 15/10/21 | Le FAB sur le fil

    Lire

    Le Festival International des Arts de Bordeaux Métropole (FAB) bat son plein et se tient jusqu'au 23 octobre prochain. Pour cette nouvelle édition 2 évènements investissent l'espace public notamment « Lignes Ouvertes » dimanche 17 octobre. A 17h, au Parc Pinçon de Bordeaux, Tatiana-Mosio Bongonga évoluera sur un fil à 35 mètres de haut sans attache. Pour cet artiste, « avancer et franchir des obstacles, ce n'est pas enfouir ses peur mais les accepter ». L'ascension sera sécurisée par les habitants du quartier volontaires.

  • 15/10/21 | 24 espaces France services désormais disponibles en Dordogne

    Lire

    En Dordogne, un plan de déploiement de 31 espaces France Service a été établi par les services de l’État et les collectivités. Cinq autres espaces ont également été labellisés le 11 octobre. Ils sont implantés sur les communes de Saint Aulaye-Puymangou, Le Bugue, Sarlat-la-Canéda, Ribérac, Saint-Pardoux la Rivière. 24 espaces France services sont désormais disponibles en Dordogne. 9 autres espaces sont en cours de labellisation ou en projet.

  • 14/10/21 | Deux-Sèvres : « Ton exploitation m'intéresse »

    Lire

    La Chambre d'Agriculture des Deux-Sèvres vient de mettre en ligne sur son site internet une nouvelle page dédiée à la reprise d'exploitation. « Ton exploitation m'intéresse » permet aux cédants de trouver un repreneur en consultant les petites annonces des candidats à l'installation. Le Répertoire départ installation, permet quant à lui, aux candidats à l'installation de trouver une exploitation. Plus d'infos

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Législatives : un trop plein de candidatures en Dordogne

22/05/2017 | Ils sont 47 candidats à se présenter aux législatives dans le département, avec un record dans le Sarladais. Les électeurs devront choisir parmi dix-sept noms.

1

En Dordogne, la bataille des élections législatives a débuté. Il y aura 47 candidats pour le premier tour qui a lieu le 11 juin. Ils sont dix dans la 1ere circonscription où le jeu électoral s’annonce ouvert, Pascal Deguilhem (PS), ayant décidé de ne pas se représenter après deux mandats. Ils sont dix dans la 2e circonscription (Bergeracois) où Brigitte Allain (EELV) tentera sa réélection. Ils sont neuf dans la 3e circonscription où Colette Langlade (PS) se représente. Enfin, dans la 4e, ils sont dix-sept à vouloir succéder à Germinal Peiro (PS).

En Dordogne, lors du premier tour des législatives qui a lieu le 11 juin, les électeurs périgourdins auront l’embarras du choix. Ils sont 47 candidats inscrits sur les quatre circonscriptions, c’est 7 de plus qu’en 2012, mais 4 de moins qu’en 2012. La 4 circonscription qui correspond au Sarladais compte 17 candidats. Ils ne sont que deux sur les quatre députés sortants à briguer un nouveau mandat : la députée socialiste du Nontronnais Colette Langlade se représente et la députée écologiste du Bergeracois  Brigitte Allain dont le suppléant est socialiste qui espère renouveler l’expérience.

République en Marche, Les Républicains, Le Parti Socialiste, Le Front National, La France Insoumise, Le Parti Communiste, Lutte Ouvrière et l'Union Populaire Républicaine ont tous une représentante ou un représentant dans les quatre circonscriptions. Les partis Debout la France présenteront deux candidats, tout comme le Mouvement 100% et Europe Ecologie Les Verts. Il faut noter la présence de candidats du ParDem, du Partit Occitan et de l'Alliance écologiste indépendante.

Dans la 1e circonscription, celle de la Vallée de l’Isle, Pascal Deguilhem (PS) devenu conseiller régional n’a pas souhaité se représenter.  En 2012, il avait frôlé sa réélection dès le 1er tour. Cinq ans plus tard, la donne a changé : Jean-Luc Mélenchon pour la France insoumise est arrivé en tête lors du 1er tour des Présidentielles, avec 25, 01 % des voix  devant Emmanuel Macron avec 22,87 %. La partie s’annonce difficile pour Michel Moyrand, ancien maire socialiste de Périgueux, pour se faire élire député, malgré son ancrage local. Face à lui, il aura Laurent Mossion pour Les Républicains, adjoint d’Antoine Audi à la mairie de Périgueux. La République en Marche a investi Philippe Chassaing, inconnu du grand public et que l’on a peu vu pendant la campagne présidentielle. Son investiture a  d’ailleurs été contestée par les Marcheurs de la première heure.

Une surprise en Bergeracois comme en 2012 

Dans la 2e circonscription, la députée écologiste Brigitte Allain associée au socialiste Christophe Cathus se représente pour un second et dernier mandat. En 2012, elle avait créé la surprise. La députée sortante, dont beaucoup reconnaissent « qu’elle a fait le boulot », aura face à elle dix autres prétendants dont deux responsables du Front national : le conseiller régional Robert Dubois et le secrétaire départemental par intérim Eric Villemagne. Il n’est pas certain que ces deux-là maintiennent leur candidature, dans un secteur où le parti frontiste réalise depuis longtemps ses meilleurs scores en particulier dans les villages ruraux. À gauche, c’est la division, parti communiste et France insoumise n’ont pas pu s’entendre. Quant à la candidature de Michel Delpon, négociant en vins, et référent départemental en Marche, c’est l’inconnu. Il s’est beaucoup investi localement pour l’élection d’Emmanuel Macron.  Candidat sans étiquette en 2012, il n’avait obtenu qu’1,07 % des voix au premier tour. Gaëlle Blanc, conseillère départementale, défendra les couleurs des Républicains.

La 3e circonscription, celle du Nontronnais, s’annonce sur le papier, la moins indécise. Colette Langlade, qui laboure sans relâche depuis dix ans ce territoire ancré à gauche, a la faveur des pronostics. Le manque d’union à gauche entre la France insoumise et le Parti communiste pourrait lui profiter. Pour la République en Marche, c’est le maire Modem de Lanouaille, Jean Pierre Cubertafon qui a été investi.

« La circonscription de la mort »

Dans le Sarladais, ça se bouscule au portillon avec dix-sept candidats. Il y a cinq ans, le député sortant Germinal Peiro avait été réélu dès le premier tour pour son 4e mandat. Cette fois, il a souhaité privilégier le Conseil départemental qu’il préside. Les électeurs auront fort à faire pour départager les candidats : à gauche, Benjamin Delrieux, le candidat choisi par les militants socialistes et soutenu par le député sortant devra faire face à Nathalie Manet Carbonnière, exclue du PS, à Thomas Michel ( divers gauche). Le jeune conseiller régional fait pourtant courageusement campagne en visitant toutes les communes et en allant à la rencontre des habitants. Le parti communiste et la France insoumise sont également présents. À droite, ce n’est guère mieux : Jérôme Peyrat, le maire Les Républicains de la Roque Gageac sera opposé à Jean Jacques de Peretti, maire de Sarlat, ancien ministre et qui a soutenu Emmanuel Macron lors de la campagne  Présidentielle. La République en Marche a investi Jacqueline Dubois, une enseignante à la retraite. Qui sera présent le 11 juin au soir ? Difficile de se prononcer, car il faut obtenir 12,5 % des inscrits pour être qualifié pour le deuxième tour. À Sarlat, le 7 mai, Emmanuel Macron a reccueilli 73,3 % des suffrages. Le Sarladais est surnommé, à juste titre  «  la circonscription de la mort » par de nombreux observateurs.

La Rédaction
Par La Rédaction

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
9590
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !