Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/04/18 : Angoulême : le festival du film court commence aujourd'hui avec une cérémonie d'ouverture à 18h30 à la Maison des Peuples et de la Paix (entrée libre), suivit d'un quizz cinéma au Rockn'Bol à 21h. 75 films sont à découvrir durant 4 jours sur 9 sites.

24/04/18 : Charente-Maritime : pendant la semaine de vacances du 16 au 22 avril, 14 accidents sont à déplorer sur les routes du département, au cours desquels 2 personnes ont perdu la vie, et 19 ont été blessées.

24/04/18 : La CCI de Bordeaux Gironde a remis ce mardi 24 avril le label national "Qualité tourisme" aux Galeries Lafayettes Bordeaux. Il s'agit du premier commerce néo-aquitain labellisé, et la Chambre a indiqué que d'autres pourraient suivre.

24/04/18 : Après Port-Vendres ce week-end, L'Hermione est attendue demain à Nice pour une escale de 24h. Elle rejoindra ensuite Bastia où elle sera visible du 27 au 29 avril.

19/04/18 : Dans le cadre du championnat de France du jeu d'échecs jeunes qui se tient à Agen, Anatoli Karpov, champion du monde de cette discipline de 1975 à 1985 et de 1993 à 1999, sera reçu à l'Hôtel de ville d'Agen le samedi 21 avril à 19 h.

19/04/18 : La Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne/CIED est à la recherche d'un service civique à compter du mois de mai pour une mission de huit mois à raison de 30h/semaine. Plus d'infos : 05 53 66 47 59

17/04/18 : Le comité d'engagements du conseil d'administration de SNCF réseau a validé ce mardi l'opération de réhabilitation de la ligne ferroviaire Libourne-Bergerac, déjà concernée par des travaux régionaux achevés en 2013.

17/04/18 : L'Assemblée Nationale a adopté à la majorité en première lecture (454 voix contre 80) le projet de loi "nouveau pacte ferroviaire", à l'origine des grèves qui secouent la SNCF depuis début avril. La ministre des Transports a salué "une étape décisive".

12/04/18 : Le Pôle Agri Sud-Ouest Innovation vient de renouveler son conseil d’administration, son bureau et sa gouvernance pour assurer sa représentativité sur l’ensemble des territoires couverts. Daniel Segonds a été réélu à la présidence du Pôle.

12/04/18 : Le nouveau président de la Président de la Fédération Nationale d’Agriculture Biologique, est Guillaume Riou, agriculteur bio de Deux-Sèvres, anciennement président d'Agrobio Poitou-Charentes de 2012 à 2015.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/04/18 | Bordeaux: Solidarité alimentaire, parlons-en avec Les Amis d'Aqui!

    Lire

    Ce sera ce vendredi 27 avril à 18h30, au Café Maritime à Bordeaux (1), dans la foulée de l'Assemblée générale des Amis d'Aqui.fr nous débattrons, à l'heure où la précarité ne recule pas, du thème «  La solidarité alimentaire : du don à l’engagement » avec la participation de Pierre Pouget, vice-président de la Banque alimentaire de Bordeaux et de la Gironde et de ses partenaires de la distribution. 1. Tram B : Cité du Vin

  • 24/04/18 | Agriculture : découvrir les races anciennes à La Rochelle

    Lire

    Le Conservatoire des REssources GÈNEtiques du centre ouest atlantique organise les Journées du Patrimoine Vivant, les 28 et 29 avril au square Bobinec à La Rochelle. Le CREGENE fédère l'ensemble des associations de sauvegarde des races et variétés locales. Cette manifestation a pour objectif de sensibiliser les citoyens à la protection de la biodiversité élevée et cultivée. Sont attendus de nombreux animaux et producteurs, ceux-ci viendront à la rencontre du public et feront déguster leurs produits.

  • 24/04/18 | La CCI Gironde veut récompenser l'accueil touristique

    Lire

    La CCI de Bordeaux Gironde souhaite renforcer ses actions en matière d'accueil touristique dans le département. En plus d'un programme local gratuit (composé d'un "memento de l'accueil" et de mini-formations) d'une appli et d'un guide (Bordeaux Shopping), la CCI lance la première édition des "Trophées de l'accueil", concours annuel pour les professionnels du tourisme et les commerçants. Récompensant quatre catégories d'activité (commerçants, restaurateurs, hébergeurs, gestionnaires d'activité), les inscriptions pour ce concours, dont la remise des prix aura lieu en novembre, se terminent le 30 juin.

  • 23/04/18 | Une étude d'impact sur un projet commercial à Coutras

    Lire

    La CCI de Bordeaux Gironde a confirmé ce lundi le lancement d'une étude d'impact indépendante (mais qu'elle finance) pour mesurer l'impact réel du projet de village des marques de Coutras. Ce projet ambitieux piloté par Vinci comprend immobilier et la société autrichienne "Im Wind" comprendra 22 000 mètres carrés de surfaces commerciales, pour un coût avoisinant les 80 millions d'euros. La commission départementale d'aménagement commerciale devrait, elle, rendre son avis sur la pertinence d'un tel projet dans les semaines à venir, gageons que l'étude d'impact l'y aidera peut-être.

  • 23/04/18 | Mont-de-Marsan: une initiative pour aider à réviser le Bac/Brevet

    Lire

    Du 2 au 19 mai, la ville de Mont-de-Marsan invite les collégiens et lycéens à venir à la Médiathèque afin de réviser leurs examens de fin d'année. Des professeurs seront présents pour répondre à leurs questions et les conseiller. Entraînements, conférences, ateliers textuels, sonores et audiovisuels et même massages, tout sera prévu pour que les futurs diplômés puissent réviser dans des conditions optimales. Renseignements sur place ou 0558460943.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Législatives : un trop plein de candidatures en Dordogne

22/05/2017 | Ils sont 47 candidats à se présenter aux législatives dans le département, avec un record dans le Sarladais. Les électeurs devront choisir parmi dix-sept noms.

Urne de vote

En Dordogne, la bataille des élections législatives a débuté. Il y aura 47 candidats pour le premier tour qui a lieu le 11 juin. Ils sont dix dans la 1ere circonscription où le jeu électoral s’annonce ouvert, Pascal Deguilhem (PS), ayant décidé de ne pas se représenter après deux mandats. Ils sont dix dans la 2e circonscription (Bergeracois) où Brigitte Allain (EELV) tentera sa réélection. Ils sont neuf dans la 3e circonscription où Colette Langlade (PS) se représente. Enfin, dans la 4e, ils sont dix-sept à vouloir succéder à Germinal Peiro (PS).

En Dordogne, lors du premier tour des législatives qui a lieu le 11 juin, les électeurs périgourdins auront l’embarras du choix. Ils sont 47 candidats inscrits sur les quatre circonscriptions, c’est 7 de plus qu’en 2012, mais 4 de moins qu’en 2012. La 4 circonscription qui correspond au Sarladais compte 17 candidats. Ils ne sont que deux sur les quatre députés sortants à briguer un nouveau mandat : la députée socialiste du Nontronnais Colette Langlade se représente et la députée écologiste du Bergeracois  Brigitte Allain dont le suppléant est socialiste qui espère renouveler l’expérience.

République en Marche, Les Républicains, Le Parti Socialiste, Le Front National, La France Insoumise, Le Parti Communiste, Lutte Ouvrière et l'Union Populaire Républicaine ont tous une représentante ou un représentant dans les quatre circonscriptions. Les partis Debout la France présenteront deux candidats, tout comme le Mouvement 100% et Europe Ecologie Les Verts. Il faut noter la présence de candidats du ParDem, du Partit Occitan et de l'Alliance écologiste indépendante.

Dans la 1e circonscription, celle de la Vallée de l’Isle, Pascal Deguilhem (PS) devenu conseiller régional n’a pas souhaité se représenter.  En 2012, il avait frôlé sa réélection dès le 1er tour. Cinq ans plus tard, la donne a changé : Jean-Luc Mélenchon pour la France insoumise est arrivé en tête lors du 1er tour des Présidentielles, avec 25, 01 % des voix  devant Emmanuel Macron avec 22,87 %. La partie s’annonce difficile pour Michel Moyrand, ancien maire socialiste de Périgueux, pour se faire élire député, malgré son ancrage local. Face à lui, il aura Laurent Mossion pour Les Républicains, adjoint d’Antoine Audi à la mairie de Périgueux. La République en Marche a investi Philippe Chassaing, inconnu du grand public et que l’on a peu vu pendant la campagne présidentielle. Son investiture a  d’ailleurs été contestée par les Marcheurs de la première heure.

Une surprise en Bergeracois comme en 2012 

Dans la 2e circonscription, la députée écologiste Brigitte Allain associée au socialiste Christophe Cathus se représente pour un second et dernier mandat. En 2012, elle avait créé la surprise. La députée sortante, dont beaucoup reconnaissent « qu’elle a fait le boulot », aura face à elle dix autres prétendants dont deux responsables du Front national : le conseiller régional Robert Dubois et le secrétaire départemental par intérim Eric Villemagne. Il n’est pas certain que ces deux-là maintiennent leur candidature, dans un secteur où le parti frontiste réalise depuis longtemps ses meilleurs scores en particulier dans les villages ruraux. À gauche, c’est la division, parti communiste et France insoumise n’ont pas pu s’entendre. Quant à la candidature de Michel Delpon, négociant en vins, et référent départemental en Marche, c’est l’inconnu. Il s’est beaucoup investi localement pour l’élection d’Emmanuel Macron.  Candidat sans étiquette en 2012, il n’avait obtenu qu’1,07 % des voix au premier tour. Gaëlle Blanc, conseillère départementale, défendra les couleurs des Républicains.

La 3e circonscription, celle du Nontronnais, s’annonce sur le papier, la moins indécise. Colette Langlade, qui laboure sans relâche depuis dix ans ce territoire ancré à gauche, a la faveur des pronostics. Le manque d’union à gauche entre la France insoumise et le Parti communiste pourrait lui profiter. Pour la République en Marche, c’est le maire Modem de Lanouaille, Jean Pierre Cubertafon qui a été investi.

« La circonscription de la mort »

Dans le Sarladais, ça se bouscule au portillon avec dix-sept candidats. Il y a cinq ans, le député sortant Germinal Peiro avait été réélu dès le premier tour pour son 4e mandat. Cette fois, il a souhaité privilégier le Conseil départemental qu’il préside. Les électeurs auront fort à faire pour départager les candidats : à gauche, Benjamin Delrieux, le candidat choisi par les militants socialistes et soutenu par le député sortant devra faire face à Nathalie Manet Carbonnière, exclue du PS, à Thomas Michel ( divers gauche). Le jeune conseiller régional fait pourtant courageusement campagne en visitant toutes les communes et en allant à la rencontre des habitants. Le parti communiste et la France insoumise sont également présents. À droite, ce n’est guère mieux : Jérôme Peyrat, le maire Les Républicains de la Roque Gageac sera opposé à Jean Jacques de Peretti, maire de Sarlat, ancien ministre et qui a soutenu Emmanuel Macron lors de la campagne  Présidentielle. La République en Marche a investi Jacqueline Dubois, une enseignante à la retraite. Qui sera présent le 11 juin au soir ? Difficile de se prononcer, car il faut obtenir 12,5 % des inscrits pour être qualifié pour le deuxième tour. À Sarlat, le 7 mai, Emmanuel Macron a reccueilli 73,3 % des suffrages. Le Sarladais est surnommé, à juste titre  «  la circonscription de la mort » par de nombreux observateurs.

La Rédaction
Par La Rédaction

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
7266
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !