Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/10/18 : Un salon gratuit sur la maladie de Crohn, la rectocolite hémorragique, la Polyarthrite et les rhumatismes inflammatoires chroniques est organisé samedi 20 octobre, à la maison des associations de Mérignac.Au menu: conférences, stands d'info, ateliers+ d'info

19/10/18 : Le Festival Garorock et Olympia production, filiale de Vivendi, ont annoncé ce 18 octobre la conclusion d'un accord d'acquisition du premier par le second. La finalisation de cette acquisition devrait intervenir d’ici la fin de l’année.

18/10/18 : En 2018, le Festival Musicalarue organisé à Luxey (40) a accueilli 49 110 personnes. Combien seront-elles pour l'édition des 30 ans ? Les dates viennent d'être dévoilées : le rendez-vous est donné les 15, 16 et 17 août 2019 !

16/10/18 : Des opposants au projet du contournement de Beynac ont bloqué ce mardi à Vézac, les véhicules qui participaient à une visite de presse du chantier organisée par le Département. Sur décision de la préfecture, les gendarmes ont délogé les manifestants.

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale et députée girondine, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

16/10/18 : Le Conseil municipal de Biarritz a voté par 20 voix pour, face à 15 contre, le projet de gestion du Palais proposé par le maire Michel Veunac à l'issue d'une réunion très tendue. Une conseillère municipale, Virginie Lannevère a démissionné

15/10/18 : A l'occasion de ses 25 ans, l’Université de La Rochelle propose une exposition sur l'histoire de l’établissement, « Histoire d’avenirs, chronique d’une université en mouvement », exposée du 16 octobre au 30 décembre au Cloître des Dames Blanches.

15/10/18 : Charente-Maritime : Pole emploi et le Département 17 organisent un forum des emplois saisonniers hivernaux, le 16 octobre DE 9h à 16h30 à la Maison de la Charente-Maritime, 85 boulevard de la République à La Rochelle. Entrée libre.

15/10/18 : Yves Foulon, maire d'Arcachon, a été élu ce week-end en tant que nouveau président du parti LR en Gironde. Il succède à Alain Juppé dans un scrutin dans lequel il était le seul candidat avec 100% des voix et 55,73% de participation.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/10/18 | Une proposition de loi pour le revenu de base

    Lire

    La conseil départemental de Gironde et 17 autres départements ont choisi le 17 octobre, journée mondiale du refus de la misère, pour déposer une proposition de loi d'expérimentation du revenu de base. Deux modèles ont été retenus : un premier scénario avec une fusion du RSA et de la Prime d'activité (550 euros minimum) et un deuxième où se rajoutent les APL (740 euros minimum). L'expérimentation durerait trois ans sur un échantillon de 60 000 personnes. Les groupes socialistes de l'Assemblée Nationale et du Sénat insèreront la proposition dans leur niche parlementaire les 17 janvier et 6 mars prochain.

  • 19/10/18 | Nouvelle visite pour COM&VISIT

    Lire

    Bienvenueencoulisses.com propose une 8ème visite dont la 1ère aura lieu le 20 octobre de 9h à 10h30. Au cours de cette balade d’1h30 redécouvrez le quartier Ginko, son histoire et son évolution afin de mieux comprendre le contexte de sa création, le parti-pris de l’aménageur, des architectes et paysagistes. Durant les vacances, plus de 10 visites sont organisées pour découvrir ou redécouvrir le patrimoine économique de Bordeaux et de mieux comprendre le développement du territoire. Réservations obligatoires

  • 19/10/18 | Un berger au parc des Coteaux

    Lire

    Si vous êtes berger (ou bergère), sachez que le Grand Projet de Ville Rive Droite cherche des candidats pour gérer un troupeau de 80 moutons et chèvres pour concourir à un vaste plan de gestion écologique du parc des Coteaux soixante hectares. Les potentiels candidats pour ce contrat de 24 mois ont jusqu'au 21 novembre pour se manifester. A noter qu'une visite du parc partira du Rocher de Palmer le 7 novembre prochain à 14 heures. Le ou la candidate présélectionné(e) fin novembre débutera sa mission en janvier 2019.

  • 19/10/18 | Rochefort : une application pour visiter le patrimoine local

    Lire

    A l'occasion des Journée nationales de l’Architecture (du 19 au 21 octobre), Rochefort lance une nouvelle application de visites (libres ou guidées) de la ville et de son Arsenal : Visite Patrimoine. Téléchargeable sur tous les smartphones, elle entraîne le visiteurs à travers 18 lieux emblématiques de la ville, présentés au moyen d’anecdotes, d’indications historiques et pratiques. Visite patrimoine est né d’une collaboration entre les musées de la région et l'université de La Rochelle.

  • 19/10/18 | Laurent Nuñez en visite à Hendaye ce vendredi

    Lire

    Laurent Nuñez, secrétaire d’État auprès du ministre de l'Intérieur, ancien sous préfet de Bayonne revient au pays et effectuera ce vendredi 19 octobre une visite à Hendaye qui débutera par une visite du Centre de rétention administrative (CRA) d'Hendaye, pour une présentation des missions de la police aux frontières. Elle se poursuivra par celle du Centre de coopération policière et douanière d'Hendaye, accompagnée d’une présentation de ses missions et activités. Elle se terminera au péage frontalier de Biriatou.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Interview: Les ambitions d'Antoine Audi, maire de Périgueux

06/09/2015 | Dans un entretien, Antoine Audi, le maire Républicain de Périgueux, évoque les projets pour sa ville et l'agglomération et son ambition pour les Régionales.

Antoine Audi, maire de Périgueux dans son bureau à l'hôtel de ville

Antoine Audi est à la tête de Périgueux depuis bientôt dix huit mois. Dans un entretien, le maire Républicain fait un point d'étape sur plusieurs dossiers, en évoquant la réussite de la saison estivale. Il aborde les autres chantiers, notamment les déplacements et la cité de la gastronomie, projet qui s'intègre dans le Grand Périgueux. Il propose aussi de fusionner sa ville avec quatre communes voisines pour que la capitale du Périgord puisse compter dans la nouvelle région. Désigné jeudi tête de liste départementale pour son parti, il aborde les Régionales des 6 et 13 décembre avec "appétit".

@Aqui ! Quel sentiment avez vous au terme d'un peu moins d'un an et demi de mandature concernant la ville de Périgueux ?
Antoine Audi
: J'ai l'impression que nous avons lancé le train avec une certaine dynamique qui est la nôtre sur un certain nombre de projets. Nous enregistrons par exemple un certain succès sur les animations, par exemple les nuits gourmandes. L'édition Mimos avec un programme renouvelé  cette année fut un cru exceptionnel. Nous travaillons dans une bonne coordination avec les commerçants, même si il y a toujours des points de discussion sur les animations, la circulation. D'un point de vue de l'équipe, je suis satisfait dans la façon de cela fonctionne. Les adjoints ont de vraies délégations et travaillent dans une bonne dynamique.

@Aqui ! Sur les dossiers en cours ?
A. A
: On vient par exemple de lancer le programme d'étude de la cité de gastronomie, dossier qui me tient à coeur.  J'ai associé dans ce projet la Chambre de métiers, le conseil départemental, la chambre d'agriculture, le Grand Périgueux qui est partie prenante. Car au delà des clivages politiques, l'idée qui doit primer, c'est l'enjeu de développement économique pour Périgueux, pour l'agglomération et au delà pour la Dordogne. Il doit permettre de mettre en lumière toutes les réussites culinaires de notre département. Il est sur de bons rails. L'échéance, je ne la connais pas mais 2017 ou 2018 parait envisageable. On est au travail. Ce projet rassemble et le Grand Périgueux est partie prenante.

Le plan de déplacement urbain, un vrai serpent de merEnsuite, il y a le plan de déplacement urbain, un véritable serpent de mer. Ce dossier concerne davantage le Grand Périgueux, qui a la compétence transport. Je ne peux travailler seul. J'ai l'impression que depuis que Jacques Auzou est à la tête du Grand Périgueux, et que je suis à la tête de Périgueux, les choses avancent mieux. C'est un enjeu important, car on a des contraintes de circulation qui sont des traffics est- ouest et ouest-est. Cela a pour conséquence d'engorger le centre ville. Il faut trouver des perspectives de contournement et de déviation. Mais c'est beaucoup plus difficile à faire qu'il y a 25 ans et on a perdu beaucoup de temps sur ce dossier. On travaille aussi sur des bus à haut niveau de service avec Jean François Larenaudie, élu au Grand Périgueux. Les déplacements doux, ne sont pas oubliés. Il y a des pistes. Je crois surtout à la multiplicité des moyens de déplacements. Je veux que l'on arrête d'opposer les cyclistes aux automobilistes, les automobilistes aux piétons.

Un service de location de Vélib' électriquesJe suis pour le partage entre usagers de l'espace public. La ville a plusieurs contraintes, notamment de topographie. Ce n'est pas une ville simple pour l'usage du vélo même s'il y a des choses à faire. J'ai pris l'initiative de contacter Véolia, car j'ai en tête de proposer des Vélib électriques. Il n'y a aucune ville en France qui le propose. Je pense que la mise en place d'un service de location de Vélib électriques peut être déclencheur de nouvelles habitudes. Si on veut désengorger Périgueux, on doit donner aux gens des conditions favorables pour qu'ils utilisent le vélo pour se rendre au travail. Une expérimentation va être lancée.

@Aqui ! Vous avez proposé il y a quelques jours de fusionner Périgueux avec quatre communes voisines : Marsac, Coulounieix, Chamiers et Champcevinel. En parallèle, il y a la contrainte de l'état de franchir des seuils de population pour les communautés d'agglomération. Où en est on ?
A. A
: Il y a en fait deux sujets : Concernant le Grand Périgueux, nous sommes à un peu moins de 85 000 habitants. Il appartient au Préfet de nous dire si nous devons franchir un nouveau seuil de population.  Les discussions sont en cours pour savoir jusqu'où on peut aller. Je considère qu'il faut à terme une agglomération à 100 000 habitants pour compter dans la nouvelle région, pour avoir une masse critique et peser d'un point de vue économique face à des villes comme Limoges ou Angoulême. C'est un minimum. A moins de 100 000 habitants, on n'existera pas. Ensuite, j'ai effectivement proposé aux communes de Marsac, de Coulounieix Chamiers, de Chancelade de fusionner. Les sujets de fusion animent notre paysage politique, autour de Périgueux, et la ville centre a aussi la responsabilité de participer au débat en s’affranchissant des limites mentales, des barrières juridiques et des clivages politiques.
Ces quatre communes entretiennent avec Périgueux  des relations qui vont bien au-delà du simple voisinage. Nous sommes dans une continuité urbaine qui fait de cet ensemble un vrai bassin de vie. A cinq, nous atteignons la masse critique de 52000 habitants ce qui fait entrer ce nouvel ensemble communal dans le club des villes moyennes de la grande région sud ouest, au même titre que Angoulême, Brive, Niort. Pour l'instant,  il y  a au moins deux communes que cette idée intéresse vraiment.

@Aqui ! Vous avez été désigné jeudi matin tête de liste de votre parti pour les Régionales. Comment abordez vous ce scrutin des 6 et 13 décembre.
A. A
:  On va pouvoir officiellement travailler à la constitution de cette liste qui comportera 13  ou 15 noms avec  deux remplaçants. Elle devrait être connue d'ici la fin septembre. J'aborde ces élections avec appétit parce que d'abord il y a une nouvelle configuration. il y a une démarche de projet totalement nouvelle qui me plaît beaucoup. Les 3 régions qui vont fusionner sont dirigées par les Socialistes depuis dix-huit, douze et huit ans.

Les Socialistes ont échoué sur les infrastructures routièresIl est peut être temps  de donner des responsabilités à d'autres personnes. Il y a un certain nombre de sujets sur lesquels les Socialistes ont échoué. Je ne prends q'un seul exemple, celui des infrastructures routières. On a toujours privilégié la façade atlantique et la métropole bordelaise se retrouve ainsi  complètement engorgée au détriment d'autres axes comme la nationale 21.  On ne fait rien sur la mise à deux fois deux fois de cet axe. La politique d'Alain Rousset dans ce domaine a été faite au détriment de la Dordogne. Il y a d'autres dossiers qui n'ont pas suffisament abouti, le numérique, le ferroviaire.

Propos recueillis par Claude Hélène Yvard

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3182
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !
Le CESER Nouvelle-Aquitiane Politique | 19/10/2018

Orientations budgétaires, alimentation, formation... Le CESER a rendu ses avis

Hôte du Palais Politique | 18/10/2018

Biarritz: le maire parvient à franchir une marche du Palais

Hôtel de Région Nouvelle Aquitaine Politique | 18/10/2018

Région: Cap budgétaire et politique 2019 au menu de la plénière d'octobre

Jean-Luc Gleyze aux côtés du président Georges Méric de Haute-Garonne Politique | 17/10/2018

Fusion département-métropole : « La Gironde est un tout »

Politique | 14/10/2018

Gironde: Le département mobilise contre la métropolisation

Nathalie Loiseau Politique | 12/10/2018

Consultations citoyennes : Nathalie Loiseau défend l'Europe à Bordeaux

Politique | 07/10/2018

Tribune libre - Jean-Marie Darmian: La métropolisation, une étape supplémentaire de la recentralisation forcée

Yves d'Amécourt, conseiller régional LR Nouvelle-Aquitaine Politique | 07/10/2018

Tribune Libre - Yves d'Amécourt: Monsieur le Président : ne séparons pas les Bordelais des Girondins !

Délégation sénégalaise à la mission locale d'Agen Politique | 03/10/2018

La mission locale d’Agen experte auprès du Sénégal pour l’emploi des jeunes

Jean-Luc Gleyze, président du Conseil Départemental Politique | 03/10/2018

Départements en danger de métropolisation : « Pas sans nous »

Jean-François Fountaine (archives) Politique | 27/09/2018

La Rochelle : une rentrée à la reconquête de l'emploi

Pierre Camani président du CD47 Politique | 26/09/2018

« Une rentrée politique sous de très bons auspices ! » Pierre Camani président du CD47

Quinze acteurs de Grand Poitiers (présidents d'association, directeurs d'entreprise, etc.) se sont succédés sur scène pour partager leur expérience Politique | 25/09/2018

Grand Poitiers : Un projet de territoire pour exister en Nouvelle-Aquitaine

Colloque Europa ''métropoles et villes intermédiaires" le 21 septembre à Pau Politique | 24/09/2018

Métropoles et villes intermédiaires, de l'Europe... aux Pyrénées-Atlantiques

Régis Laurent, adjoint au Maire de Pau en charge de la Jeunesse, entouré de Malissa et de Margaux, deux volontaires en Service Civique au sein des services municipaux. Politique | 24/09/2018

A Pau, la Ville suscite et récompense l'engagement citoyen des jeunes