14/12/17 : Depuis ce 12 décembre, la FRSEA Sud Ouest a de nouveaux contours. Regroupant désormais les régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine elle représente 25 départements. Le même jour, Philippe Moinard en a été élu à la présidence.

13/12/17 : Pont d’Aquitaine fermé dans les 2 sens : rocade A630 entre échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4a (Bordeaux - Nouveau Stade) du jeudi 14 décembre 21h00 au 15 à 6h00. Déviations rocade intérieure et extérieure, via le pont François Mitterrand.

12/12/17 : Philippe Martinez,le secrétaire général de la CGT se rendra ce jeudi en Dordogne. Il visitera les ateliers SNCF du Toulon avant de rencontrer le syndicat cheminot. L'après midi, il participera à une assemblée avec tous les syndicats CGT du département.

11/12/17 : Catherine Seguin, 45ans, fille de Philippe Seguin qui était sous-préfète de Bayonne depuis 2016 a pris du galon et sera la nouvelle préfète du Gers en remplacement de Pierre Ory nommé dans les Vosges. Deuxième femme à occuper ce poste dans le Gers

11/12/17 : La Charente-Maritime est passée ce matin en vigilance "jaune" vents violents : la circulation est coupée sur le pont de l'île d'Oléron et les liaisons maritimes coupées avec l'île d'Aix, en raison d'une forte houle.

10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 13/12/17 | Près de 500 000 visiteurs pour Lascaux en un an

    Lire

    Inauguré le 10 décembre 2016 par François Hollande, Lascaux a accueilli en un an près de 500 000 visiteurs. Un chiffre supérieur aux objectifs fixés par les acteurs du projet (400 000). Pour son 1er anniversaire, le site propose une nouvelle exposition temporaire intitulée "Pariétal". Ce vendredi, une plaque en hommage aux 4 inventeurs sera dévoilée en présence du dernier vivant, Simon Coencas et des familles des trois autres inventeurs. En 2018, le Sentier de la Découverte ouvrira au public.

  • 12/12/17 | Germinal Peiro a rencontré le maire de Bordeaux

    Lire

    Germinal Peiro a rencontré lundi, Alain Juppé afin d’évoquer plusieurs dossiers transversaux pour l’avenir de la métropole bordelaise et de la Dordogne. Ils partagent le même point de vue sur la nécessité d’un grand contournement de Bordeaux par la création d’un barreau autoroutier reliant l’A89 à l'A65 et à l'A62, à hauteur de Langon. Ils ont aussi abordé la nécessité de l'amélioration des liaisons ferroviaires : trajet Bordeaux-Périgueux, modernisation des lignes Périgueux-Agen et Sarlat-Bergerac-Bordeaux.

  • 11/12/17 | Péage d'Oléron : la déception des élus départementaux

    Lire

    Alors que le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau a annoncé samedi dans un communiqué, annuler la mise au vote de la création d'un péage au pont de l'île d'Oléron, la grogne monte parmi les élus. Deux vice-présidents de la majorité départementale LR, Dominique Rabelle et Michel Parent (aussi maire de Le Chateau d'Oléron), ont exprimé ce lundi via un communiqué leur "grande déception" : "Ce désaccord de fond met en question la pertinence de ce territoire", préviennent-ils.

  • 11/12/17 | Bordeaux : Deux tramways en plus aux heures de pointe sur la ligne A

    Lire

    Afin d’accompagner la fermeture du pont de pierre à la circulation automobile, et à la demande d’Alain Juppé, TBM renforce le service tramway de la ligne A en heures de pointe, sur la rive droite, à compter du lundi 11 décembre. Deux tramways supplémentaires seront mis en place entre 7 h et 8 h, aux départs de « La Gardette » et « Dravemont » et entre 17h et 18h, du centre de Bordeaux vers la Rive Droite.

  • 09/12/17 | Pierre Dartout décoré en quittant Bordeaux

    Lire

    Pierre Dartout, préfet de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine a vécu un moment singulier lors de la réception marquant son départ de Bordeaux: il a reçu des mains d'Alain Juppé la décoration de commandeur dans l'Ordre national du mérite en présence d'élus, de personnalités, de sa famille venue de son Limousin natal moment chaleureux ponctué d'un très bel hommage du maire de Bordeaux retraçant une carrière fournie au service de l'Etat et remerciement appuyé du récipiendaire à Bordeaux où il sera "très heureux de revenir". M.Dartout, le préfet de l'installation de la réforme territoriale a loué sa relation avec Alain Rousset.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Politique | Les artilleurs demandent réparation

11/05/2009 |

Alain Rousset au Trocadéro

A l'occasion de la commémoration du 8 mai 1945, Nicolas Sarkozy a salué le "sacrifice" des troupes coloniales des "spahis, tabors marocains et tirailleurs sénégalais". Ce même jour, un collectif d'associations mené par « les Oubliés de la République » a rendu hommage à ces soldats sous l'égide du Président de la région Aquitaine, Alain Rousset, place du Trocadéro à Paris. 15 anciens soldats marocains étaient là pour demander réparation et soutenir le projet de loi d'Alain Rousset qui veut « dé cristalliser » la loi de 1959. Aujourd'hui, s'ils souhaitent toucher leur minimum vieillesse, ils doivent résider 9 mois en France et leur pension est près de 8 fois inférieure à celles des soldats de nationalité française.

Ils sont 15. Des vieillards, le visage marqué, dignes, dans leur costume gris, marron ou bleu etleur petit chapeau blanc ou gris typique. Cesvieillards ne sont pas des hommes ordinaires. Ce sont d'anciens artilleurs marocains, venus ici en ce 8 mai, jour de commémoration. Peu d'entre eux parlent et comprennent le français. Mais, ils sont ici pour demander une reconnaissance de l'Etat français et surtout réparation. Les médias sont présents RFI, France 3, France 24 , BFM. Comme ces hommes, ils seraient, selon Naima Charaï, conseillère régionale d'Aquitaine et présidente des « Oubliés de la République », 80 000 dans cette situation précaire.

Une prise de conscience pour une loi
Porté par Alain Rousset, le nouveau projet de loi vise à leur redonner un minimum vieillesse décent. Pour l'obtenir, ces marocains, anciens colonisés sont contraints de résider 9 mois en France. « Une partie vit à Bordeaux dans des conditions insalubres, où ils sont clochardisés » dénonce Naima Charaï, présidente « des Oubliés de la République».Leur pension est d'environ 150 euros au lieu de 600 euros pour les soldats de nationalité française . « Il a fallu le film Indigènes pour avoir un sursaut d'honneur en France. Mais il faut désormais aller plus loin » ajoute Alain Rousset. C'est pour cela qu'il demande une modification de la loi de 1959. Mieux encadrer ces hommes, leur permettre de résider où ils veulent, sans passer 9 mois en France pour toucher leur minimum vieillesse, obtenir les mêmes pensions que les anciens soldats français, c'est ce que propose ce projet de loi. « Il faudrait faire un effort financier reconnait Alain Rousset, j'appelle le Président de la République aux actes. Cette proposition ne vaut pas une division entre la droite et la gauche». Quelques hommes politiques sont présents comme l'ancien ministre de l'Education et actuel député du Pas-de-Calais, Jack Lang, en costume bleu et souriant, «ici tout naturellement » ou Harlem Désir, député européen socialiste et tête de liste aux prochaines élections.

Jack LangUne cérémonie pour rendre hommage
Un petit homme, le regard fixe et vif, attend avec ses compagnons. C'est Wahad Abdelkader. Il parle à peine le français et explique tant bien que mal qu'il a été soldat en Indochine. Il tient à ce qu'on note son régiment et part en remerciant les journalistes qui l'interrogent. Devant la foule réunie autour d'une tribune improvisée, Naima Charaï insiste : « Si cette situation dure depuis 50 ans , c'est aussi parce que ces hommes ne parlent pas bien le français ». La foule est métissée et nombreuse près de touristes ébahis, qui se demandent ce qui se passe. Un groupe de jolies jeunes filles d'une quinzaine d'années attend. Elles rigolent ensemble et sont apprêtées, et maquillées. Mais, elles ne sont pas là par hasard. « Nous sommes venus d'Evry, en Ile de France pour soutenir ces hommes qui se sont battus pour la France explique l'une d'elles. Nous savions qu'ici avait lieu cette commémoration. » A quelques pas, un homme tient solennellement un pancarte pour dénoncer la situation de ces artilleurs des anciens pays colonisés. Il est ici pour représenter un oncle décédé. Assis en demi-cercle autour des micros, les anciens soldats assitent à cette cérémonie d'hommage qui dure un peu plus d'une heure. Dominique Sopo, président de SOS Racisme, Patrick Lozes président du Cran, Conseil représentatif des associations noires de France, Mohammed Mechmach, président du collectif AC le feu, Dominique Guybert, secrétaire général adjoint de la Ligue des Droits de l'Homme se succèdent à la tribune après Naima Charaï et Alain Rousset. Tous dénoncent une situation injuste, une discrimination pour « ces hommes qui ont donné leur sang et parfois leur vie pour la France ». La chanteuse franco-malienneRoca Traoré, victoire de la musique 2009 est aussi là. Naima Charaï présidente du collectif rend hommage aux combattants en les appellant un par un par leur nom, sous les applaudissements.

Blog des oubliés de la république : http://oubliesdelarepublique.blogspot.com/

Proposition de loi d'Alain Rousset : http://www.assemblee-nationale.fr/13/propositions/pion1228.asp

Charlotte Lazimi

Partager sur Facebook
Vu par vous
530
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Politique
Politique
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !